Le Nicaragua a été un véritable coup de cœur. Une évidence. Un pays où l’on pourrait poser notre sac à dos pour ne plus jamais repartir. Alors nous avons eu envie de partager avec vous quelques idées d’itinéraires pour découvrir ce formidable pays de long en large et sous toutes les coutures.

Nous recevons souvent des questions sur des idées d’itinéraires pour des voyages de 2-3 semaines. Nous avons basé ces itinéraires sur cette temporalité. Bien entendu, si vous avez plus de temps, il suffit de rester plus longtemps dans chaque étape. La durée en jours pour chaque étape est donc simplement indicative.

L’itinéraire classique au Nicaragua pour 2 ou 3 semaines – les incontournables

Commençons tout d’abord par l’itinéraire classique, idéal pour un premier aperçu du Nicaragua. Entre villes coloniales et forces volcaniques, c’est un concentré de l’essentiel du Nicaragua qui vous attend.

    Managua – 1 à 2 jours

    Autant vous le dire tout de suite, nous ne raffolons pas des grandes villes et encore moins celles d’Amérique centrale. Cependant il est toujours intéressant de sentir l’ambiance d’un pays grâce à une balade dans la capitale.

    Les incontournables : Visiter l’ancienne cathédrale ainsi que la nouvelle, grimper sur le sommet de Loma de Tiscapa pour voir la statue de Sandino, flâner le long de Malecon, découvrez l’histoire de la révolution sandiniste sur les fresques de l’église Santa Maria de Los Angeles.

    Leon – 3 jours

    Côté ville, Léon est notre coup de cœur. Son caractère révolutionnaire, populaire et estudiantin nous a charmé. Et cerise sur le gâteau, ses environs ne manquent pas de surprises.

    Les incontournables :

    • Flâner dans la ville
    • Visiter la cathédrale de la Asuncion et son toît d’un blanc immaculé
    • Chercher les autres églises (La Merced, El Calverio, la reccolecion)
    • Parcourir les fresques murales
    • Faire du surf sur le Cerro Negro
    • Passer une journée à la plage à Las penitas – poneloya

    En bonus, on vous propose même 3 itinéraires pour découvrir la ville de Leon.

    Si vous avez plus de temps :

    • Découvrir les boues bouillonnantes de los hervideros de San Jacinto
    • Faire un trek au volcan de Telica et voir de la lave fumante
    • Partir à la découverte de la plage noire de Jiquillo
    • Gravir d’autres volcans comme le Momotombo ou le Cosiguina

    Masaya – 2 jours

    Masaya peut se visiter à partir de la célèbre ville coloniale de Granada ou en logeant directement sur place. Ce qui nous a le plus intéressé est sans conteste le volcan Masaya. Accolés à l’immense cratère, on en prend plein les poumons et les yeux. Être aussi près d’un tel colosse, ça force le respect.

    A faire :

    • S’approcher et humer les fumées du volcan Masaya (ouvrez l’œil pour voir les étranges perroquets qui vivent dans le cratère)
    • Flâner dans le marché de Masaya
    • Se balader jusqu’au belvédère de la laguna Masaya
    • Parcourir les pueblos blancos et les spécialités artisanales

    Si vous avez plus de temps :

    • Visiter la maison de Sandino à Niquinohomo

    Granada – 3 jours

    Granada est sans conteste LA ville touristique du Nicaragua. Et pour cause, ses églises, ses maisons colorées et ses nombreux cafés permettent de se balader nonchalamment dans un superbe écrin. C’est aussi le point de départ de nombreuses activités qui peuvent se réaliser à la journée.

    A faire :

    • Se perdre dans les rues colorées à la recherche des églises (San Francisco …) et monuments de la ville (Casa de los tres mundos, Mi Museo
    • Goûter aux spécialités locales
    • Découvrir las isletas
    • Randonner au volcan Mombacho
    • Se prélasser à la laguna de Apoyo

    Si vous avez plus de temps :

    • Prenez juste le temps de parcourir la ville à pied à la recherche de bonnes adresses et de belles rencontres

    Ile d’Ometepe – 3 jours

    L’ile d’Ometepe est peut être l’endroit que nous avons préféré dans tous nos voyages. Déjà, à l’arrivée en bateau, impossible de ne pas succomber à la vue époustouflante sur les deux volcans qui la compose.

