Un noël très hot hot à Pangani en Tanzanie 4


Passer Noël à l’autre bout du monde a quelque chose d’étrange. Ce moment si particulier de l’année, très codifié, prend une dimension bien particulière dans des repères culturels éloignés. Imaginez vous passer le réveillon en Tanzanie à Pangani, au bord de l’océan indien, avec les cocotiers pour décor.
Ajoutez à cela une rencontre avec un personnage hors norme qui vous invite à partager ce moment si intime, vous avez là un de nos plus beaux souvenirs de voyage.
La Tanzanie, nous en rêvions depuis un bon moment, pour trois raisons principales : la faune exceptionnelle des savanes, le Kilimandjaro et l’île de Zanzibar. Mais avant ça, nous avons décidé de découvrir le pays dans un coin un peu moins balisé, sur la côte : Pangani.
Nous y étions attendus… Les nouvelles allant vite dans la région, nous avons été chaleureusement accueillis par Mr Hot Hot, guide et personnalité locale. Heureusement, la réputation de Mr Hot Hot nous avait été rapportée depuis notre précédente étape, car nous ne sommes pas très enthousiasmés par les « prises en main » par des guides sans les avoir sollicité.
Mais très vite nous avons compris que c’était LA personne à rencontrer à Pangani, amoureuse de sa ville, des rencontres, du partage.

Son large sourire et sa chemise bariolée lui donnent instantanément un air sympathique. Nous ne le savons pas encore mais c’est ce drôle de bonhomme qui nous offrira un moment d’une rare intensité quelques jours plus tard.

Les merveilles de Pangani, du fleuve à l’océan

La sublime réserve marine de l’île de Maziwe

Arrivés deux jours avant Noël, c’est l’anniversaire de Laura ! Pour fêter cela, nous succombons à une offre alléchante de Mr Hot hot, une journée dans la réserve marine de Maziwe.
réserve maziwe ocean indien
Notre yacht de luxe
île déserte tanzanie
Bientôt arrivés sur notre île déserte
Au programme, balade en bateau (mouvementée ! Attention aux vagues !) pour aller se perdre sur un îlot désert de sable blanc et faire du snorkelling dans un lieu superbe, orné de coraux aux 7 couleurs, de poissons multicolores et de tortues marines. Rien que ça…
ile tanzanie paradis
Notre petit coin de paradis…
îlot desert en tanzanie
Quand je vous disais que nous étions seuls …
oiseau réserve marine tanzanie
Enfin presque seuls !

Encore aujourd’hui je garde un souvenir ému de ce spot absolument incroyable. L’un des plus beaux récifs corallien que nous ayons vu, et nous l’avions rien que pour nous.

bateau réserve marine tanzanie
il est déjà l’heure de reprendre le bateau

A Pangani, aux sensations naturelles viennent s’ajouter des émotions culturelles

Le jour suivant, Mr Hot hot qui nous a définitivement charmé, se propose de nous guider pour découvrir le quotidien des habitants de Pangani et d’un village de pêcheurs non loin.
C’est en pirogue que nous partons cette fois ci. Au début du voyage, je ne lâche pas des yeux les herbes folles qui longent la rivière en espérant débusquer un crocodile (qui ne se montrera pas). A la place c’est le spectacle de Mr Hot hot qui nous subjugue. Il partage avec nous l’amour de son pays, ses anecdotes, ses fous rires.
rivière pirogue tanzanie
Les rives tranquilles du village

Tous ses gestes et paroles ne sont que partage et gentillesse. Sa bonne humeur est contagieuse et contamine aussi tout le village que nous avons visité. Il nous apprendra même un drôle de jeu local.

Comme des gosses, nous observons les yeux ronds les minis-ananas, la dextérité d’un homme qui atteint la cime d’un palmier, un pêcheur qui lance avec élégance son filet et la décapitation hasardeuse d’une noix de coco (qui a bien failli se terminer en amputation).
pêche filet tanzanie lancer

Démonstration de lancer de filet par un pêcheur

Il faut avouer que l’allégresse se dégageant de ce village est quelque peu encouragée par le vin de palme.
Nous le comprenons très vite après avoir été invités à en boire quelques rasades. Ce n’est pas très bon, mais rudement efficace avec la chaleur ! Une autre chose ajoute un soupçon d’excitation mais cette fois ci auprès des enfants, il s’agit de l’appareil photo de Laura. Il suscite des grimaces, des poses improbables et de magnifiques sourires.

