On dit toujours que les cordonniers sont les plus mal chaussés et c’est bien vrai. Amoureux des marais et des étendues humides peuplées d’oiseaux, nous n’avions jamais visité le marais de Brière alors qu’il est tout près de chez nous.

Nous avons réparé avec brio ce manquement lors d’un week-end ressourçant entre Guérande et marais, en collaboration avec Gîtes de France Loire-Atlantique. Après le Marais poitevin et les troglos autour de Saumur, c’est le troisième volet de ces découvertes en Pays de la Loire.

Durant ce séjour, vous verrez, la nature nous a sacrément gâté. Avant de vous raconter ce week end à Guérande et dans ses environs, laissez-moi vous distiller quelques informations importantes sur ce territoire singulier qu’est le Parc naturel régional de Brière.

briere 3195 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Le marais de Brière, un territoire singulier à bien des égards

Qui dit Parc naturel régional dit nécessairement un lien fort entre l’Homme et la nature, des interactions et une volonté de préserver les milieux, de vivre en synergie avec eux.

Le marais de Brière a de tout temps été un milieu à la fois prolifique et hostile. Il n’était pas aisé d’y vivre, pourtant les Hommes s’y sont adaptés et ont développé des activités leur permettant d’en tirer parti tout en le protégeant. C’est ainsi que les Briérons (habitants de la Brière) vivaient grâce à leurs bêtes qui pâturaient dans le bocage, utilisaient le roseau pour leur maison et extrayaient la tourbe.

Ces conditions de vie rudes ont forgé une identité forte. Ce sentiment d’appartenance à un territoire hors norme est aussi ce qui a permis de le sauvegarder. Depuis longtemps des projets d’asséchement du marais ou d’exploitation auraient pu signer la fin de ces étendues naturelles. Mais c’était sans compter sur la mobilisation des habitants qui sont aussi les propriétaires du marais.

briere 3106 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

En effet, le marais est ce qu’on appelle un indivis. C’est à dire qu’il appartient de manière indivisible aux habitants des 21 communes du marais. Quand cette particularité administrative est né au XVe siècle, c’était une époque où il fallait un seigneur pour posséder des terres, mais ce n’était pas le cas en Brière. Ceci explique pourquoi encore aujourd’hui les briérons sont si attachés au devenir et à la gestion du territoire. Ils en sont depuis très longtemps les garants. Aujourd’hui, il y a un représentant pour chaque commune. Il siège dans une commission où est également présent le parc naturel régional de Brière.

Cette identité, on la retrouve aussi très nettement dans l’architecture. Depuis le XVIIe siècle, les maisons se parent de toits de chaume inspirés tout simplement de la nature et des roseaux qui s’épanouissent dans le marais.

C’est cette richesse naturelle et traditionnelle que nous sommes venus chercher. En route pour une visite de la Brière.

Un gîte insolite près de Guérande

Pour ce week-end à une heure de notre appartement, nous avons opté pour un gîte insolite situé près de Guérande, aux portes du marais de Brière. A notre arrivée, sa façade obscure et texturée contraste avec un ciel bleu azur. La maison est en effet recouverte de bois brulé. C’est la première fois que nous en voyons et j’aime instantanément ce style qui tranche.

Coralie, la propriétaire tient à nous raconter l’histoire de ce gîte et la raison de l’utilisation de cette technique venant du Japon. Au delà de l’esthétisme, le bois brulé est une technique écologique. Il a de nombreuses propriétés comme une meilleure résistance aux intempéries. Il est aussi imperméable et résistant au feu, aux moisissures et aux insectes.

briere 2878 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Ce gîte est situé à quelques encablures de Terre de Sel et des marais salants. La propriétaire nous déplie une carte des environs pour nous indiquer de jolis spots nature à découvrir dans les marais salants. A peine les valises posées, nous reprenons la voiture pour suivre ses conseils.

