Le volcan Etna. Qui n’en a jamais entendu parler ? Que ce soit à l’école ou dans les informations, l’Etna m’a suivi tout au long de ma vie, au rythme de ses éruptions spectaculaires. Il faut dire que c’est le plus grand volcan actif d’Europe avec ses 3343 mètres. Pour être totalement honnête, si je savais qu’il se situait en Italie, je ne me souvenait plus que c’est en Sicile qu’il trônait.

Alors lorsque j’ai découvert, après avoir pris nos billets d’avion pour la Sicile, que l’Etna serait sur notre chemin, j’ai compris que cette visite allait prendre une toute autre dimension.

N’ayant pas beaucoup préparé ce voyage en Sicile, programmé à la dernière minute, nous avons eu beaucoup de mal à trouver des informations sur les différentes options, les meilleurs moyens de visiter l’Etna, de monter à son sommet, les sentiers de randonnée etc.

Heureusement sur place nous avons pu glaner beaucoup d’informations que nous allons vous livrer dans ce guide pratique sur comment visiter l’Etna et faire son ascension.

sommet volcan etna
sommet volcan etna

Une visite de l’Etna pleine de belles (et moins belles) surprises

Avant de plonger dans les aspects purement pratiques, je tenais à vous livrer un peu de mon séjour sur les flancs de l’Etna. L’expérience fut si intense, inattendue et d’une certaine manière chanceuse, que je ne résiste pas à l’envie de vous en livrer quelques bribes.

Nous ne sommes pas toujours chanceux niveau météo dans nos voyages. Alors aller visiter l’Etna en octobre, ce n’est pas forcément gagné d’avance. La météo est aléatoire à cette période de l’année, on peut aussi bien avoir un ciel azur que de gros orages. Quand on parle d’un volcan qui culmine à 3350 mètres, le moindre nuage s’accroche au sommet, venant obscurcir la vision de ce cône presque parfait.

fumerolles etna

D’ailleurs, quand nous arrivons à la nuit tombée dans notre petit gîte de montagne sur les flancs de l’Etna, le temps est franchement mauvais. Nous nous préparons donc pour une visite humide le lendemain, sans vue d’ensemble. Cela a son charme aussi les ambiances brumeuses…

Randonnée flamboyante dans les cratères secondaires de l’Etna

Mais le lendemain matin, nous constatons que finalement le temps est relativement dégagé, nous découvrons pour la première fois la silhouette majestueuse du volcan. Seuls quelque nuages s’accrochent au sommet de l’Etna, laissant par intermittence apercevoir ses cratères.

Nous ne tardons pas à nous mettre en route, de peur que le temps se dégrade, et partons arpenter ses flancs vers les cratères secondaires. La météo annonce de meilleures conditions le lendemain, alors nous tentons de garder le clou du spectacle qu’est l’ascension vers le sommet pour plus tard.

Nous passons ainsi la matinée à découvrir les cratères secondaires de l’Etna, parsemés parmi la forêt parée de ses couleurs d’automne. Le contraste entre la pierre volcanique noire et les rouge, jaune, orange des feuilles enflammées est splendide. Le sommet recouvert de son voile ajoute encore au mystère, les lumières variant sans cesse. Ombre, lumière, noir, couleurs éclatantes, c’est un pur régal visuel.

cratère secondaire etna sicile

Notre lémurien s’éclate également, mais sans doute pour d’autres motifs de réjouissance. Regarder les cailloux dévaler les pentes des cratères, escalader les parois d’un volcan, cavaler dans les descentes pierreuses et abruptes… Quel enfant ne s’éclaterai pas dans ce décors composé par l’Etna au cœur de l’automne ?

Ascension en famille vers le sommet de l’Etna

Après une nuit bien reposante au gite (pas de wifi, pas de réseau, ça fait du bien !), nous ouvrons fébrilement les volets pour découvrir un sommet de l’Etna entièrement dégagé. Pas le moindre voile, seulement les fumerolles du volcan qui laissent deviner son activité bouillonnante.

C’est le grand jour, nous allons grimper au sommet de l’Etna, le plus haut volcan actif d’Europe…

Itineraire nature Sicile

J’aurai aimé faire toute l’ascension à pied, une grosse randonnée, mais accessible en prenant le temps. Mais avec Hélio, c’est utopique. Peut être sur une partie de sentier de randonnée, mais surement pas du pied au sommet.

