Quand on part voyager à l’étranger, savoir comment changer son argent (ou plutôt vos devises) au meilleur taux peut être un véritable casse-tête. Vaut-il mieux partir avec tout son argent en monnaie locale ? Changer sur place ? Payer par carte bancaire ? Retirer de l’argent sur place ? Je vous donne toutes mes astuces pour ne pas perdre au change !

En préambule, je tiens à dire qu’il s’agit ici de conseils généraux et que selon les destinations, il peut y avoir des contextes particuliers où mes astuces ne seront pas adaptées. Alors avant toute chose, renseignez vous sur le contexte particulier du lieu de votre voyage ! Aussi, ces conseils sont plus adaptés à des voyages au long cours, mais beaucoup de points sont valables pour tous types de voyages.

 

Avant le départ : ne pas partir avec tout son argent en liquide

Insigne bureau de change à New York
Insigne de bureau de change à New York – licence CC Mike Morgan

Beaucoup de personnes rencontrées sur les forums ou lors de nos voyages décident de partir avec une somme importante en liquide. Elles se demandent alors s’il vaut mieux changer leur argent dans leur pays d’origine ou de destination.

Je pense que dans les deux cas, c’est une très mauvaise idée. Il est aujourd’hui dans l’énorme majorité des cas inutile, voir même risqué, de se balader avec une importante somme en liquide :

  • D’une part, on est une cible facile, un voyageur avec toutes ses affaires, ça se repère facilement…
  • D’autre part, ça vous coûtera cher, les banques et bureaux de change prendront une belle ristourne dans la transaction.

 

Mon conseil : Utilisez une carte bancaire une fois sur place ! Aujourd’hui, même dans les coins reculés, à quelques exceptions près, vous trouverez des distributeurs automatiques de billets (ATM). La plupart acceptent les cartes visa et mastercard qui sont les deux grands standards internationaux.

  • Faites attention au plafond autorisé à l’étranger ;
  • Prévenez votre banquier avant de partir pour ne pas voir votre carte bloquée pour suspicion de fraude et profitez-en pour négocier frais bancaires, assurance et plafond de retrait ;
  • Prenez une deuxième carte de secours, on ne sait jamais.

Certes vous aurez dans la plupart des cas des frais demandés par votre banque (ou compte sans banque, carte prépayée, carte multi-devise…), mais si vous choisissez bien, ils seront beaucoup moins importants que les bureaux de change ou banques, voir nuls. Je parle dans notre guide sur la gestion de l’argent en voyage des cartes bancaires et des bons plans.

 

Mon déconseil (oui, ce mot existe !) : n’utilisez pas de travellers cheque. Pour le coup, vous ne pourrez pas les changer partout. Si vous pouvez vous faire rembourser en cas de vol ou de perte, les frais sont rédhibitoires (jusqu’à 10-15 %). Sur le total de votre voyage, faites le calcul…

Sur place : retirer dans les banques au fur et à mesure

Si vous avez suivi ma recommandation, vous n’aurez normalement pas trop à vous poser de questions, sauf pour les cas particuliers ! Car il y a toujours des cas particuliers, ce ne serait pas rigolo sinon.

Mon conseil : Retirez en monnaie locale. Ça peut paraître évident lu comme ça, mais c’est loin de l’être pour beaucoup de voyageurs, en particulier en Amérique latine. Beaucoup de distributeurs proposent de retirer en monnaie locale ou en dollars. Vous pouvez être sûr que dans 99% des cas, si vous payez en dollars votre hôtel ou votre excursion, les taux de change ne seront pas en votre faveur. Vous pourriez même vous faire carrément arnaquer. On a fait le calcul, parfois il peut y avoir une différence de 30 % entre le prix en dollars et celui en monnaie locale !

Quelques points de vigilance :

  • Vérifiez aux distributeurs automatiques que la banque locale n’ajoute pas des frais supplémentaires (c’est normalement précisé lors du retrait). Dans un même pays, il n’est pas rare d’avoir des banques qui appliquent des frais et d’autres non ;
  • Si vous n’avez pas le choix et qu’une commission fixe est prise par votre opérateur ou la banque dans laquelle vous retirez, faites un retrait au plafond maximum autorisé pour limiter les frais. Par exemple, vous avez une commission d’un euro à chaque retrait. Si vous retirez 200 € en une seule fois, vous paierez 1 € de commission (très raisonnable), mais si vous retirez la même somme en 10 fois, vous paierez 20 €…

 

Mon déconseil : lors de votre arrivée dans un aéroport, il pourrait être tentant de changer des sous directement sur place. Mais les bureaux de change profitent de leur situation privilégiée pour pratiquer des taux abusifs. Même si beaucoup affichent 0% de commission, il vous suffira de comparer leur taux aux taux officiels pour constater une marge très confortable.