Les spots indiqués sont vraiment bien planqués. Nous devons nous y reprendre à plusieurs fois pour trouver le bon chemin. Mais l’égarement a du bon. Les marais salants sont des refuges pour les oiseaux. Dans la lumière dorée de cette fin de journée, échasses blanches et avocettes élégantes évoluent tranquillement. Quel spectacle magique. Après avoir mitraillé et bien rempli la carte mémoire, Hélio nous remet sur le droit chemin. Il n’a pas oublié que nous devons trouver notre spot apéro : le lieu où marais salant et plage se réunissent.

briere 2879 - Les globe blogueurs - blog voyage nature
briere 1133575 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Nous le trouvons enfin ! Quelques habitués sont déjà là pour profiter du soleil déclinant. Et nous allons d’ailleurs faire de même car nous avons apporté tout ce qu’il faut pour nous restaurer devant ce spectacle. Tandis qu’Hélio et Seb partent cueillir quelques suppléments naturels (salicornes et oreilles de cochon), je profite de la vue sur Batz-sur-mer qui apparait au loin tel un mirage. La morale de l’histoire ? Il faut toujours écouter les locaux. Ils connaissent les pépites magiques de leur territoire.

briere 1133643 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Enivrés d’air iodé, nous passons notre première nuit au gîte avant d’entamer notre exploration du Parc naturel régional de Brière.

Guérande, aux portes du marais de Brière

Avant d’aller dans la Brière, une petite visite de Guérande s’impose. Cette cité médiévale est entourée de marais. D’un côté les marais salants dont la mosaïque colorée est bien connue, de l’autre le marais de Brière et ses canaux serpentant dans un dédale végétal.

Le cœur de Guérande est protégé par des remparts, on y accède notamment par la porte Saint Michel, qui fait déjà forte impression. A peine traversée, l’atmosphère change, les ruelles tortueuses et pavées nous plongent dans une autre époque. Nous flânons au hasard, ou presque. Quelques emplacements de géocaching occupent notre loustic un moment. Notamment autour de la collégiale Saint-Aubin. N’hésitez pas à y entrer mais aussi à en faire le tour.

Vous découvrirez des personnages en fonte représentant des métiers ou corporations d’antan. Elles datent de 2005 et ont été réalisées par un artiste breton, Nicolas Fedorenko. Au delà de leur esthétisme que j’aime beaucoup, je m’en suis servie d’une manière ludique en proposant à Hélio de retrouver des personnages en particulier, ou deviner le métier représenté.

En parlant de visite avec un enfant, sachez que l’office de tourisme propose un livret jeux ludique et gratuit spécialement conçu pour eux. Vous pouvez le chercher directement à l’office de tourisme ou le télécharger. Les adultes quant à eux trouveront des panneaux explicatifs disséminés dans Guérande intra-muros.

Guérande est aussi un lieu de tentation avec ses nombreuses boutiques tantôt gourmandes, tantôt artisanales. Leurs façades colorées attirent notre attention sur des édifices remarquables, des maisons à pans de bois et autres curiosités architecturales.

Les marais salants de Guérande, incontournables !

Bien sûr, il est impossible de parler de Guérande sans évoquer les marais salants. Ce week-end ci, nous ne les avons pas visité, mais nous avions un an auparavant été visiter Terre de Sel. Ce site propose un lieu d’exposition très complet sur les marais salants, une passerelle en hauteur pour les contempler et propose des visites commentées. On y apprend le métier de paludier, l’entretien des marais salants et leurs singularités écologiques. Les visites sont possibles toute l’année.

