Les larges espaces de la côte d’Opale se jetant dans la mer nous faisaient de l’œil depuis un moment. Sébastien a passé deux ans à Calais pour ses études, il y a quelques années. Pourtant, durant cette époque estudiantine, il n’avait pas tant exploré la région. Pour moi, ce fût une découverte totale. Pour lui, ce fut comme des retrouvailles avec un vieil ami. Nous vous proposons de partager cette visite avec vous dans cet article fleuve le long de la côte d’Opale de Calais jusqu’à Berk sur mer. Un road trip rempli d’imprévus et de surprises.

Abonnez vous à notre chaine youtube pour ne pas manquer les prochaines vidéos !

Visite culturelle surprise à Calais, capitale de la côte d’Opale

Lors de cette visite, nous souhaitions nous concentrer sur les espaces naturels de la côte d’Opale, mais la météo en a décidé un peu autrement. Et finalement ce fût un mal pour un bien. Grâce à la pluie, nous avons pris le temps de visiter la ville de Calais et nous y avons fait de très jolies découvertes culturelles.

Flâner à Calais et découvrir son beffroi

Notre premer arrêt pour ce road trip le long de la côte d’Opale s’effectue à Calais dans les jardins de l’hôtel de ville où trône magistralement une sculpture très connue de la ville : les bourgeois. Sculptée par Auguste Rodin, cette œuvre en bronze représente 6 personnages de manière très réaliste dans des postures faisant référence au rituel de reddition exigé par le roi Edouard II d’Angleterre au 14e siècle. Dans sa proposition, Rodin met en exergue l’héroïsme de ces bourgeois. Au delà de son histoire, on ne peut qu’être fasciné par la précision de cette sculpture, les expressions fortes des visages et des personnages. A chaque instant, on pourrait croire qu’ils vont prendre vie et s’animer sous nos yeux.

En toile de fond de ces personnages en bronze noirci, une autre palette de couleurs, orangée cette fois-ci, se dresse sous nos yeux. L’hôtel de ville est un édifice remarquable de style néo flamand supplanté d’un beffroi classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2005. Des travaux ont été réalisés afin de pouvoir y grimper et admirer la vue et les détails de son architecture de près.

Au fil du temps, ce beffroi a eu différentes fonctions, mais il est toujours resté un point de repère, un élément qui vient percer la planitude des environs. Nous avons eu beaucoup de plaisir à détailler ses formes, la finesse des cadrans, la richesse des éléments décoratifs et la beauté des multiples clochetons qui s’élancent dans les airs. Le beffroi culmine à 75 mètres de hauteur, de quoi avoir une vue panoramique d’exception sur la ville.

La cité de la dentelle et de la mode, un savoir faire magique

De la finesse et du savoir faire, on en retrouve également à la cité de la mode et de la dentelle. Notre visite démarre au premier niveau dédié à la dentelle à la main réalisée au rouet ou à l’aiguille. Dans une scénographie soignée, entre ombres et lumières, je découvre les différentes techniques de fabrication de la dentelle. Rapidement, je suis captivée par les détails des motifs, la précision des gestes et la complexité de cet art. Je ne suis pas la seule à être ébahie. Hélio, du haut de ses 5 ans n’en perd pas une miette et tente lui aussi de comprendre la gestuelle qui permet d’obtenir ces merveilles.

Surpris, il l’est encore davantage au niveau dédié à la dentelle industrielle. Les rouages, engrenages et les cartons jacquard l’intriguent. Malgré toute la pédagogie du musée, les explications et même les témoignages des différents corps de métier impliqués, notre cerveau a dû mal à comprendre tout le procédé tant il semble complexe. Sebn a eu toute les peines du monde à nous déloger d’ici. Mais il s’impose en gardien du temps car une autre curiosité de Calais nous attend.

