Depuis plusieurs années, nous profitons de l’été pour découvrir un peu plus la Belgique. Après plusieurs escapades dans les Ardennes, il était temps pour nous d’aller faire un tour dans d’autres provinces. Nous avons donc jeté notre dévolu sur le Brabant Wallon au sud de Bruxelles. Ce territoire riche en patrimoine et en histoire est aussi un hâvre de verdure pour les citadins en mal de nature. Pour connaître les facettes historiques du Brabant Wallon, nous avons testé différentes manières d’appréhender le patrimoine.

brabant 1464

Reconstitution historique au mémorial de Waterloo

Dès notre arrivée à Bruxelles, nous partons en direction du Mémorial de Waterloo, situé à seulement 30 minutes. Une immense butte verte de 40 mètres surmontée d’un lion marque l’emplacement du site historique. En la voyant, Hélio s’exclame : Mais c’est pas intéressant cette butte ! Je ris de cet élan de spontanéité. 10 minutes plus tard, au cœur de l’exposition, devant les costumes d’époque, son regard se transforme, sa curiosité est piquée. Il n’est pas évident d’expliquer la guerre à un enfant de 5 ans. La vulgarisation historique est un jeu d’équilibriste. Raconter sans glorifier, expliquer sans inquiéter, comprendre pour construire l’avenir. N’ayant pas l’habitude de fréquenter des lieux de mémoire comme celui là, c’était l’une des premières fois que je devais me prêter à cet exercice. Cela m’a permis de me poser de nombreuses questions en tant que maman mais aussi en tant que citoyenne.

Dehors, c’est l’atelier tir au canon qui attire Hélio. Un comédien en costume de soldat d’époque raconte le maniement du canon et en fait une démonstration. Effet stupéfiant garanti mais qui s’accompagne également de pédagogie en évoquant la dureté des champs de bataille. Cette immersion historique se poursuit sur le bivouac où un caporal et un jeune conscrit jouent des saynètes autour de la formation des soldats. S’en suit une animation sur la place des femmes dans la bataille. Qui étaient les vivandières, les cantinières ? Quels étaient leurs rôles au sein de l’armée. C’est le personnage d’une vivandière en tenue d’époque qui répond à toutes ces questions. Une dimension de l’histoire qui est souvent niée et qui est ici très concret et bien amené.

Si Hélio est captivé par les explications des comédiens, la butte du lion ne l’intéresse toujours pas. Je grimpe donc seule les 226 marches pour admirer les environs et ainsi prendre conscience de l’immensité du champs de bataille de Waterloo. Aujourd’hui tout semble paisible et j’ai bien dû mal à imaginer toute l’ampleur des drames humains qui se sont déroulés ici.

Pour terminer cette visite, nous prenons de nouveau du temps pour parcourir l’exposition interactive au sein du mémorial. La muséographie allie objets d’époque et nouvelles technologie de manière subtile. Tous les sens sont sollicités pour nous replonger dans la célèbre bataille de Waterloo et la frénésie de conquête de Napoléon. Dans des jeux de lumières, les costumes, armes, tambours et autres objets sont bien mis en valeur. Quand aux animations interactives, elles permettent de saisir les stratégies militaires mise en place et l’évolution des territoires au fil des batailles. Avec ces nombreuses propositions, vous comprendrez facilement qu’on peut rester un bon moment à explorer le site. A tel point que nous n’avons pas eu le temps d’aller faire un tour à la ferme d’Hougoumont qui fût aussi le théâtre de terribles affrontements.

Visiter le mémorial de Waterloo 1815

Accès : Route du Lion, 1815 B-1420 Braine-l’Alleud à 20 minutes en voiture de Bruxelles. Le mémorial est aussi accessible en bus avec la ligne W depuis Waterloo ou Braine l’Alleud. Si vous venez de Bruxelles, vous pouvez prendre un bus jusqu’à Waterloo puis prendre le bus W ou prendre le train pour Braine l’Alleud puis le bus.
Tarifs : 16 à 18€ pour les adultes (sans ou avec animations); 8 à 9 € pour les 10-17 ans ; gratuit pour moins de 10 ans. Pour la ferme d’Hougoumont il faut payer un droit d’entrée supplémentaire de 8 €.
Activités proposées : Musée, Butte du lion, animations en été (bivouac, tir au canon, l’école du soldat etc…), promenade en calèche, film 3D
Informations pratiques (horaires, activités …) : Mémorial Waterloo 1815

