La baie de Fundy succède à l’île de Grand Manan. Décidément nous commençons fort ce voyage au Nouveau Brunswick. Ici la route est taillée pour les road trips. Longeant la baie, elle offre des points de vues magnifiques et invite le conducteur a abuser des freins.
Du parc provincial du sentier de Fundy en passant par le parc national et les Hopewell rocks, les panoramas se succèdent et ne se ressemblent pas. Ils ont néanmoins en commun leur surprenante beauté.

Les caves de Saint Martins, un joli préambule dans la baie de Fundy

Avant d’atteindre l’entrée du parc provincial de Fundy, nous tombons sur les grottes de Saint Martins. Nous en avions brièvement entendu parler. Voir la silhouette rocheuse orangée au loin nous intrigue. Ni une ni deux, nous garons la voiture pour nous en approcher. La marée est basse. Les grottes sont donc accessibles et nous nous faisons un plaisir d’aller les arpenter. Au loin, un ocre mat domine. En nous approchant, les couleurs orangées explosent et scintillent.

Quelques heures plus tard, après avoir exploré le sentier de Fundy, nous repassons au même endroit. La différence est flagrante. Les kayaks ont remplacé les marcheurs et c’est désormais en ramant que l’on approche des grottes. Juste en dessous, le même endroit photographié à marée basse et ensuite à marée haute. Surprenant !

Le sentier de Fundy, la route scénique de la baie de Fundy

Pour rejoindre Alma qui sera notre point de chute pour découvrir le parc national de Fundy, nous décidons de longer le sentier de Fundy. Il s’agit d’une route touristique de 30 km qui serpente et épouse la baie. Elle est jalonnée de nombreux belvédères ou points de vues et aussi de courtes randonnées. En étudiant la carte et ses possibilités, je me dis que cette route va nous retenir un moment…

Les pots de fleurs du sentier de Fundy

Ça ne loupe pas ! A peine l’entrée passée (l’accès à cette route est payante, voir infos pratiques), nous nous arrêtons déjà une première fois. Un ensemble de trois belvédères reliés par une courte balade dans la forêt permet d’admirer une des particularités de la région : les pots de fleurs. On appelle ainsi les rochers qui, érodés par le mouvement de l’eau, ont été sculptés et ont la forme de pots de fleurs. La ressemblance ne s’arrête pas là, car à leur sommet trônent souvent des arbres et des plantes. En les observant, on se dit que leur pseudonyme n’est pas usurpé.

Nous nous amusons à trouver le meilleur angle pour en profiter, sous le regard amusé des écureuils et des oiseaux très nombreux par ici. Cette première découverte nous donne la sensation que cette route est comme une chasse au trésor à ciel ouvert. Qu’il nous suffit de s’arrêter sur un des nombreux spots pour trouver une pépite. Et ce fût le cas.

Les chutes fuller et la rivière big salmon

Quelques kilomètres plus loin, c’est une cascade qui attise notre curiosité (chutes fuller). Si celle ci n’est pas très impressionnante, c’est amusant de voir que la végétation est différente ici. Aussitôt trouvé, nous sommes déjà en quête d’un autre trésor à découvrir. Nous jetons notre dévolu sur une passerelle suspendue au dessus d’un rivière. Finalement, la rivière big salmon nous a chanté une mélodie envoutante au point de nous retenir plus longtemps que prévu. Tant pis pour la passerelle à quelques mètres de là. La scène est trop belle, une rivière translucide, un amas de galets polis consciencieusement, des arbres alignés parfaitement et la mer qui termine le tableau. C’est un paysage qui nous a commandé de faire une pause, prendre le temps d’admirer et de jouer ensemble à faire des ricochets.

Plage long

L’heure tourne (maudit temps que l’on ne maitrise pas) et nous reprenons la route pour un dernier arrêt. Enfin presque… Après la forêt, les criques, une cascade et la rivière, c’est la plage qui nous attend (long beach). Une longue plage de galets, immense et vide, rien que pour nous. S’en suivent encore et toujours les jeux enfantins avec des cailloux et un temps de contemplation béate.

