Puerto Varas, des saumons au pied des volcans 3


La région des lacs au Chili, c’est un entre monde, une interface, une transition. L’eau passe de la glace des montagnes au liquide des lacs. Du volcan à la plaine. Du nord chaud et sec au sud froid et humide.

Cette région marque la limite nord de la Patagonie, cette immense région encore peu fréquentée des hommes, squattée par les moutons et les guanacos.

Après notre séjour à Villarica, nous avons poursuivi notre route vers Puerto Varas, au bord du lac Llanquihue. Le décor semble au premier abord assez similaire, mais similitude ne veut pas dire monotonie ! Une petite ville aux maisons de bois colorées et chaleureuses, un lac parfois calme, parfois tourmenté et une vue époustouflante sur les volcans Osorno et Calbuco aux sommets enneigés.

Frutillar, un village aux accents germaniques au pied d’un volcan

Mais les véritables trésors ne sont pas à Puerto Varas. Bien que sympathique, cette ville n’a pas le charme de certains villages environnants. Frutillar est l’un de ces endroits que l’on ne s’attendait pas à trouver au Chili. Dans nos préjugés, le Chili c’est une terre latine, une terre Andine. La vue de chalets de bois au style germanique dans cette région de la planète nous a donc surpris au premier abord.

Frutillar allemand puerto varas

Mais c’est oublier que l’Amérique du sud n’a pas été colonisée que par les espagnols et portugais, mais par quasiment tous les pays Européens. Dans ce coin, l’influence Allemande est évidente, dans l’architecture, dans la gastronomie, dans la culture.

 

Sans la vue sur le sublime Osorno, on pourrait se méprendre avec le vieux continent… Mélange qui nous semble étrange, et pourtant, il ne l’est pas plus que les plazas de armas dans les villes coloniales présentes sur tout le continent.

 

ponton embarcadère osorno

Au bout du ponton, une belle surprise !

C'est une sublime vue sur le volcan Osorno qui nous attend

C’est une sublime vue sur le volcan Osorno qui nous attend

Banc volcan osorno

On peut aussi en profiter tranquillement installé

Les chutes de Petrohue et en bonus, des saumons !

A proximité de Puerto Varas, il y a beaucoup à découvrir, des balades, des villages, des lacs, des volcans…

En tant qu’amateurs des beautés de la nature, nous ne pouvions manquer ce qui pour nous constitue l’attraction majeure de la région avec le volcan Osorno : les chutes de Petrohue, à proximité du lac todo santos.

Située dans le parc naturel Vicente Pérez Rosales la rivière Petrohue chemine dans les coulées de lave issues du volcan. Ces coulées, creusées par les rapides, forment de superbes canyons se transformant en chutes par endroits, dont les fameuses chutes de Petrohue.

petrohue cascade volcan osorno

Chutes Petrohue, quand l’eau rencontre le basalte

 

Plus que des chutes à proprement parler, il s’agit plutôt d’un bouillonnement chaotique et endiablé. Une écume turquoise s’écoulant sur le fond noir du basalte, avec en image de fond l’Osorno, le créateur de ce paysage dantesque. Il nous rappelle que s’il parait paisible au moment ou nous lui rendons visite, c’est un des volcans les plus actifs des Andes.

Le nom même de la rivière y fait référence, petrohue signifie « lieu des brumes ». Ce nom provient des brumes provoquées par la lave entrant en contact avec l’eau de la rivière lors des éruptions.

Nous avons même eu droit à une belle surprise lors de la visite de ces chutes. En observant l’eau bouillonnante, nous voyons rapidement des poissons sautant dans les rapides, luttant à contre courant. C’est la migration des saumons ! Les observer ainsi s’épuiser à remonter un courant d’une puissance intimidante est impressionnant. Tout ça pour se reproduire…

Cette belle rencontre nous ayant mis de bonne humeur, nous décidons de continuer notre chemin, pour rejoindre à pied le lac todos santos, situé à une vingtaine de kilomètres.

Nous savons simplement que le chemin de randonnée est situé à quelques kilomètres de chutes, depuis la route. Le problème quand on part peu préparés et avec des infos imprécises, c’est qu’on peut se tromper…

Un randonnée au volcan Osorno hors des sentiers battus… Involontaire !

