Dans notre descente du Chili, après Valparaiso nous décidons, un peu au hasard d’aller voir la fameuse région des lacs. On jette notre dévolu sur les environs du célèbre volcan Villarrica, qui n’est autre que le volcan le plus actif du Chili.

 Villarrica vue volcan
A Villarrica, vue sur le volcan du même nom

La ville de prédilection des voyageurs est Pucon. On pourrait la comparer à une station d’hiver un peu chic, au bord d’un lac, avec vue sur le superbe volcan Villarrica. Comme nous avions envie d’être plus tranquille et que ce genre de station ne nous intéresse guère, on décide de loger à Villarrica (pas le volcan, la ville !). Plus populaire, elle n’est pas dédiée uniquement au tourisme et elle nous offre quelques bons moments du quotidien des chiliens.

De l’auberge espagnole aux pâtisseries allemandes !

Cette région ne peut nier quelques influences allemandes laissées par les colons qui s’y installèrent au XIXème siècle. Elles se retrouvent dans la rusticité des maisons en bois et à contrario dans la douceur de ces pâtisseries, les Kuchens.

Lampadaire pancarte chili
Maison typique de la région

Kuchen signifie gâteau en Allemand. Autour de Villarrica et Puerto varas, vous trouverez de nombreux salons de thés ou des stands qui proposent ces gourmandises. De la tarte aux fruits surmontée d’un flan, au strudel en passant par le gros gâteau de génoise crémeux, il y en a pour tous les goûts.

Nous passerons plusieurs jours à Villarrica, à nous balader mais aussi à nous reposer, la pluie nous y contraignant quelque peu. A l’auberge où nous sommes, dès la deuxième soirée, un repas sur le mode auberge espagnole s’improvise. Chacun ramène quelque chose à manger et on se retrouve vite à 10 autour de la table à partager du vin chilien, de la charcuterie et du fromage. On s’accroche pour comprendre tout ce qui se dit car l’accent chilien est sûrement le plus difficile à comprendre de toute l’Amérique latine. De plus, le vocabulaire chilien revêt de nombreuses singularités.

Ponton lac
Rive du lac à Villarrica

Un peu de stop jusqu’au parc Huerquehue

Il y a beaucoup à faire dans les environs comme de nombreux thermes, des parcs naturels et aussi l’ascension du Villarrica. En tenant compte des tarifs (c’est cher le chili), du temps et de nos envies nous décidons d’aller nous promener dans le parc de Huerquehue.

Étant à Villarrica, il nous a d’abord fallu rejoindre Pucon d’où part le bus pour Huerquehue tous les matins (voir infos pratiques). Mais nous loupons le bus, l’unique ! Ni une, ni deux, nous décidons de tenter le stop.

On s’avance un peu en prenant un bus qui nous mènera à l’intersection d’où part la route qui rejoint le parc. De là, après quelques kilomètres, une première voiture nous fait gagner quelques kilomètres puis une deuxième nous amène jusqu’au parc.

La chance nous sourit car, grâce à ce stop, nous faisons la connaissance d’un couple de chiliens forts sympathiques. Lui est médecin et elle diététicienne. Ça tombe plutôt à pic pour la femme enceinte que je suis (quelques semaines) angoissée à l’idée de ne pas encore avoir eu de consultation médicale.

Amis lac parc
Nos compagnon de rando

Des mollets en bétons et un dispositif anti-singe ?

Après nous être acquitté du droit d’entrée, nous décidons de suivre le sentier balisé des lagunes. 12 km de marche qui nous permettent une balade sur une journée.

Lac Parc huerquehue
Un des nombreux lacs du Parc huerquehue
Forêt Parc Huerquehue
Notre emplacement pour pique niquer

Cette randonnée offre de beaux points de vues sur les différents lacs (faudra nous croire sur paroles car la brume a empêché la prise de photos correctes !) , mais qui dit mirador dit montée abrupte, ça travaille fort les mollets. Heureusement, la fraîcheur de la forêt nous donne une motivation supplémentaire pour brûler des calories.

Arbre Araucaria

Arbre Parc Huerquehue

 Amoureux de la forêt, nous avons la joie d’en découvrir un nouveau type. Il s’agit d’une forêt tempérée de conifères. L’essence d’arbre emblématique de la région est l’araucaria. Cet arbre a même donné le nom à la région : l’araucania.

Araucaria, arbre
Araucaria, arbre emblématique de la région

Son nom signifie désespoir des singes car ces nombreuses feuilles très pointues constituent une barrière efficace à toute tentative d’ascension de ce conifère. Curieux nom quand on sait qu’il n’y a pas de singe au Chili. En tout cas, c’est pas moi qui irait vérifier le bien fondé de cette légende.

Tronc araucaria écorce
Écorce de l’Araucaria

Autre bizarrerie du parc, les araignées semblent ici avoir un goût prononcé pour le design et les zig zag, je vous laisse juger par vous même cette toile atypique.

Toile araignée
Toile d’araignée insolite

Et finalement, une éruption du volcan Villarrica en retard de 1 an !

Comme vous avez pu le constater, cela a été plutôt calme à Villarica, la placidité du lac, la chaleur enveloppante du poêle, rien ne pouvait laisser présager qu’ici sommeille une force de la nature explosive.

bateau volcan
La tranquillité au bord du lac

Malheureusement pour nous, elle s’est réveillée avec un an de retard. Nous avons loupé une des éruptions du volcan Villarrica mais grâce à la magie d’internet, on se rattrape virtuellement. C’est pas encore aujourd’hui qu’on pourra cocher « admirer un volcan en éruption » dans notre bucket list.

Bizarrement les habitants ne trouvent pas ça si cool !

Infos pratiques :

VILLARRICA

Hébergement

Nous avons posé notre sac à dos à la Torre Suiza, un super accueil et un salon commun bien chaleureux. C’était un peu plus cher que notre budget habituel mais on voulait se faire plaisir pour ces quelques jours de repos.

maison boisOffice de tourisme

Dans cette petite construction en bois, vous trouverez toutes les informations sur la région, les parcs naturels, les transports, les hébergements etc…

PARC HUERQUEHUE

Bus

Pucon – Parque Huerquehue. Un bus le matin à 8h30, compagnie Caburgua.

Il y a aussi un bus en début d’après midi mais si vous partez pour une journée, ça fera un peu court pour faire un vraie balade dans le parc.

Parc Huerquehue-Pucon 14h10 ou 17h05

Comptez environ 3200 pesos l’aller retour soit 5€

Entrée du parc

Pour les étrangers, le tarif d’entrée est de 4500 pesos en saison haute (déc-Avr) et 2000 en saison basse (mai-nov).

Sentiers disponibles

Retrouvez les itinéraires possibles sur le site du parc.

Vous utilisez Pinterest ? Voici l’épingle pour garder cet article dans vos tableaux et la partager !

Guide de ce qu'il y a à faire autour de Villarica au Chili

Enregistrer

Vous avez aimé ? Alors ne gardez pas tout pour vous, partagez ;)


Soyez foudingues, abonnez-vous à notre newsletter !