La Tanzanie est un pays magnifique, c’est convenu. Mais on ne sait pas toujours à quel point. Si les grands parcs nationaux du nord, avec le cratère du Ngorongoro et le Serengeti sont mondialement connus. Si le Kilimandjaro fait rêver les randonneurs du monde entier. Si l’île de Zanzibar représente un joyau posé sur l’océan indien pour tous les voyageurs. D’autres trésors méconnus méritent amplement qu’on s’y attarde près de la ville de Tanga : les monts Usambara et les grottes d’Amboni.

A Tanga, c’est pas la fête du slip…

Pour une entrée en matière, un jeu de mot pourri, mais assez révélateur de notre première impression en arrivant dans cette grosse ville côtière, située au nord de Dar es Salam. Pas de charme particulier, si ce n’est l’architecture coloniale, pas de plage à proprement parler, juste un petit parfum de ville portuaire.

Malgré tout, l’ambiance est paisible pour une ville de 250 000 habitants, et il fait bon flâner dans les bars à déguster la bière locale, ou se prélasser dans une station balnéaire décrépie. Il règne une atmosphère d’ancienne ville coloniale ayant connu son heure de gloire.

L’économie de la région étant principalement basée sur la culture du sisal, les richesses d’antan amenée par cette denrée ne font plus autant recette.

Les véritables richesses de la région se situent en dehors de la ville.

Les grottes d’Amboni : des animaux de pierre, des animaux de chair et des sources chaudes !

Situées à 8km au nord de la ville, nous avons eu la bonne (?) idée de nous y rendre en vélo. Sauf qu’en Tanzanie il fait chaud… Et quand la route s’élève, il vaut mieux prévoir quelques litres d’eau pour compenser l’effort ! Mais le jeu en vaut la chandelle, car si une partie du chemin passe par la route, un morceau emprunte des chemins de terre et traverse un petit village sympathique. D’ailleurs, il nous a sauvés de la crise d’hypoglycémie par quelques délicieux fruits tropicaux.

L’entrée de la grotte se situe dans un superbe cadre, entre deux falaises calcaires, avec un cours d’eau sillonnant tranquillement au milieu. Ce réseau de galeries calcaires est le plus grand d’Afrique de l’est, et la rumeur affirme qu’il s’étend jusqu’au Kilimandjaro… A vérifier !

 

Mur grotte Amboni
Saurez vous trouver l’entrée ?

Ce lieu est depuis longtemps associé à des légendes locales et il reste encore aujourd’hui un lieu de culte et de cérémonie, comme en témoignent les offrandes situées près de l’entrée et dans la grotte.

offrande religion tanzanie
Offrande près de la source chaude

Armés de nos lampes torches (ne les oubliez pas !), nous avons pu découvrir une grotte aux formations rocheuses intéressantes. Le grand jeu étant de distinguer des formes animales dans les différentes stalactites. Un éléphant par ici, un crocodile par là… Il faut tout de même avoir un peu d’imagination.

Mais il n’y a pas que de vagues formes d’animaux dans les grottes d’Amboni, la star ce sont les chauves souris qui habitent par milliers dans ce réseau souterrain. Vous pourrez les voir sortir en nuées si vous y allez au coucher du soleil.

A notre sortie, nous avons été gratifiés d’une belle surprise, un énorme varan s’est faufilé devant nos yeux vers la rivière Mkulumuzi. Impressionnante bestiole ! Et ce n’est pas la seule créature étrange que nous avons croisé …

caméléon tanzanie
Seb s’est fait un pote, on attend toujours qu’il devienne jaune

A proximité des grottes, les sources d’eau chaude sulfureuse de Galanos pourraient être tentantes après cette virée souterraine. Mais la perspective d’une baignade dans une eau chaude verdâtre et malodorante quand le thermomètre explose ne nous a pas trop tenté…

Offrandes tanzanie
En attendant, une petite banane ?

