Il y a mille manières de regarder sa région, de l’arpenter et de la découvrir. Depuis 10 ans, nous habitons en Loire Atlantique à Nantes et nous n’avons toujours pas fait le tour de ce qu’elle peut nous offrir. Département par excellence pour le cyclotourisme, nous avions déjà parcouru un itinéraire à vélo autour de Nantes le long de la Loire et un autre dans le vignoble.

boucle à vélo dans le vignoble nantais - entre sèvre et marais

Il y a quelques années, dans le cadre d’un projet sur le tourisme durable, je rencontrais Patricia et Yves du domaine des Trois versants. Au cours de nos échanges, Patricia me racontait son implication dans l’élaboration d’un itinéraire à vélo autour de Nantes. Le concept appelé « Vélo dépaysant » proposait un itinéraire guidé par un GPS depuis Nantes, pour aller à la rencontre d’agriculteurs et d’acteurs ruraux des environs. L’enthousiasme de Patricia nous avait conquis.

Hasard ou non, 3 ans plus tard, Tamadi et Accueil Paysan (à l’origine du projet), nous contactaient pour nous proposer de vivre ce séjour itinérant en vélo autour de Nantes.

Itinéraire à vélo autour de Nantes

Autant vous dire que sur le papier, un voyage local privilégiant la mobilité douce et les rencontres, cela ne pouvait que nous séduire. De plus, nous connaissions la bonne réputation de Tamadi qui organise des séjours solidaires dans le monde à la rencontre des paysans. Ainsi qu’accueil paysan, avec qui nous avions déjà testé les randonnées paysannes dans le Trièves.

C’est parti pour le récit de nos 5 jours en vélo de Nantes à Clisson, dans le vignoble et autour du lac de Grand Lieu, à la rencontre de paysans de la région.

Des bords de Loire jusqu’au vignoble nantais à vélo

Se laisser porter par la campagne nantaise

Il est 9h, nous prenons possession de nos vélos électriques à Nantes tous près de chez nous (oui je sais on triche un peu mais ce n’est pas interdit ;)). Sandy de l’agence Tamadi nous accueille pour nous donner toutes les informations pratiques sur les circuits à vélo autour de Nantes et nous remettre quelques outils indispensables comme un gilet jaune, un GPS et le roadbook. Il nous suffira de les suivre pour arriver à bon port chaque soir.

Z6P 9332

Une fois nos sacoches bien remplies, notre fils installé confortablement dans la carriole, nous voilà en route en direction des bords de la Loire. Nous connaissons bien Nantes et nous n’avons donc aucune difficulté à les trouver, nous retrouvons par la même des endroits connus.

Quelques souvenirs d’anciennes balades à vélo sur les bords de Loire resurgissent. Flâner le long du fleuve a toujours sur moi le même effet. Un mélange d’apaisement et d’émerveillement. Aujourd’hui, ne déroge pas à la règle et ce sentiment est amplifié par la joie de démarrer ce voyage en vélo depuis Nantes que nous attendions depuis un moment (à cause du confinement, il avait dû être reporté).

Itinéraire à vélo autour de Nantes

Sur les bords de Loire, nos pauses sont nombreuses car nous sommes subjugués par les prairies fleuries, les bancs de sable et l’immensité de ce ruban aquatique. Nous savons que nous ne sommes pas pressés par le temps, c’est bien l’intérêt d’un tel séjour. Les distances ont été pensées pour profiter de chaque instant et ne pas regarder sa montre.

Nous avançons ensuite un peu, en quête d’un endroit où pique niquer. Après avoir traversé la Loire, nous rejoignons assez vite les abords des marais de Goulaine, un de nos endroits préférés près de Nantes. Nous faisons un léger détour sur le parcours en déjeunant aux abords du château de Goulaine. Le cadre est idéal, je vous laisse juger par vous même.

La ferme de l’Aufrère, générosité et bienveillance

Les kilomètres se succèdent mais ne se ressemblent pas. Car après les marais, le paysage se couvre de vignes d’un vert éclatant. Nous finissons cette première étape de notre itinéraire en vélo depuis Nantes en grimpant jusqu’à Vallet, où nous attendent Marie Thérèse et Bernard de la ferme de l’Aufrère.

Z6P 9791

Nous découvrons un joli corps de ferme fleuri en poussant le portail d’entrée. Rapidement, la présence de Marie Thé et Bernard confirme cette impression chaleureuse que nous avons ressenti instantanément. Leur sourire bienveillant et leurs premières attentions à notre égard nous mettent tout de suite à l’aise. Autour d’un goûter, nous faisons connaissance et les premiers atomes crochus se révèlent.