    Sa douceur de vivre, ses paysages et sa faune en font un lieu idéal pour se poser plus de temps que prévu. 3 jours est pour nous un minimum absolu.

    A faire :

    • Faire le tour de l’ile en vélo ou scooter
    • Profiter du coucher de soleil à la pointe jésus maria
    • Admirer le sable noir de la plage de Santo domingo
    • Rencontrer les singes de la réserve de Chaco verde
    • Se baigner à Ojo de agua
    • Parcourir la rivière Istian
    • Admirer la cascade san ramon

    Envie de farniente, découvrez nos idées pour se relaxer sur l’île d’Ometepe.

    Si vous avez plus de temps :

    • Passer quelques jours dans une finca
    • Tester les différentes plages de l’île
    • Faire les treks des volcans Maderas et/ou Concepcion

    San Juan del Sur – 2 jours

    Pour vous reposer de votre folle épopée, vous pourrez passer vos derniers jours (du voyage) à la plage. Personnellement nous ne sommes pas trop station balnéaire alors nous avions évité San Juan del Sur. Pour un coin de sable plus tranquille, privilégiez Tola ou Popoyo.

    Si vous avez plus de temps :

    • Faites le tour des plages des environs
    • Observez la nature à la réserve la flor et el ostional.

    Je n’ai pas mis Bluefields et les Corn Island dans cet itinéraire même s’ils constituent un classique du Nicaragua, car ils demandent un peu de temps (dont on ne dispose pas nécessairement pour un premier voyage au Nicaragua). Mais j’en parle plus bas dans les itinéraires thématiques.

    Un lion, symbole de la ville garde l’entrée de la cathédrale de León

    Itinéraire révolution et culture au Nicaragua en 2 ou 3 semaines

    Impossible de voyager au Nicaragua sans prendre en compte son incroyable histoire contemporaine et révolutionnaire. Les murs des principales villes la rappelle et le sens politique se ressent au cœur de la population. C’est une facette du Nicaragua qui nous a particulièrement intéressés et émus. Voici les principaux lieux où l’on peut s’imprégner de cette histoire.

      Managua – 2-3 jours

      Si la capitale du Nicaragua ne possède pas de gros atouts, de beaux édifices historiques suite au tremblement de terre de 1972, c’est le point d’entrée parfait pour comprendre le pays. Les contrastes sont permanents. Entre les centres commerciaux rutilants et les bidonvilles notamment…


      A faire : 

      • Parque loma de Tiscapa où trône une statue de Sandino
      • Aller voir le Monumento soldado de la patria
      • Admirer les fresques historiques sur la Maison de Daniel Ortega et l’ Eglise Santa Maria de los angeles

      Leon – 3 jours

      Pour se plonger dans l’histoire révolutionnaire du Nicaragua, la ville de Léon est un incontournable. Longtemps elle a été le bastion des sandinistes. Cela se perçoit encore fortement sur les murs de la ville qui exposent de larges murales (des fresques) dont certaines évoquent des moments forts de l’histoire du pays.

      A faire :

      • Parcourir la ville à la découverte des Murales (vous pouvez suivre notre itinéraire spécifique ici), ses fresques populaires et politiques
      • Échanger avec un ancien combattant sandiniste au musée de la révolution
      • Visiter la galerie des martyrs.

      La rencontre de Juan, ancien sandiniste au musée de la révolution a été une de nos plus belles rencontres en voyage. Un moment émouvant.