Une créature monumentale et brûlante : le dragon de Calais

Je vous avoue que c’est la surprise suivante qui a motivé en premier notre envie d’aller faire un tour à Calais. Imaginez 15 mètres de bois, de métal et de cuir qui se meuvent au bord de la mer tout en crachant de l’eau, de la fumée et même du feu. Vous ne rêvez pas, à Calais, sur le front de mer se balade au rythme de 4km/h un dragon mécanique à la fois impressionnant et poétique.

côte d'opale calais compagnie du dragon

En tant que Nantais, nous ne pouvions pas rater cette création de la compagnie la machine qui officie aussi à Nantes. C’est cette même compagnie qui a créé le célèbre éléphant de Nantes et le carrousel des mondes marins. Depuis 10 ans, nous avons même eu le plaisir de voir défiler Long Ma, un dragon jaune crée pour la Chine et Kumo l’araignée. Cet animal mécanique n’était donc pas une première pour nous, mais nous avons été encore une fois complètement éberlués. Ces animaux, au delà de leur prouesse technique, vous embarquent dans un univers onirique fascinant. L’espace d’un instant, en suivant le dragon, nous oublions presque qu’il s’agit d’une machine. Les détails apportés aux moindres recoins de son anatomie le rendent vivant. Hélio, pourtant habitué à l’éléphant, est apeuré par l’air déterminé de l’animal et sa capacité à cracher du feu. Il craint de finir en saucisse grillée. Nous avons finit par le rassurer.

Visiter Calais, que faire dans la capitale de la Côte d’Opale ?

Hôtel de ville et son beffroi
Accès : Entrez dans la mairie et suivez les panneaux qui indiquent où acheter vos billets et l’accès au beffroi
Tarifs : 5 € (Beffroi), 3 € (Hôtel de ville), 7 € (Beffroi + Hôtel de ville) de 18 à 65 ans; Tarif réduit, 2 € pour Beffroi ou Hôtel de ville, 3,50 € pour visiter les deux. Gratuit pour les moins de 5 ans.

Le dragon de Calais
Accès : La compagnie du dragon est située au 201 bld Winston Churchill près de la plage.
Tarifs : Gratuit si vous voulez juste voir déambuler le dragon sur le parvis. Pour monter dessus : 9€50 à partir de 12 ans, 6,50 € entre 4 et 11 ans
Mon astuce : Pensez à réserver en ligne si vous voulez être sûr-e d’avoir une place.
Informations pratiques (horaires, activités…) : La compagnie du dragon

Cité de la dentelle et de la mode
Accès : 135 quai du commerce à Calais. Accessible en voiture et en transports en commun.
Tarifs : 5 ou 7 € (en fonction des expositions temporaires) pour les adultes, 5 ou 3,5 € tarif réduit
Activités proposées : Collections permanentes, expositions temporaires, conférences, ateliers de création …
Mon astuce : Prévoir du temps, le musée est très riche ! 2h me semble bien.
Informations pratiques (horaires, activités …) : La cité de la dentelle et de la mode

Autres idées de découverte à Calais
– Découvrir les œuvres de street art dans toute la ville
– Visiter le musée des beaux arts
– Jeter un coup d’œil à la programmation du channel
– Plus d’idées sur le site de Calais Tourisme

A proximité de Calais, la réserve naturelle national du Platier d’Oye
A 25 min au nord de Calais, nous avons fait un petit détour à la réserve naturelle du Platier d’Oye avant de partir à la découverte du site des deux caps. L’accès au sentier est gratuit, il y a plusieurs observatoires aménagés pour regarder les oiseaux.

Découverte du site des deux caps, joyau incontournable d’une visite de la Côte d’Opale

Après cette escapade citadine à Calais, il est temps de poursuivre cette visite de la Côte d’Opale vers le site des deux caps. Cette appellation concerne le littoral situé entre Calais et Boulogne sur mer. Grâce à son bonne gestion touristique et écologique, il a obtenu le label grands sites de France de la part du ministère de l’écologie.

Le cap blanc nez

En s’approchant de cette portion du littoral de la côte d’Opale, ce qui frappe de prime abord c’est le relief de la campagne. Vallonnée, ses parcelles cultivées offrent un camaïeu de couleurs oscillant entre le jaune et le vert. Ses champs font partis intégrante du site, on y trouve du colza, des céréales, du lin et des betteraves. On comprend vite qu’ils finissent leurs courses au raz de falaises imposantes.

Le cap blanc nez s’élève à 134 mètres d’altitude. Malheureusement pour nous, le temps gris et la marée haute ne nous permettent pas de saisir toute la beauté du site. Cette proximité avec la falaise nous dévoile cependant un autre trésor. Celui d’une multitude de nids de mouettes tridactyles à flanc de rocher. On observe les parents s’occuper avec précaution de leur progéniture. Un joli moment que nous n’aurions pas pu voir à marée basse si nous nous étions écartés de la paroi.