Géocaching dans les villages brabançons

Le brabant Wallon compte de nombreux villages à l’architecture brabançonne caractéristique. Nous avons voulu la découvrir de manière originale par le biais du géocaching. C’est une activité originale que nous adorons réaliser car elle ne demande aucune organisation et peut se faire de manière très spontanée. De quoi s’agit il ? A travers le monde, des caches contenant des boites de différentes tailles sont dissimulées par des personnes. Le géocaching consiste à les retrouver grâce à la technologie du GPS. Il suffit de télécharger l’application géocaching pour voir à quel endroit on peut trouver ces cachettes. Malgré le positionnement de la cache, ne croyez pas que cela soit facile pour autant, il faut vraiment chercher. On peut aussi s’aider des indices laissés par les utilisateurs qui ont déjà trouvé la cache.

Dans le Brabant Wallon, plusieurs balades de géocaching ont été mises en place. Pour chaque cache, une petite randonnée sillonne le village et ses alentours selon une thématique précise. Nous avons testé ce concept à Orbais, la balade était sous l’angle historique de la seconde guerre mondiale et la participation des militaires belges. Même si nous n’avons pas trouvé les caches, l’itinéraire de balade était quant à lui bien indiqué par un plan devant l’église du village.

Nous avons ainsi pu découvrir une histoire qui nous était inconnu mais aussi constater le charme de l’architecture brabançonne avec ses maisons imposantes constituées de briques rouges.

Géocaching dans le Brabant Wallon

Lieu : Dans de nombreux villages du Brabant Wallon
Tarifs : Il suffit de télécharger l’application Géocaching. Elle est gratuite. Une version payante existe pour avoir accès à certaines caches.
Informations pratiques (horaires, activités …) : 19 balades de géocaching dans le Brabant wallon

brabant 1685

Challenge du « sac-aventure » à Genappe

Comme nous sommes joueurs, nous avons poursuivi notre exploration de la région en testant le concept de « sac aventure » à Genappe. Pour être honnête, sans ce format de visite, nous n’aurions surement pas pris le temps de nous arrêter dans cette ville. Nous sommes accueillis à l’office de tourisme du pays des 4 bras « le relai du visiteur » qui a mis en place cette idée entre chasse au trésor et enquête policière. Le principe de ce parcours est de recueillir des indices qui nous permettront de trouver qui a volé le chapeau de Napoléon. Pour nous aider dans cette mission, nous sommes équipés d’un sac. Il contient un plan de la ville (avec la localisation des indices) et quelques outils qui nous seront utiles pour révéler certains indices (mais je ne vous en dis pas plus).

brabant 1505

Le contenu de ce sac indique tout le sérieux de cette chasse au trésor alors nous partons très enthousiastes. A chaque arrêt nous nous amusons à décoder les énigmes ou à trouver des objets cachés. L’itinéraire est conçu aussi pour que nous passions dans les lieux emblématiques de la ville. Par la même occasion, nous en apprenons davantage sur l’histoire de la ville. Le format des énigmes est varié, la mécanique de jeu est donc intéressante du début à la fin. Hélio se prend également au jeu et nous invite à noter scrupuleusement tous les indices pour trouver le coupable à l’issu du parcours. Pendant 2h, nous sillonnons donc Genappe, attentifs aux moindres détails. Hélio ne voit pas le temps passé et marche sans se rendre compte de la distance.

Les énigmes ou cachettes sont à un juste niveau de difficulté, ni trop facile ni trop ardue. Pour ne pas rester bloquer, il y a même une enveloppe de secours avec les réponses. Mais on compte sur vous pour ne pas tricher et ne l’utiliser seulement en cas d’impasse.

Grace aux indices, nous avons pu trouvé le fameux coupable en éliminant un à un les suspects. Un moment super sympa à vivre en famille.