Je me renseigne donc auprès du guichet au pied du téléphérique pour savoir s’il est possible de grimper tout ou partie à pied en solo. Il faut dire que le téléphérique + camion jusqu’au sommet, c’est très cher (près de 80 €). Le gars me dit que non, c’est interdit. Il s’avérera qu’il m’a très clairement menti. Nous avons vu pas mal de personnes grimper en solo, que ce soit sur la partie téléphérique ou la partie camion 4×4…

Parc naturel de l'Etna
Paysage dans le parc naturel de l’Etna

Pas cool, mais bon, passé cette déconvenue, je me suis recentré sur cette expérience, découvrant l’Etna sous un autre jour, prenant progressivement de l’altitude au fur et à mesure de notre progression. Bientôt les arbres se raréfient et disparaissent complètement, laissant place à un désert de petits cailloux noirs et rouge foncé.

Le sommet se dessine plus clairement avec ses cratères principaux d’où sort d’impressionnantes fumeroles. Nous découvrons avec une surprise jubilatoire que la neige à fait son apparition avec les intempéries de la veille, ajoutant encore à cette terre de contraste.

neige etna

Le blanc, le noir, la fumée, le bleu azur.

Une fois la fin du téléphérique atteinte, nous grimpons dans une navette, une sorte de camion 4×4 qui grimpe jusqu’au sommet. Un guide accompagne chaque groupe. Par chance, nous sommes les premiers de la journée, nous arrivons donc au sommet de l’Etna sans personne d’autre que ce petit groupe d’une vingtaine de personnes.

sommet volcan etna

Premier constat : il fait froid, très froid. Cette sensation est décuplée par le vent assez violent qui nous pousse à vite nous mettre en marche vers le centre d’un des cratères principaux du sommet, plus abrité. Mais ce froid ne nous empêche pas de nous ébahir devant le caractère chaotique et lunaire des lieux. Le feu et le froid se mêlent, la force que dégage l’Etna pousse à l’humilité.

sommet volcan etna
sommet volcan etna

Pendant que le guide apporte quelques explications sur le volcan, sa formation, ses éruptions majeures etc, nous nous éclipsons discrètement, trop absorber par ce paysage dantesque pour nous concentrer sur autre chose. Il faut dire que notre temps est compté, nous savons que la visite du sommet ne dure qu’une vingtaine de minutes. Nous apprendrons par la suite qu’en fait il n’y a que cette partie qui n’est accessible qu’avec un guide, il est tout à fait possible de grimper en autonomie jusqu’au sommet, puis accéder aux cratères du sommet accompagné par un guide. Sans enfant et avec une bonne forme, ce peut être une option intéressante pour avoir plus le temps d’apprécier la montée. Et plus économique !

Mais au final je ne regrette pas, car nous avons pu apprécier ce moment tous les trois ensemble de bout en bout et avec les autres randonnées que nous avons fait autour de l’Etna, je ne me suis pas senti frustré.

D’ailleurs, je finirai cette exploration du sommet en faisant une petite randonnée en solo depuis la station haute du téléphérique. Il y a des sentiers qui mènent à des cratères secondaires fumant (où je me suis d’ailleurs un peu brulé les fesses). Curieux de voir pas mal de personnes déambuler avec des casques, je suis allé dans le leur pas pour découvrir qu’ils cheminaient en fait dans des couloirs de lave accidentés, faisant une sorte de canyoning volcanique.

Il faut faire un peu attention en autonomie, car les pierres sont assez tranchantes et les parois pas très stables. Nous avons tout de même emmené Hélio découvrir ces impressionnantes formations géologiques dans un coin non dangereux. L’occasion d’une petite partie d’escalade et découverte de stalactites en glace en famille.

Un dernier tour de l’Etna en mode road trip et tunnels de lave

Pour finir notre découverte de l’Etna, nous avons eu envie d’en faire le tour, d’aller l’observer sous tous les angles. Le parc national de l’Etna est parsemé de petites routes, alors nous avions envie d’en profiter.

Nous avons découvert un versant nord bien plus sauvage que le versant sud. A part quelques remontées mécaniques actives en hiver pour le ski, seules quelques fermes attestent de la présence de l’Homme au pied du volcan. La météo s’étant beaucoup dégradée, des trombes d’eau alternent avec la brume, nous laissant peu d’occasion de randonner.

tunnel lave etna

Nous avons tout de même l’occasion de nous arrêter près d’un tunnel de lave que nous avions repéré. L’entrée, très discrète pourrait laisser penser qu’il ne s’agit que d’une petite crevasse. En réalité, en descendant je m’aperçois qu’il y a bien un tunnel suivant la pente de l’Etna. Il est suffisamment haut pour que je puisse me tenir debout. Le simple fait d’imaginer que de la lave en fusion parcourait ce chemin souterrain donne le vertige…

N’étant pas équipé d’un casque et d’une lampe, je n’irai pas très loin, mais cela m’a laissé penser qu’un peu de spéléologie dans ces tunnels de lave doit être une sacrée expérience.

