Rennes, balade nature, sauvage ou apprivoisée ? 8


La ville, c’est un terrain de jeu particulier pour les amoureux de nature que nous sommes. Nous la cherchons souvent dans les interstices de béton. Parfois elle apparaît tel une oasis au détour d’une ruelle. A d’autres occasions, elle s’impose à la barbe et au nez des tours de verre.

Notre visite de Rennes ne fait pas exception, nous sommes allés à la rencontre de ses coins verdoyants, là où les arbres, les plantes et même les animaux prennent le pouvoir sur le bitume.

Il parait que des personnes peuvent éprouver physiquement le manque de nature, je pense que je peux comprendre cela. Il n’y a rien pour moi de plus réconfortant que le foisonnement naturel de quelques espèces végétales qui se foutent bien des conventions.

fleurs automne

La magie de l’automne et ses mignonnes petites fleurs

Si vous êtes comme nous, ces suggestions risquent fort de vous apporter sérénité et apaisement lors de votre découverte de Rennes.

Balade nature sage à Rennes : les parcs et jardins

En 2016, Rennes a été élue capitale de la biodiversité. Ce prix lui a été attribué par la qualité de ses espaces naturels, parcs et jardins mais surtout pour leur gestion. Celle-ci exclue depuis déjà bien longtemps les pesticides et engrais chimiques. La nature est également intégrée dans les démarches urbanistiques. Comme de nombreuses cités, on y retrouve de grands parcs maîtrisés où la nature y est présentée au cordeau, non sans une certaine forme de préciosité.

Le parc du Thabor

C’est le cas du Parc du Thabor, le plus célèbre des parcs de Rennes. Les allées de rosiers finement arquées présentent les espèces les plus remarquables. Les parterres de fleurs répondent à l’architecture 19e de l’orangerie. Le classicisme est ici poussé à son paroxysme pour nous en mettre plein les yeux. Les amoureux transits préféreront sans doute l’ombre d’un grand cèdre du Liban, d’un Tulipier de Virginie ou encore d’un recoin plus intime près de la cascade.

Le parc possède un jardin à la française, un jardin à l’anglaise et un jardin botanique (qui accorde une large place à une sublime roseraie).

Malheureusement pour nous, lors de nos deux visites du parc, le ciel a décidé de nous montrer sa face la plus sombre et c’est sous la grisaille que notre balade s’est déroulée. Il apparaissait alors plus morose qu’à l’accoutumée.

orangerie parc du thabor

Orangerie sous la grisaille !

Pour dépoussiérer ce haut lieu rennais, une association propose des balades insolites et décalées. A l’aide d’un porte voix, une guide pas comme les autres intime gentiment et poétiquement les visiteurs à exécuter quelques mouvements chorégraphiques. La balade se fait danse, le corps tout entier devient alors sensible à la découverte du parc.

parc thabor

Une manière originale de se balader, quelques mouvements chorégraphiques

Le parc Oberthur

Moins connu mais tout aussi beau (et plus ancien), le parc Oberthur est voisin du Thabor. A quelques mètres seulement de celui-ci, il met à l’honneur des arbres remarquables. On le doit à François Charles Oberthur, imprimeur et entomologiste reconnu. Au départ il s’agissait d’un jardin privé imaginé pour le bien être de la famille, attenant à l’hôtel particulier et l’imprimerie familiale. Il a été sublimé par la créativité du paysagiste Denis Buhler (qui est aussi à l’origine du Parc du Thabor).

A l’automne c’est tout simplement exquis, car le parc possède des arbres majestueux ayant atteint leur développement maximal, comme des cèdres (chauve, du Liban, bleu, de l’atlas) et des chênes de toutes sortes. Des essences plus rares comme le Torreya de Californie, le Pavier jaune et bien d’autres sont observables. Le lac central ajoute encore au charme certain de ce parc.

Il est aussi très prisé des canards et des cygnes dont le ballet enchante les bambins de passage. Quant aux adultes, ils admireront sans doute l’architecture du chêne à feuilles de saule. Les branches souples retombent en formant une sublime voûte feuillue, véritable abri naturel où s’embrasser tranquillement.

Parc oberthur

Bienvenue au Parc Oberthur

Le parc des tanneurs

Encore plus intime, nous avons cherché le parc des Tanneurs. Le plus discret des parcs rennais, il nous a pourtant fait grande impression. Dès l’entrée, le contraste entre la demeure principale et la maisonnette sur le côté donne le ton.

entrée parc des tanneurs

Entrée du parc des Tanneurs

Ici l’imposant côtoie la simplicité. D’immenses châtaigniers trônent en son centre. A l’automne les bogues s’éparpillent sur le sol, le jeu consistant alors à les écraser pour en ramasser le précieux fruit. Hélio, s’est fendu de nombreux fous rires en dévalant les pentes du parc et en débusquant quelques écureuils.

parc des tanneurs

Le parc des tanneurs, méconnu mais pourtant plein de charme

Une autre allée, sous la brume, donne une ambiance féerique à ce petit écrin de nature. On se croirait dans un conte de Grimm. Nous plongeons dans un autre univers où la ville est étrangère.

Vous l’aurez compris, nous avons adoré ce lieu et nous vous le recommandons chaudement. Vous aurez, avec un peu de chance, le loisir de l’avoir pour vous seul et de voir gambader d’espiègles écureuils.