Nous aurons plaisir à revenir par ici pour profiter d’une vue dégagée et ensoleillée sur cet immense mur de craie blanche.

côte d'opale cap blanc nez

Le cap gris nez

Après le cap blanc nez, nous nous dirigeons vers le cap gris nez, où un belvédère très bien aménagé permet l’accessibilité à tous. Nous nous baladons dans toutes les directions pour profiter des différents points de vue. Ici, les stars locales sont les moutons. Au delà d’entretenir les abords de la falaise, ils ajoutent une touche très photogénique au panorama qui dévoile le cap blanc nez. Regardez bien au pied de la falaise, car on peut parfois y observer également des phoques gris ou veaux marins. Mais aujourd’hui, c’est une curiosité géologique qui m’interpelle. D’énormes boules de grès s’amoncellent au pied des falaises, détachées à cause du ruissellement de l’eau.

Durant une après midi, nous avons pu être accompagnés par Caroline Geneau, guide qualinat, pour en connaître davantage sur la géologie, la faune et flore du site des deux caps. Elle nous a emmené en différents points pour attirer notre attention sur la fragilité de ce paysage. L’ensablement naturel des baies, l’érosion des falaises et le rétrécissement du cordon dunaire (véritable refuge pour la biodiversité) semblent inévitables. Le temps fait son œuvre et nous devons faire preuve de résilience.

A nos pieds, dans le cliquetis des galets qui s’entrechoquent se lit aussi l’histoire. Leurs formes trahissent la force des courants, leurs couleurs nous donnent des indices sur leur composition. Hélio s’amuse à choisir des galets et à deviner s’il s’agit de silex, de grès ou de craie. Il cherche aussi des traces de fossiles ou celles d’animaux marins qui creusent la pierre en grandissant à l’intérieur.

Où manger à Wissant ?

Green Bistrot : A Wissant, nous vous conseillons de manger dans ce restaurant installé dans une maison. Les produits sont locaux et bio et la cuisine est à la fois délicieuse et saine. Nous y avons trouvé un bel accueil et un cadre reposant pour faire une pause dans cette journée de crapahutage. Le restaurant est bien apprécié, je vous conseille donc de réserver.

cote d opale 7741

Visiter le site des deux caps sur la Côte d’Opale, que faire, que voir ?

Randonner sur le site des deux caps
Afin de profiter des différents paysages et points de vue du site, vous pouvez opter pour la randonnée. Nous avons d’ailleurs testé celle des dunes de la Slack que je vous raconte juste après.
Plus d’informations : les différentes randonnées du cap gris nez et blanc nez

Découvrir le site des deux caps à vélo
En tant que grand site de France, le site des deux caps a été aménagé afin de permettre de l’explorer sans sa voiture. De nombreuses itinéraires à vélo ou en VTT sont possibles.
Plus d’informations : les différents itinéraires à vélo

Découvrir les trésors naturels des deux caps avec une guide
Vous le savez on adore faire appel à des guides naturalistes pour en savoir plus sur les paysages. Pour le site des deux caps, c’est Caroline Geneau qui nous a gentiment guidés. Elle a été très à l’écoute de nos demandes, de nos questionnements et aussi très attentive envers Hélio qui avait lui aussi beaucoup de questions. Voyageant avec un enfant, c’est toujours intéressant pour nous d’avoir des guides qui peuvent à la fois nous apporter un contenu précis et savoir vulgariser et intéresser notre lémurien. C’était le cas avec Caroline. Elle propose plusieurs types de sorties (dunes de la Slack, cap blanc nez, cap gris nez, les marais…). De plus, elle est certifiée guide qualinat, j’ai parlé de cette appellation dans un article consacré au sujet. Il y a beaucoup de gens qui s’improvisent guide sans avoir les connaissances suffisantes, choisir un guide qualinat vous garantit du professionnalisme et une qualité de prestation.
-> Contactez Caroline Geneau, guide qualinat

Tester les saveurs des 2 caps
On peut également découvrir le territoire au gré des saveurs, que ce soit la bière artisanale des deux caps, des produits de la mer, des fromages ou des légumes. Retrouvez ici les bonnes adresses pour vous fournir en produits locaux de qualité. A l’occasion de notre voyage, nous avons été logé à la ferme du Vert où nous avons dégusté d’excellents fromages.

Expérimenter de nouvelles activités
Durant ce voyage, nous devions tester le char à voile ainsi que nous initier au maniement d’une voile de kite surf. Cette côte est très propice pour ce genre d’activités, alors si cela vous tente, renseignez vous auprès des différents centres nautiques, notamment ceux de Wimereux ou Berck sur mer.

