Les plus beaux sites archéologiques du Pérou (selon nous…) 18


Quelles images vous viennent à l’esprit à l’évocation du Pérou ? Rien qu’énoncer ce mot n’est-il pas une invitation au voyage, à l’évasion, à l’aventure ? D’où vient cette fascination qu’exerce ce pays sur les voyageurs ? Les lamas, les bonnets péruviens ? Sûrement pas…
Après avoir séjourné au Pérou, je pense que c’est la richesse de ses sites archéologiques, son histoire, se déroulant dans des paysages grandioses qui déchaînent nos envies d’ailleurs.

Partout dans le pays des vestiges de grandes civilisations témoignent d’une immense culture et d’un savoir faire longtemps sous estimé des européens, trop avides d’or et de conquête.

Nous vous proposons un petit tour d’horizon des sites archéologiques du Pérou qui nous ont le plus marqué, du nord au sud, des civilisations pré-incas aux colons hispaniques.

Les sarcophages de Carajia (ou Karajia)

Les sarcophages de la Karijia

Les sarcophages de la Karajia

Près de Chachapoyas, tout au nord du Pérou, d’étranges sarcophages s’accrochent aux falaises à Carajia, dans un site très difficile d’accès. Les élites de l’époque (Xe siècle) étaient momifiées puis emmenées dans ce lieu secret pour reposer en paix, sans risquer le pillage ou la profanation. On a peine à imaginer comment ces sarcophages ont pu être placés dans cet endroit.

Notre récit complet sur Chachapoyas et les sarcophages de Carajia

La cité fortifiée de Kuelap

plus beaux sites archéologiques du Pérou - kuelap

Cité fortifiée de Kuelap

Les Chachapoyas au nord du Pérou ont érigé vers le Xe siècle l’impressionnante cité fortifiée de Kuelap, perchée à 3200 mètres d’altitude. L’ingéniosité de l’architecture du site, ses remparts, ses habitations circulaires recèlent encore bien des mystères. Une chose est sûre néanmoins, les incas ont beaucoup appris des Chachapoyas en matière de génie civile

Notre récit complet sur Chachapoyas et la cité de Kuelap

Le temple Chavin de Huantar

plus beaux sites archéologiques du Pérou - chavin de huantar

Vue d’ensemble de Chavin de Huantar

Les Chavins, une puissante civilisation pré-inca du nord du Pérou étaient très religieux. Pour montrer leur puissance et celle de leurs dieux, ils ont érigé le temple Chavin de Huantar, encore très bien conservé aujourd’hui, au coeur des Andes. Si bien conservé que l’on peut encore entendre les murmures et sifflements provoqués par la configuration ingénieuse des lieux. Une manière d’impressionner les visiteurs à qui l’on faisait boire une boisson hallucinogène…

Notre récit complet sur Chavin de Huantar (en ligne fin novembre)

Le cimetière d’Otuzco

Otuzco

Les ventanillas d’Otuzco

Les ventanillas d’Otuzco nous ont marquées. Au premier abord, difficile de comprendre l’usage de ces petites cavités creusées dans le flanc de la montagne. Il s’agit en réalité d’un cimetière. Les défunts ont été déposés dans ces « fenêtres » pendant près le 2500 ans, jusqu’en 1240. Peu de sites peuvent prétendre avoir une telle longévité.

Notre récit complet sur Cajamarca et les ventanillas d’Otuzco

Cumbe mayo et son incroyable réseau hydraulique

plus beaux sites archéologiques du Pérou - Cumbe Mayo

Le site de Cumbe Mayo

Le site de Cumbe Mayo, situé près de Cajamarca est une démonstration saisissante du savoir faire ancestral des civilisations andines en matière de maîtrise de l’eau.

Tenez vous bien, 1500 ans avant Jesus-Christ, les habitants de la région ont construit plus de 20km de canaux hydrauliques dans cette région montagneuse, alors que les outils en fer n’existaient pas ! 3500 ans plus tard, l’eau coule encore dans ces canaux.

Notre récit complet sur Cajamarca et Cumbe Mayo

Huaca de la Luna et Huaca del Sol

huaca del sol pérou

Bas relief de Huaca del sol

Entre 100 et 700 ans après JC vivaient les Moches sur la côte nord ouest du Pérou. Près de Trujillo, ils ont établi leur centre administratif et religieux. Résultat : une démonstration de savoir faire architectural et artistique impressionnants, en plein désert de sable. Les bas reliefs et les céramiques de la pyramide de Huaca de la Luna sont impressionnants et remarquablement conservés.

