Au premier coup d’œil, Porto intrigue. Sa topographie singulière semble comme pensée par un scénographe qui tenterait de mettre chacun des édifices de la ville en valeur. Une subtile composition pour que les  » cais  » se reflètent dans le Douro alors que les monuments les plus imposants trônent aux sommets des collines. Plus loin, les murailles médiévales, enfin ce qu’il en reste, semblent avoir été posées comme la pièce ultime d’un puzzle en 3 dimensions masquant ce qu’il y a derrière, ajoutant ainsi au mystère de cette ville.

Porto, un bijou architectural en péril

Intrigante, car même si elle recèle une architecture splendide, imposante et colorée, Porto ne fait jamais prétentieuse, inaccessible. Porto n’est pas une ville musée. Elle allie subtilement des trésors baroques du passé, la douceur des cafés Art Déco et le graphisme d’œuvres contemporaines et audacieuses. Elle vit, elle est aimée, autant qu’elle est délaissée.

Elle est assez belle pour que l’on tombe sous son charme, mais elle ne souffre pas d’une beauté glaciale, impeccable… Bref suspecte.

Aucun voyageur ne peut manquer l’incroyable abandon des immeubles ou édifices de la ville et ce même en plein cœur historique. Imaginez qu’à paris des rues entières autour de châtelet soit désertées… Nous avons cherché l’explication. Il y a des années, l’état a réglementé les loyers à Porto, imposant ainsi un plafond. Les propriétaires, percevant des loyers devenus très faibles avec l’inflation, ont arrêté d’entretenir leurs biens. Ces derniers se dégradant, les portuans ont préféré s’installer dans les logements neufs de Villa nova de Gaïa. Et le cercle vicieux s’est enclenché. Aujourd’hui ce plafonnement n’existe plus, mais les investissements pour remettre en état les immeubles sont tels que seuls les gros projets liés au tourisme s’y intéressent. Comme quoi, une idée apparemment judicieuse a parfois des effets collatéraux désastreux. Cette histoire explique aussi l’ambiance très populaire du centre de Porto.

 

Les Boyas claras détail architectural qui a attisé notre curiosité

Les boyas claras que nous avons découvert avec Delphine lors de notre balade atypique ont ouvert notre regard sur la dimension architecturale de la ville. A Porto, la densité des immeubles est telle que la luminosité peut s’y faire rare. Les boyas claras sont là pour pallier cet état de fait. Il s’agit d’ouvertures dans les cours ou les immeubles surmontés de verrières qui forment des puits de lumière. Ces verrières peuvent être simples ou stylisées. Si vous levez les yeux, vous pourrez en apercevoir de beaux spécimens aux vitraux colorés et à la ferronnerie élégante.

Il serait illusoire de lister de manière exhaustive le nombre de monuments, bâtiments ou édifices dignes d’intérêt tant ils sont nombreux. J’ai donc choisi une petite sélection pour vous donner un ordre d’idée. Une carte localisant les différents points d’intérêt se trouve en fin d’article.

Du baroque à l’art déco en passant par le néoclassique et le contemporain, Porto peut se découvrir au travers d’une frise chronologique architecturale.

Porto et l’architecture romane

La cathédrale de la Sé (Terreiro da Sé) a été un de nos coups de cœur. Elle est très imposante. Aujourd’hui son parvis permet d’en admirer la grandeur mais il paraît qu’à l’époque (comme on dit), elle était entourée d’habitations, tant et si bien que son entrée se faisait par une petite ruelle. L’édifice n’était pas dégagé et on ne pouvait pas du tout profiter de son architecture. Le cloître vaut la peine d’être visité. Les azulejos qui le compose sont vraiment de toute beauté. Prenez le temps de jeter un coup d’œil aux tenues épiscopales du musée d’objets religieux attenant, le travail de broderie est à tomber.

Porto et l’architecture baroque

L’art baroque est un des styles majeurs que l’on retrouve à Porto. Ce type d’architecture né au XVIIe siècle se caractérise par une opulence dans l’ornementation (sculptures nombreuses, décor en stuc, rocaille, fresques…), mais aussi pour sa théâtralité. Les autels sont mis en scène. Ce nouveau mouvement a été permis grâce à de nombreuses innovations techniques.

Parmi les édifices représentatifs de ce courant, on retrouve :

  • L’église dos Grilos (Largo do Colégio)
  • L’église dos Terço
  • La maison musée Guerra Junqueiro (32 R. de Dom Hugo)
  • Le Palais épiscopal (Terreiro da Sé)
  • L’église do Carmo (10 Praça de Gomes Teixeira)

Sa façade est un belle exemple de l’utilisation immodérée des décorations.

  • L’église et la tour de los Clérigos

Impossible de passer à côté de ce monument car c’est le plus haut clocher de la ville. Vous l’apercevrez donc à de multiples reprises au cours de vos balades. Il est possible de monter au sommet pour une vue à 360° de Porto.

  • L’église Sao Francisco (Rua do Infante D. Henrique)

Pour voir tout le potentiel baroque et rococo de l’église Sao Francisco, il faudra pousser la porte et vous rendre dans son musée spécialisé dans ce mouvement artistique.

Si vous souhaitez en découvrir davantage sur le baroque, vous pouvez aller visiter la ville de Braga à une cinquantaine de kilomètres de Porto. Cette ville est accessible en train depuis Porto, vous pouvez donc facilement lui consacrer une journée. Un parcours thématique sur l’art baroque lui est consacré. Un dépliant recense les 30 lieux baroques de la ville (église, palais, maisons…). La ville de Guimaraes est aussi intéressante de ce point de vue.