Nous retrouvons la belle philosophie des agriculteurs engagés dans le réseau Accueil paysan. Marie Thé et Bernard développent un maraîchage biologique et sont très soucieux de leur impact sur l’environnement. Bernard regrette le manque de bon sens des humains vis à vis de la nature. Nous ne pouvons qu’être d’accord avec lui.

Assez vite, nous comprenons qu’il y a une particularité dans cette ferme : l’esprit de communauté. La ferme de l’Aufrère est aussi un lieu d’accueil, pour ceux qui viennent passer la nuit dans le gîte, mais également des woofers ou des personnes qui viennent y poser leurs bagages pendant plusieurs mois. Des espaces communs autogérés permettent à tous de se rassembler quand bon leur semble. Être entouré, rencontrer et partager est viscéral chez Marie Thé et Bernard. Leur générosité et leur sens de l’accueil m’émeuvent.

Z6P 0105

Le soir, quand nous préparons ensemble le repas dans la salle commune, nous refaisons le monde et partageons des confidences comme si nous nous connaissions depuis toujours.

Le lendemain matin, après un bon petit déjeuner à base de produits locaux, nous étudions plusieurs fois le trajet avec eux, comme un prétexte pour reculer l’heure où nous devrons nous dire aurevoir.

Z6P 0094

En vélo de Vallet à Torfou en passant à Clisson, au carrefour de 3 départements

Passer de l’Italie aux mauges en quelques kilomètres

Pour le deuxième jour, notre trajet de 50 km en vélo nous conduit à la ferme Brin de laine – Brin de paille située à Torfou. En chemin, nous avons prévu de faire une petite halte en Toscane ! Ou plutôt à Clisson qui par son architecture d’inspiration italienne fait penser à cette charmante région. Nous avons une sorte de malédiction avec cette cité médiévale qui trône au cœur du vignoble de Nantes. A chaque fois que nous l’avons visitée, son charme méditerranéen est resté légèrement voilé par un temps capricieux.

Nous craignons qu’il en soit de même cette fois-ci encore, mais nous tentons notre chance. Nous allons nous planter devant son château imposant et défions le ciel en quête d’une éclaircie. Mission accomplie !

itinéraire vélo autour de Nantes
Devant le château de Clisson

La route reprend et fait une incursion sur le circuit de la Vendée à vélo. De jolis tronçons boisés passent à travers champs, puis longent la Sèvre nantaise. C’est d’ailleurs au bord de l’eau, à l’étang de Beau Soleil que nous décidons de déjeuner. Même si le soleil joue à cache cache, cette pause bucolique à l’ombre de grands tilleuls nous offre une occasion supplémentaire de savourer l’instant présent. Curiosité de ce parcours à vélo, il est à cheval sur la Loire Atlantique, le Maine et Loire et la Vendée, de quoi ne plus avoir aucun repère.

Z6P 0252

Brin de Laine – Brin de Paille, renouveau et nature

Les kilomètres s’égrènent rapidement et nous arrivons en milieu d’après midi à la ferme Brin de laine-Brin de paille. L’ensemble des bâtiments compose un ensemble harmonieux, avec de belles allées dégagées et fleuries. Pour ne rien gâcher, la ferme, située en hauteur, jouit d’une belle vue sur les environs vallonnés. David et Pascale, les propriétaires, nous accueillent avec leurs 3 garçons autour d’un café. Ils nous racontent alors l’histoire de la ferme et le changement de vie radical qu’ils ont opéré il y a quelques années seulement pour venir s’installer ici.

itinéraire vélo autour de Nantes

L’envie de vivre à la campagne, d’être plus proche de la nature, d’agir auprès d’elle trottait déjà dans leurs têtes depuis 20 ans. Cette envie est devenue plus pressante, évidente et la décision fût prise de rechercher une ferme et une activité agricole à développer. David et Pascale nous racontent, sourire aux lèvres, comment en quelques jours, toutes les planètes se sont alignées pour mettre sur leur route ce lieu où nous nous trouvons à l’heure actuelle. Une jolie histoire qui démarre par l’achat d’un alpaga pour l’anniversaire d’un ami !

ferme brin de laine brin de paille

David et Pascale élèvent aujourd’hui des moutons, alpagas, chèvres angoras et ont développé différentes actions autour de leur ferme. Accueil dans leur gîte éco-construit, activités pédagogiques auprès des scolaires ou public en situation de handicap, collaboration avec des associations de protection de la nature et travail autour de la laine… Une chose est sûre, ils ne manquent pas d’idées et d’énergie !