Le « sac-aventure » à Genappe

Accès : Rendez vous au relai du visiteur à Genappe du lundi au samedi ou à la boulangerie Gossiaux le dimanche entre 9h et 15h. Dernier départ à 15h.
Durée : Compter environ 2h pour effectuer le parcours
Tarifs : Le sac aventure est remis gratuitement. Une caution est demandée et restituée au retour du sac.
Informations pratiques (horaires, activités …) : Sac aventure du pays des 4 bras

Promenades auditives au domaine Solvay

Après avoir fait une balade en barque sur le lac de Genval, nous cherchions un endroit où nous balader et nous avons trouvé le domaine Solvay situé à quelques minutes de là. Il s’agit d’un immense parc avec des jardins, des arbres remarquables et des étangs. La charmant château de la Hulpe y trône majestueusement et la fondation Folon y a élu domicile . Il ne nous en fallait pas plus pour nous convaincre d’aller y faire un tour.

brabant 1815

Le domaine est immense. Heureusement, il existe 3 promenades thématiques pour le découvrir. Nous avons opté pour la promenade auditive. Cet audioguide existe sous deux versions, l’une pour les adultes amateurs de jardins et l’autre à destination des enfants. Nous avons testé la deuxième. La voix nous guide pas à pas et attire notre attention sur les détails du paysage, la faune et la flore. Elle nous invite à mettre nos sens en éveil, toucher l’écorce d’un séquoia géant, écouter attentivement le chant des oiseaux, observer les couleurs des plantes … Il est aussi question d’un crocodile à retrouver ce qui met particulièrement en haleine Hélio. Les 10 points d’intérêt font l’objet d’un enregistrement audio d’environ 1 minute. Les explications sont claires et vont droit au but ce qui permet aux enfants de rester intéressés jusqu’au bout.

Aux bords des différents étangs, le temps s’est suspendu. Happés par la danse des roseaux, amusés par les sauts de grenouilles, fascinés par les couleurs éclatantes se reflétant dans l’eau, les minutes se sont égrainées avec bonheur. Le frémissement des feuilles a trahi la présence d’écureuils pas farouches pour un sou. C’est qu’ils doivent en voir passer des curieux par ici. Des instants de poésie comme seule la nature peut en offrir. Ensuite, la vision du château de la Hulpe qui surplombe le parc nous intrigue et nous traversons donc une large plaine pour l’atteindre. Ses proportions parfaites, ses tours pointues et ses façades recouvertes de lierre … le charme opère. Le jeu des lumières entre soleil éclatant et orage en prévision accentue sa beauté.

La pluie nous réveille de cet émerveillement et nous chasse. Elle rend d’autant plus éclatante la végétation, ravive les couleurs et n’efface en rien notre si belle impression.

brabant 1820

Découvrir le domaine Solvay

Domaine Solvay
Accès : Le domaine Solvay est situé au 111 chaussée de Bruxelles à la Hulpe.
Tarifs : Entrée gratuite.
Activités proposées : Balades à travers le parc et ses jardins, les plans sont à télécharger sur le site et les audioguides sont disponibles également. Attention, le château de la Hulpe ne se visite pas. En revanche, la fondation Folon est ouverte au public. On y découvre 500 œuvres de cet artiste belge renommé.
Informations pratiques (horaires, activités …) : Château de la Hulpe et Domaine Solvay

Réalité augmentée à l’Abbaye de Villers

brabant 1546

Je termine cet article par l’Abbaye de Villers qui est un lieu incontournable quand on visite le brabant Wallon. Elle fût fondée au XIIème siècle par les moines de l’ordre de Citeaux. Il faudra environ un siècle pour édifier l’abbaye qui sera d’abord de style roman puis gothique. Elle compte alors une centaine de moines et 300 convers. Son emplacement n’a pas été choisi au hasard. Encerclé de schiste, les moines n’avait qu’à grignoter la roche pour bâtir l’abbaye. L’eau de la Thyle servirait quant à elle pour l’usage courant, les cultures et le bon fonctionnement des moulins et des forges. L’essentiel était donc assuré. Ici la nature fût domptée, les marécages asséchés, la rivière canalisée pour favoriser une installation prospère. Le fait que l’abbaye se trouve au dessus d’une rivière et les importants travaux hydrauliques que cela a nécessité sont une des particularités de l’abbaye de Villers. Il suffit d’ailleurs de se balader autour de l’abbaye pour constater cette proximité avec l’eau.