      Si vous avez plus de temps : Vous êtes curieux et vous aimez les endroits insolites ? Alors allez vite au Musée des légendes (leyendas). Nous y sommes allées un peu au hasard un jour de pluie où n’avions pas grand-chose à faire. Nous n’avons pas été déçus. Le musée est un mélange d’expositions d’anciens objets populaires de la vie quotidienne, de poupées grandeur nature qui évoquent les légendes populaires, mais aussi d’ustensiles de tortures car le musée est installé dans l’ancienne prison politique où se déroulait d’horribles exactions. Lieu kitsch et flippant à la fois !

      Esteli / Somoto – 3-4 jours

      Esteli et Somoto ont été également des bastions historiques lors de la révolution. Pas étonnant qu’elle en porte encore les traces sur les murs des édifices et dans le cœur des nicaraguayens.

      A faire : 

      • Débusquer les fresques politiques
      • Visiter la galeria de los Heroes y Martires (Esteli)

      Si vous avez plus de temps :

      • Tester le tourisme communautaire au canyon de Somoto. Vous découvrirez une manière alternative de voyager qui favorise le développement économique local. Et en parallèle, vous vous offrez des sensations fortes lors de votre séance de canyoning.
      • Apprendre l’espagnol de manière solidaire à l’école des Madres de los Heroes y martires
      • Aller vous baigner au Salto de Estanzuela (près d’Esteli)
      • Découvrir la ville d’Ocotal, lieu historique de résistance à l’impérialisme américain

      Réserve de Miraflor – 2-3 jours

      La réserve de Miraflor permet elle aussi d’allier à merveille découverte naturelle et culturelle. Logés dans une famille, nous avons pu découvrir leur quotidien, approfondir nos connaissances sur la culture nicaraguayenne et vivre de jolis moments.

      A faire :

      • Randonner ou faire du cheval dans la réserve
      • Visiter les plantations de café
      • Tester le tourisme communautaire et partager l’histoire d’une famille nicaraguayenne.

      Lire notre article sur notre séjour dans la réserve naturelle de Miraflor

      Si vous avez plus de temps : Restez plus longtemps pour en savoir davantage sur les différentes méthodes de culture et filer un coup de main à une famille

      Matagalpa – 2-3 jours

      Dans une région montagneuse et humide, Matagalpa ne constitue pas toujours une étape lors d’un voyage au Nicaragua. Et pourtant ses environs sont très intéressants pour s’initier à la culture du café et profiter d’une faune et d’une flore riche.

      A faire :

      • Visiter le musée dédié à Carlos Fonseca
      • Vivre quelques jours dans une famille aux environs de Matagalpa
      • Randonner et devenir expert de la culture du café

      Lire notre carnet de voyage sur la communidad El reyna.

      Si vous avez plus de temps : profitez de ce moment unique pour briser davantage la glace avec vos hôtes et échanger en toute simplicité. Regardez le temps passer et les gens vivre.

      Masaya et les pueblos blancos – 1-2 jours

      La région des pueblos blancos, avec leurs murs blanchis à la chaux et leurs églises imposantes constituent un héritage majeur de l’époque colonial. Mais ce qui rend cette région exceptionnel, c’est le patchwork de lacs, volcans et autres merveilles naturelles dans laquelle ils se situent. Une immersion directe dans ce qui fait le Nicaragua : sa culture et sa nature.

      C’est dans ce cadre qu’est né Sandino, la figure tutélaire de la révolution sandiniste.

      A faire :

      • Visiter la maison natale de Sandino
      • Plonger dans les eaux limpides de la laguna apoyo
      • Flâner sur le marché artisanal de Masaya
      Murale représentant les héros des révolutions sud américaines

      Itinéraire à la recherche des volcans au Nicaragua pour 2 ou 3 semaines

      Le Nicaragua est une vraie mine d’or en ce qui concerne les volcans. Pour la plupart faciles d’accès (ou avec un peu d’effort), ils collent à merveille avec le caractère de ce pays au tempérament de feu.

        Autour de Masaya – 2-3 jours

        Masaya est l’un des emblèmes du pays. A son pied se trouvent les pueblos blancos qui ont vu la naissance de Sandino, le père spirituel de la révolution sandiniste. Au delà du superbe volcan, c’est aussi un peu de l’âme du pays que vous découvrirez.