Les monts Usambara : randonnée, fraîcheur, couleurs et panorama

La Tanzanie vu sa situation est un pays chaud, voir très chaud selon la saison. Alors l’altitude des monts Usambara apporte une fraîcheur très appréciable et un écosystème particulier. Les pluies y sont plus fréquentes, engendrant une forêt tropicale inédite dans ce coin de la planète. D’ailleurs de nombreuses espèces endémiques (qu’on ne trouvent qu’ici) peuplent ces montagnes.

orage monts usambara
Ce climat est propice aux orages

Les monts Usambara représentent deux intérêts majeurs. D’une part son climat, ses forêts, ses sentiers de randonnées dans la réserve naturelle d’Amani, d’autre part les villages des montagnes, avec leurs marchés colorés et débordants d’énergie vers Lushoto.

Ajoutez à cela un panorama à couper le souffle sur les savanes est africaines depuis le haut des montagnes et vous avez un bel aperçu de ce que représentent les monts Usambara.

Pour parcourir ces montagnes et villages, nous sommes partis avec un guide depuis Tanga. S’il nous a permit de voir beaucoup de belles choses, de nous guider sur les plus beaux sentiers, vers les plus beaux marchés, le rythme était plutôt soutenu !

Soit il a présumé de notre condition physique, soit il a mal calculé son coup… La fin de la randonnée s’est quasiment effectuée en courant, de peur que nous loupions le dernier minibus pour rentrer à Tanga. D’ailleurs, ça n’a pas loupé. Arrivés au lieu de départ du bus, nous apprenions qu’il était parti une dizaine de minutes plus tôt.

Après un bref instant de panique décelé dans les yeux du guide, il nous fait monter dans un taxi pour tenter de rattraper le bus. Je crois bien que cette course folle a été la plus grosse frayeur de ma vie…

La nuit tombante, la pluie battante, en montagne, nous sommes descendus à tombeau ouvert, doublant en virage sans aucune visibilité sur une route étroite et en mauvais état. Nous en avons pris des véhicules tarés, mais cette fois-ci c’était vraiment trop. Nous étions terrorisés avec Laura et les autres passagers n’en menaient pas large. Nos demandes insistantes pour qu’on ralentisse sont restées sans effet… Pour nous rassurer (ou pas…), notre chauffeur nous annonce que deux jours plus tôt, des coupeurs de route avaient arrêté des voitures et tué plusieurs personnes. Merci pour l’info, sympa.

Au final, nous avons rattrapé le bus.

Infos pratiques – visite de Tanga, des monts Usambara et des grottes d’Amboni

Épingle moi !
Épingle moi sur pinterest !

Logement à Tanga

Nous sommes restés à l’ocean breeze hotel, un peu défraîchi, mais personnel sympa et surtout, ce n’était pas cher… 7000 shillings la chambre. Il y a sûrement mieux !

Transports depuis / vers Tanga

Dar es Salam / Tanga : comptez entre 4 et 5h pour environ 8000 shillings

Tanga / Jambiani (petite ville côtière pleine de charme, à ne pas louper !) : comptez environ deux heures en minibus, je ne sais plus le prix

Tanga / Arusha : comptez environ 7h pour environ 12000 shillings

Grottes d’Amboni et sources chaudes sulfureuses

Vous pouvez vous y rendre en vélo, ou en dalla dalla. Il faut se diriger vers le village d’Amboni jusqu’à l’embranchement menant aux grottes, près du bureau de la foresterie. Ensuite il faut continuer sur le chemin de terre vers le village de Kiomoni (2,5 km). L’entrée des grottes se situe à l’ouest du village, le long de la rivière. Vous pouvez demander les services d’un guide sur place.

Randonnée dans les monts Usambara

Vu que nous étions accompagnés d’un guide, nous n’avons pas trop prêté attention au chemin… Je me souviens juste que c’est assez loin, alors il faut partir très tôt et bien se renseigner sur les heures de retour, les derniers bus partant avant la tombée de la nuit.

Ruines de Tongini

Nous n’avons pas pris le temps de visiter ces vestiges XVe siècle connus principalement pour ses stèles funéraires et sa mosquée principalement. Apparemment le cadre en bord de mer, entouré de mangroves vaut rien qu’à lui le déplacement… Les ruines sont situées à 20 km de Tanga. Pour s’y rendre il faut prendre un transport en direction de Pangani et s’arrêter à l’embranchement partant vers Tongini. De là il reste 1 km à pied, les ruines se situent au bout du village.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous avez aimé ? Alors ne gardez pas tout pour vous, partagez ;)


Soyez foudingues, abonnez-vous à notre newsletter !