Z6P 0617
Z6P 0418

Nos échanges se poursuivent au milieu de leurs animaux. Hélio est aux anges quand on lui propose de donner le biberon à un agneau ou d’aller à la rencontre des alpagas. Très vite, il se lie d’amitié avec le plus jeune des garçons de la famille qui le prend sous son aile et lui fait découvrir tous les trésors de la ferme : les cachettes où pondent les poules, le cerisier plein à craquer, la haie remplie de framboises. C’est beau de voir cette transmission opérer dès le plus jeune âge.

Nos échanges se poursuivent autour du four à pain où David prépare une spécialité locale : des fouées. Sous nos regards ébahis, la pâte à pain façonnée gonfle grâce à la chaleur du four. Ne reste plus qu’à les garnir d’autres produits locaux dont les fameuses mogettes de vendée. Entre deux bouchées, nous parlons des sujets qui nous animent : voyage, faune et rapport à la terre. David nous met des étoiles dans les yeux en évoquant les animaux qu’il a la chance de voir passer sur sa ferme (chouettes chevêche, blaireaux, renards…). Il est très attentif à la biodiversité qui existe sur ses terres.

Z6P 0520

Cette deuxième rencontre nous permet d’entrevoir une autre réalité de la vie rurale, d’autres parcours possibles. Et si les profils des agriculteurs que nous rencontrons sont très différents, ils ont un point commun solide : le sens de l’accueil. Tous les échanges ont été naturels et simples. Cela fait un bien fou de ne pas être gêné par des conventions étriquées et revenir à l’essentiel de ce qui nous lie en tant qu’êtres humains.

Approcher le mystérieux lac de Grand Lieu en vélo à Saint Lumine de Coutais

Z6P 1340

Gîte de Grand Lieu, au rythme du marais

Ce voyage à vélo depuis Nantes se poursuit en direction du lac de Grand Lieu que nous avions déjà approché en différents endroits. La particularité de ce lac ? Il double de superficie en hiver, car ses marais attenants sont inondés. Le gîte de Grand Lieu se situe justement à la lisière d’un de ses marais à Saint Lumine de Coutais. L’été, ses marais forment une étendue verdoyante à perte de vue où les vaches peuvent se régaler à loisir. L’hiver, l’eau forme un miroir gigantesque. Odile et Gérard voient donc leur panorama changer au gré des saisons.

Nous nous installons dans le gîte qu’ils ont aménagé dans la maison natale de Gérard. Très confortable et agréable, sa restauration a été réalisée à partir de matériaux naturels.

Z6P 0941

Sous une fine pluie, Gérard nous emmène à la rencontre de ses bovins. Un élevage artisanal, familial, au plus proche de la nature. Ici, les bêtes s’épanouissent dans les larges étendues des marais et leur alimentation est 100% naturelle. Dans le regard de Gérard, je perçois beaucoup de tendresse et de fierté pour ses bêtes. En l’écoutant, il y a aussi du respect et une attention de chaque instant pour leur bien être. Il est d’ailleurs très impliqué dans le réseau des agriculteurs locaux pour promouvoir sa vision de l’élevage. Gérard est intarissable sur les marais et la manière dont il ont été façonné par les humains. C’est passionnant de l’écouter parler de cet écosystème si singulier.

Découvrir les secrets du marais

Gérard nous emmènera également à vélo dans les marais de Saint Lumine, sur des chemins accessibles seulement l’été. Ce sont des lieux propices pour observer les oiseaux mais aussi une flore spécifique. Son regard et sa connaissance des lieux attirent notre regard sur des détails qui nous auraient échappé. Comme cette plante qui ne pousse qu’à un seul endroit du marais, et qui est si odorante que l’on sent ses effluves à plusieurs mètres à la ronde. Il nous parle aussi des ravages que font l’écrevisse de Louisiane et la Jussie, des espèces envahissantes qui perturbent l’équilibre écologique du marais.

Z6P 1348

Durant deux soirées, nous papotons sans discontinuer avec eux et leur fils, oubliant le temps et la fatigue. Quelques cernes le lendemain matin, mais des souvenirs plein la tête.

Z6P 1454

Immersion dans le bocage de la ferme de Saint Hubert

Depuis le gîte de Grand lieu d’Odile et Gérard, il y a différentes activités à faire : randonner à pied ou en âne dans le marais, monter en haut du clocher de Saint Lumine pour voir le lac, visiter la ferme de Saint Hubert. Comme nous avions déjà réalisé les deux premières dans le cadre de notre parcours conté nous sommes allés à la rencontre d’Annie.