        A faire :

        • Approcher le cratère du volcan Masaya
        • Se prélasser sur les rives de la laguna masaya  et la laguna Apoyo

        Si vous avez plus de temps :

        • Trek autour du volcan Masaya

        Autour de Granada – 3 jours

        Granada est une étape quasiment incontournable au Nicaragua. Le centre historique de la ville, marqué par une superbe architecture coloniale marque les esprits. Mais ce sont surtout les alentours de la ville qui nous ont envouté : le volcan Mombacho et les isletas (d’énormes blocs de roche issus du volcan devenus des îles parfois habitées) constituent deux merveilles géologiques à ne pas manquer.

        A faire :

        • Randonner sur les flancs du Volcan Mombacho
        • Naviguer en bateau entre les Isletas

        Sur l’île d’Ometepe – 4 jours

        L’arrivée en bateau sur l’île d’Ometepe est un spectacle qui a lui seul vaut un voyage au Nicaragua. Voir se détacher sur l’horizon les deux volcans posés sur l’eau est un moment d’exception. Les volcans les plus majestueux s’y trouvent mais ce ne sont pas nécessairement les plus dociles.

        A faire :

        • Randonner sur les volcans Maderas et Concepcion. Il faut compter une journée pour chaque randonnée et du temps pour s’en remettre. L’ascension de l’un comme de l’autre est assez difficile. Pour les moins sportifs, il est possible de grimper une partie du volcan à cheval (sensations garanties aussi).

        Lire notre guide sur l’île d’Ometepe

        Autour de Leon – 4 jours

        Le Nord du Nicragua est riche en volcans. Et chacun d’entre eux vous feront vivre des expériences différentes.

        A faire : 

        • Randonner sur les flancs du Momotombo
        • Faire du surf sur volcan au Cerro negro
        • Observer un volcan en activité au Telica
        • Découvrez un volcan hors des sentiers battus : le Cosiguina

        Lire notre visite de Leon et ses environs

        Si vous avez plus de temps :

        • Vous pouvez faire un crochet par los hervideros, près de Léon. Des boues bouillonnantes nous prouvent qu’ici le sol est particulièrement chaud !
        • Si vous êtes très sportif, plus au Nord, tentez l’ascension du volcan San Cristobal particulièrement actif.
        Le cerro negro, l’un des jeunes et plus actifs volcans d’Amérique centrale

        Itinéraire hors des sentiers battus au Nicaragua en 3 ou 4 semaines

        Le Nicaragua reste encore une destination peu visitée (au regard de certains pays voisins comme le Costa Rica). Même les lieux touristiques restent raisonnables en terme d’affluence. Il existe encore quelques pépites méconnues pour voyager au Nicaragua hors des sentiers battus.

          La Garnacha et la réserve naturelle tisey – 3-4 jours

          La réserve naturelle de Tisey et sa région est surnommée la Suisse du Nicaragua. Si ce titre est un peu emprunté, les paysages sont vraiment surprenants pour un pays tropical. Région de moyenne montagne, les sapins remplacent les palmiers, la fraicheur est salvatrice et la production de fromage est une des principales activités.

          A faire :

          • Visiter les fermes de la communauté
          • Découvrir l’artisanat local
          • Se rafraichir dans la cascade Estanzuela

          Si vous avez plus de temps :

          • Explorer les alentours d’Esteli et ses fabriques de cigares

          Matagalpa – 2-3 jours

          La région de Matagalpa, très peu explorée des voyageurs, possède pourtant de beaux atouts. Région de production de café, c’est à la fois une belle occasion de découvrir les plantations du fameux breuvage dans de superbes décors. Mais surtout c’est l’occasion de rencontrer les habitants des environs organisés en coopérative.