Au premier chemin croisé partant dans la bonne direction, nous partons le cœur joyeux ! Le chemin est extrêmement large au début, on se demande même s’ils ne vont pas en faire une route, puis il s’élargit encore et ressemble de plus en plus à un lit de rivière asséché, ou à une coulée de lave… Puis au bout de plusieurs kilomètres passés dans ce paysage magnifique au pied du volcan Osorno, le chemin semble s’arrêter.

puerto varas volcan osorno

On aurait pu se douter que pour un chemin de rando c’était large (enfin laura l’avait senti)

Ou plutôt il reste un tout petit sentier derrière quelques buissons, à moins que ce soit le lit d’un ruisseau. Bien, nous continuons un peu, le doute s’étant fortement installé sur notre itinéraire. Finalement, ne voyant pas le bout du chemin et leur avançant, nous prenons la décision de faire demi-tour. Je dois avouer que tête de mule, je souhaitais continuer coûte que coûte, me disant que de toute façon on arriverai bien à rejoindre le lac en longeant le volcan. Mais heureusement Laura m’a raisonné.

Car en revenant sur nos pas, de retour à la route, nous apercevons une vingtaine de mètres plus loin un petit panneau indiquant le chemin de randonnée… Oups !

Bon, au final c’était une belle randonnée, nous pouvons dire que nous sommes réellement sortis des sentiers battus 😉

Infos pratiques – visiter Puerto Varas, Osorno et Frutillar

Comment aller à Frutillar ?

Des bus très fréquents partant de Puerto Montt ou Puerto Varas relient Frutillar. Cela met respectivement une heure ou une demie heure.

Comment aller à la réserve Vicente Perez Rosales et les chutes Pétrohué ?

Des bus fréquents (l’été) relient Puerto Varas à l’entrée des chutes puis au village de Pétrohué (6km plus loin) où se trouvent l’entrée de la réserve. Attention en basse saison, il peut n’y avoir que 2 bus dans la journée donc vous serez peut être obligé de choisir l’un ou l’autre des arrêts.

Que faire à Puerto Varas et ses environs  ?

  • Se balader le long des lacs et admirer les volcans
  • Randonner dans la réserve Vicente Perez Rosales
  • Visiter les chutes de Petrohue
  • Déguster des spécialités locales et flâner à Frutillar
  • Faire une croisière sur le lac Todo Santos
  • Grimper le volcan Osorno

Attention, toutes les excursions organisées (Chili oblige) ne sont vraiment pas donné !

Tu as aimé cet article et tu souhaites le conserver ?

Épingle cette image sur Pinterest !

Guide de Puerto Varas et ses environs

Prochaine étape : la presqu’île de Chiloe, à la culture si particulière et sa sublime nature

Enregistrer


A propos Seb

Jeune homme bien sous tous rapports aimant manifestement voyager. Accessoirement, entre deux voyages, je tente de sauver le monde en bossant comme animateur d'un réseau d'éducation à l'environnement. Heureusement, je suis pas tout seul, parce qu'il y a du boulot !


Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 Prévenez moi de tous les nouveaux commentaires siouplé !

 Je veux recevoir les réponses à mon commentaire uniquement

3 commentaires sur “Puerto Varas, des saumons au pied des volcans

  • Anais et Manu

    Je venais de lire avec attention votre article avec l’envie de me rendre dans ces lieux qui ont l’air magnifiques. Hélas le fil de l’actualité en décide un peu autrement avec le volcan Calbuco qui vient d’entrer en éruption, la région est fermée… Si les routes réouvrent ca sera l’occasion de découvrir cette zone avec un autre oeil ! Je vais aller lire vos autres articles pour avoir de nouvelles idées 😉

    • laura

      Ah pas de chance, en même temps si vous avez l’occasion (sans vous mettre en danger bien sûr) de voir cette éruption ça devrait être une superbe expérience. En attendant d’aller au sud du Chili vous pouvez aller dans le nord ouest argentin peut être. Vous êtes où exactement en ce moment ?