Un Noël très spécial…

Après ces deux superbes journées, nous étions loin de penser à la frénésie de Noël et tous ses poncifs : repas gargantuesques, cadeaux, guirlandes et illuminations. Nous nous apprêtions à passer tranquillement notre 25 décembre à Pangani, mais c’était sans compter sur l’ineffable Mr Hot Hot. Eloigné de sa famille, il nous invite à partager l’événement avec lui.

Nous avons donc vécu un noël Tanzanien !

La baston bon enfant des fêtes religieuses
La Tanzanie est un pays majoritairement musulman, mais la minorité chrétienne semblait très bien intégrée à Pangani. Les fêtes religieuses, à l’opposé d’être des moments de tensions entre les communautés, est plutôt une occasion de faire un pas l’un vers l’autre. Au lieu de jalouser les fêtes de l’autre, tout le monde célèbre Noël ET l’Aïd ! Bien sûr, c’est l’occasion de gentiment se chambrer sur les avantages de chaque fête, les catholiques vantant la bière interdite aux musulmans (mais qui se laissent volontiers tenter ce jour là).

Levés de bonne heure, nous sommes invités au petit déjeuner chez Mr Hot Hot qui partage une petite chambre avec une amie. Chaque centimètre carré est optimisé pour faire tenir toutes leurs affaires. Pour l’occasion, guirlandes et boules de Noël décorent les lieux et le costume blanc est de sortie.

noël tanzanie

Nous sommes gavés de délicieux fruits par notre hôte qui nous annonce une journée de grande générosité : « aujourd’hui, je vous interdit de payer quoi que ce soit ».

Nous sommes intimidés, mais drôlement flattés par tant d’attention !

Il aura fallu aller en Tanzanie pour assister à notre première messe de Noël…

Qui dit Noël, dit messe de Noël… Et pour tout dire, nous n’étions pas préparés. Mais pas du tout.

En bons athées, nous n’avions pas du tout pensé à ce petit détail. Habillés en parfaits touristes, nous voilà embarqués par Mr Hot Hot direction l’église pour assister à la messe de Noël.
Arrivés sur place, nous constatons qu’il s’agit en fait d’une salle de classe aménagée pour l’occasion. C’est une congrégation baptiste.

Nous sommes accueillis par des enfants surexcités courant dans tous les sens, trop contents de se savoir sans la surveillance des parents assistant à l’office.

Très intimidés, nous entrons dans la salle, saisis par l’ambiance. La vingtaine de personnes présentes sont en train de psalmodier à tue tête, chacunes dans leur trip. Nous ne savons plus où nous mettre. Mr Hot Hot, très fier de nous amener dans son église, nous fait nous asseoir sur les bancs d’écoliers (ce qui rajoute au malaise et à l’incongruité de la scène quand on sait la taille que je fais). Plusieurs personnes s’agenouillent aux 4 coins de la pièce et semblent complètement habitées, voir en transe. Le pasteur s’approche de l’une d’elle, crie de plus en plus fort et effectue des caresses sèches et brusques sur la tête de l’une d’elle comme pour un chasser le mauvais esprit ou quelques vilains péchés.
Après notre arrivée, forcément remarquée, les participants se rassoient dans le calme en nous dévisageant, mais avec le sourire aux lèvres. Ouf ! Mais pas super à l’aise.

Les regards se faisant insistants, nous comprenons alors qu’on attend de nous qu’on se présente. Nous nous voyons donc fortement invités à nous lever pour aller au pupitre. L’assistance passe alors à l’Anglais (oui, jusque là tout était en swahili…), pour nous demander un petit discours.

Laura me pousse courageusement du coude pour que je me charge de l’affaire. Je balbutie quelques remerciements et fait tant bien que mal des louanges sur ce beau pays qu’est la Tanzanie, en prenant bien soin  de ne pas aborder la question religieuse. Je ne suis pas sûr que le moment aurait été le plus approprié pour débattre de l’existence de dieu ou non…

Après cette intronisation, nous aurons l’occasion de suivre la messe sans comprendre grand chose. Un paroissien tentait de temps à autre une traduction approximative de ce que le prêtre disait en swahili. Mais plus que les paroles, nous étions saisis par la gestuelle, la mystique qui se dégageait de la cérémonie, entrecoupée de « séances » de prière individuelle exaltée comme lors de notre arrivée.