Notre récit complet sur les Moches et Huaca de la luna

Chan Chan

chan chan

Mur en adobe de la cité de Chan Chan

Après la civilisation Moches, les Chimus ont dominé la région pacifique. Chan Chan était leur capitale jusqu’à leur déclin vers 1470 à l’arrivée des incas. Au milieu du désert s’élève une ville de terre de 20 km², se fondant complètement avec son environnement. Se perdre dans les dédales de ces rues pétrifiées, en apprenant l’histoire de ce peuple disparu a provoqué chez nous des émotions indescriptibles.

Notre récit complet sur Chan Chan et les Chimus

Cuzco, le nombril du monde Inca

Monument de Cusco

Monument de Cuzco

A l’entrée de la vallée sacrée, la capitale du monde Inca, Cuzco est une ville étonnante. Contrairement à la plupart des sites historiques incas ou pré-incas du pays, les vestiges se situent au cœur d’une ville active et bouillonnante. Quel plaisir d’arpenter les rues d’une ville au passé si prestigieux, et d’imaginer que la famille de ce passant croisé dans la rue vivait ici au temps de la splendeur des incas, au 15e siècle. Les monuments à visiter ne manquent pas dans la ville et dans les alentours, mais ce que nous avons préféré, c’est tout simplement déambuler dans les ruelles de Cuzco, observant le passé et le présent se côtoyer.

Notre récit complet sur Cuzco

Les citadelles de Pisaq et Ollantaytambo

Les citadelles incas de Pisaq dans la vallée sacrées s’accrochent à flanc de montagne dans un décor majestueux. Le site, très étendu, permet d’admirer à la fois les ruines des fortifications et habitations, mais aussi des terrasses qui servaient à la culture (cette technique est encore utilisée par endroits, notamment sur les rives du lac Titicaca). Non loin de là, le site archéologique d’Ollantaytambo vaut également une visite, notamment pour ses greniers et la montagne impressionnante à laquelle il s’accroche. Mais entre les deux, notre cœur penche pour Pisaq.

Notre récit complet sur Pisaq et Ollantaytambo

Les terrasses de Moray

Moray au Pérou

Les terrasses de Moray

La vallée sacrée regorge de sites archéologiques incas, c’est indéniable. Mais il en est un qui sort vraiment du lot par son usage. Les terrasses de Moray, n’étaient pas des bâtiments, mais… Un centre de recherche agricole ! Alors qu’en Europe nous étions au moyen age, les incas avaient imaginé cette configuration en terrasses concentriques pour créer des micro-climats imitant les différentes régions de l’empire. Idéal pour tester différentes variétés de cultures et surtout très ingénieux.

Cerise sur le gâteau, vous pourrez visiter non loin de là les salines de Maras, toujours en activité. Il est possible de joindre les deux sites par une très belle rando.

Notre récit complet sur les terrasses de Moray et les salines de Maras

Le couvent Santa Catalina d’Arequipa

couvent santa catalina

Couvent de Santa Catalina

L’époque coloniale malgré sa rudesse a également parsemé le Pérou de sublimes édifices religieux. Églises, cathédrales et même couvent. La ville d’Arequipa est un bel exemple de la richesse de ses édifices. Nous avons particulièrement craqué pour le couvent de Santa Catalina. Son architecture ne se veut pas ostentatoire mais ce couvent est immense, une ville dans la ville en somme. Les aplats de couleur profonde tantôt bleu tantôt rouge associés à des patios fleuris, les arcades, tout y est photogénique. On vous conseille de le visiter de bonne heure car nous ne sommes pas les seuls à l’avoir apprécié.

Notre récit complet sur le couvent de Santa Catalina et Arequipa

Mais, et le Machu Picchu alors !?
Deux monuments historiques majeurs du Pérou, sans doute les plus connus du grand public manquent à l’appel : le Machu Picchu et les lignes de Nazca. Pourquoi ? Tout simplement parce que nous avons fait le choix de ne pas les visiter… Stupide nous ont dit certains. Nous répondrons simplement que ce n’était pas notre envie du moment, et que nous avons préféré faire d’autres choix que nous ne regrettons pas du tout ! Notre manière de montrer que justement, le Pérou ne s’arrête pas à ces deux monuments.

Un site qui aurait probablement sa place dans notre sélection et que nous regrettons de ne pas avoir visité : Choqek’iraw. Difficiles d’accès, ces ruines ont l’air splendides.