Balade iodée aux dunes de la slack

Quand les falaises s’amenuisent et la mer se retire, les plages deviennent immenses à l’instar de celle située entre Wimereux et Ambleteuse. Baignés par le soleil doux du matin nous avons joué avec les reflets dans l’eau, nous avons contemplé l’horizon d’un côté et le relief des dunes de la Slack de l’autre. Ce grand espace était si apaisant que nous n’avons pas vu le temps filer. La lumière apportait une douceur pastel à chaque élément présent.

Après cette balade sur la plage, nous avons arpenté les dunes de la slack qui bordent cette longue plage. Cet espace dunaire est le plus important de la côte d’Opale. Grâce à sa flore et ses quelques zones humides disséminées dans les creux, il abrite une biodiversité importante. Les dunes sont des écosystèmes très importants, car elles sont des remparts, une protection naturelle contre les assauts de la mer et du vent. Elles permettent aux humains installés sur le littoral d’être protégés et à la forêt d’avoir de bonnes conditions pour se développer. On pense souvent à tort qu’une dune est juste un amas de sable, mais en réalité elle devient intéressante quand elle est recouverte de végétation, car c’est ce qui va assurer sa stabilité.

côte d'opale dunes de la slack

Pour pouvoir en profiter longtemps et ne pas la détruire, restez bien sur les chemins déjà tracés dans les dunes et n’empruntez pas des chemins qui semblent secondaires. Le piétinement détériore très rapidement les dunes et sa régénération prend énormément de temps.

Où dormir près de Wimereux ?

La ferme du Vert
Lors d’une partie de notre séjour sur la côte d’Opale, nous avons logé dans l’hôtel 3 étoiles de la ferme du vert située dans la campagne à Wierre-Effroy. Le cadre est magnifique et les chambres décorées avec goût sont très confortables. Je vous recommande aussi d’aller diner dans le restaurant de l’hôtel. Nous nous sommes régalés de l’entrée jusqu’au dessert. Le cuisinier met notamment très bien en valeur les fromages produits juste à côté. Une des meilleurs expériences culinaires de notre séjour.
Informations pratiques (horaires, activités…) : La ferme du Vert

Où manger à Wimereux ?

L’Aloze : sur le bord de mer de Wimereux, au cœur de l’hôtel Atlantic, faites une pause gourmande au déjeuner ou au dîner dans cette jolie brasserie. D’une part le cadre est très agréable avec sa décoration moderne et la vue sur la mer. D’autre part, la cuisine est un pur régal et elle sublime les produits de la mer. A tel point que je n’ai pu résister à prendre un repas complet (entrée-plat-dessert). A l’étage, l’hôtel dispose aussi d’un restaurant gastronomique : la liégeoise.
Le restaurant de la ferme du vert : j’en parle juste au dessus. Ce n’est pas à Wimereux même, mais à 17 min en voiture. C’est le restaurant de l’hôtel du même nom. Dans un magnifique cadre, vous pouvez choisir les yeux fermés ce que vous mangerez. Tout est divin et vaut largement le déplacement !

cote d opale 7351
Restaurant L’aloze à Wimereux

Douces flâneries à Boulogne sur mer

Pour tout vous dire, je n’avais aucune idée de ce qui m’attendait en visitant Boulogne sur mer. J’avais seulement entendu parler de Nausicaa, son aquarium. Cependant, vous savez peut être que je n’aime pas spécialement ce genre d’endroit, donc ce ne fût pas l’objet de notre visite. Je peux d’ores et déjà vous dire que la ville mérite le détour, même si vous ne comptez pas fouler sa plus célèbre attraction. Nous avons concentré notre visite sur le cœur historique de la ville, celui ceint par d’imposants remparts, une ville dans la ville.

cote d opale 8430

Déjà les ruelles et l’architecture nous charment, nous flânons au hasard jusqu’à atteindre le haut des remparts dont on peut faire le tour. D’ici on prend conscience que Boulogne sur mer s’étend bien au delà de ses remparts. La promenade est très agréable, que ce soit en haut ou au pied des remparts. Je vous conseille d’ailleurs de faire les deux. Au pied des remparts, on se rend compte de leur stature. Plusieurs escaliers permettent de faire l’aller retour entre le bas et le haut des fortifications.