C’est ainsi que s’achève notre visite du volcan Etna, dans des conditions quasiment parfaites. Entre ciel bleu et pluie amenant un sommet légèrement blanchi.


Que voir, que faire autour de l’Etna ? Que visiter ?

  • Les villages

Plusieurs villages entourent l’Etna. Ce sont des bases idéales pour se loger et se restaurer avant d’affronter les pentes du volcan. En tant que tel, ils n’ont pas un charme fou, mais ce ne sont pas non plus des villages entièrement voués au tourisme. Des villages paisibles où il fait bon s’arrêter quelques instants en somme.

  • Les cratères secondaires

Si la star, c’est le sommet de l’Etna et ses cratères principaux, ce serait vraiment dommage de louper une randonnée dans les cratères secondaires. Il y en a des centaines, dont certains sont très accessibles, même avec un enfant. Pour beaucoup situés dans la forêt, ce sont des balades magnifiques avec vue sur le volcan et la mer, dans des couleurs hallucinantes, surtout en automne. Reportez vous au chapitre trek et randonnée autour de l’Etna pour nos suggestions de balade !

  • Les grottes et tunnels de lave

Assez peu connus et pourtant très impressionnants, les tunnels de lave sont une occasion unique de visiter les entrailles d’un volcan. Un phénomène très présent autour de l’Etna où les éruptions provoquent des coulées de lave très fluide. En refroidissant, la lave se fige en surface, mais continue de couler en profondeur. Des « rivières » de lave souterraines se forment ainsi, pouvant être parfois explorées sur plusieurs centaines de mètres. Il est possible d’en visiter certaines en autonomie si vous êtes équipé et à condition de savoir ce que vous faites : il y a des crevasses, des passages qui peuvent être dangereux. Le mieux est de faire une visite accompagnée.

Visiter les tunnels de lave de l’Etna

Encore moins connues, les grottes de glace. En particulier la grotta del gelo (grotte du gel) qui donne accès au glacier le plus au sud d’Europe. Mais attention, pour y accéder, c’est une randonnée difficile (20 km dans des champs de lave) et qui nécessite d’être accompagné.

  • L’ascension vers le sommet

Une visite de l’Etna sans aller vers son sommet, ce serait un peu comme visiter Paris sans voir la tour Eiffel. C’est possible bien sûr, mais cela reste le clou du spectacle. L’accès peut se faire de différentes manières, c’est pourquoi nous avons consacré un chapitre spécifique à cette expérience.

Envie de tout savoir sur l’Etna d’un point de vue géographique, géologique et historique ? Lisez cet article !

Comment explorer le volcan ?

  • En randonnée pédestre
  • tour de l’Etna en voiture
  • En vélo
  • En ski ou raquettes
  • En excursion organisée

Le parc national de l’Etna étant une zone où le tourisme est bien développé, l’avantage est que les infrastructures sont bien présentes et les possibilités étendues. Ainsi même en hiver vous pourrez profiter de l’Etna, avec une petite station de ski ouverte sur les flancs nord et sud. Le sommet reste accessible en hiver en ski de randonnée ou raquettes, mais c’est sportif !

En voiture, on peut faire le tour du volcan, mais sans aller très haut. Les routes menant en altitude sont réservées au véhicules 4×4, c’est pourquoi pas mal d’agences proposent des tours en véhicule tous terrains. Mais il y a déjà de belles possibilités de randonnée en autonomie quand on a son propre véhicule.

Visiter le sommet de l’Etna : le clou du spectacle

C’est l’activité phare : atteindre le sommet de l’Etna. Pour autant, trouver des infos fiables et exhaustive pour faire l’ascension du volcan n’est pas chose aisée. Voici donc un récapitulatif des différentes options qui s’offrent à vous.

Vers le sommet de l’Etna : téléphérique ou randonnée ?