          A faire :

          • Découvrir le tourisme communautaire au sein d’une famille
          • Explorer les plantations de café et échanger avec les habitants

          Lire notre expérience de tourisme communautaire dans la communauté de la Reyna

          Si vous avez plus de temps :

          • Participer aux travaux des champs avec votre famille d’accueil et prenez le temps de plonger dans la culture du Nicaragua

          Padre ramos / cosiguina – 3-4 jours

          La réserve de Padre Ramos est un des trésors cachés du Nicaragua. Au cœur d’un estuaire, les plages sauvages laissent place à une mangrove inextricable peuplée par d’étranges créatures. Un lieu idyllique pour les amateurs de nature sauvage.

          A faire : 

          • Soutenir le projet de préservation des tortues Carey et participer à la libération de bébés
          • Serpenter en barque au cœur de la mangrove pour observer la faune locale (oiseaux, crabes…)
          • Se balader sur les plages désertes à différentes heures de la journée pour apprécier les changements de lumière

          Lire notre article sur notre visite de l’estuaire de Padre Ramos

          Si vous avez plus de temps :

          • Partir à la découverte de la péninsule de Cosiguina et son volcan.

          Solentiname – 3-5 jours

          L’archipel des Solentiname sur le lago Nicaragua reste encore relativement confidentiel. Accessible seulement par bateau, ces îles sont un havre de paix pour les hommes et les oiseaux. Attention, prévoyez bien le temps nécessaire en prenant en compte la contrainte des horaires du bateau. Cela vous évitera de rater votre vol retour !

          A faire :

          • Laisser filer le temps et profiter de l’instant
          • Observer les oiseaux (excellent spot ornithologique)

          Si vous avez plus de temps : installez vous !

          Rio san Juan jusqu’à la côte Caraïbes – 5-7 jours

          Un brin aventurier et curieux ? Pour vous assurer que l’île d’ometepe est bien au cœur d’un lac, remontez le Rio San Juan jusqu’à la mer. Quelques villages éparses, la ville d’El castillo qui monte la garde et la réserve Indio Maiz se succèdent au fil de l’eau.

          A faire : 

          • A partir d’El castillo, visiter le fort et admirer la vue plongeante sur le Rio San Juan
          • Remonter le Rio en canoé
          • Faire un safari dans la réserve d’Indio Maiz
          • Observer les animaux la nuit sur les rives du fleuve, dont les caïmans.

          En amateur invétéré de petites bêtes et surtout d’amphibiens, nous gardons un souvenir particulièrement tenace de cette étape dont vous pouvez lire le récit complet.

          Si vous avez plus de temps :

          • Partir en trek plusieurs jours dans la réserve d’Indio Maiz, vous aurez ainsi beaucoup plus de chances d’observer les mammifères qui sont très farouches, dont le très discret jaguar.

          Si vous vous sentez l’âme d’un aventurier

          La côte caraïbes du nord du Nicaragua, la région des indiens Miskitos est une région très reculée où vous êtes à peu prêt certain de ne pas croiser un seul voyageur. Dans la région autonome atlantique nord, le climat est très humide, chaud, les aménagements et routes sont rudimentaires, les villes rares. La nature règne en maitre dans cette région, mais il vous faudra du temps pour l’explorer et ne pas regarder le confort. Les infrastructures touristiques sont quasiment inexistantes, alors attendez vous à des aventures humaines riches !

          La réserve de l'estuaire de Padre Ramos au Nicaragua
          La réserve de l’estuaire de Padre Ramos

          Itinéraire sensations fortes au Nicaragua en 2 à 4 semaines

          Le Nicaragua est aussi une destination à sensations fortes. Les activités insolites et sportives peuvent jalonner votre parcours. Voici les principales que vous pouvez combiner à d’autres visites ou sorties.