Les falaises de Martin’s head

En repartant, nous avions encore envie de nous arrêter à chaque belvédère, comme des drogués réclamant leur dose. Ici la drogue est inoffensive, salutaire même. Se nourrir de la beauté du monde, c’est le moyen que nous avons trouvé pour  nous sentir bien. Le point de vue de Martin’s head est trop beau pour ne pas faire l’objet d’un arrêt. La succession de ces falaises est parfaite, légèrement entourées d’un voile, elles apparaissent comme dans un mirage. Je suis conquise par le sentier de Fundy.

La belle surprise : le parc national de Fundy

Après cette mise en bouche dans la baie, nous avions hâte de découvrir le parc national de Fundy. Nous sommes agréablement surpris de découvrir qu’il est très facile de se repérer et de savoir quoi faire au sein du parc. En effet, un guide super détaillé avec toutes les randonnées et activités permet de ne pas perdre de temps et de s’organiser au mieux sur place. De petites balades en courtes randonnées, nous avons exploré différentes partie du parc national. La diversité est encore une fois de la partie.

Entre forêts de pins, plages et marais, les balades se suivent mais ne se ressemblent pas. Très faciles d’accès et adaptées aux familles, de nombreuses balades permettent de prendre le temps d’apprécier chaque moment tout en accédant à de jolis endroits.

Dans les marais de la plaine aux Caribous, nous avons rencontré un batracien peu farouche qui s’évertuait à attraper le bâton qu’Hélio avait en main. A peine quelques kilomètres plus loin, c’est une forêt luxuriante où coulent les chutes Dickson qui nous accueille. Cette balade est une des plus fréquentées, mais ce n’est jamais la foule dans le coin !

Le moment fort de notre passage dans le parc, c’est probablement l’observation des castors à l’étang Mac Laren. Nous avions lu qu’une famille s’y était installé, alors nous avons tenté notre chance à la tombée de la nuit. Bingo, après à peine quelques minutes, nous sommes à quelques mètres d’un castor en plein diner ! L’attaque en piqué de centaines de moustiques ne viendra pas à bout de notre enthousiasme.

Si vous en avez l’occasion, testez des randonnées plus longues car nous sommes parfois restés un peu sur notre faim de ce côté.

Les Hopewell rocks, les rochers stars de la baie de Fundy

Comme si la baie de Fundy ne nous avait pas suffisamment gâtés, nous nous sommes rendus à Hopewell rocks. Et nous avons été achevés ! C’est ici qu’ont lieu les plus grandes marées du monde, jusqu’à 14 mètres marnage (différence de hauteur entre basse et haute marée).

A marée basse, on peut marcher sur le fond de l’océan. C’est ce qu’on nous promet en tout cas. Si le fond de l’océan est vaseux et ne vous tirera sans doute aucune expression de béatitude, les formations rocheuses qui s’y ancrent ne manqueront pas de vous subjuguer. Car ce sont ces mastodontes de pierres grignotés par l’océan qui sont les stars ici. Malgré leur imposante présence, leur vulnérabilité est palpable surtout pour celles dont la base est extrêmement fine.

La présence d’algues trahit les limites de la marée. C’est alors qu’on se rend compte, qu’au dessus de nos têtes dans quelques heures, l’eau aura tout recouvert. Au delà de son aspect esthétique, ces rochers, ces falaises qui se succèdent permettent de vivre et de comprendre le phénomène des grandes marées. La pédagogie ne pourrait être plus parfaite. L’entrée du site est valable deux jours ce qui permet de visiter le site à marée basse et à marée haute pour voir la différence.

Guide pratique – visiter la baie de Fundy

Épingle moi sur Pinterest !

Comment se rendre dans la baie de Fundy ? Les transports

Comme dans beaucoup d’endroits au Nouveau Brunswick, les transports en commun sont malheureusement limités. La voiture est reine et il est difficile de s’en passer.

Pour vous rendre dans la baie de Fundy, vous pouvez atterrir à Fredericton pour l’aéroport le plus proche, puis vous rendre sur la côte par l’autoroute 2.

Sinon, depuis Québec comme nous l’avons fait, mais le trajet est bien plus long (autoroute 2) ! Comptez environ 6h de trajet + les pauses. Une fois sur la côte, rien de plus simple, il n’y a qu’une route !