Après ce tour des remparts, nous nous posons sur la jolie place fleurie de l’hôtel de ville. Depuis la terrasse du bar qui borde le jardin éphémère, nous contemplons à loisir le beffroi. Nous poursuivons enfin cette visite de Boulogne sur mer jusqu’au château. Le soleil lui donne encore plus d’éclat et nous passerons aussi un long instant à l’observer sous toutes ses coutures depuis le jardin des douves. Sachez que ce château accueille également le musée de la ville.

Où manger à Boulogne sur mer ?

La Haute ville : Cette belle escapade à Boulogne sur mer nous a mis en appétit et c’est au restaurant de la Haute ville, dans une des rues principales de la ville fortifiée, que nous avons fait saliver nos papilles. Le plus dur fût de choisir, car le menu est très alléchant. Les plats étaient très bons et le service de qualité. Nous avons mangé à l’intérieur mais sachez que le restaurant bénéficie d’une grande terrasse également.

Visiter Boulogne sur mer, que faire ?

Nous avons passé peu de temps à visiter Boulogne sur mer. Pour connaître toutes les expériences à vivre et lieux à découvrir, je vous invite à aller jeter un coup d’œil sur le site de l’office de tourisme local. Vous y trouverez tous les lieux culturels à visiter, les plages où aller, les espaces naturels à explorer et plein d’autres informations vous permettant de faciliter l’organisation de votre séjour.

Immersion nature dans l’estuaire de la Canche

Notre road trip sur la côte d’Opale se poursuit plus au sud dans l’estuaire de la Canche. Cette rivière se jette dans la mer formant ainsi une baie étroite très intéressante pour les amoureux de la nature. Nous avons suivi son ruban aquatique pour dénicher quelques pépites.

L’estuaire de la Canche, entre nature et tradition

Nous commençons cette visite des écosystèmes en lien avec la Canche par la réserve naturelle nationale de la baie de la Canche. Plusieurs sentiers permettent de la découvrir et d’apercevoir les différents milieux qui la composent (forêt, marais, dunes…). Même si vous ne verrez peut être pas les espèces animales rares qui ont trouvé refuge ici, la balade est très agréable. Nous sommes allés jusqu’au belvédère qui offre une vue imprenable sur toute la baie. Puis nous avons longé le sentier le plus proche de la mer, dans les marais pour observer les oiseaux.

Après cette balade, nous avons déjeuné à Etaples. La météo n’étant pas très favorable, nous avons pris le temps de visiter Maréis, un espace dédié à la pêche en mer. Dans chaque salle, nous découvrons les différents types de pêche, le quotidien des pêcheurs professionnels et aussi les espèces locales de poissons. Les mises en scène sont soignées et il y a énormément d’outils interactifs ou ludiques. L’endroit est vraiment très bien fait et a beaucoup plu à Hélio. En revanche, nous n’avons pas du tout apprécié les bassins tactiles où les visiteurs peuvent toucher des raies ou d’autres animaux marins. Je pense que cela ne sert aucun objectif pédagogique et que cela donne un très mauvais message autour de la relation homme-animal.

Visiter Maréis
Accès : situé au niveau de l’office de tourisme d’Étaples sur mer. Votre gps trouvera très facilement.
Tarifs : 6,90€ pour les adultes; 5,40 € pour les enfants de 4 à 12 ans ; gratuit pour moins de 4 ans.
Plus d’informations : site de Maréis

Voguer en barque électrique sur la Canche

En suivant la Canche, le paysage et la végétation changent. L’univers salin s’amoindrit pour laisser place à l’eau douce. Pour profiter de cette nature et être en pleine immersion, nous vous conseillons de faire une balade en barque électrique sur la Canche. Cette initiative nous a tout de suite plu car elle se passe au plus proche de la nature tout en la respectant. En arrivant au petit Quentovic, nous sommes chaleureusement accueillis par Sylvain. Il nous a conseillé sur l’itinéraire à suivre et a été d’une patience infini quand Hélio a eu peur de monter sur la barque.

Ensuite, nous avons pu glisser paisiblement et silencieusement sur l’eau, nous amuser à être chatouillés par les saules pleureurs, débusquer un ragondin, voir filer à toute allure un martin pêcheur ou nous rapprocher d’impassibles canards. Un instant simple et apaisant qui nous a beaucoup plu, on aurait bien passé la journée à naviguer ainsi.