Avoir quelques dollars sur soi peut tout de même être utile dans certains cas. Notamment quand vous voyagez dans plusieurs pays avec une monnaie différente.

Cas spécial : aux frontières terrestres

Certains lecteurs fidèles le savent, nous sommes devenus des spécialistes des passages de frontière terrestre, en particulier en Amérique latine ! Nous avons donc une certaine expérience sur la question du change pour ces transitions. Nous aurons appris parfois à nos dépens, alors voici quelques conseils pour que tout se passe pour le mieux.

Cliquez sur les titres pour voir les détails

  1. Vérifiez le taux de change
  2. Arrivez avec peu d'argent
  3. Renseignez vous sur le pays de destination
  4. Faites du change avec d'autres voyageurs
  5. Evitez les bureaux de change
  6. Faites appel aux agents de change 'de rue'
  7. Evitez d'accumuler les pièces de monnaie

Cas spéciaux : Argentine, Vénézuela et surement d’autres…

Bureau de change en Russie
Bureau de change en Russie – licence CC Noritsu Koki

Dans certains pays, pour des raisons diverses, l’accès des habitants aux dollars, euros et devises étrangères est limité.

C’est le cas notamment au Vénézuela et en Argentine et probablement d’autres pays. Cela créé un marché parallèle avec un taux de change monnaie locale / dollar officiel et un taux de change officieux. En Argentine, il se nomme le dollar blue et c’est devenu une pratique si courante que ce taux est quasiment normalisé et relayé quotidiennement dans la presse !

Dans toutes les grandes villes, près des banques et dans certains magasins, des agents de ce marché parallèle vous proposent d’échanger des dollars à des taux très très avantageux.

Dans ce cas, c’est l’exception qui confirme la règle, il devient intéressant de prendre des dollars avec de rentrer dans le pays et de les changer en monnaie locale sur ce marché parallèle (car dans les distributeurs, c’est le taux officiel qui est pratiqué bien sûr). Même en payant les frais de retrait vous serez gagnant. Ainsi nous avons gagné 30 % de pouvoir d’achat en Argentine. Au Vénézuela, le taux est encore beaucoup plus avantageux !

Je vous conseille tout de même de faire attention aux faux billets, et de faire ces transactions dans des lieux avec beaucoup de passage, pas un coin glauque à l’abri des regards…

Retour de voyage – que faire de ses devises étrangères ?

Si vous vous retrouvez avec encore quelques sous à votre retour de vacances ou voyage, ne vous ruez pas tout de suite dans votre banque ou bureau de change préféré (si tant est que ça puisse exister…).

Regardez d’abord autour de vous si un ami, un ami d’un ami, ou la cousine germaine de l’oncle de la tante de votre beau frère ne part dans quelques mois là d’où vous rentrez (vous suivez ?). En activant votre réseau, il y a des chances que vous trouviez quelqu’un qui soit intéressé par vos colones, vos roupies ou encore vos quetzals !

Et si ça ne fonctionne pas, vous pouvez aussi essayer les forums de voyageurs ou les groupes sur les réseaux sociaux.

J’arrive au bout de mes conseils sur la question, vous voilà paré(e) pour partir serein(e) sur la question du change d’argent en voyage. En espérant que cela vous soit utile !

Vous utilisez Pinterest ? Epinglez cet article avec cette image !

où changer son argent en voyage au meilleur taux ?

 

Pour aller plus loin vous pouvez consulter notre guide sur l’argent en voyage ou encore lire notre article sur notre budget voyage en Amérique Latine, détaillé pays par pays.

Enfin, notre comparatif sur les assurances voyage au long cours ou tour du monde est là pour vous aider à faire le bon choix en fonction de votre situation !

Enregistrer

Enregistrer

Vous avez aimé ? Alors ne gardez pas tout pour vous, partagez ;)


Soyez foudingues, abonnez-vous à notre newsletter !