brabant 1515

Ce qui surprend en premier lieu en arrivant à l’abbaye de Villers ce sont ses dimensions. Le site est vraiment très imposant. J’ai déjà eu l’occasion de visiter des abbayes mais j’en ai rarement vu d’aussi grandes et étendues. Comme elle fût longtemps abandonnée après la révolution française (qui ne s’est pas arrêtée à la frontière pour dégrader des sites religieux), de nombreux bâtiments sont en partie en ruines. L’ensemble est néanmoins suffisamment en bon état pour qu’on puisse saisir son importance d’autrefois. Quand la crise du covid sera passé, vous pourrez le constater en utilisant les ardoises interactives. Cet outil de réalité augmentée vous reconstitue en temps réel, selon votre position, les lieux tels qu’ils étaient à l’époque médiévale. Une bonne manière de confronter les différentes vues et constater l’œuvre du temps. Grâce à cette reconstitution, de nouveaux détails et subtilité apparaissent, l’immersion est totale. En plus de la réalité augmentée, vous aurez accès, pour les 20 points d’intérêt, à des contenus multimédias supplémentaires. Enfin, pour captiver au maximum les enfants, vous pouvez participer à une enquête policière en récoltant des indices lors de votre visite avec la tablette. Malheureusement, en pleine épidémie, cette option de visite n’était pas disponible pour nous mais son descriptif donne bien envie. Renseignez vous sur son accès lors de votre visite.

brabant 1598

Pour toutes les visites, un plan vous est remis à l’entrée. Ce n’est pas du luxe pour se repérer sur le site et distinguer la fonction des différents bâtiments (réfectoire, chauffoir, cloître, infirmerie, etc…). Pour chacun d’eux, vous trouverez aussi des panneaux explicatifs pour en savoir davantage. L’église abbatiale est parfaitement reconnaissable avec sa longue nef de 94 mètres et sa voûte perchée à 23 mètres. A force de visiter des abbayes, nous commençons à pouvoir reconnaître des éléments particuliers, des indices pertinents pour retrouver dans quel type de lieu nous nous trouvons.

Au delà des édifices, ce qui est très agréable à l’abbaye de Villers ce sont ces cinq jardins. 3 sont dédiés aux plantes médicinales (le jardin des simples, le jardin de la pharmacie et le jardin des moines). Le premier a été aménagé en s’inspirant de l’époque médiévale. A cette époque, le jardin était indispensable pour soigner. Dans le jardin des moines, on appréhende toute la diversité des utilisations possibles des plantes, à la fois médicinales, tinctoriales, aromatiques et condimentaires. Les deux autres jardins invitent quant à eux à la flânerie et à l’exacerbation des sens notamment l’odorat. Dans le jardin de l’abbaye, les plantations ont été pensé pour que le jardin soit beau et coloré en toute saison. Nous l’avons visité en été, les rosiers et les hortensias explosaient de nuances rosées. Quant au jardin des senteurs, un parcours méditatif y a été aménagé.

Visiter l’abbaye de Villers

Abbaye de Villers
Accès : l’Abbaye de Villers est située à 30 km de Bruxelles à l’adresse suivante : 55 rue de l’abbaye, Villers la ville. Il y a plusieurs parkings gratuits à proximité de l’abbaye. En transport en commun, il faudra prendre le train n°140 (Ottignies – Charleroi) et vous arrêter à Villers la ville. La gare se trouve à 2km de l’entrée de l’abbaye. A partir de Louvain la neuve, vous pouvez aussi emprunter le bus 51 jusqu’à Villers la ville.
Tarifs : 9€ pour les adultes; 6 € pour les 6-12 ans ; gratuit pour moins de 6 ans. Comptez 5 euros supplémentaire pour la tablette interactive.
Activités proposées : Visite libre, visite guidée, audioguide, tablette interactive …
Mon astuce : Étant donné le contexte lié au Covid 19, renseignez vous en amont de votre visite sur les options disponibles et les conditions d’accès à l’abbaye de Villers.
Informations pratiques (horaires, activités …) : Abbaye de Villers

Informations pratiques – Guide pour préparer son voyage dans le brabant Wallon en Belgique

Comment aller et se déplacer dans le Brabant Wallon ?