Pour rejoindre le sommet de l’Etna, deux possibilités, emprunter le téléphérique puis la navette 4×4, ou randonnée à pied de la station téléphérique sud jusqu’au sommet. Depuis le versant sud, et le refuge de Sapienza les deux options sont ouvertes. Depuis le versant nord avec pour point de départ Piano Provenzano, seule l’option randonnée est possible. Le versant nord est réputé plus sauvage pour une ascension en randonnée pédestre.

A moins de faire un mix des deux : prendre le téléphérique, puis finir à pied, ou bien monter en téléphérique et redescendre à pied etc. Bref, tous les schémas sont possibles, n’en déplaise à ceux qui disent le contraire (y compris le personnel de la station…).

  • Horaires du téléphérique – funivia del’Etna : 9h-16h15 en été 9h-15h45 en hiver
  • Tarif du téléphérique – funivia del’Etna : 30 € par adulte, 23 € par enfant 4-12 ans Aller-retour. 65 € par adulte, 55 € par enfant (4-12 ans) pour téléphérique + navette jusqu’au somme + guide (obligatoire pour la zone des cratères de sommet).

Vers le sommet de l’Etna : avec un guide ou seul ?

Maintenant que nous avons vu qu’il était possible de faire l’ascension vers le sommet de l’Etna à pied ou via le téléphérique + navette, reste la question de le faire seul ou en excursion guidée. Nous n’avons pas vu du côté nord (Piano Provenzano), mais depuis le côté sud (Sapienza), le sentier était très facilement reconnaissable et balisé. Impossible de se perdre. Mais vous longez les remontées mécaniques dans la première partie et la route empruntée par les navettes 4×4 dans la seconde.

Je dirais qu’en autonomie, le versant sud est tout à fait possible, alors que le versant nord, plus sauvage (et donc beau), un guide est conseillé.

Trouver un guide pour l’ascension à pied de l’Etna

Faire l’ascension de l’Etna sans payer : c’est possible, mais…

Atteindre le sommet de l’Etna via le téléphérique et le camion 4×4 n’est pas une option économique. C’est même franchement cher. Le tarif est de 65 € par adulte. La seule alternative est donc de monter à pied.

Par le versant sud, vous devrez partir de la station basse du téléphérique (Sapienza) située à 1900 mètres d’altitude.

vous rejoindrez ensuite la station haute du téléphérique à 2500 mètres d’altitude

De là direction le sommet à 2900 mètres d’altitude. Mais attention, au-delà il faut un guide pour accéder aux cratères ! De mon point de vue, c’est vraiment dommage de grimper jusqu’à 2900 mètres pour finalement ne pas voir les cratères quelques 200 mètres plus loin…

Donc dans ce cas il vous faudra trouver un guide et donc une excursion. A ma connaissance, il n’est pas possible de prendre seulement le guide au sommet. Soit il faut prendre au minimum navette plus guide, soit une excursion pour l’ascension à pied, que ce soit versant nord ou sud (je vous conseille le versant nord).

Bref, vous pourrez faire l’ascension de l’Etna sans payer, c’est possible, mais pas jusqu’aux cratères. Cette dernière petite portion est obligatoirement accompagné d’un guide en raison de la dangerosité potentielle du lieu. Alors si vous voulez aller jusqu’au bout, sans payer trop cher, ce sera l’option navette + guide, sans le téléphérique qui coûte 35 ou 40 € si ma mémoire est bonne. Mais c’est à vérifier sur place pour voir s’il est possible de ne prendre que l’aller par exemple. Je n’en suis pas sur.

Sinon, le mieux pour 10 € de plus est selon moi de faire une excursion guidée côté nord, avec son côté plus sauvage.

Voici les meilleures options de randonnée vers le sommet que nous avons trouvé

La randonnée jusqu’au véritable sommet ?

Toutes les options indiquées précédemment vont vers le sommet certes, mais pas au sommet réellement. En fait, la plupart vont jusqu’à la zone des cratères à 2900 mètres et restent dans le cratère de 2002 – 2003 situé à 2950 mètres d’altitude. Alors que l’Etna culmine à 3343 mètres !

Seules certaines agences proposent d’aller réellement en haut de l’Etna. Vous prenez le téléphérique, allez en navette jusqu’à 2900 mètres et à partir de là début une ascension physique jusqu’à 3343 mètres, avec une vue au dessus des 4 cratères du sommet. Ce doit être un expérience toute autre ! C’est un peu plus cher, que l’option 2900 mètres bien, sûr, mais pas tant que ça pour une expérience vraiment unique.