            Faire du canyoning à Somoto – 2 à 3 jours

            Accompagné d’un guide local, le canyon se visite à pied, au sec ou bien trempé. Rame, randonnée, descente en rappel, nage, plongeon, tous les moyens sont bons pour explorer cette merveille géologique. Une journée est nécessaire sur place. Il existe plusieurs parcours selon le niveau de difficulté. Pour terminer sur une note relax, laissez-vous porter sur une grosse bouée (tubing). Le courant naturel ramène toujours les voyageurs à bon port. Je vous conseille de prendre des chaussures auxquelles vous ne tenez pas trop. Un bon guide doit pouvoir vous fournir un sac étanche pour garder au sec vos effets personnels et notamment votre appareil photo.

            Lire notre récit sur le canyoning à Somoto

            Observer un volcan en activité à Telica – 2 à 3 jours

            Au départ de Leon de nombreuses agences proposent des treks pour faire l’ascension du volcan Telica. La particularité de cette randonnée est qu’elle permet d’avoir la chance d’observer de la lave en fusion ainsi que de dormir sur les flancs du volcan.

            Descendre le volcan Cerro Negro en surf – 2 à 3 jours

            Activité sans doute unique au Nicaragua, le surf sur volcan est une expérience incroyable. Tout d’abord vous débutez l’ascension du Cerro Negro dont le sol d’un noir profond tranche avec la végétation de ses alentours. Arrivés au sommet, la descente est plus sportive car elle se fait sur une luge (pour les plus chanceux) ou sur un snowboard (pour les plus téméraires).

            Alors que Seb a réalisé une superbe descente avec un sens de l’équilibre surprenant, je me suis contenté de multiples chutes, accumulant ainsi dans mon pantalon une somme de petits cailloux qui m’a poursuivi longtemps après.

            Surfer dans le Pacifique – 3 jours minimum (jusqu’à toute une vie !)

            La côte pacifique, agitée et capricieuse n’a pas le même charme que le littoral caraïbéen pour les amateurs de farniente. En revanche, c’est un formidable terrain de jeu pour les surfeurs. Sous estimé, le Nicaragua est un pays idéal pour les surfs trips, quel que le soit votre niveau. 300 jours par an, un vent offshore souffle, offrant de belles conditions pour surfer, sans avoir peur des embouteillages dans l’eau !

            Les meilleurs spots :

            • Popoyo, sans doute le plus réputé, il propose un beau beach break (débutants), une vague de reef (intermédiaire) et une imposante vague de récif au large pour les plus expérimentés.
            • Colorado, autre spot qui monte en flèche pour son incroyable droite qui offre des tubes parfait presque toute l’année. Mieux vaut être expérimenté pour la dompter !
            • Playa santana, entre Popoyo et Colorado, offre un beach break bien consistant qui tube régulièrement. Adapté aux débutants.

            La meilleure période pour surfer au Nicaragua :

            • Mai – octobre si les grosses vagues ne vous font pas peur, c’est la saison des tempêtes tropicales
            • Novembre à avril pour les débutants et intermédiaires, c’est la saison sèche, plus clémente

            Gravir les volcans de l’île d’Ometepe – 3 à 6 jours

            Volcanique, le Nicaragua dispose d’une liste appréciable de belles randonnées à faire. Se placent en tête pour leur difficulté le trek du volcan Maderas, et celui du Concepcion… Ne sous estimez pas leur difficulté ! Si on voit très facilement le sommet depuis la base des volcans, leur accès est rendu difficile par les fortes pentes et l’humidité rendant les chemins glissants.

            Mais une fois au sommet, quelle récompense ! Vous aurez même le loisirs d’observer un lac de cratère au sommet du Maderas. Il est fortement conseillé de faire appel à un guide.

            Lire notre guide sur l’île d’Ometepe

            Faire du Kayak sur le rio san Juan – 3 à 5 jours

            Beaucoup plus tranquille en apparence, faire du Kayak sur le Rio San Juan peut vous donner quelques sueurs, surtout lorsque que vous serez à contre courant. Cette activité allie sport et observation de la nature. Grâce au Kayak, les oiseaux, tortues et caïmans sont moins craintifs et se laissent approcher plus facilement.