Comme notre gîte « le bois brûlé » était situé à 5 minutes à pied de Terre de Sel, nous en avons profité pour aller nous y balader au coucher du soleil. Des chemins entre les marais salants permettent de s’y balader librement. N’oubliez pas que ce sont à la fois des lieux de refuges pour les oiseaux et le gagne pain des paludiers. Il est donc primordial de rester sur les chemins, être silencieux (pour les oiseaux) et respecter les installations éventuelles. . En été, on peut voir les jolis monticules de sel.

briere 3330 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Visiter Terre de Sel à Guérande

Accès : ouvert toute l’année. Terre de Sel est situé à Guérande, il est facile à trouver avec google maps et est très bien indiqué dans la ville.
Tarifs : exposition – 4 € pour les adultes ; 2 € pour les 3-15 ans. Visite guidée des marais salants (de 45 min à 3h) – 9,50-13,50€ pour les adultes ; 4-8€ pour les enfants.
Activités proposées : exposition sur la culture du sel, visites guidées dans les marais salants
Informations pratiques (horaires, activités …) : Terre de Sel

briere 2968 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Découvrir le marais de Brière en chaland

Il est temps pour nous d’aller visiter le marais de Brière. Ces 20 000 hectares de zones humides sont la résultante des variations importantes du niveau de la mer durant des siècles. Peu à peu s’est formée cette cuvette remplie d’eau douce et parsemée d’îlots. La tourbe s’y est accumulée, car auparavant de grandes forêts de chênes s’y épanouissaient.

Pour prendre pleinement conscience de la particularité de cet écosystème et de son histoire, je vous conseille de l’explorer à bord d’un chaland (une barque traditionnelle). Plusieurs prestataires proposent cette activité, nous avons choisi l’Arche Briéronne car il fait partie des acteurs de la marque « Valeurs Parc naturel régional » ce qui garantit d’avoir une prestation authentique et respectueuse de l’environnement.

briere 3220 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Au fil de l’eau, nous avons ainsi pu constater d’une part la biodiversité extraordinaire du marais. Que ce soit pour la flore, mais aussi pour la faune. Ce jour là, les oiseaux nous ont fait l’honneur de leur présence. Je ne suis pas prête d’oublier le vol narquois du balbuzard pêcheur au dessus de nos têtes, l’élégant défilé des spatules, le séchage collectif des cormorans ou le vol agile des hirondelles.

Le guide profite de la balade pour nous raconter le lien étroit entre les Hommes et le marais. Ce paysage serait très différent aujourd’hui si l’Homme n’était pas intervenu. En l’entretenant, en y élevant des bêtes, en exploitant la tourbe ou le roseau, il a permis à ce milieu de rester ouvert.

Autrement, la forêt s’y serait de nouveau installée. Cette intervention humaine se voit particulièrement au niveau des immenses canaux qui semblent se perdre à l’infini.

briere 3227 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Si aujourd’hui il y a moins d’élevage et d’activités humaines dans le marais, il continue à être entretenu pour préserver cet écosystème riche en biodiversité et permettre qu’on puisse s’y déplacer. Les amoureux de la nature peuvent ainsi profiter de ce bel espace naturel protégé par les habitants et par le fait d’être inscrit comme Parc naturel régional.

briere 3025 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Pour compléter la visite du marais de Brière, nous sommes cette fois-ci montés à bord d’une calèche pour faire le tour du village de Saint-Lyphard. Une manière de découvrir l’architecture singulière et reconnaissable de la Brière avec ses belles maisons en toit de chaume (chaumières). Un patrimoine qui fait l’objet de programmes pour être préservées.

Il faut notamment favoriser la transmission de ce savoir-faire particulier, aider les propriétaires à entretenir leurs toits de chaume et encourager la création de nouveaux sur les constructions récentes. J’espère que dans plusieurs décennies, ces chaumières seront toujours, là car elles font partie intégrante de l’identité de ce territoire.