Randonnée au sommet de l’Etna (3340 m) – 3,5h

Excursion sur l’Etna depuis Catane, Palerme ou Taormina

Si nous pensons qu’il faut 3 jours pour profiter pleinement du parc national de l’Etna, voir ses différentes facettes du pied jusqu’au sommet du volcan, ce n’est pas toujours possible de consacrer autant de temps. La plupart des visiteurs viennent en Sicile pour seulement quelques jours, difficile de consacrer beaucoup de temps à l’Etna dans ce cas. Ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de venir en Sicile…

Pour autant ce serait vraiment dommage de passer à côté.

C’est pourquoi depuis Catane, Palerme ou Taormina, des excursions à la journée vers l’Etna, incluant le sommet ou non sont proposées. Ces excursions à la journée ont l’avantage de vous monter l’essentiel du volcan à l’aide d’un guide expérimenté. C’est souvent mieux selon nous de prendre le temps d’explorer par soit même sur plusieurs jours, mais ce n’est pas toujours possible !

Voici donc une sélection d’excursions (en français) à la journée ou demi-journée vers l’Etna :

Ou bien retrouvez l’ensemble des options pour visiter l’Etna avec un guide (randonnée, tunnels de lave, voiture…)

Trek autour de l’Etna – les sentiers de randonnée sans guide

Il n’y a pas que le sommet de l’Etna qui mérite d’être visité. Les cratères secondaires sur ses flancs, les champs et tunnels de lave sont tout aussi impressionnants et méritent vraiment d’être explorés.

Le hic, c’est que les informations sur les sentiers de randonnées sont très compliquées à trouver. Nous avons pas mal galérer en préparant notre voyage. Heureusement une fois sur place nous avons trouvé une carte des sentiers de randonnée autour de l’Etna, ce qui nous a bien sauvé la mise !

Les possibilités de randonnée sont au final très nombreuses quand on à l’info et de niveaux très divers. De la balade familiale presque plane au trek de plusieurs jours avec de gros dénivelés.

Nos suggestions de randonnées autour de l’Etna :

  • Schiena dell’Asino : Permet d’aller jusqu’à un belvédère sur la vallée del Bove – 7km AR – Point de départ (37.701224, 15.014877)
  • Monti Sartorius : Randonnée qui longe 7 cratères secondaires magnifiques – 4km – Point de départ (37.770793,15.060453)
  • Seracozzo – Pour contempler la vallée del bove et d’autres cratères – 9km – Point de départ (37.764863,15.0579)
  • Piano Fera – Permet de rejoindre un grand cratère, la forêt et des aires de bivouac – 12 km (possible en vélo) – Point de départ (37.725838,14.920528)
  • Piano dei grilli – randonnée dans plusieurs directions autour de cratères – 10km AR- Possible en vélo – Point de départ (37.74573,14.871497)
  • Eruption 1981 – Grand champs de lave et forêt de hêtre – 10 km AR – Possible en vélo – Point de départ (37.844613,14.990813)
  • Grotta del Gelo – Randonnée qui permet d’atteindre cette grotte – 18km AR – Point de départ (37.814764,15.062293)
  • Monte Nero degli Zappini – Balade facile qui rejoint l’Altomontana trail – Boucle depuis le refuge Santa Barbara – 3 km AR – Possible en vélo – Point de départ (37.693329,14.981285)

Si vous ne savez pas quoi choisir comme randonnée, ou comment vous organiser, avoir un tour d’horizon ou tout simplement être accompagné par un guide vous expliquant tous les secrets du volcan, nous vous conseillons de regarder du côté des sites qui répertorient les excursions autour de l’Etna, garanties au meilleur prix et notées par les voyageurs. Les excursions sont évaluées et les prix garantis.

Réserver une randonnée guidée sur l’Etna (sommet, champs de lave, cratères secondaires, grottes…)

Quand visiter le parc naturel ? A quelle saison ?

L’Etna peut se visiter toute l’année, mais le sommet n’est accessible en hiver qu’en raquette ou ski de rando après une grosse randonnée. Il faut donc être prévenu qu’en hiver, pour atteindre le sommet il faut être en bonne forme et équipé.

L’idéal pour visiter l’Etna est l’automne ou le printemps. Les conditions sont favorables (même s’il faut être bien couvert pour le sommet) et il y a moins de monde qu’en été.

J’aurai personnellement une préférence pour l’automne et ses magnifiques couleurs, mais attention en avançant vers l’hiver, le sommet peut être plus souvent couvert et le sommes enneigé.

