Sans explication rationnelle, tel un coup de cœur, il y a des paysages qui vous laissent une douce sensation de séduction. Ce parfum entêtant, cet empreinte mémorielle se réactive à la moindre vue d’un détail similaire. Ce fut le cas des dunes d’Almograve en Alentejo au Portugal.

Un paysage qui révèle timidement sa magie

Il est 9h et le soleil hivernal peine à percer. La brume tenace enveloppe les dunes d’Almograve. Ce nom résonne comme celui d’un pays lointain et imaginaire. Cette ambiance mystérieuse révèle la magie du lieu mais dissimule encore son entière beauté. Un chemin se fraye au cœur d’une végétation dense qui retient nos pas et nous invite à prendre le temps de la contemplation. La brume se dissipe alors et la séance peut commencer. Le sentier suit des falaises escarpées et morcelées. Elles dominent l’océan atlantique qui, en cette période hivernale, est déchaîné. Les vagues forment des rouleaux colériques s’écrasant avec fracas dans un tourbillon vaporeux. Sur le sol s’accroche un tapis végétal composé de fleurs d’ajoncs, de bruyères et des feuilles charnues des succulentes. Ces touches colorées mauves, jaunes et rouges, d’inspiration impressionnistes, feraient presque oublier les assauts salins. Une beauté forte à la simplicité désarmante.

Nous arrivons à la première plage, qui encerclée par des falaises, se fait discrète. Je perçois le lit d’une rivière, mais malgré la marée basse, elle ne se tarit pas suffisamment pour libérer le passage. Il nous faut donc traverser à gué. Au cœur du mois de janvier, l’eau risque d’être froide, mais la perspective de poursuivre ce beau chemin nous rend intrépides.

Prendre le temps d’apprécier des moments simples

Les baskets dans une main, l’appareil dans l’autre, nos pieds se précipitent maladroitement. Les éclaboussures issues du mouvement réveillent en nous des rires enfantins. Hélio crie des « encore papa, encore maman ». Les pieds au sec, l’enfant se soucie guère de congeler les pieds de ses parents, pourvu que la grimace soit belle.

Le prolongement du chemin est très peu balisé et nous devons jouer aux détectives pour rejoindre le fameux sentier des pêcheurs de l’Alentejo. Celui même qui serpente le littoral sur plus de 100 km, longeant les plages et les falaises, une vraie invitation au voyage. Les étendues de sable laissent la place à un promontoire rocheux d’un noir profond. A marée basse, on peut distinguer les strates et les sillons de cette roche ébène. Un travail d’artiste, une sculpture millénaire.

 

Tantôt un couloir de bruyère, tantôt la forme d’une vague ou le passage fugace d’un oiseau chantant,  les moindre détails de ce paysage nous fascinent. Tant est si bien que nous préférons prendre le temps plutôt que de terminer la boucle de cette randonnée. Puis, l’heure fatidique de 12h sonne le temps du pique nique. Nous trouvons un spot parfait, lovés entre les dunes. Le sable est notre nappe, l’océan notre fenêtre vers l’ailleurs. Les grains de sel sont des grains de sable, croquants et malicieux, ils nous rappellent que la dune est chez elle. Nous sommes ses invités.

La brume a définitivement laissé la place à un soleil insolant, qui rougit nos joues malgré la saison. Nous nous délectons de pouvoir nous balader en tee-shirt pour ces premiers jours de 2017. Ces rayons guident nos pas et restent puissamment associés  au doux souvenir de cette jolie journée d’hiver sur le littoral de l’Alentejo au Portugal, au coeur d’un parc naturel au charme fou.

En espérant que le récit de notre coup de cœur vous donnera également envie d’y aller. Pour prolonger le plaisir, partagez avec nous en commentaire vos souvenirs de lieux simples qui vous ont laissé un souvenir impérissable.

Informations pratiques – randonnée dans les dunes d’Almograve

Se rendre aux dunes d’Almograve

Les Dunes d’Almograve se situe dans la région de l’Alentejo dans la ville du même nom, au coeur du parc naturel du sud ouest alentejano et vicentina. Accessible en voiture ou à pied (si vous empruntez le sentier des pêcheurs). Si vous avez un GPS vous n’aurez aucun mal à trouver.

Randonner au cœur des dunes d’Almograve

Le chemin que nous avons emprunté fait partie du sentier des pêcheurs qui longe une bonne partie du littoral de l’Alentejo. Vous trouverez de nombreuses informations sur cette route vicentine sur le site qui lui est dédié. Une page spécifique détaille même cette randonnée en boucle à Almograve.

 

 

 

Vous partez en visite dans la région ? Ces articles devraient vous intéresser

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous avez aimé ? Alors ne gardez pas tout pour vous, partagez ;)


Soyez foudingues, abonnez-vous à notre newsletter !