Les passages de frontières terrestres… Toujours un moment à part dans les voyages, rien à voir avec les formalités des aéroports.

Ce passage entre le Mexique et le Bélize n’a pas dérogé à la règle avec son folklore et ses petites entourloupes.

frontière belize

11h30 : Arrivés Chetumal, dernière ville Mexicaine, nous sommes un peu paumés, il faut trouver un moyen d’aller jusqu’à la frontière, elle est à 15 km… Un gars nous dit qu’il faut aller dans un autre terminal de bus en taxi (mercado nuevo). On demande aux taxis qui attendent à la gare routière, 40 pesos. C’est pas énorme, mais on voit bien que c’est pas le prix, adios. Après quelques mètres, un autre taxi vient nous voir en nous proposant 30…

11h45 : Sympa le gars, mais il avait une autre idée en tête le bougre ! Il nous amène près de l’endroit indiqué, nous explique qu’il n’y a qu’un ou deux bus par jour pour la frontière. Notre bon sens nous a quand même signalé qu’il se foutait un peu de notre gueule de gringos. Ce qui s’est confirmé lorsqu’il nous a proposé de nous emmener à la frontière pour la modique somme de 200 pesos, puis 180, puis 160, puis… nous l’avons gentiment remercié.

11h50 : Après avoir demandé à quelques personnes dans la rue, nous étions à une centaine de mètres de l’arrêt du bus passant toutes les demi heures vers la frontière pour 10 pesos par personne… no comment.

12h15 : Arrivés à la frontière, on se dirige à l’aveuglette vers la petite cahute qui semble être le poste frontière. Un gars nous demande la taxe de passage, on paye (il y a controverse sur le bien fondé de cette taxe sur certains forums, mais selon notre interprétation, elle est légale quand on arrive par avion au Mexique).

12h25 : Un autre gars à côté de la cahute propose de nous emmener de l’autre côté et passer la frontière du côté Bélize. Nous refusons poliment. Il nous demande de quelle nationalité nous sommes. A la réponse que nous lui donnons, il a une sorte de sourire déçu « je l’aurai parié, les Français ne payent jamais, ils veulent toujours marcher ». OK, bien vu, mais il demandait quand même 15 dollars bélizéens (6 € environ).

12h20 : Nous devons passer de l’Espagnol à l’Anglais. Ce qui donne au final un spanglais approximatif, mais assez efficace.

12h25 : Euh pas si efficace que ça, un gars nous indique de rentrer dans un bâtiment, mais c’est en fait le poste frontière pour rentrer au Mexique, l’agent n’a pas compris tout de suite ce qui se passait et nous non plus. Il a souris, on a souris, on a haussé les épaules, il a haussé les épaules, bref, on est sortis.

12h30 : Nous passons donc direct sur la route, entre les voitures, avec quelques gars chelous qui traînent, dont un dit gentiment à Laura en souriant « après la frontière, je vais te tuer ». Ambiance.

Pont frontière bélize mexique
Licence creative commons – Auteur : Marrovi

12h40 : Il y avait effectivement un peu de marche à pied, pas de trottoirs, pas d’indication, une sorte de no man’s land, dont une zone « libre » grillagée avec deux trois casinos un peu glauques. En poursuivant notre chemin quelques minutes on aperçoit ce qui semble être la frontière du Bélize, un gars nous interpelle alors en voiture et nous propose de nous aider à passer la frontière pour 10 dollars. Mais on la voit la frontière !? No, thank you.

12h45 : Juste avant de passer, on se rend compte qu’on a pas de sous en monnaie locale, un agent nous dis qu’on peut changer à travers la barrière avec le côté mexicain avec des gars qui font ça au marché noir. C’est officiellement officieux.

12h55 : Finalement, après avoir fait tamponner nos passeports, on voit un bus pour Bélize city qui n’attend que nous… Notre ami chauffeur de taxi est toujours là et tente une dernière fois de nous emmener… je sais pas où. Peut être au bus 20 mètres plus loin ?

Welcome to Belize !

Informations pratiques :

Formalités

Un grand classique : faites tamponner votre passeport côté Mexicains pour la sortie du territoire : taxe de sortie demandée à ce poste frontière si on est venu par avion et qu’on a pas payé à l’aéroport, environ 30 dollars (la taxe la plus chère de tout notre voyage, vérifiez bien que vous êtes dans ce cas avant de payer ! Certains affirment qu’elle est illégale, d’autres non, difficile de passer outre dans tous les cas), puis rendez-vous côté Bélize pour le visa d’entrée.

Transports

En arrivant du Mexique vers le Bélize : une fois arrivés à Chetumal, aller jusqu’au terminal de mercado nuevo en taxi (30 pesos, ou à pied si vous êtes très très motivés…).

Malgré ce que certains taxis pourraient affirmer, il y a des bus régulièrement, et ça coûte 10 pesos.

A la frontière, comptez 10-15 min pour traverser le no man’s land à pied, ou louez les services d’un tricycle si vous êtes trop fatigués.

Du côté Bélizéen, vous pourrez trouver des bus partant vers Belize city (3 dollars, 2 heures, je ne suis plus très sûr)  régulièrement : pas besoin d’aller jusqu’à la ville la plus proche en taxi.

Argent / change

Vous pourrez facilement changer vos pesos en dollars bélizéens en arrivant du côté Bélize (taux plus avantageux) à travers les grilles près du poste frontière. Peu de risques d’arnaque, mais vérifiez tout de même vos billets et n’hésitez pas à négocier le taux. Le taux proposé dans les banques au Mexique ou au Bélize n’a rien a voir, c’est beaucoup plus avantageux aux frontières de manière générale.

A éviter

Ne cédez pas aux divers sollicitations d’aide » des taxis, et autres rabatteurs, vous vous en sortirez très facilement seuls à cette frontière, il n’y a pas tant de chemin à faire d’un bord à l’autre. A moins d’avoir vraiment envie de vous soulager de quelques dollars.

Vous avez aimé ? Alors ne gardez pas tout pour vous, partagez ;)


Soyez foudingues, abonnez-vous à notre newsletter !