En été, il fait moins froid au sommet, mais il y a beaucoup, beaucoup de monde. Ne vous attendez donc pas à avoir des photos comme dans cet article où nous nous baladons quasiment seuls. Même lors de notre visite en octobre, nous avons eu de la chance d’être presque seuls car nous sommes venus à l’ouverture et étions les premiers au sommet.

Excursion en famille sur l’Etna : une bonne idée ?

Vous connaissez la réponse si vous avez lu note article ! Nous étions nous même en famille pour notre visite de l’Etna, que ce soient les randonnées sur les flancs ou l’ascension au sommet.

Beaucoup de randonnées dans les cratères secondaires sont adaptées aux enfants et familles en général. En ce qui concerne le sommet de l’Etna en revanche, je ne conseillerai d’y aller en randonnée que pour des enfants à partir de 8 ans. Plus jeune ou pour une famille avec des personnes plus fragiles, l’option téléphérique sera très bien adaptée.

Il faut juste penser à bien se couvrir au sommet, quelle que soit la saison ! Car c’est très venteux et froid même en été à 3000 mètres d’altitude.

Où dormir à Catane ou sur les flancs du volcan

Pour se loger aux alentours de l’Etna, l’idéal est selon nous de dormir au plus près du volcan, dans un des villages attenants. D’un point de vue pratique, cela vous évitera de long temps de trajet (même si les distances sont courtes, il ne faut pas oublier que ce sont des routes de montagne !).

D’autre part, les flancs du volcan Etna et son parc national sont sublimes. Assister à un coucher de soleil sur le volcan est un spectacle saisissant. Depuis Catane on peut également voir l’Etna, mais c’est sans commune mesure.

Nous avons dormi pour notre part dans un airbnb très sympathique, nous avions un logement entier, ce qui nous a permit de nous faire à manger et profiter de la vue depuis le jardin. Un point de chute idéal quand on compte sillonner les pentes de l’Etna pour 2 ou 3 jours.

Air bnb est sans doute l’option la plus économique et vous permettra d’avoir un logement avec cuisine si vous souhaitez économiser sur les repas.

Réservez sur airbnb avec notre code de parrainage et économisez jusqu’à 25 € sur la première nuit

Si vous avez moins de temps, que vous comptez visiter l’Etna en une seule journée, le mieux est de dormir à Catane. L’accès au volcan est assez rapide, un peu moins d’une heure et vous avez une belle vue sur ce dernier depuis la ville. Catane est également un point de départ et d’arrivée via l’aéroport, ce qui peut être plus pratique que Palerme selon votre itinéraire en Sicile.

Réservez votre logement à Catane via booking

Louer une voiture et faire le tour de l’Etna

Pour notre séjour en Sicile, nous avons loué une voiture. Avec un enfant et pour profiter au maximum, c’est le meilleur moyen, même si ce n’est pas aussi écologique que les transports en commun… Mais beaucoup de lieux nature ne sont pas accessibles en bus ou en train. Vu que c’est notre centre d’intérêt principal, difficile de se passer d’une voiture !

Comme pour quasiment chaque road trip, nous sommes passés par le comparateur carigami pour louer notre voiture en Sicile. Nous le conseillons fortement, car en plus d’avoir l’offre la plus exhaustive et donc trouver au meilleur prix, ce comparateur permet de trier les options selon le type d’assurance inclus.

Nous vous suggérons très fortement de choisir une location avec assurances complète sans franchise (ou avec remboursement de franchise), incluant le bris de glace, les pneus, le dessous de caisse etc. Ce sont les seuls à proposer ça et ça nous a plusieurs fois sauver la mise. Payer 500 € pour une micro rayure sur la portière ou une gente éraflée, ça fait mal ! Vous verrez qu’en passant par eux, cette option ne coute pas forcément beaucoup cher et vous roulerez l’esprit tranquille.

Louer une voiture avec carigami

Vous préparez un voyage en Sicile ?

Retrouvez nos carnets de voyage, nos idées d’itinéraires ou les lieux à visiter selon nous

Cet article contient des liens affiliés. Si vous passez par ces liens pour réserver vos activités, voiture de location ou séjour, vous ne payerez pas plus cher et vous soutiendrez en même temps notre travail grâce à la commission que nous toucherons. Merci !

Soyez sympas, ne gardez pas tout pour vous ! Partagez ;)


Soyez foudingues, abonnez-vous à notre newsletter !

En vous abonnant à notre newsletter, vous acceptez notre politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.