Le petit Quentovic – location de barques électriques
Accès : situé à Attin au 11 bis rue de marais – C’est à 10 minutes de Montreuil sur mer et 20 minutes du Touquet.
Tarifs : 35 €/par barque pour 1h ou 62€/par barque pour 2 h. Il y a des barques de 4 à 7 personnes.
Plus d’infos : le petit Quentovic

Visite charmante de Montreuil sur mer

Les rives de la Canche continuent à tracer notre itinéraire sur la côte d’Opale en direction de Montreuil sur mer. Après avoir posé nos bagages dans notre très beau gîte (voir infos ci-dessous), les charmantes ruelles nous appellent aussitôt. Nous déambulons tranquillement tout en nous posant des questions sur ces remparts qui entourent la ville et la citadelle à deux pas de notre hébergement. Malgré son nom, la ville n’est pas situé en bord de mer. Pourtant sa position en surplomb de la Canche lui a donné dès le 9e siècle une importance stratégique. Son accès à la mer via la Canche qui était alors navigable lui a valu d’être un port important pour les Capétiens. Au fil des siècles, le rôle de la ville évolue, mais sa position stratégique ne cesse d’attiser la convoitise. C’est pourquoi la citadelle et les fortifications continueront à se développer.

cote d opale 8319

Impossible donc de passer à Montreuil sur mer sans prendre le temps d’aller visiter sa citadelle. L’édifice que nous foulons aujourd’hui est le fruit d’une succession de constructions et d’histoires qui nous sont dévoilés dans un carnet de balade remis à l’entrée. Extrêmement complet, on réalise le rôle de ce lieu du IXe siècle jusqu’à nos jours.

cote d opale 8334

Son rôle actuel nous intéresse tout particulièrement pour sa pluralité. A la fois édifice historique et centre culturel, il accueille des jeunes au sein de l’auberge de jeunesse mais aussi d’autres énergumènes. En effet, la citadelle est classée en zone natura 2000 car elle abrite plusieurs espèces de chauves souris (le grand murin, le grand rhinolophe, la barbastelle). Elles apprécient particulièrement le site pour hiberner. C’est également ce lieu qu’ont choisi les grandes rhinolophes pour se reproduire. Seuls deux lieux dans le Pas de Calais peuvent s’enorgueillir d’un tel privilège. Dans une des salles d’expositions de la citadelle, on peut les observer sans les déranger, par l’entremise d’une caméra placée là où elles se sont installées.

Où dormir à Montreuil sur mer ?

Le gîte l’écrin : idéalement situé à deux pas de la citadelle de Montreuil sur mer, je ne peux que vous recommander ce gîte lové dans une ancienne maison. Le cachet de l’ancien est sublimé par une déco actuelle très cosy. On s’est tout de suite sentis comme chez nous. Le quartier est très calme, on a dormi comme des bébés. Il y a une petite cour charmante où l’on peut prendre un petit verre après une journée bien chargée. De plus, Audrey, la propriétaire, nous a très bien accueilli et a été à l’écoute de nos besoins. Vous pouvez la contacter via leur page facebook (voir lien ci dessus).

Où manger à Montreuil sur mer ?

Nous avons pu tester trois adresses lors de notre séjour à Montreuil.

Le pot du clape : ce restaurant à l’ambiance conviviale de style estaminet propose une cuisine familiale, composée de soupes et de quiches. Les tarifs sont très raisonnables et les portions sont généreuses. Si vous avez une petite faim, on vous proposera un doggy bag ! Une adresse idéale pour manger entre amis ou en famille à moindre frais. Le jour où nous y sommes allés, le restaurant était plein et c’était donc un peu bruyant. Si vous voulez un dîner romantique au calme, ce n’est donc pas nécessairement la meilleure option.

Le Bistronome : un autre soir, nous sommes allés dîner dans ce restaurant semi-gastronomique à la décoration sobre et agréable. Côté assiette, des recettes du terroir avec une touche de finesse supplémentaire. C’était très bon et l’ambiance était très sympathique. Petit plus, le chef privilégie des produits locaux et de saison.

Le clan des elfes
: pour le déjeuner, c’est une crêperie qui nous a régalés. Autant vous le dire, question galettes on est plutôt du genre exigeant et le verdict est sans appel : le clan des elfes est une bonne crêperie ! Une bonne pâte et des ingrédients de qualité. De plus, l’accueil et le service étaient impeccables. Elle est situé dans la rue du Clape en bas (comme le pot du clape), qui est une des plus belles rues de la ville.

