Que dire d’Antigua qui n’est déjà été écrit… Une des villes latino-américaines dont le nom vous évoque nécessairement quelque chose. Une simple balade dans ces rues emplies d’histoire suffit à charmer les voyageurs.

Antigua, une ville mythique

Antigua de son vrai nom la Antigua Guatemala est la troisième ancienne capitale non pas seulement du Guatemala mais de tout son royaume (qui s’étendait du Mexique jusqu’au Costa Rica) au moment de la colonisation espagnole. Ces derniers ont eu la bonne idée de situer cette capitale dans une zone sismique encerclée de trois volcans en activité sans se dire que cela allait sans doute poser problème.


D’ailleurs en 1773, un énième séisme a convaincu les espagnols de déplacer la capitale, cette dernière ayant été complètement ensevelie.
La ville est donc resté, en partie figée, dans cette époque, la nature par sa force, y a ajouté sa patine pour en faire une des plus charmantes villes coloniales.

jardin antigua

Si vous arrivez à Antigua par les deux rues touristiques, son charme vous paraîtra peut être au premier abord un peu surfait et artificiel mais en prenant le temps de flâner dans les petites rues, s’extasier devant toutes les portes en bois et leur jolie ferronnerie ainsi que les façades colorées des maisons, vous serez vite conquis.

toit antigua

Antigua, une ville d’histoire où il fait bon flâner

C’est une ville idéale pour se balader, il est presque impossible de s’y perdre car la ville est quadrillée et il est donc très facile de retrouver son chemin. Pour se rappeler d’un endroit, fiez vous aux églises qui sont extrêmement nombreuses et pleine à craquer pour les offices du dimanche.

Vous vous laisserez également tenter par une tasse de chocolat chaud, des batidos (sorte de milskakes), glaces maisons et autres dulces qui se vendent dans de jolis cafés ou dans la rue.

 

Seul hic au tableau, la splendeur de la ville n’a d’égal que la  hausse substantielle des prix. Mais dans les infos pratiques, vous trouverez The bon plan pour manger bien et pas cher.

La ville est aussi réputée mondialement pour ses cours d’espagnols et de nombreux étrangers y posent donc leurs valises pour quelques semaines. On peut aussi y apprendre la salsa, la cuisine et découvrir l’artisanat guatémaltèque.

De notre côté, nous avons choisi l’option, flânerie au hasard, munis de la carte de la ville, nous avons fait le tour des églises et autres édifices coloniaux.

 

On vous conseille d’entrer dans la merced pour y découvrir son couvent dont l’architecture est tenace face aux caprices de mère nature et où repose en son centre, une fontaine monumentale (beaucoup trop grande par rapport à la cour, à mon humble avis !).

Faites un tour aussi à l’ancien couvent derrière la cathédrale du parque centrale, c’est en ruines mais vous verrez encore de jolies scupltures sur les colonnes.
Ma gourmandise a aussi parlé lors de notre visite d’Antigua car à la simple évocation du musée du chocolat, j’étais déjà en train de le chercher. Il ne faut pas s’attendre à un musée classique, il s’agit en fait d’une grande boutique qui a été pensé de manière à vous faire découvrir tout le processus de transformation du cacao jusqu’au chocolat. Une salle entière explique bien les différents produits issus du cacao (franchement j’ai appris plein de truc!!!). Les panneaux et la scénographie sont très bien réalisés.
Saviez vous par exemple qu’avez les résidus d’éclats de fèves de cacao séché, il est possible de réaliser une infusion qui a réellement le goût de chocolat. On a testé c’est génial !


Bon, je le confesse, je n’ai pas résisté à la fin de la visite, je me suis commandé un chocolat chaud à faire soi même. La serveuse ramène la pâte de chocolat, de l’eau (ou du lait), ainsi que les épices ou autres gourmandises de ton choix (miel, cannelle, menthe, cardamome etc…) et tu réalises le mélange de tes rêves dans un patios joliment fleuris et colorés par les tissus traditionnels que de nombreuses femmes tissent.

L’ascension du très actif volcan Pacaya

Et bien sûr quand je parlais de la ribambelle des volcans Agua, Fuego et Acatenango, il est aussi possible de les gravir à condition d’avoir une forme suffisante pour environ 7h de marche et un dénivelé important.
Le volcan Agua peut être admirer tout au long de la journée car c’est celui que l’on voit dans les différentes rues d’Antigua, en fonction de l’heure et de la saison, il sera plus ou moins dégagé, guettez le souvent.
Pour avoir une vue de folie d’Antigua et du volcan Agua, grimpez au mirador, ce n’est que 30 min de marche.

Pour ceux qui veulent quand même faire de la marche mais sans trop se fatiguer quand même (exemple : moi ) de nombreuses agences proposent un tour vers le volcan Pacaya à 1h30 de route dont l’ascension se réalise en une heure, une heure trente (en mode tranquille). J’ai même pas suer du nez c’est pour vous dire que c’est à la portée de tout le monde.
Pas de chance, malgré le fait qu’il soit actuellement en activité, il n’était pas possible d’observer de la lave, tant pis, on retentera le coup ailleurs.
Le tour ne coûte qu’entre 7 et 9 euros (transport + guide) auquel se rajoute l’entrée dans le parc naturel à savoir 5 euros.
Et franchement, pour ce prix là, vous observerez une volcan digne de ce nom.
Je vous laisse juger avec les photos.

Volcan Pacaya Guatemala

 

Infos pratiques – conseils aux voyageurs pour la visite d’Antigua

 

antigua au guatemala
Épingle moi sur Pinterest !

Transports depuis / vers Antigua

Bus de Guatemala City – Antigua : 10 Quetzals (1€)

Logement à Antigua

Posada El jardin de la lolita, 1ra Calle Poniente, 29 : 150 Quetzals la chambre double avec salle de bain privé (15€)
La posada a un joli petit jardin, une cuisine, le wifi. La propriétaire se prête volontiers à la discussion. C’est de loin le moins cher et le plus sympa par rapport aux autres hotels ou posada à proximité de la Merced (on en a fait le tour). La petite attraction en plus : le teckel un peu foufou qui occupera vos petits dejs.

Manger à Antigua

Pour manger pas cher et bon, n’allez pas chercher plus loin, rendez vous à El rincon Tipico (3a avenida, quasiment à l’angle là où il y a l’église San pedro, pas loin du parque central), un restaurant local qui propose un plat et une boisson pour 20 quetzals le midi. L’assiette se compose d’une viande (soit en grillade ou en sauce, pas mal de choix en fonction des jours) et plusieurs accompagnements (salade avec une succulente sauce à la crème fraîche, pâte, riz, pommes de terre).
Tout est bon et copieux, et à ce prix là c’est imbattable. S’il y a trop de monde, prenez à emporter et installez vous dans le parc juste à côté.

Autre bon plan pour manger surtout si c’est le week end, parcourez les échoppes de rues autour de l’église de la Merced qui proposent sandwichs, tostada de guacamole, boissons typiques … pour pas cher.

Notre prochaine étape, le fameux lac Atitlan, où nous allons découvrir les fêtes traditionnelles et prendre des cours d’Espagnol en immersion dans une famille de San Pedro !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous avez aimé ? Alors ne gardez pas tout pour vous, partagez ;)


Soyez foudingues, abonnez-vous à notre newsletter !