Paysages surprenants de Loire Atlantique : le marais de Goulaine 2


A partir de quand voyage t’on ? Est ce une question de distance ? De dépaysement ? Pour moi le voyage commence à la lisière de l’émerveillement et de l’étonnement. Quand ma mâchoire se décroche et mes yeux s’ouvrent en grands, le pari du voyage est déjà gagné.

Cet été, nous avons fait le choix de découvrir notre région plutôt que d’aller à l’autre bout du monde. Et vous allez voir que nous n’avons pas regretté ce choix, car la Loire Atlantique réserve quelques pépites en terme de paysages.

Pour commencer cette série d’article, voici notre premier coup de cœur, le marais de Goulaine.

marais-goulaine-chemin-vigne

Vue sur le marais depuis la vigne

Notre paysage coup de coeur en Loire Atlantique !

A la recherche d’espaces naturels d’exception et de nouveaux lieux à faire découvrir à nos proches lors de leurs visites, nous sommes tombés un peu au hasard sur le marais de Goulaine. Je ne me souviens plus de ce qui nous a donné envie d’aller y, mais je me rappelle être tombée sous le charme au premier coup d’œil.

Le mignon petit pont de l’Ouen qui traverse le marais donne déjà un très bel aperçu du lieu. Deux étangs longés d’une belle végétation donnent le ton. Ici la nature est simple mais magnifique. Les pêcheurs ont trouvé le spot idéal pour allier loisir et contemplation.

marais de goulaine pêche

Un des étangs du marais de Goulaine, repère des pêcheurs

Le marais de Goulaine, un espace naturel … et humain

Ce marais est une zone humide de plus de 2000 hectares formée à l’époque préhistorique grâce à une dépression. Celle ci a permis la formation de cuvettes qui accueillent des étangs. En hiver un goulot d’étranglement géologique retient les eaux de la Goulaine, formant ainsi une vaste étendue humide. En été, le marais est à l’inverse asséché. Malgré les aménagements du marais (notamment la canalisation de la Goulaine) favorisant les activités agricoles, le marais reste un espace sauvage riche en faune et flore.

Les zones humides sont des repères pour les oiseaux

Les zones humides sont des repères pour les oiseaux

L’activité humaine principale dans le marais est l’exploitation de la rouche (roseaux). Le produit de cette coupe servait de fourrage et de litière pour les bovins élevés à proximité (ou sur le marais). Le maraichage était également à une certaines période développé. Aujourd’hui c’est la viticulture qui s’est développée sur les pentes.

marais de goulaine

Les vignes aux couleurs automnales sur la butte de la roche

De nombreuses parcelles sont laissées à l’abandon, elles sont reconnaissables par leur caractère boisé. En effet, l’absence d’entretien des parcelles et notamment de la coupe des roseaux profitent à l’épanouissement des saules.

Ce marais est aussi un lieu de rencontre et de loisir puisque les pêcheurs et les chasseurs s’y retrouvent. D’ailleurs, en période de chasse, certains sentiers de randonneurs sont interdits, ce qui a le don de m’agacer.

Au cœur d’une zone humide riche en biodiversité

Les zones humides sont toujours des espaces riches en biodiversité. Les oiseaux aiment particulièrement ces lieux propices à la reproduction et riche en poisson. Canards, hérons, grèbes, cormorans peuplent sereinement ses rives sans se soucier des promeneurs de passage. Si vous aimez comme nous l’ornithologie, n’oubliez pas vos jumelles, vous ne serez pas déçus.

Question flore, ce sont les roseaux qui sont à l’honneur car ils ont la capacité de supporter l’alternance entre inondation et assèchement. Le saules se déploient fièrement et arrondissent la géométrie des parcelles.

marais-goulaine-arbres

Pour découvrir cette richesse naturelle, nous avons arpenté plusieurs fois la butte de la roche. Le chemin traverse des vignes ordonnées qui surplombent le marais. A 44 m d’altitude, son sommet permet d’admirer le marais et de percevoir les nombreuses parcelles qui le compose. Ce paysage est vivant. Au fil des saisons, nos pupilles en ont été témoin. Elles ont été tour à tour subjuguées par l’estival camaïeu de vert et l’automnale luminosité des ocres. Asséché ou inondé, le marais a plusieurs facettes, toutes plus belles les unes que les autres.

Si vous êtes de passage en Loire Atlantique et que nous vous avons donné envie de découvrir ce lieu, voici toutes les informations pratiques pour organiser votre balade.

marais-goulaine-marais-sec

Informations pratiques – visite du marais de Goulaine

Se rendre au marais de Goulaine

Accessible en voiture, le marais de Goulaine est à 30 minutes de Nantes. Suivez la direction de la commune de Haute Goulaine. A ce niveau, suivez les flèches qui indiquent le pont de l’Ouen ou la maison bleue.

Que faire au marais de Goulaine ?

La randonnée est bien entendu un incontournable de la visite du marais de Goulaine. Trois itinéraires balisés sont prévus. Ils prennent comme point de départ la maison bleue située près du pont de l’Ouen. Une carte détaillant les parcours et précisant les balisages vous aidera à vous repérer. Courts et sans grande difficulté, ils permettent des balades accessibles en famille.

Une boucle permet de longer le marais, une autre permet de rencontrer de drôles de vaches et enfin la boucle de la butte de la roche offre un panorama en hauteur impressionnant sur l’ensemble du marais.

Nous vous conseillons d’emprunter ce sentier aux différentes saisons. L’été cela permet de voir les marais asséchés et les vignes en plein développement. L’automne, les couleurs sont superbes, le contraste entre l’ocre des feuilles de vignes et le vert tendre de la végétation du marais est sublime. En hiver, le marais est inondé, de nombreuses îles végétales semblent alors flotter.

De mai à octobre, des balades en barque sur le marais sont possibles sur réservation. Des sorties nature sont aussi proposées par la maison bleue. Nous espérons pouvoir tester ces activités prochainement.

Près du marais, il est aussi possible de visiter d’autres lieux intéressants comme le château de Goulaine et le musée officiel de la biscuiterie Lu situés sur le même site.

Épingle moi sur Pinterest !

Épingle moi sur Pinterest !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


A propos Laura

Droguée aux voyages depuis maintenant plus de 10 ans, je sillonne la planète avec Seb à la recherche de petites ou de grosses bêtes. Les forêts luxuriantes jusqu'au déserts lunaires m'offrent un terrain de jeu à ma deuxième passion : la photo. Entre deux voyages, je bosse dans le domaine de la prévention santé.


Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 Prévenez moi de tous les nouveaux commentaires siouplé !

 Je veux recevoir les réponses à mon commentaire uniquement

2 commentaires sur “Paysages surprenants de Loire Atlantique : le marais de Goulaine

    • Seb

      C’est vraiment étonnant, mais plus je voyage loin, plus j’apprécie découvrir les petites pépites proches de chez nous. Ça pourrait paraitre paradoxal, mais finalement, cela me permet peut être de mieux mesurer à quel point il y a de belles choses à découvrir partout sur la planète.
      Plus on découvre, plus on a envie de découvrir !