Porto et l’architecture Art déco

L’Art déco est un mouvement né avant la première guerre mondiale, construit en opposition à l’Art Nouveau. Les formes y sont géométriques et l’usage du béton est fréquent. Les bâtiments de ce style sont généralement imposants.

  • Cinéma Batalha (60, Praça da Batalha 60)

  • Théâtre national de Sao Joao (Praça da Batalha)
  • Coliseu do Porto (137 R. de Passos Manuel)
  • Mc Donald’s (Praça de la libertad)

Non, vous ne rêvez pas, je vous invite bien dans cette célèbre chaîne de fast food. Il est installé dans un ancien café de style art déco. Je ne vous dis pas pour autant d’aller vous goinfrer de hamburgers, mais jeter un coup d’œil à l’intérieur est intéressant.

  • Confeitaria do Bolhao (339 R. Formosa)

Cette confiserie qui se situe derrière le marché du même nom est un bel exemple de ce style et un lieu très sympa pour un goûter gourmand.

  • Café Guarany ( 85/89 Av. dos Aliados )

  • Armazens Cunhas (14 Praça de Gomes Teixeira)

Ce vieux magasin à la façade imposante et rectiligne ne laisse planer aucun doute sur le style de ce bâtiment. De l’art déco à l’état pur !

  • Bâtiment au n° 131 et 596 de la rue Miguel Bombarda
  • Vieux laboratoire au 362 rue da Restauração

Porto et l’architecture néoclassique

Le style néoclassique est apparu après l’époque baroque et rococo. Il vient en totale opposition et suggère plus de simplicité. En reprenant les codes du classicisme et des inspirations grecques et romaines, il est plus épuré.

  • Mercado do Bolhao (214 R. Formosa)

Ce marché est une institution à Porto. Personnellement, il ne nous a pas laissé un souvenir impérissable. Délaissé, il a du perdre de sa superbe. Cependant, il reste un des classiques de Porto.

  • Palacio da bolsa ( R. de Ferreira Borges)

Le palais de la bourse est un de nos édifices coup de cœur à Porto. Nous y sommes arrivés par hasard et nous sommes tombés sous le charme de son imposant hall surmonté d’une verrière. Simple mais efficace ! Plus insolite, vous verrez un salon mauresque particulièrement riche en décoration. Attention, ça pique les yeux.

Porto et l’architecture art nouveau

  • A Pérola do Bolhao (279 R. Formosa)

Cette épicerie possède une façade charmante qui nous pousse à sombrer dans le péché de gourmandise.

  • Librairie Lello (144 R. das Carmelitas)

La fameuse Librairie Lello qui a inspiré JK Rowling pour ses livres de Harry Potter est aussi un incontournable. Sa façade est de style Art nouveau gothique. Quant à l’intérieur, il est riche en décoration et détails, comme de superbes vitraux ou lampes en fer forgé.

  • Café majestic (112 Rua Santa Catarina)
  • Café A brasileira (116 R. do Bonjardim)
  • Boutiques Reis & Filhos et Librairie Leya na latina au 1 et 10 de la rue Catarina

 

Dans de nombreuses rues de Porto, si vous avez l’œil, vous pourrez débusquer des façades d’inspiration Art nouveau. C’est le cas de ces deux boutiques situées l’une en face de l’autre.

Regardez aussi le n°77 et 129 de la rue de Cândido dos Reis ainsi que les façades n° 28, 56 et 106 de  la rue Galeria de Paris.

Porto, résolument contemporaine

Je ne me lancerais pas dans un descriptif de tous les courants de l’architecture contemporaine. Mais, parmi les édifices accessibles pour le public, il ne faut selon moi pas manquer la Casa do musica (Av. da Boavista 604-610).

Pas besoin d’être expert pour reconnaître la modernité de l’édifice.

D’un style que je n’ai pas réussi à définir et dans le genre insolite, allez jeter un coup d’œil au jardin du Palacio do cristal. Vous y verrez un édifice qui ressemble à une gigantesque soucoupe volante de verre et de béton !

La partie contemporaine de la ville est le terrain de jeux de nombreux architectes. Les architectes portuans les plus emblématiques sont sans nul doute Alvaro Siza et Edouardo Souto Moura. La ville est fière de compter ces architectes à la renommée internationale. Si vous êtes férus d’architecture, il est possible de se procurer la carte détaillant leurs différentes œuvres à travers la ville (voir informations pratiques).

Informations pratiques pour visiter l’architecture de Porto :

Quand visiter Porto ?

Le temps peut être capricieux à Porto. Le printemps est la saison idéale pour profiter d’un temps agréable sans la foule.

Carte des principaux édifices

    Où trouver de l’information touristique sur l’architecture à Porto ?

    Lors de notre visite, les offices de tourisme proposaient différents dépliants thématiques sur l’architecture. Les dépliants touristiques évoluant vite, je vous conseille d’aller jeter un coup d’œil directement sur place.

    Il existent plusieurs bureaux dans la ville dont ceux situés  :

    • 25 Rue Clube dos Fenianos
    • 15, Calçada Dom Pedro Pitões

    Vous pouvez aussi consulter le site internet de l’Office de Tourisme.

    J’ai réussi à vous retrouver en ligne quelques unes des brochures spécifiques que nous avons eu entre les mains. Pour les télécharger, il suffit d’aller sur le lien ci-dessous

    Brochure sur l’itinéraire baroque à Braga.

    Carte des édifices crées par l’Architecte Edouardo Souto Moura à Porto

    Carte des édifices crées par l’architecte Alvaro Siza à Porto

    Épingle moi sur Pinterest !

    Envie d’en découvrir plus sur Porto ? Voici nos autres carnets de voyage :

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Vous avez aimé ? Alors ne gardez pas tout pour vous, partagez ;)


    Soyez foudingues, abonnez-vous à notre newsletter !