Après quelques déceptions au Costa Rica à savoir plus de lave au volcan Arenal et des tortues qui ne pointent pas leur nez à temps, il a bien fallu se rattraper un peu. Quoi de mieux, dans ce cas là, que d’aller chercher le soleil sur la côte Caraïbes ? Et si en prime du beau temps, on rencontrait sur notre chemin une horde de cavaliers, des animaux divers et variés et de longues plages interminables… Pas possible ? On vous emmène de Puerto Limon à Manzanillo.

Puerto Limon, les prémices équins du carnaval

Notre petit doigt nous ayant prévenu de la prochaine date du carnaval (et accessoirement notre guide de voyage), nous délaissons notre superbe auberge de jeunesse de Alajuela pour aller voir de quoi il en retourne. Arrivés à Puerto Limon, nous ne sommes pas étonnés de l’ambiance portuaire un peu glauque (en général, les voyageurs évitent cette destination, mais le carnaval a eu raison de notre curiosité). Nous percevons cependant les prémices du carnaval : un marché artisanal dans le centre, un fête foraine non loin et quelques affiches annonçant les festivités.

Il nous aura fallu questionner de nombreuses personnes pour connaître le programme du carnaval. La poisse nous poursuit un peu puisque le grand défilé n’aura lieu que le samedi suivant. En revanche, tout le monde nous parle du « tope » qui aura lieu le lendemain, on a vraiment aucune idée de ce que c’est… jusqu’à ce qu’on tombe sur une affiche avec les photos de différents cavaliers. Ok le tope c’est un défilé à cheval. Notre motivation est elle aussi au « top », si bien que le lendemain, nous avons écumé toutes les rues de la ville pour trouver l’itinéraire du défilé. Il faut croire que les riverains voulaient nous voir tourner en rond vu le nombre de réponses contradictoires.

Dans ce périple, nous rencontrons également différentes « bandas » (fanfares) d’ados.

percussions carnaval fanfare
Les garçons aux percussions …

Après avoir trouvé le trajet, il nous a fallu attendre quelques heures (humm les horaires ne sont comme qui dirait pas respectés). Les locaux sont habitués, ils ont emmenés leurs tabourets et leurs glaciaires remplies de bières et de snacks pour passer le temps tranquillement. L’attente « vale la pena » comme on dit ici.

Plus d’une centaine de cavaliers et de cavalières arrivent bientôt. Chapeaux vissés sur la tête, tenues style cowboy, bière à la main, ils sont fiers de nous montrer leur monture.  Mais ce défilé est loin d’être uniquement un concours de beauté équin.  Les pas du plus simple au plus excentrique s’enchaînent ainsi que quelques cabrioles.

cavalière cheval carnaval
Et il y aussi des cavalières qui déclenchent l’admiration

Une petite vidéo pour saisir l’ambiance

Cahuita, un parc national entre terre et mer

Après le tumulte de Limon, nous partons à Cahuita, connu pour son parc naturel. A peine 1h et quelques de bus et nous voilà dans un village tranquille où la seule préoccupation est de savoir où poser sa serviette de plage. Notre programme de relaxation consistera à profiter de la plage et à marcher dans le parc.

Le parc de Cahuita se situe au bord des Caraïbes, du sentier principal vous voyez à la fois les différentes plages et criques mais aussi la forêt intacte. Nous décidons de prendre le chemin de Cahuita à Puerto Vargas, 8km sur un chemin tout plat longeant la plage. Bien que ce parc soit un des plus fréquenté du pays, nous n’avons pas senti la foule, merci la basse saison !

A la facilité de la marche, s’ajoute celle de l’observation des animaux. Les singes hurleurs et capucins se voient facilement sur le chemin, un raton laveur passe et fait sa vie tranquillement sans se préoccuper de nous. En marchant doucement et en étant attentif aux bruits et mouvements, nous débusquons mêmes des paresseux, des basiliques, des tortues d’eau douce aux museaux pointus ainsi que de nombreux oiseaux.

Ces 8km nous auront pris une bonne journée tellement les « pauses observations » furent nombreuses !

Manzanillo, le royaume de l’aigle harpie

Pour finir en beauté, nous sommes allés nous balader du côté du parc de Manzanillo (à 1h en bus de Cahuita).

côte plage palmier Cahuita
Une côte plus escarpée qu’à Cahuita de toute beauté

Du même type que Cahuita, il a cependant la particularité d’accueillir en son sein, l’aigle harpie. Nous avons bien sûr essayé de le trouver, sans succès. Cependant, ce lieu reste un excellent site d’observation d’oiseaux, toucans (keel billed et chesnut), Baird’s trogon, Aigle noir… Certaines espèces étaient pour nous nouvelles, ce qui fait de cette marche, une sortie naturaliste réussie. Il est aussi possible de faire du snorkelling à partir du bord de la plage ou tout simplement se prélasser.

Grenouille rouge

Le sentier est facile d’accès mais plus vallonné que Cahuita.

Beau programme qui nous réconcilie avec le Costa Rica et nous permet de repartir sereins et détendus au Panama.

Infos pratiques – visite de Cahuita à Manzanillo

Épingle moi sur Pinterest !

 

Hébergement à Cahuita : Secret Garden, tout près du parc, un jardin et une cuisine pour se sentir comme chez soi. 20 dollars la chambre double avec salle de bain (18 $ si vous restez plusieurs jours)

Entrée du parc de Cahuita : Suite à des bisbilles politiques, à l’entrée côté Cahuita, vous donnez ce que vous voulez, du côté de l’entrée de puerto Vargas c’est 10 dollars. Mais vous pouvez ressortir gratuitement de ce côté et prendre le bus pour revenir à Cahuita. C’est une bonne astuce si vous voulez prendre votre temps, car le sentier dans l’autre sens ferme à 14h.

Entrée du parc de Manzanillo : Gratuit !

Déplacements entre puerto limon, cahuita et manzanillo très faciles en bus.

Cahuita-Manzanillo : 1H, vous pouvez le faire dans la journée si vous ne voulez pas loger à Manzanillo.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous avez aimé ? Alors ne gardez pas tout pour vous, partagez ;)


Soyez foudingues, abonnez-vous à notre newsletter !