            Lire notre excursion sur le rio San Juan

            En supplément, si vous avez le temps et l’argent…

            Plonger avec les requins marteaux à little Corn island – 4 à 7 jours

            Située dans les Caraïbes, little corn island n’est accessible qu’en avion. Elle nécessite donc un peu d’argent et de temps, mais quelle récompense ! Un cadre paradisiaque et des fonds marins d’une richesse exceptionnelle. Les amateurs de plongée pourront se régaler et s’offrir quelques frissons en nager au milieu des requins marteaux, nombreux dans les environs.

            Canyon de Somoto, depuis la lancha au nicaragua
            Canyon de Somoto, depuis la lancha

            Itinéraire nature et observation d’animaux au Nicaragua – 2 semaines à un mois

            Pour l’observation des animaux en Amérique centrale, le réflexe est de penser au Costa Rica. Certes, au Nicaragua les possibilités d’approcher certaines espèces sont un peu moindres. Cependant, vous pourrez le faire dans des espaces naturels beaucoup moins aménagés et fréquentés. Je trouve que le jeu qui consiste à prendre le temps de bien observer pour débusquer un oiseau, un singe ou tout autre bête à poil ou à plume fait partie du charme de l’observation animalière. L’émotion est bien plus intense quand on a aucune garantie de trouver l’animal espéré !

              Admirer la force du Pacifique sur les plages près de Léon – 2 à 3 jours

              La côte Pacifique du Nicaragua, si elle ne colle pas aux images de carte postale du côté Caraïbes, possède des charmes bien particuliers. Si les longues plages sauvages parsemées de pélicans passant en rase motte au dessus d’énormes vagues vous attirent, vous serez comblés.

              Observer les oiseaux à la Réserve de Miraflor – 2 à 4 jours

              La réserve de Miraflor, au-delà de son caractère communautaire que j’ai détaillé plus haut, est également un très bon spot d’observation ornithologique. Apportez vos propres jumelles car il n’y a pas d’activité spécifique proposé sur cette thématique. Cependant lors de vos balades, vous ne manquerez pas de voir de nombreuses espèces de passereaux colorés notamment.

              Lire notre récit complet sur notre séjour dans la réserve de Miraflor

              Dénicher les 7 espèces de crabes de la Réserve Padre ramos – 2 jours

              Dans la réserve de Padre Ramos, il y a principalement deux activités nature à réaliser. La première est une balade en bateau à travers la mangrove pour dénicher les 7 espèces de crabes insolites qui peuplent les lieux ainsi que de nombreux oiseaux.

              Libérer des tortues Carey à la réserve Padre Ramos – 1 jour

              La deuxième possibilité est de découvrir le projet de conservation des tortues Carey qui propose aux visiteurs de participer à la libération des bébés tortues à la nuit tombée. Les personnes qui y travaillent sont passionnantes et passionnées. Et quelle vision irréelle que de voir gambader des centaines de bébés tortues sous la lumière lunaire.

              Lire notre récit complet sur la visite de la réserve de Padre Ramos

              Épier les singes hurleurs de la Réserve Chaco verde sur l’île d’Ometepe – 3 à 5 jours

              Pour observer de très près des singes en milieu sauvage, le meilleur endroit au Nicaragua est la réserve Chaco Verde. Différents groupes de singes hurleurs y ont pris leurs quartiers et vaquent tranquillement à leurs occupations sans se soucier des visiteurs. Ils ne sont pas nourris (ni par le personnel de la réserve, ni par les visiteurs) et ont donc gardé leur caractère sauvage (ce qui est grandement appréciable). Ne vous approchez pas de trop près ! Il parait que ces chenapans ont tendance à uriner sur ceux qui ne respectent pas leur zone d’intimité.

              A noter que l’île d’Ometepe offre de belles possibilités d’observation d’oiseaux si vous avez vos propres jumelles. Il y a notamment cet oiseau bleu (sorte de pigeon local tant il est présent) mais aussi des caracaras …

              Lire notre guide sur l’île d’Ometepe

              Débusquer les reptiles du Rio San Juan – 2 à 3 jours

              Depuis El castillo, vous pouvez tester la sortie de nuit pour découvrir de nombreux animaux qui se cachent la journée tel que des caïmans, basilique, grenouilles et oiseaux. Pour les caïmans que nous avons eu, notre seul regret est que notre guide l’ait attrapé pour nous le montrer. Avec de la distance, nous pensons que cela doit tout de même être stressant pour l’animal.