Un grand moment de partage

Lessivés émotionnellement par cette séquence, nous rentrons dans le centre de Pangani, Mr Hot Hot nous invitant généreusement dans un petit restaurant pour le repas traditionnel. Classiquement en Tanzanie, le repas de Noël a lieu autour d’un plat de riz et de viande que l’on appelle Pilau, le tout arrosé d’une bière dont les publicités n’ont pas fini de nous faire sourire.

famille plage pangani

Les familles se rencontrent en fin de journée pour manger et passer du temps ensemble

Nous étions loin des repas gargantuesques dont nous nous gavons chaque année en famille, mais l’essentiel était là : la générosité, le partage, la convivialité.

Mille et encore mille mercis Mr Hot Hot, même si j’écris ce récit 5 ans après l’avoir vécu, le souvenir et l’émotion sont toujours aussi forts.
Des années plus tard, c’est en équateur à Otavalo, ou bien encore à Prague que nous découvrirons d’autres coutumes pour Noël. Mais ce sont d’autres histoires…

Informations pratiques – séjour à Pangani

Transports vers/depuis Pangani

Pangani est relié par des minibus à la ville de Tanga, au nord de Dar es Salam. Ce n’est pas très loin, mais la route n’est pas bonne.

Réserve marine de Maziwe

Une ou deux agences situées sur le front de mer proposent de vous emmener en excursion vers l’île de Maziwe et son récif corallien. Le tarif a probablement évolué depuis notre passage, alors désolé, mais impossible de vous aider sur ce coup là… Pour en savoir plus sur le programme de conservation de l’île (anglais).

Logement

Nous n’avons pas trouvé de bon plan de logement à Pangani (nous étions hors saison, donc pas de réservation à l’avance). Nous nous étions orientés vers un foyer de bonnes soeurs au début, mais les règles internes étaient un peu trop strictes pour notre vie conjugale…

Excursion sur la rivière Pangani / guide

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


A propos Seb

Jeune homme bien sous tous rapports aimant manifestement voyager. Accessoirement, entre deux voyages, je tente de sauver le monde en bossant comme animateur d'un réseau d'éducation à l'environnement. Heureusement, je suis pas tout seul, parce qu'il y a du boulot !


Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 Prévenez moi de tous les nouveaux commentaires siouplé !

 Je veux recevoir les réponses à mon commentaire uniquement

4 commentaires sur “Un noël très hot hot à Pangani en Tanzanie

  • Voyage Nord du Perou

    J’ai dû sourire en lisant votre récit sur la messe de Noël. L’année dernière nous étions en Equateur, et c’est pareil, on avait droit d’assister à la messe de Noël, à l’air libre devant l’Eglise, car à l’intérieur tous les villageois n’auraient jamais eu de la place.

    • Laura

      Oui après la Tanzanie, on a aussi vécu un Noël en Equateur et l’église était pleine à craquer à telle point que la messe principale s’est déroulée sur la place principale de la ville mais vous avez du voir notre article sur Noël à Otavalo.

  • Itinera Magica

    J’ai découvert votre blog grâce à Pinterest (le tableau collectif Voyage écris épingle), et comme toujours quand j’arrive sur un blog de voyage encore inconnu pour moi et alléchant, je me demande : où aller ? J’ai choisi la Tanzanie, destination que je ne connais pas encore et qui me fait très, très envie. Et je ne suis pas déçue ! J’adore votre façon de raconter, vos photos, l’originalité et la sincérité. Je reviendrai ici avec joie ! Au plaisir de vous suivre, et n’hésitez pas à faire un tour dans mon univers à moi entre deux escales / missions pour sauver le monde, ça me fera très plaisir.

    • Laura

      Quel joli message qui nous fait très plaisir et quelle joie de voir que tout le boulot sur Pinterest paye ! Tu as fait un très bon choix concernant la Tanzanie, nous n’avons pas raconté tout notre voyage là bas sur notre blog mais comme tu as pu le constater nous avons adoré. La Tanzanie est un pays fabuleux à la fois pour sa nature mais aussi par sa culture, le combo parfait ! On fera un tour avec plaisir dans ton univers également. Au plaisir d’échanger. Bon voyage à toi.