Il y a très longtemps dans un pays lointain, vivait la belle princesse Laura. Elle était tellement belle que tous les princes voulaient la pécho, euh, l’épouser.

Poas, la méchante belle mère, qui ne voulait pas qu’elle se marie, parce que… ba elle était méchante, eu une idée machiavélique. Elle persuada la montagne du coin et ses gardiens, de redoutables créatures (mais un peu concon), que la princesse était une vilaine fille qui leur voulait du mal.

La montagne se mit alors en colère, bouillonnante de rage, grondant, crachant, devenant un énorme volcan !

La princesse, qui passait son temps à se balader dans le coin, à observer les écureuils (elle avait que ça à faire), se fit enlever par les méchants lutins de la forêt maléfique entourant le volcan.

Sa situation était désespérée, mais c’était sans compter sur le valeureux chevalier/prince/environnementaliste/damoiseau Sébastien !

Bien décidé à enlever la princesse sur son blanc destrier (qu’il n’avait pas encore acheté, car à court de blé), il parti, vaillant, affronter le volcan et ses gardiens.

chemin volcan poas
Un passage incontournable, quasi infranchissable : la forêt naine menant au sommet

En chemin, il du jouer de jugeote et de fourberie pour ne pas se faire défoncer par les lutins de la forêt naine maudite.

chemin volcan Poas
Attention, les lutins arrivent, où Seb pourra-t’il se cacher ?

Affronter les écureuils ne fut pas une partie de plaisir !

Mais une fois parvenu jusqu’aux messagers du volcan : les pitis-zoiseaux-noirs-avec-les-boules-jaunes-aux-pattes (merci à celui ou celle qui saura retrouver le nom de l’espèce), Seb dénonça la méchante belle mère Poas, qui avait selon ses dires : « vraiment raconte n’imp sur sa future gonzesse » (ndlr : traduction approximative).

 

Le volcan se rendant compte qu’on l’avait vraiment pris pour un jambon, se mit à hurler de rage. Il pleura si fort et si longtemps qu’une lagune de larme se forma à côté du cratère.

Lagune verte
Lagune verte près du volcan Poas

La princesse Laura pu alors quitter le volcan sur le dos du prince Seb, qui n’avait toujours pas de destrier (mais il s’était entraîné avant…).

L’histoire ne dit pas si Sébastien parvint à ses fins avec la princesse.

Le volcan, bien qu’ayant pleuré acide pendant des années, était toujours aussi vénère après la belle mère. Il envoya alors ses redoutables écureuils enlever Poas pour la jeter dans le lac de larmes acides au centre du cratère.

Un dernier conseil à l’écureuil ninja avant de partir en mission

Ainsi est né le volcan Poas (info à confirmer).

volcan poas
Cratère du volcan Poas

Infos pratiques – visite du volcan Poas

volcan poas
Épingle cet article loufoque sur Pinterest !

Pour aller voir par vous même le volcan, la lagune, la forêt naine, les écureuils toujours très vivants malgré le temps passé, point besoin de vider votre bourse de tous ses deniers en prenant un tour guidé ou un transport touristique.

Aller jusqu’au volcan Poas par soit même :

Un bus public part tous les jours à 9h20 de la gare routière d’Alajuela.
Il repart du volcan à 14h30, ce qui vous laisse le temps de profiter du spectacle.
Durée : 1h30. Tarif : 5 dollars aller retour.

Entrée du parc : 10 dollars.

Où se loger à Alajuela :

On vous conseille l’hostel Trotamundos, chambre simple mais propre et confortable, accueil au top et une grande cuisine équipée pour se faire à manger. Et en prime y’a même le petit déjeuner.

Enregistrer

Enregistrer

Vous avez aimé ? Alors ne gardez pas tout pour vous, partagez ;)


Soyez foudingues, abonnez-vous à notre newsletter !