              Lire notre récit sur notre visite le long du rio San Juan

              Rencontrer les dendrobates de la Réserve Indio Maiz (et les jaguars si vous êtes chanceux) – 1 à 2 jours

              Vous craquez pour les amphibiens et les reptiles ? Alors foncez à la réserve Indio Maïz accompagnés d’un bon guide. Celui-ci vous indiquera les cachettes des dendrobates (ces grenouilles toutes petites et colorées). Question mammifère, si vous avez un peu de chance, vous pourrez voir des empreintes de puma / jaguar (ce qui fût notre cas) et si vous en avez énormément, voir la bête en chair et en os (si c’est votre cas, ne nous le dites jamais, nous ne saurions retenir notre jalousie).

              Lire notre récit sur notre excursion dans le parc d’indio maiz

              Si vous avez plus de temps (et un peu d’argent…)

              Snorkeling et plongée à Greytown (lamantin) et/ou Little corn island (requins marteaux) – 3 à 8 jours

              La côte caraïbes du Nicaragua ne se laisse pas facilement apprivoiser. Par la route, c’est une véritable aventure de rejoindre Bluefields, les routes étant très difficiles, en particulier en saison des pluies. C’est pourquoi la plupart des voyageurs prennent l’avion. Mais quelle récompense ! Une côte idyllique, sans la foule rencontrée dans les îles et dans une moindre mesure dans les pays voisins.

              Côté nature, c’est un régal : lamantins à Greytown, requin marteaux à little corn island et partout ailleurs des récifs coralliens exceptionnels. Que vous soyez plongeurs ou simplement adepte du palme masque tuba (snorkeling), c’est un petit paradis qui vous attend.

              Voir encore des tortues à la Réserva la Flor et Ostional – 2 à 3 jours

              Avant de repartir, si vous n’avez pas eu votre dose de concentré animal. Il existe encore deux autres réserves réputées pour l’observation des tortues. Il s’agit de la réserva la Flor et celle de Ostional. La saison propice se situe entre juillet et janvier.

              En alternative, plus au nord à Chacocente, vous pourriez bien assister aux grandes arrivées de tortures (paslama, tora, torita et carey) si vous êtes présents à la bonne saison (de juillet à décembre, les nuits sans lune).

              Avec ces propositions d’itinéraires par centre d’intérêt, nous espérons que vous trouverez votre bonheur pour vous inspirer et planifier un superbe voyage au Nicaragua. Bien sûr, libre à vous de mixer les différents plaisirs ! N’hésitez pas à poser des questions en commentaire pour que nous puissions vous aider à préparer votre itinéraire au Nicaragua.

              6 itinéraires pour préparer son voyage au nicaragua de 2 semaines à un mois

              Si vous utilisez pinterest,

              gardez l’article sous la main en épinglant

              <- cette couverture !

              Vous en voulez plus ? Jetez un coup d’oeil sur notre sélection des plus beaux paysages du Nicaragua

              Enregistrer

              Enregistrer

              Enregistrer

              Enregistrer

              Enregistrer

              Enregistrer

              Enregistrer

              Enregistrer

              Enregistrer

              Enregistrer

              Enregistrer

              Enregistrer

              Enregistrer

              Enregistrer

              Enregistrer

              Enregistrer

              Enregistrer

              Enregistrer

              Enregistrer

              Enregistrer

              Enregistrer

              Enregistrer

              Enregistrer

              Enregistrer

              Enregistrer

              Enregistrer

              Enregistrer

              Vous avez aimé ? Alors ne gardez pas tout pour vous, partagez ;)


              Soyez foudingues, abonnez-vous à notre newsletter !