Visiter Montreuil sur mer, que faire ?

La citadelle de Montreuil sur mer
Accès : une fois que vous êtes à Montreuil sur mer, impossible de la louper !
Tarifs : 6€ pour les adultes ; gratuit pour les moins de 12 ans
Activités proposées : visite libre du site et des différentes expositions, visites guidées, animations et spectacles sont aussi programmées régulièrement.
Informations pratiques (horaires, activités …) : site de la citadelle

Flâner dans les ruelles de Montreuil sur mer
Demandez à l’office de tourisme situé dans l’hôtel Monroy sur la place principale du général de Gaulle un plan détaillé de Montreuil sur mer. Il vous aidera à ne rater aucun monument historique, église ou point de vue. Il vous permettra de repérer aussi les passages à travers les remparts qui permettent de relier la ville haute et la ville basse. Ne manquez pas la rue du clape d’en bas, la place de la poissonnerie ainsi que la balade le long des remparts en dehors de la citadelle.

Randonner le long de la canche et des marais de Montreuil sur mer
Au départ de la citadelle, vous avez différents départs de randonnées qui permettent de découvrir les environs notamment les rives de la Canche et les marais.

Plus d’idées sur le site de l’office de tourisme de Montreuil sur mer

Rencontres avec les phoques à Berck sur mer, fin en apothéose de notre visite de la côte d’Opale

Notre très beau road trip sur la côte d’Opale se termine en apothéose ! Je dois vous le confesser, j’avais depuis bien longtemps l’obsession d’aller à Berck sur mer pour une seule et unique raison : les phoques. Je suis tombée amoureuse de ces animaux dans la baie de Somme à quelques encablures et je savais que Berck était un lieu magique pour les observer.

J’en vois certains déjà lever des sourcils songeurs en se disant « mais on peut observer des phoques en France ? » et bien oui, et même d’assez près et très facilement. Nous nous rendons donc au centre nautique de Berck sur mer un matin. A notre arrivée, un grand parking annonce déjà que l’endroit est très populaire. Il y a effectivement du monde, mais je ne peux pas en vouloir aux autres personnes d’être là et d’avoir envie d’assister à ce si beau moment.

cote d opale 1011487

A marée basse, quand l’eau se retire, les reliefs du fond forment des bancs de sable que les phoques apprécient particulièrement pour se reposer. Ces bancs de sable sont proches du bord de la plage mais des creux où l’eau demeure les isolent des curieux. Ainsi depuis une digue, on peut les observer d’assez près sans avoir la possibilité de s’approcher de trop près et donc de les faire fuir. C’est cette configuration spéciale qui font que les phoques continuent à se sentir bien par ici.

Une digue permet d’avancer un peu plus dans la mer et d’avoir différents aperçus sur les phoques gris et les veaux marins. En effet, il y a deux espèces distinctes qui sont reconnaissables à la fois par leur comportement et leur anatomie. Les veaux marins se posent plutôt en solo ou petits groupes alors que les phoques gris s’amassent en colonie. D’ailleurs nous repérons rapidement une énorme tâche grise sombre et quelques points gris clairs qui confirment cette différence d’habitude. C’est au niveau de leur bouille que l’on peut également les distinguer. Les phoques veaux marins ont une tête plus ronde avec une démarcation nette entre le front et le nez, des narines en V alors que les phoque gris ont un museau allongé sans distinction avec le front et des narines parallèles.

Nous avons passé de longues heures à les observer en détail. Ils ont beau rester impassibles et inactifs, ils me fascinent. Jonathan, guide à l’association les sentiers de la baie, nous accompagne dans cette découverte et nous permet d’appréhender différemment les moindres gestes des phoques. Il attire aussi notre attention sur l’écosystème environnant et la fragilité des baies qui s’ensablent ou au contraire s’érodent inexorablement. Les tentatives des hommes pour enrayer le phénomène semblent vaines.