Après ce tour d’horizon très subjectif des plus beaux sites archéologiques du Pérou, je peux dire que j’ai réellement compris le sens de l’expression populaire « c’est pas le Pérou ». Toutes mes idées préconçues sur ces civilisations précolombiennes ont volé en éclat. Ce pays dispose d’une telle richesse historique et culturelle que j’ai énormément de peine à mesurer le cataclysme provoqué par l’invasion européenne. Heureusement, l’histoire réhabilite petit à petit la grandeur et la fierté de ces peuples déchus. Les vestiges du passé ne peuvent qu’abonder dans ce sens.

Vous souhaitez découvrir ces merveilles de vos propres yeux ? Vous pouvez vous y rendre en indépendant comme nous l’avons fait bien sûr, les infos pratiques étant détaillées dans nos articles.

Mais si vous êtes dans la perspective d’un voyage d’exception au Pérou, Terra Andina peut vous proposer un voyage de luxe au Pérou. Terra Andina est une agence locale dotée d’une solide expérience du pays et du voyage sur mesure.

Envie de garder cet article pour préparer votre futur voyage au Pérou ? Rien de plus simple, épinglez l’image suivante sur Pinterest !

Épingle moi !

Épingle moi !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


A propos Seb

Jeune homme bien sous tous rapports aimant manifestement voyager. Accessoirement, entre deux voyages, je tente de sauver le monde en bossant comme animateur d'un réseau d'éducation à l'environnement. Heureusement, je suis pas tout seul, parce qu'il y a du boulot !


Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 Prévenez moi de tous les nouveaux commentaires siouplé !

 Je veux recevoir les réponses à mon commentaire uniquement

18 commentaires sur “Les plus beaux sites archéologiques du Pérou (selon nous…)

  • chalais annie

    comme je vous comprends et comme je suis en accord avec vous

    après un voyage bolivie pérou en 2015

    je retourne cette année avec Mari et petite fille mais oh combien je vais zapper ce fichu Machu Pichu

    un tourisme de masse insupportable une organisation quasi militaire et mon dieu c’est beau oui c’est beau mais pas d’émotion …

    magnifiques pisac moray

    • Seb Auteur du billet

      Bonjour Annie,

      Nous avons eu pas mal de retours qui rejoignent ton propos, c’est une des raisons qui nous ont incité à ne pas aller visiter le Machu Picchu. Mais aussi d’autres circonstances particulières, comme le fait que c’était la mauvaise saison, qu’on ne pouvait pas s’y rendre par les chemins alternatifs (bus, pied, rando…). Aussi des raisons personnelles et de budget.
      Bref, ce n’était pas le bon moment !
      Pour autant je comprends ceux qui souhaitent s’y rendre. Même sur-exploité, le site en lui même est exceptionnel, certains pourront peut être faire abstraction du cirque qui est fait autour. Ce qui est dommageable, ce sont les risques de dégradation causés par cette fréquentation intensive.
      Ce que je comprends un peu moins, c’est ceux qui ne respectent pas cette envie de ne pas y aller…

      Merci pour ce commentaire et bon séjour au Pérou !

  • Stephanie

    Je suis complètement d’accord, ce qui m’attire au Pérou ce sont justement ces sites historiques, et je rêve de les voir un jour !
    Pour le Machu Picchu, j’adorerais mais comme dit dans un commentaires en-dessous, les milliards de personnes qui le visitent en même temps ça ne me tente pas plus que ça !

    • Seb Auteur du billet

      Ah si tu y vas pour les sites historiques, tu vas être ravie 🙂 Tu peux bien y passer plusieurs mois sans croiser deux fois le même site à mon avis…
      Pour le Macu Picchu, c’est un grand débat, je crois que c’est un choix personnel au final, je comprends qu’on ne souhaite pas y renoncer malgré les inconvénients. Mais peut être que restreindre un peu plus l’accès à certaines parties du site pour moins le dégrader pourrait être un premier pas. C’est un peu le même soucis que dans d’autres grands sites historiques de renommée mondiale, comme Angkor, où le fait de ne pas limiter suffisamment l’accès rend l’expérience désagréable en plus de menacer le site.
      Mais ce sont aussi des revenus importants pour un pays (à court terme)…

  • tania

    une destination qui est sur ma wishlist
    elle me fait rêver
    j adore ces destinations où géographie et histoire se mèle
    l impresson de faire un saut dans le temps
    hâte de découvrir ce coin de globe

    • Laura

      Le pérou a énormément à offrir, pas étonnant que ce soit une destination mythique. Les paysages somptueux, la culture, l’histoire, la gastronomie… aucune chance de ne pas aimer ce si beau pays. Dommage qu’on ne parle pas plus des régions en dehors du triangle touristique au sud du pays.