Découvrir la ferme et ses composantes de manière ludique

Annie, autrefois comptable, est venu travailler dans l’exploitation de vaches laitières familiale avec son frère. Un changement de vie qui lui réussit si on en croit son sourire et son incroyable dynamisme. En plus de son travail agricole, Annie propose de nombreuses activités pédagogiques en lien avec la ferme. Durant une journée, elle nous a montré une partie de sa panoplie de jeux et d’ateliers. Dans une grange, nous commençons cette journée par une présentation originale de sa ferme. Munie d’une carte et de jouets, Annie détaille ce qui compose sa ferme : les champs, les différents animaux, les engins etc… Une manière de faire particulièrement adaptée pour les enfants et que nous trouvons très astucieuse. Elle tient aussi à nous sensibiliser sur les semences paysannes qu’ils utilisent. Un engagement qui vient rejoindre celui d’une production de lait en agriculture biologique.

Après cette introduction, une chasse aux détails nous attend dans les différentes cours de la ferme. Nous devons retrouver des éléments pris en photo. Hélio se prête très vite au jeu et vous savez que je suis également friande de ce genre d’activités. C’est un bon prétexte pour attirer notre attention sur l’architecture, la fonction de tel bâtiment, l’utilité d’un outil… Hélio aura même le droit d’entrer dans ce qui pourrait s’apparenter, pour lui, à une caverne d’Ali baba : l’atelier rempli d’outils. A voir ses yeux écarquillés, je comprends très vite que cela lui plaît.

Les pouvoirs insoupçonnés des haies bocagères

Z6P 1176

Après cette première partie centrée sur les différents aspects du travail à la ferme. Annie souhaite nous emmener à travers champs pour découvrir des micro-territoires fascinants que ce sont les haies. Ces espaces qui séparent les parcelles sont des mondes à part entière et Annie nous révèle quelques uns de leurs secrets. Nous longeons donc les haies en repérant les différents arbres et arbustes qui s’y développent et comment ces végétaux s’entrelacent avec le temps pour former des barrières naturelles.

Toutes ces haies ont de nombreuses fonctions bénéfiques pour l’environnement. Tout d’abord ce sont des refuges pour la faune, des îlots de biodiversité très important. Ces haies sont aussi nourricières pour les hommes, on y retrouve des arbres fruitiers, des arbustes remplis de baies, certaines plantes médicinales. Nous avions déjà participé à une sortie nature dans le berry sur le bocage, mais nous en apprenons encore plus.

Les haies retiennent également l’eau et offrent de nombreuses protections contre le vent et le soleil. Certaines de ces haies ont été plantées par ses parents ou grands parents. Pour elle, il s’agit aussi d’un patrimoine familial qu’elle a envie de faire perdurer.

Avec son frère, ils plantent donc de nouvelles haies là où la taille des parcelles leur permet. Ils expérimentent et se documentent comme ils le peuvent car c’est un savoir faire qui s’est perdu. Pendant des décennies, on a plutôt eu tendance à dire aux agriculteurs de supprimer ces haies pour avoir des champs plus grands et plus facilement exploitables par les machines. Aujourd’hui, on se rend compte à quel point ce n’était pas une bonne idée pour la biodiversité et l’érosion des sols notamment.

J’ai beaucoup aimé l’approche d’Annie lors de cette sortie sur les haies. Par ses différents jeux ou outils, elle nous a offert plusieurs niveaux de lecture et a permis à chacun de s’intéresser.

Avant de repartir de la ferme de Saint Hubert, il nous reste à aller participer à la traite des vaches et à nous essayer à la fabrication de beurre. Un atelier qui ne manquera pas d’étonner encore une fois Hélio qui a bien retenu qu’on pouvait le refaire à la maison.

Cette dernière rencontre signe la fin de ce séjour « vélo dépaysant » au départ de Nantes et nous confirme encore une fois la passion, l’envie de partage et de transmission qui animent toutes les personnes rencontrées.

Ivres de jolis moments, de nouvelles connaissances et réflexions, nous reprenons notre itinéraire à vélo pour rentrer à Nantes. Le temps est un peu menaçant, donc nous accélérons un peu la cadence. Sur la route, nous prenons note des jolis endroits où nous pourrons revenir plus tard, comme ici à Port Saint Père où nous avons pique niqué.

