Le Costa Rica est réputé pour son or vert : la forêt, ainsi que la biodiversité qui l’anime. Mais ce pays possède aussi un or bleu tout aussi précieux : l’océan pacifique et la mer des Caraïbes.
Celui ci abrite une faune particulièrement riche et des animaux mythiques qui fascinent les enfants comme les plus grands. Parmi eux, les tortues. Voici notre guide pour observer les tortues du Costa Rica selon la saison et les espèces dans les meilleures conditions.

Les 6 espèces de tortues marines présentes au Costa Rica

Au Costa Rica, il est possible d’observer 6 espèces différentes de tortues marines (sur les 7 existantes dans le monde) en fonction des saisons et des lieux (la 6e espèce présente au Costa Rica est très rare et difficile à observer). Avant de vous dévoiler les spots d’observation, faisons connaissance avec elles.

La tortue verte (Chelonia mydas)

tortue verte
Tortue verte – Crédit photo Wikicommons

Surement une des plus connues car sa stature est imposante (plus 1m de long et 150 kg à son actif), elle n’est présente au Costa Rica que sur la côte caraïbes, notamment à Tortuguero. Sa carapace est d’un brun olive. C’est une des rares tortues marines à venir prendre le soleil sur la plage. Sa fréquence de reproduction se situe dans l’intervalle de 3 à 6 ans. Cette tortue a la particularité de venir se reproduire sur la plage où elle est née. Détail que je trouve absolument fascinant, difficile de comprendre comment cet animal peut avoir cette forme de mémoire et retrouver ainsi un lieu. Nous avons eu la chance d’en voir un très beau spécimen, qui a nagé tout près de nous dans le sanctuaire aux tortues près de Port Barton aux Philippines.

La tortue Caret ou tortue imbriquée (Eretmochelys imbricata)

tortue caret
Tortue Caret – Crédit photo Wikicommons

Plus petite et surtout moins lourde que la tortue verte, la tortue imbriquée est aussi appelée tortue Caret (à ne pas confondre avec la tortue Carouanne dont le nom latin est Caretta caretta). Elle est également présente sur toute la côte des Caraïbes sur les spots mentionnés plus bas. Elle se distingue par ces belles écailles brunes dont une rangée est disposée en dents de scie sur la carapace. C’est d’ailleurs pour ces écailles splendides qu’elle est actuellement en voie d’extinction. Elle a aussi un bec légèrement allongé et crochu. Elle ne se reproduit que tous les deux ou trois ans (en moyenne). Ces mesdames peuvent augmenter ou réduire leur fréquence de reproduction. Les bébés tortues ont la vie dure car on estime que seul 1 sur 1000 survivra jusqu’à l’âge adulte. Nous avons eu la chance d’assister à la libération de bébés tortues caret au Nicaragua et ce fût un moment particulièrement magique.

La tortue noire ou tora (Chelonia agassizi)

tortue noire
Tortue noire – Crédit photo : Steven Gerner

De carrure importante (presque 1 m et 100kg), c’est surtout par la couleur de sa carapace qu’elle est reconnaissable. Comme son nom l’indique, elle est noire. Elle est présente au Costa Rica dans la province de Guanacaste sur la côte pacifique. Elle peut pondre jusqu’à 100 oeufs. Des études génétiques montrent que ce type de tortue est très proche des tortues vertes. Au point qu’il existe un désaccord entre les scientifiques. Pour certains il s’agit d’une espèce distincte, pour d’autres il s’agit d’une sous-espèce de la tortue verte.

La tortue olivatre ou de Ridley (chelonia olivacea)

Tortue de Ridley
Tortue olivatre ou de ridley – Crédit photo Domaine public

Plus petite que ses voisines, la tortue de Ridley mesure aux alentours de 60-70 cm. Leur dossière est plutôt grisée et verte, elle est davantage aplatie que celle de la tortue verte. Avec son bec puissant, elle est capable de manger des crustacés, coquillages et poissons. Elle est menacée par la pêche industrielle ainsi que la pollution. Au Costa Rica, il existe un programme de protection de son habitat de reproduction près de Jaco sur la plage Hermosa.

La tortue Luth (Dermochelys coriacea)

Tortue Luth
Tortue Luth – Crédit Photo Wikicommons

La tortue Luth est sans doute une des plus impressionnantes. Tout d’abord par sa taille (1m60) et son poids (jusqu’à 350kg) mais aussi par la forme surprenante et sombre de sa carapace. Elle n’a pas d’écailles, mais plusieurs lignes en relief forment une carapace avec des stries. Elle n’est présente sur les côtes qu’au moment de la reproduction et de la ponte (qui survient tous les 2 à 4 ans). La température d’incubation des oeufs déterminera le sexe de la progéniture. Autour de 29° nous avons des mâles et des femelles, mais en dessous que des mâles et au dessus que des femelles.

La tortue caouane ou carette (caretta caretta)

C’est une tortue que l’on confond souvent avec la tortue imbriquée. Je n’en parlerais pas trop ici car il y est très rare de la voir au Costa Rica.