Tout comme la baie de Somme voisine, il vaut mieux être accompagné d’un guide pour traverser la baie d’Authie. A marée basse, le danger est imperceptible. Mais la marée monte extrêmement vite et on peut vite se retrouver coincé. D’ailleurs durant l’observation des phoques, nous avons pu assister à un sauvetage en direct. Des personnes se sont retrouvées encerclées par l’eau et un bateau a dû aller les chercher.

cote d opale 7882
Phoques gris en groupe

Conseils et recommandations pour observer les phoques à Berck sur mer en baie d’Authie

Où et quand observer les phoques à Berck sur mer en baie d’Authie ?
Allez à la plage située au niveau du club nautique de Berck au plus tôt 2h30 avant la marée basse. Les phoques et veaux marins sont présents sur les bancs de sable de la plage de Berck sur mer jusqu’à ce que la marée montante recouvre la baie d’Authie. Dès votre arrivée, vous verrez facilement les phoques.
Comment observer les phoques en baie d’Authie ?
Depuis la plage ou la digue de Berck à proximité du centre nautique, vous verrez déjà les phoques à environ 50 mètres. Vous n’avez pas nécessairement besoin de jumelles, mais si vous en avez, vous pourrez profiter encore plus de ce joli moment.
Afin de ne pas déranger les phoques, il est vraiment indispensable de ne pas crier, faire de bruit et de tenir en laisse vos chiens. Enfin, si jamais un phoque se retrouve proche du bord ou d’un endroit accessible, ne tentez pas de vous approcher. Pour le bien être des animaux, il est très important de garder ses distances. Ceci est d’autant plus vrai quand il y a des petits. Sachez qu’une maman qui est dérangée peut abandonner son petit. Cela pose de graves soucis, car un petit abandonné s’il n’est pas pris en charge par un centre de soin est voué à mourir. Nous avons déjà une chance inestimable de pouvoir observer les phoques si facilement, alors ne la gâchons pas en essayant toujours d’en avoir plus.
Dernier conseil, restez jusqu’à ce que la mer monte, vous verrez ainsi comment les phoques réagissent entre ceux qui retardent le moment où ils devront aller à l’eau et ceux qui ont hâte d’aller se dégourdir les pattes.
Si jamais vous observez un phoque qui semble en détresse, avant toute action, contactez le réseau National Echouages (PELAGIS) au 05 46 44 99 10 pour être sûr de l’attitude à adopter.
Observer les phoques seuls ou avec un guide ?
Il n’est pas nécessaire d’être accompagné à Berck pour voir les phoques, mais cela est un plus si on veut en connaître davantage sur la biologie des phoques, leurs comportements et plus globalement l’écosystème qui les entoure. Jonathan des sentiers de la baie nous a fournit des informations précieuses, mais c’est vrai que nous étions complètement obsédés par les phoques et nous sommes passés à côté de tout ce qu’il pouvait nous apporter au delà de ça. Ce que je vous conseille c’est d’aller une première fois voir les phoques seuls, puis ensuite de faire appel à un guide pour des balades naturalistes qui vous permettront de connaître un peu mieux la baie d’Authie, la faune et flore locale. Jonathan propose notamment des traversées de la baie d’Authie où vous pourrez découvrir la particularité des mollières, les plantes, les animaux marins etc…
On sent que Jonathan est un passionné qui a envie de transmettre son amour de la baie d’Authie et de la nature, alors nous vous le recommandons à 100%. Il a été très chouette également avec Hélio et a répondu à toutes ses nombreuses questions !
Plus d’informations sur les sentiers de la baie

Vous l’aurez compris, malgré une météo capricieuse, nous avons adoré ce séjour sur la côte d’Opale. Des grandes étendues aux falaises escarpées en passant par les chemins sinueux de la Canche, du vol des martins pêcheurs à la moue boudeuse des phoques, nos cœurs d’amoureux de la nature ont été comblés. Côté culturel, nous avons également fait des découvertes surprenantes qui ont ajouté une touche d’imprévu à cette visite de la Côte d’Opale.
J’espère sincèrement que cet article vous donnera envie d’aller explorer cette région du Pas de Calais qui mérite qu’on s’y attarde. Vous aurez maintenant qu’il y a de quoi faire sur la côte d’Opale ! Personnellement, j’aimerai déjà y revenir pour randonner davantage entre les deux caps, faire du char à voile et assister au festival de cerfs volants de Berck sur mer.

Merci à Pas de Calais tourisme et à l’Office de tourisme de Montreuil sur mer pour ce joli projet et la confiance qu’il nous ont accordé pour vous raconter leur territoire avec notre regard.

Soyez sympas, ne gardez pas tout pour vous ! Partagez ;)


Soyez foudingues, abonnez-vous à notre newsletter !


En vous abonnant à notre newsletter, vous acceptez notre politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.