Rentrés chez nous, nous nous sentons chanceux d’avoir vécu une si belle expérience et des rencontres aussi chaleureuses. Et nous sommes aussi contents d’avoir participé à en faire la promotion. C’est un projet qui a beaucoup de sens à la fois pour les voyageurs et pour les hôtes.


Infos pratiques : circuits à vélo autour de Nantes (bords de Loire et vignoble nantais)

Où louer un vélo classique ou électrique à Nantes ?

Pour ce voyage à vélo autour de Nantes, nous avons loué des vélos électriques, une carriole ainsi que des sacoches auprès de Bike’n tour. Tout le matériel loué était de qualité et la récupération des vélos à l’intérieur du hall de l’hôtel Ibis tout près de chez nous super pratique. Ce prestataire propose également des balades guidées en vélo dans Nantes et ses alentours.

Plus d’information sur la location de vélo proposée par Bike’n tour

Itinéraire à vélo autour de Nantes

Séjour « vélo dépaysant » et itinéraires à vélo autour de Nantes

L’agence de voyage solidaire Tamadi, en collaboration avec Accueil Paysan, propose 3 boucles de 3 à 5 jours pour leurs séjours « Vélo dépaysant » au départ de Nantes. Ces séjours comprennent le guidage GPS avec l’itinéraire précis qu’il suffit de suivre, les nuitées et la demi-pension dans les différents hébergements à la ferme ainsi que les activités. Tous les hébergeurs sont des acteurs ruraux du réseau Accueil paysan qui œuvre pour une agriculture respectueuse et un tourisme durable.

Z6P 9460

Vous pouvez amener votre propre vélo ou en louer un à Nantes. La distance à parcourir par jour oscille entre 35 et 50 km. Il y a peu de dénivelé sur les parcours. En fonction de votre forme et de votre envie, vous pouvez opter pour un vélo classique ou électrique.

Une fois le GPS remis ainsi que le road book avec toutes les informations pratiques et les coordonnées des hôtes, vous partez en autonomie. Le GPS est programmé pour se remettre sur le bon itinéraire si jamais vous faites un petit détour lors du trajet. En cas de problème, vous pouvez joindre les hôtes ou l’agence Tamadi.

Les circuits à vélo depuis Nantes proposés sont uniques et spécifiques aux séjours. Ils conjuguent différents types de tronçons (itinéraires cyclables à vélo comme la Loire à Vélo, pistes cyclables et petites routes de campagnes). Ils ont été élaborés de manière à éviter au maximum de devoir rouler en partageant la route avec les voitures.

Informations et réservation du séjour dépaysant sur le site de Tamadi

Notre avis sur le séjour vélo dépaysant proposé par Tamadi et Accueil Paysan

Avant même de partir, nous étions déjà séduits par le concept des séjours « Vélo dépaysant » qui allie voyage de proximité, mobilité douce et rencontres avec des personnes engagées. Le vécu de ce séjour n’a fait que confirmer notre première bonne impression.

Concernant l’itinéraire à vélo depuis Nantes, nous avons apprécié qu’il soit varié en terme de typologie de trajets et de paysages. Cela permettait de ne pas du tout s’ennuyer durant les heures de balade en vélo autour de Nantes. Les road books précisent aussi les quelques points d’intérêts sur l’itinéraire où il peut être judicieux de s’arrêter. Comme nous sommes très curieux, nous aurions peut être aimé avoir un peu plus d’infos sur les territoires traversés dans le road book. Nous connaissons très bien ce coin là et nous avons trouvé qu’il manquait parfois quelques points d’intérêts intéressants où un petit crochet pourrait être proposé aux cyclistes.

Chaque jour, les distances sont bien pensées pour avoir le temps d’arriver en milieu d’après midi et pouvoir ainsi réaliser les activités proposées dans les fermes. En ce sens, ce séjour s’adresse vraiment aux personnes qui ont envie de prendre leur temps.

Enfin, le point fort de ce séjour, ce sont réellement les rencontres réalisées chaque jour. Les hôtes impliqués dans le projet sont généreux, accueillants, engagés et passionnants. La diversité de leur profil et parcours permet d’avoir une vision plus large du monde rural, de connaître une multitude de réalités, d’affiner ou même bousculer ses représentations. Nous gardons une forte impression de ces rencontres, elles furent à la fois émouvantes et enrichissantes.

Vous souhaitez visiter la Loire Atlantique ?

Retrouvez notre guide complet

et

Tous nos carnets de voyages

Ce séjour a été réalisé en collaboration avec Tamadi voyages et Accueil paysan pour lesquels nous avons réalisé du contenu. Nos propos n’en demeurent pas moins fidèles à notre ressenti et notre expérience.