Le brabant Wallon est la région située au sud de Bruxelles. On y accède facilement en voiture.

Si vous voulez aller dans les villages et la campagne, il sera plus simple de vous déplacer en voiture. Cependant, les principales villes sont reliées par le train. Renseignez vous auprès du réseau de train belge. Ensuite, vous pourrez emprunter des bus locaux du Brabant Wallon. Pour planifier ces déplacements je vous conseille d’aller sur le site de la TEC et de consulter le plan des liaisons du Brabant Wallon.

Où se loger dans le brabant wallon ?

Pour profiter au maximum de l’extraordinaire générosité et accueil des belges, je vous recommande grandement de privilégier les chambres d’hôtes lors de votre voyage en Wallonie. Pour chacun de nos voyages, nous avons fait ce choix et nous avons constamment fait de jolies rencontres.

Dans le brabant Wallon, nous avons testé deux chambres d’hôtes. La première se situe à Braine le château dans une très jolie chambre avec un grand jardin. Françoise et son mari nous ont chaleureusement accueilli autour d’un verre. Nous avons beaucoup apprécié nos échanges et leur extrême gentillesse. La chambre était spacieuse et bénéficiait d’une entrée séparée avec la maison des hôtes. Nous avions également une salle de bain et des toilettes privés ainsi qu’un réfrigérateur et une cafetière à disposition. Le petit déjeuner était très copieux et valorisait les produits locaux. Si vous voulez passer un joli moment, je vous recommande cette adresse. On serait bien resté plus longtemps tellement on s’y sentait bien.

Côté hôtes
Sentier des Genêts, 14
1440 Braine-le-Château
+32(0)2/366.02.56
+32(0)479/26.62.92
Plus d’informations et réservation

La deuxième chambre d’hôtes où nous sommes allés s’appelle Plumbago et se situe à Mellery près de l’abbaye de Villers. Dans une maison atypique, les propriétaires nous ont également superbement accueilli autour d’une bière sur leur terrasse. Nous avons beaucoup échangé et ce fût très sympathique. Pour le diner, ils nous ont conseillé une très bonne pizzeria qui fait des livraisons à domicile. Nous avions deux chambres, une pour les parents et une pour Hélio. Elles étaient très spacieuses, confortables et décorées avec beaucoup de goût. Si vous passez par ici, je vous conseille cette maison d’hôtes, les propriétaires sont charmants et très intéressants.

Plumbago
19, rue A. Kumps
1495 Mellery
Tél.: +32 (0)71 87 54 05
Mobile : +32 (0)478 20 31 87
Plus d’informations et réservation sur leur site

Que voir, que faire dans le Brabant Wallon ?

  • Visiter le château de Braine le château
  • Découvrir Louvain la Neuve et ses musées (musée Hergé et Musée L)
  • Faire du sport dans Le bois des rêves (VTT, balades à pied, …)
  • Découvrir l’abbaye de villers et ses jardins
  • Se balader en barque ou faire du paddle sur Lac de Genval – Se renseigner auprès du yacht club
  • Tester le géocaching dans les villages brabançons
  • Explorer le domaine de Solvay et visiter la fondation Folon
  • Expérimenter le sac aventure à Genappe

Plus d’idées sur le site de l’office de tourisme du Brabant Wallon

Quand visiter le Brabant Wallon ? A quelle saison ?

Je dirais que le printemps et l’été se prête bien à la visite du Brabant Wallon. Cependant, étant donné qu’il y a de nombreuses sorties culturelles et musées à visiter, vous pouvez très bien découvrir cette région en automne et en hiver également.

Découvrez nos autres articles sur la Belgique

Un très grand merci à Wallonie tourisme et l’office de tourisme du Brabant Wallon pour ce joli projet qui nous a permis de découvrir encore davantage la Belgique.