Balade nature rebelle à Rennes : les prairies Saint Martin

De là, vous pourrez rejoindre un autre espace naturel intriguant. En longeant les berges de l’Ille, vous atteindrez en un quart d’heure, les prairies Saint Martin. Les prairies Saint Martin c’est l’antithèse des parcs du centre ville. Ici la nature n’attend pas qu’on la canalise et qu’on l’ordonne. Elle est anarchique et magnifique. Un projet de parc urbain visant à la maîtriser davantage est en cours de réalisation mais accueille de vives protestations. De nombreux militants sont mobilisés pour que ce lieu conserve son authenticité. Ils s’y sont d’ailleurs installés et ne vous étonnez donc pas de voir ici et là des campements improvisés. Une sorte de mini ZAD (Zone à Défendre) !

prairie saint martin

Dans les allées des prairies saint Martin

Je ne connais pas assez la situation pour juger de ce qui serait bon pour cet espace mais sa visite me semble très intéressante tant du point de vue naturel que culturel. Les oiseaux et les lapins croisés me laissent croire qu’un peu de liberté sied bien à ces prairies.

Les quartiers populaires n’ont pas été oubliés question espaces verts. Familiaux, de loisirs ou plus nature, ils permettent aussi à ses habitants de pouvoir se ressourcer à deux pas de chez eux. Pour leur qualité nature, je peux notamment citer  le parc de Brequigny et son patrimoine ornithologique.

Maîtrisée ou anarchique, la nature est mise à l’honneur à Rennes. J’aime qu’une ville présente la nature sous des formes différentes. Je n’aimerais pas sillonner uniquement des parcs proprets, lisses et ordonnés.

La nature rennaise est à l’image de la ville : traditionnelle et alternative, sage et révoltée, ordonnée et bordélique.

Garde cet article en l'épinglant sur Pinterest !

Garde cet article en l’épinglant sur Pinterest !

Informations pratiques pour une balade naturelle à Rennes :

Visiter les parcs et jardins de Rennes

Pour découvrir les différents parcs et jardins de la ville de Rennes, la métropole a élaboré des brochures détaillées disponibles en ligne. Elles permettent un premier aperçu pour vous aider à choisir.

 Où manger bio et/ou végétarien à Rennes ?

Afin de rester dans cette thématique nature, nous avons pu tester 2 adresses végétariennes et/ou bio à Rennes.

Le bistro du terroir

Nous souhaitions découvrir la crêperie Soazig (car proposant des produits bio) et nous avons confondu son entrée avec celle du bistro du terroir (juste à côté). Il s’agit du même propriétaire et sans vouloir nous dédouaner, nous ne sommes pas les seuls à nous être trompés.

Si vous êtes végétarien ou flexitarien (comme nous), vous n’aurez pas beaucoup de choix au bistro des terroirs. En effet, seul un plat était végétarien au moment où nous y avons déjeuné. Qui dit restaurant bio ne dit pas forcément végétarien, mais on pourrait s’attendre à ce que les propositions en la matière soit plus conséquentes.

Au-delà de cela, nous avons trouvé que l’accueil n’était pas très chaleureux. Quant à la nourriture, franchement ce n’était pas terrible. Le restaurant est très grand et ça fait un peu usine à couverts. Bref une adresse que nous ne vous recommandons pas si vous cherchez un petit restaurant sympa où se régaler. Le soir, nous avons rencontré une personne qui a testé la crêperie bio attenante et qui ne semblait pas non plus avoir apprécié.

Le coucou rennais

Plus authentique et militant, le soir, nous avons testé le coucou rennais. Il s’agit d’un restaurant bio. La très grande majorité des produits provient de producteurs locaux et bio (ou en reconversion) dont les adresses sont annotées sur le menu (on apprécie la transparence).

Il s’agit d’un petit restaurant intimiste qui mise sur la récupération. La vaisselle est dépareillée tout comme le mobilier, on met son couvert soi même et on se sert les boissons comme on le souhaite. De quoi mettre à l’aise tout le monde et créer une belle convivialité !

Pour composer votre assiette, vous choisissez une protéine animale (poulet rôti, steak de dinde) ou végétale (falafel, steak de lentilles) et la façon de le déguster (en sandwich, burger, assiette). A cela s’ajoute des frites ou des pommes de terres rôties et de la salade en fonction des formules. Une cuisine simple, roborative et sans prétention.

Nous avons adoré l’ambiance et le repas, une belle adresse pour celles et ceux qui aiment savoir ce qu’il y a dans leur assiette. Et cerise sur le gâteau, il est possible de manger végétarien.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


A propos Laura

Droguée aux voyages depuis maintenant plus de 10 ans, je sillonne la planète avec Seb à la recherche de petites ou de grosses bêtes. Les forêts luxuriantes jusqu'au déserts lunaires m'offrent un terrain de jeu à ma deuxième passion : la photo. Entre deux voyages, je bosse dans le domaine de la prévention santé.


Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 Prévenez moi de tous les nouveaux commentaires siouplé !

 Je veux recevoir les réponses à mon commentaire uniquement

8 commentaires sur “Rennes, balade nature, sauvage ou apprivoisée ?