Visiter le marais de Brière en chaland et en calèche avec l’Arche Briéronne

Accès : l’Arche Briéronne et son embarcadère se trouve dans le village de Saint-Lyphard au niveau du port de Bréca.
Tarifs : promenade en chaland guidée ; 9,50€ pour les adultes ; 4,50€ pour les 3-12 ans. Balade en calèche ; 9,50€ pour les adultes ; 4,50€ pour les 3-12 ans. Promenade en chaland + calèche ; 17 € adulte, 7€ enfant.
Informations pratiques (horaires, activités…) : l’arche Briéronne

Visite de Kerhinet, le village typique du marais de Brière

Pour se rendre pleinement compte du patrimoine bâti du marais de Brière, nous partons en direction de Kerhinet. Ce village briéron de 18 chaumières a fait l’objet d’une restauration de la part du Parc naturel régional de Brière dans les années 70. Aujourd’hui, c’est un musée à ciel ouvert pour découvrir cette architecture atypique avec ses toits en chaume.

briere 3136 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Avant d’y flâner, nous déjeunons à l’auberge de Kerhinet située au cœur du village, et installée bien sûr dans une chaumière. Une pause gourmande avec de bons produits de terroirs, rien de tel pour se redonner de l’énergie pour la suite de la journée. Après ce repas, nous déambulons de maison en maison, toujours sous le charme de l’atmosphère qui se dégage de ces chaumières.

Aujourd’hui elles ne sont plus habitées à l’exception de quelques-unes. Certaines conservent néanmoins des activités. Dans l’une d’elle on trouve la maison du Parc, un endroit stratégique pour s’informer sur le Parc naturel régional de Brière, avoir des informations sur les balades et activités à faire.

Juste à côté, la chaumière des saveurs et de l’artisanat propose un large choix de produits locaux et présente les créations des artisans briérons. J’ai particulièrement apprécié le travail réalisé à partir du morta. Il s’agit de bois fossilisé provenant du marais (différent de celui de la photo d’après).

Vous pouvez également suivre l’un des deux sentiers d’interprétation du village de Kherinet. 12 panneaux apportent des compléments d’information sur les paysages rencontrés (le verger, la mare…), ainsi que sur l’architecture et les traditions. Les panneaux sont agréables à parcourir, joliment illustrés et ludiques.

Certains proposent des manipulations ou d’autres trouvailles interactives. Une belle idée pour permettre aux visiteurs d’en apprendre davantage, à son rythme. Durant notre passage, il y avait également une exposition photo magnifique sur les façades des maisons.

Il est très facile de se repérer dans le village. Vous pouvez aussi télécharger la carte de Kerhinet pour être sûr de ne rien manquer.

Visiter le village de Kerhinet

Accès : le village de Kerhinet est situé sur la commune de Saint-Lyphard. Il est ouvert toute l’année.
Activités proposées : sentier d’interprétation en libre accès, auberge de Kerhinet (restaurant), maison du Parc (informations), chaumière des saveurs et de l’artisanat, animations ponctuelles en saison (notamment un marché)
Mon astuce : pour profiter au maximum du village, déjeunez à l’auberge de Kerhinet ou emportez votre pique-nique. Il y a une aire prévue à cet effet.
Bon à savoir : il y a un parking pour se stationner facilement. Tout le village est piéton et accessible aux poussettes et fauteuils roulants.
Informations pratiques (horaires, activités…) : Parc naturel régional de Brière

Traditions du marais de Brière sur l’île Fedrun

On poursuit notre balade dans le marais de Brière sur l’île Fedrun. Comme son nom l’indique, ce territoire est entouré par l’eau du marais. Aujourd’hui un pont relie l’île et on peut y accéder facilement à pied, à vélo ou en voiture.

Une fois garés, nous décidons d’en faire le tour en suivant un sentier d’interprétation. Des silhouettes en métal facilement repérables apportent des informations sur la vie des habitants. Il faut se perdre un peu dans les petites allées qui mènent au bord de l’eau pour saisir pleinement la particularité de ce village et trouver les panneaux.

Pour démarrer la visite, je vous conseille de vous rendre d’abord à la maison du parc de l’île Fédrun qui vous aiguillera sur le lieu de départ du sentier d’interprétation (seuls on a un peu galéré !). Deux sites complètent cette immersion briéronne. Le premier est la chaumière briéronne qui reconstitue une chaumière traditionnelle au début du XXe siècle avec les objets et mobilier de l’époque. Le deuxième est le musée de la maison de la mariée. On y raconte l’histoire des ateliers de confection de fleurs en cire installés à Saint Joachim. Le musée expose aussi une collection de 200 globes et couronnes de mariées.