Où loger dans la baie de Fundy ? Fundy Highland Chalets

Nous avons dormi à Alma au Fundy Highlands Chalets. Nous étions dans la partie motel, nous avions comme un mini appartement avec une chambre principale, une petite chambre avec un lit superposé, une salle de bain et une kitchenette. La vue dégagée est sympa, il y a un parc pour les enfants , une large pelouse et des tables de pique nique qui permettent de diner dehors.

Cet hébergement est au sein du parc national de Fundy, ce qui est très pratique pour  le visiter en économisant du temps de trajet.

Renseignements et réservations

Découvrir et visiter les grottes de Saint Martins

En prenant la route qui mène vers le sentier de Fundy, vous passerez devant les grottes de Saint Martins. Elles se trouvent sur une plage accessible gratuitement à tous. Il y a des places de stationnement également gratuites. A marée basse, il est possible d’aller visiter les grottes à pied. La démarcation créée par les algues montre la limite lors des marées et permet de se rendre compte de leur importance.

A marée haute, il est toujours possible de regarder les grottes (partiellement englouties) depuis la plage ou en kayak.

Découvrir le sentier de Fundy (Fundy trail parkway)

A Saint Martins, prenez la main road puis bifurquez l’embranchement à droite en direction des grottes (Big salmon river road). Quand vous passez devant les grottes, il suffit de continuer (il n’y a qu’une seule route).

L’entrée du sentier de Fundy (Fundy trail parkway) est payante : 9 dollars canadiens pour les adultes et 6 pour les enfants de 5 à 18 ans. Gratuit pour les 4 ans et moins.

La route s’étend sur 30 km. On vous fournira une carte très détaillée sur les différents points de vues, belvédères et randonnées à découvrir ainsi que toutes les informations pratiques.

Vous pouvez également cliquer sur la carte de la route du sentier de Fundy pour découvrir les points d’intérêt et planifier votre visite :

carte sentier fundy - fundy trail parkway

Normalement, à la fin de la route, un chemin permet de poursuivre et de rejoindre Alma. Lors de notre visite, ce chemin était fermé et nous avons du rebrousser chemin pour reprendre la route en direction d’Alma. Si vous avez des impératifs, demandez à l’accueil si ce chemin est ouvert ou nous afin que vous puissiez vous organiser en conséquence (des projets de prolongement de la route sont en cours et devront être terminé courant 2019 ou 2020).

Visiter le parc national de Fundy

L’entrée du parc national de Fundy est de 7,80 dollars canadiens par personne adulte et par jour et gratuite pour les jeunes de 17 ans et moins. Un guide très complet est remis aux visiteurs. Il est très bien fait et permet de s’organiser au jour le jour sans avoir à chercher une foule d’informations. Il contient les différentes randonnées avec leur profil, temporalité, type de paysages rencontrés, ainsi que les activités, hébergements et services possibles dans le parc.

Nous avons fait plusieurs petites balades dans le parc notamment la plaine aux caribous, le hâvre, les chutes Dickson et l’étang Mac Laren. Elles permettent de voir un panel divers de paysages.

Pour avoir la chance de voir des castors, rendez-vous à l’étang Mac Laren en fin de journée. Une famille de castors est présente ici et nous avons pu voir un des membres vaquer à ses occupations.

Il existe aussi des sentiers à vélos dans le parc.

Plus d’informations pratiques dans ces brochures.

Visiter les Hopewell rocks

Le parc des rochers Hopewell est ouvert de la mi-mai à la mi-octobre. Le tarif valable deux jours est de 10 dollars canadien pour les adultes et de 7,25 pour les enfants de 5 à 18 ans. Il existe des tarifs réduits pour les séniors, les étudiants et les familles. Les sentiers sont très bien balisés et des cartes du parc sont visibles en de nombreux endroits, c’est donc très facile de se repérer. Possibilité de se restaurer sur place.

 

Notre voyage a été soutenu par Nouveau Brunswick tourisme, Destination Canada et Air Transat qui nous a fait voler jusqu’au Canada ! Un projet à notre initiative qui n’aurait pas été possible sans leur aide précieuse, alors nous leur adressons un grand merci. N’hésitez pas à faire appel à leurs services !

Vous avez aimé ? Alors ne gardez pas tout pour vous, partagez ;)


Soyez foudingues, abonnez-vous à notre newsletter !


En vous abonnant à notre newsletter, vous acceptez notre politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.