  • Camille

    Je suis allée au Pérou en juillet, mais malheureusement je n’ai pas eu l’occasion de voir tous ces sites archéologiques, j’ai quand même eu l’occasion de visiter les sites de Pisaq, Moray, ainsi que Cusco, et évidemment le Machu Picchu et les lignes de Nazca 🙂 La prochaine fois j’irais visiter Kuelap, le couvent à Arequipa, Ollantaytambo et Chan Chan, c’était sur ma liste mais je n’en ai pas eu le temps :/

    • Seb Auteur du billet

      Bonjour Camille !
      C’est sûr que c’est difficile de voir tous ces sites en un seul voyage, à moins de pouvoir rester longtemps dans le pays. Voilà une belle occasion de revenir pour découvrir le nord du pays. Tu verras, c’est une ambiance très différente, que nous avons encore plus apprécié que le reste du pays. Pas seulement pour les sites historiques d’ailleurs, mais aussi pour les paysages et l’accueil de la population.
      Merci pour ton commentaire, ça nous fait très plaisir 🙂

  • Estelle - Curiosity Escapes

    Moi qui suis fascinée par les sites archéologiques, c’est sûr le Pérou répondrait à toutes mes attentes.
    Je comprends tout à fait votre ressenti et votre choix pour le Machu Pichu, mais je crois que je n’aurais pas pû résister à aller le visiter. C’est comme le Taj Mahal en Inde. Inconcevable d’avoir fait tout ce périple pour ne pas y aller. Même si au final ce site n’est pas le lieu le plus mémorable de mon voyage en Inde.
    Bref, vous nous avez fait une très jolie sélection péruvienne. À mettre de côté pour un futur voyage au Pérou.

    • Seb Auteur du billet

      Bonjour Estelle,
      Peut être qu’une prochaine fois nous irons à la rencontre du Machu Picchu, même si j’en doute. Nous n’en avions pas envie tout simplement, même si ça peut paraitre curieux, je le concède 🙂
      C’est sur que si on en a envie, ça parait compliqué, voir incongru de se retenir.

      Au moins cela nous aura permis de mettre un peu plus en lumière les autres merveilles du pays !

  • Voyage Nord du Perou

    Installés au Pérou en famille, à Chachapoyas au Nord plus précisément depuis 2 ans, région de Kuelap et des Carajia de ton article, je ne peux qu’être content de ta sélection. Cette région du Nord renferme des trésors par milliiers et je n’exagère pas. Oui il y a un seul Kuelap, mais on a aussi Gran Vilaya, Pajaten, los Pinchudos, d’autres citadelles incroyables, le Musée de Leymebamba et ses 220 momies, plusieurs milliers de sites répertoriés mais seulement quelques uns qui se visitent. Et pour ceux qui aiment archéologie ET nature? Là je le dis C’EST LE PEROU les gars. Oiseaux (région bénies des ornithologues, trop peu connue hélas), chutes d’eaux géantes, forêts primaires (oui, il en reste quelques unes), plantes médicinales… Et je ne parle que de la région Amazonas (à ne pas confondre avec l’Amazonie), mais il y a aussi Lambayeque (proche Chiclayo) avec les pyramides de Tucume et son chouette musée, l’incroyable culture Moche, plus ancienne de plus de 10 siècle que les Incas, La région Libertad, Trujillo et la culture Chimu, contemporaine des Chachapoyas, également plus ancienne que les Incas. Et bien-sûr Cajamarca avec Otuzco mais aussi Combayo, d’autres ventanillas 20 kms + loin qu’Otuzco, encore plus anciennes et encore plus impressionnantes car couvrant toute une montagne, la région Ancash, Caral… Et tout cela c’est où, hein? c’est où? LE NOOORRD. Bons voyages à tous. Soyez les bienvenus chez nous. Vous avez compris nous sommes fans. Philippe

    • Seb Auteur du billet

      Bonjour Philippe et Martina,
      En écrivant cet article, nous avons forcément pensé à vous 😉 Je sais que vous êtes passionnés par cette région et j’imaginais bien que ses richesses archéologiques n’y étaient pas étrangères.
      En ajoutant à cela les richesses naturelles, l’accueil chaleureux de la population (plus que dans le sud j’ai trouvé), je comprends bien votre coup de coeur !