Malheureusement, ces deux lieux étaient fermés lors de notre passage. Il faudra qu’on revienne pour en profiter ! Pour éviter de trouver portes closes, vérifiez bien les horaires et les modalités d’accès auprès de la maison du parc de l’île Fedrun.

Pour se consoler, nous sommes entrés dans une maison en libre accès, une sorte de musée personnel à l’entrée de l’île. Nous y avons découvert des outils et objets du quotidien du XXe siècle.

Visiter l’île Fedrun

Accès : l’île Fedrun est située sur la commune de Saint-Joachim
Activités proposées : sentier d’interprétation, maison de la mariée, la chaumière briéronne
Mon astuce : préparez votre visite grâce à la maison du Parc
Informations pratiques (horaires, activités…) : Maison du Parc de l’île Fédrun

Un dernier regard sur le marais de Brière au belvédère de Rozé

La fin de week-end s’annonce, mais nous ne pouvons résister à l’appel d’un dernier stop pour finir en beauté cette découverte du marais de Brière. Pour cela, nous avons choisi de monter au belvédère de Rozé.

Il a été installé récemment (fin 2020), alors cela nous rend encore plus curieux. Nous allons vérifier si cela vaut la peine de gravir les 128 marches qui mènent à son sommet. Sans faire de suspens, je peux déjà vous dire que oui ! Même si la météo n’était pas optimale lors de notre passage, ce point de vue permet de saisir en une fraction de seconde toute l’immensité du marais de Brière. Pour ceux qui ne peuvent pas monter, un périscope a été mis en place pour bénéficier tout de même du panorama.

briere 3474 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

De là, on voit un des canaux partir dans le marais, quelques barques sont accostées sur le quai et je ne me lasse pas de cette poésie de l’ordinaire. A force de voir des personnes se balader le long du canal de rozé , nous descendons à notre tour pour nous promener. Le chemin mène au site Pierre Constant de la réserve naturelle régionale du Marais de Brière.

Le sentier de la réserve est accessible uniquement accompagné d’un guide. En revanche, l’observatoire ornithologique est accessible l’été en journée. Le temps étant capricieux, on remet à une prochaine fois cette balade ornithologique. Cela ne nous empêche pas de profiter encore quelques instants des vastes étendues et du chant des oiseaux retentissant aux alentours.

briere 1133714 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

De précieux instants distillés par le marais de Brière avant de rentrer à la maison.


Guide pratique tourisme – Visiter Guérande et le marais de Brière

Comment se rendre à Guérande et dans le marais de Brière ?

La gare la plus proche du marais de Brière est la Baule-Escoublac ou le Croisic, qui se situe à environ 3h de Paris et 50 minutes de Nantes. Ensuite, vous pouvez vous déplacer en voiture ou même réaliser cet itinéraire à vélo (pour la boucle partant de la baule et passant par les différents points d’intérêt de l’article, il faut compter environ 70 km). Dans ce cas-là, prévoyez plutôt un long week-end en itinérance.

briere 3197 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Où se loger pour visiter le marais de Brière ? Avec Gîtes de France !

Je le disais au début de l’article, nous avons encore une fois trouvé un bel hébergement grâce à gîtes de France (Loire Atlantique cette fois-ci). Le gîte du bois Brûlé se compose en fait de deux gîtes reliés par un hall, qui peuvent être loués ensemble ou séparément. Nous avions une des deux parties disposant de 2 chambres, d’un vaste salon-cuisine et d’une terrasse privative. Nous avons eu un coup de cœur pour cette rénovation surprenante en bois brulé.

