Pour bien débuter un voyage, quoi de mieux qu’un des sites archéologiques les plus remarquable d’Amérique ? C’est la promesse de  la cité coloniale de Valladolid et de ses environs, avec le site archéologique de Chichen Itzà. Et en bonus, nous découvrirons les cénotes de Zaci et Ik kil, des formations géologiques uniques au monde.

 

valladolid yucatan Mexique

Valladolid, une ville coloniale pleine de charme

Valladolid, ville charmante avec sa place centrale typique (Zocàlo) et son église un peu décrépie, était une base parfaite pour explorer les alentours. Nous retrouvons là tous les petits riens qui donnent aux villes de style « colonial » un cachet si particulier.

Rues pavées, maisons colorées, bordel de fils électriques, trottoirs étonnements hauts parfois (pour éviter les inondations lors des fortes pluies). Avec en plus une petite spécificité Mexicaine me semble-t-il, des coccinelles (la voiture, pas la bête à bon dieu) à presque tous les coins de rue.

Nous retrouvons aussi un élément fondamental et central de la vie mexicaine, l’église. A toute heure, les mexicains très pieux viennent prier et expier leurs péchés.

 

Au delà de ces aspects, ce qui fait vraiment de Valladolid une ville à part, c’est la présence d’un cénote au cœur de la ville : le cénote zaci.

Mais au fait, c'est quoi un cénote ?
Mini cours de géologie : Les cénotes sont produits par un phénomène de dissolution et d’effondrement des terrains calcaires situés au-dessus d’un réseau souterrain de grottes et rivières.

Au coeur de Valladolid, le cénote Zaci

cénote yucatan valladolid grotte
Le cénote de zaci, en plein coeur de Valladolid

Trouver cette perle de fraicheur au milieu de la ville, c’est assez magique. Ce n’est pas seulement superbe, c’est aussi l’occasion rêvée d’une baignade salvatrice. Ce n’est pas un détail quand on connait le climat très chaud et humide de la région ! Enfin si on parvient à omettre les sacrifices humains réalisés par les mayas il y a quelques siècles dans ces lieux mythiques.

Le cénote de Valladolid est davantage familial que touristique, nous y avons croisé une famille au complet commentant les exploits des plongeons des petits mâles. De plus, nous étions quasiment seuls, ce qui est bien appréciable !

Ik kil, la star des cénotes

A l’inverse, au cénote Ik kil s’arrêtent des cars remplis de voyageurs. Il a la particularité d’avoir une forme circulaire quasi parfaite. Un peu victime de son succès, cela vaut malgré tout vraiment le coup d’y aller et surtout de s’y baigner, les photos parlent d’elles mêmes.

Ik kil cénote plantes yucatan
Le cénote d’ik kil, sans doute le plus connu… Et fréquenté !

Ce gouffre aux proportions parfaites,

les lianes qui descendent jusqu’à effleurer la surface d’une eau à la fraicheur impeccable,

Les gros poissons qui viennent égayer la baignade,

les mot-mots (oiseaux) aux couleurs irisées passant d’une rive à l’autre,

Toute cette abondance de nature font instantanément oublier la foule pour laisser place à la contemplation béate.

Chichen Itza, merveille archéologique, ancienne capitale du monde maya

Mais avant le cénote de Ik kil, nous avons visité les ruines de Chichen Itza, feu capitale de la civilisation Maya, durant près de 7 siècles s’il vous plait !

Chichen Itza

Nous y sommes allés dans la matinée. A notre arrivée il n’y avait pas trop de monde, de quoi profiter du site tranquillement sous une chaleur de plomb, suivie quelques heures plus tard d’une averse tropicale digne de ce nom, qui a eu pour effet surprenant de faire pousser plein de capes de pluies roses, vertes et autres couleurs très discrètes et seyantes.

Si l’histoire du lieu est passionnante et les ruines impressionnantes, l’aménagement du lieu nous a semblé retirer un peu de la magie que procurent d’autres site mayas comme Coba ou Tikal.

Ce que j’aime avant tout lorsque je visite un site historique, c’est me projeter, m’imaginer le site à l’époque de son apogée. Les nombreux étals de vendeurs parsemant le site m’ont rendu cette tache plus difficile. Mais ne boudons pas notre plaisir, Chichen Itza reste un haut lieu d’histoire qui ravira les passionnés d’histoire et de culture maya.

Informations pratiques – visite de Chichen Itza et du cénote Ik kil

city trip valladolid mexique
Épingle moi sur pinterest !

Transports autour de Valladolid

Pour des transports économiques, prendre les bus dits « intermedio » qui sont plus longs mais dont la différence de prix peut être importante à la longue (par exemple, Cancùn Tulum à 95 pesos au lieu de 150). Précisez que vous souhaitez cette classe, car quand on est un gringo, c’est pas le bus qu’on vous propose en premier…

Cancun – Valladolid : 80 pesos

Valladolid – Chichen Itza : 24 pesos

Chichen Itza – Ik kil – Valladolid : 10 pesos puis 14 pesos

Logement à Valladolid

Hôtel : Posada Osorio, 348 pesos la chambre double avec salle de bain.

Proche du centre et du cenote, calme, les propriétaires ne sont pas très loquaces. Bon rapport qualité/prix.

Visite du site archéologique de Chichen Itza

Billets d’entrée (prix par personne) : Chichen Itza : 192 pesos. Il y a deux billets différents à prendre donc deux files d’attente.

Visite du cénote Ik kil

Cénote Ik kil : prix 70 pesos (+ 30 si vous voulez un vestiaire)

Visite du cénote Zaci

Cénote Zaci (valladolid) : prix 15 pesos

Si vous visitez le Yucatan et le Quintana Roo au Mexique, notre visite de Tulum sur la riviera maya, avec ses ruines, ses cénotes, ses plages et ses tortues devrait vous intéresser !

Enregistrer

Vous avez aimé ? Alors ne gardez pas tout pour vous, partagez ;)


Soyez foudingues, abonnez-vous à notre newsletter !