Coralie, la propriétaire, a été d’excellent conseil pour nous suggérer de beaux spots à découvrir. Au sein du gîte, il y a également beaucoup d’informations touristiques, de cartes etc. pour préparer son séjour. L’emplacement était idéal. Situé entre Guérande et le marais de Brière, c’était top pour rayonner facilement entre terre et mer. De plus, comme il est à 5 minutes à pied des marais salants de Guérande, c’était super facile de se relayer le soir pour contempler le coucher du soleil pendant que l’autre veillait sur Hélio.

Et pour finir, le gîte était très confortable, spacieux et avec tout l’équipement nécessaire pour passer un bon moment.

Informations et réservation au gîte du Bois brûlé

Retrouvez également plein d’autres belles adresses en Loire-Atlantique sur le site de Gîtes de France.

briere 1133841 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Que faire à Guérande et les marais salants ?

  • Flâner dans la ville forte
  • Faire le tour des remparts
  • Découvrir les artisans et artistes
  • Peaufiner ses connaissances sur la culture du sel et les paludiers à Terre de Sel
  • Randonner dans les marais salants de Guérande
  • Observer les oiseaux dans les marais salants
  • Contempler le soleil couchant à Sissable (vue sur Batz-sur-mer)

Non loin de Guérande, je vous recommande aussi d’aller faire un tour à Piriac, un très joli village dont le littoral réserve de belles surprises.

Découvrez Piriac, une petite cité de caractère en Loire-Atlantique

La Loire-Atlantique est aussi un département idéal pour s’initier à de nombreuses activités nautiques en mer ou en eaux douces.

Que faire dans le marais de Brière ?

On peut explorer les différentes facettes du marais de Brière (historique, culturelle, naturelle) de multiples façons. Voici quelques idées non exhaustives :

  • Se promener en chaland ou en calèche dans le marais
  • Visiter le village typique de Kerhinet
  • Faire le tour de l’île Fedrun et découvrir les traditions briéronnes
  • Monter en haut du clocher de Saint Lyphard
  • Visiter le château de Ranrouët
  • Observer les oiseaux (voir juste après)

Où observer des oiseaux dans le marais de Brière ?

briere 1133796 - Les globe blogueurs - blog voyage nature
  • Réserve Pierre Constant
  • La maison Grolle
  • Port de Bréca
  • La Chaussée neuve
  • Lors d’une balade en chaland
  • L’estuaire du Mès (Vasières de Pen Bé, Traict du Rostu) : nous sommes aussi allés dans ce coin qui est très joli. Un aperçu du côté littoral du marais de Brière.

Plus de détails et d’idées sur la brochure du Parc naturel régional de Brière « Où observer les oiseaux ? »

Visiter le Parc naturel régional de Brière

Les lieux et activités présentés dans cet article ont eu lieu au sein du Parc naturel régional de Brière. Derrière cette appellation il y a une démarche concertée entre les différents acteurs du territoire dans le but de mettre en place des stratégies de développement durable, notamment sur le volet touristique.

Pour mettre en avant les prestataires d’activités, producteurs, restaurateurs et hébergeurs impliqués tout particulièrement dans une démarche de tourisme responsable, la fédération des Parcs naturels régionaux à créée la marque « Valeurs Parc naturel régional ». Si vous souhaitez voyager de manière responsable, n’hésitez pas à privilégier ces acteurs. Un logo « Valeurs Parc naturel régional » vert et blanc présent dans leurs établissements ou sur leur site internet permet de les distinguer. Vous pouvez aussi les retrouver sur la carte interactive site du Parc naturel régional de Brière.

Plus d’informations sur le Parc naturel régional de Brière

Ce séjour a été réalisé en partenariat avec Gîtes de France Loire-Atlantique et le Parc naturel régional de Brière. Nous les remercions pour leur confiance.

Envie d’explorer davantage ?

Découvrez notre guide complet pour organiser vos visites en Loire-Atlantique

Soyez sympas, ne gardez pas tout pour vous ! Partagez ;)


Soyez foudingues, abonnez-vous à notre newsletter !


    [honeypot email-756 move-inline-css:true]

    En vous abonnant à notre newsletter, vous acceptez notre politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.