Où et quand observer les tortues au Costa Rica

Les tortues marines sont principalement observables sur les plages du Costa Rica pendant les périodes de ponte qui varient en fonction des espèces. Les moments les plus sympas sont les périodes d’éclosion des oeufs quand on peut apercevoir des bébés tortues faire leur premier grand saut dans la mer.

Zone pacifique, Punta Arenas, péninsule d’Osa (Corcovado)

Sur la côte pacifique, vous verrez essentiellement deux espèces de tortues à savoir la tortue Luth et celle de Ridley.

Pour les tortues luth, la période de ponte se situe entre septembre à mars (pic d’octobre à décembre) pour la côte pacifique. Pour les tortues de Ridley, il s’agit de la période entre juin et janvier.

  • Bahia rincon (drake) – Corcovado: tortue imbriquée (caret), tortue Ridley (olivatre) et sporadiquement tortue luth
  • Playa Hermosa et Matapalo : tortue luth, sporadiquement (avril à janvier)
  • Playa cabuyal, playa Minas et playa nombre de jesus : tortue tora, période de ponte d’octobre à mars (observation assez difficile)

Zone pacifique, Guanacaste

  • Playa nancite : il s’agit d’une plage où l’on peut observer les tortues de Ridley (olivatre) principalement de juillet à décembre. Pour accéder à cette plage, il est nécessaire d’avoir un permis spécial. Elle est située dans le parc de santa rosa dans le nord du Guanacaste
  • Playa grande : située dans le parc national de las baulas de Guanacaste, ce sont les tortues luth qui sont à l’honneur principalement entre fin octobre et la mi-février. Les meilleurs mois d’observation sont ceux de décembre et janvier. La tortue de Ridley peut également être observée toute l’année.
  • Playa langosta : tortue luth
  • Playa ventanas : tortue luth et Ridley
  • Playa naranjo : tortue tora, période de ponte d’octobre à mars et tortue luth, de septembre à mars
  • Playa ostional : on peut y voir des tortues de Ridley ou olivâtre toute l’année mais la meilleure période se situe entre août et septembre. C’est ici que se produit un phénomène exceptionnel, les « arribadas ».

Le cas spécifique des arribadas sur la plage d’ Ostional

Les arribadas sont des arrivées massives de milliers de tortues en même temps pendant quelques jours.  Elles se produisent une à deux fois par mois entre août et septembre et dure quelques jours. Elles sont donc difficiles à prévoir. Si vous ne voulez pas ratez ce moment, il faudra donc prévoir de rester longtemps dans le coin pour saisir votre chance. Un bus qui part de Santa Cruz dépose à Ostional tous les jours.

La plage est surveillée par un garde et vous devrez aller à sa rencontre et payer le droit d’entrée de 10$ avant de pouvoir y aller. Cette plage pouvant être difficile d’accès durant la saison des pluies, des excursions sont organisées et peuvent se planifier directement à partir de votre hôtel.

Ce projet d’écotourisme, étonnamment, autorise aux habitants de récolter des œufs de tortues mais seulement au début d’une arribada. On pourrait s’en offusquer mais en fait les scientifiques ont constaté que les premiers œufs pondus lors d’une arribada sont détruits par les autres tortues lorsqu’elles creusent pour pondre elles mêmes. Ainsi le prélèvement par l’homme d’un quantité réglementée ne porte pas préjudice aux tortues. Au contraire, car en contrepartie, la population d’Ostional est invitée à protéger les tortues, surveillée et maintenir en état la plage.

Les arribadas victimes de leur succès
Les arribadas ont ces dernières années attiré de nombreux visiteurs. Malheureusement, nombre d’entre eux ne sont là que pour le côté spectaculaire du phénomène plus que par amour de la nature. De nombreux comportements ont perturbé la ponte des tortues et leur bien être. Si vous aimez ces animaux et que vous souhaitez favoriser leur reproduction et donc la survie de leur espèce, s’il vous plait adoptez des comportements responsables. Ne vous approchez pas trop près des animaux (un selfie de plus, à quoi bon ?), faites attention à ne pas écraser des œufs et surtout vérifiez que la compagnie qui vous emmène pour l’observation a de bonnes pratiques et est respectueuse des animaux.

Zone Caraïbes : tortue verte, tortue caret, tortue lora et tortue luth (Tortuguero, Cahuita, Manzanillo…)

Du côté Caraïbes, quatre espèces différentes sont visibles. La tortue verte dans la période de juin à octobre, la tortue Caret entre avril et juin et la tortue Luth de mars à Juillet. Plus rarement, la tortue caouanne est observée à Tortuguero.

  • Parc national de Tortuguero : ce parc national, comme son nom l’indique, est l’endroit idéal pour observer des tortues puisque 4 espèces  (verte, caret, luth et plus rarement tortue caouanne) peuvent être observées. La saison d’observation se situe entre mars et fin octobre. L’éclosion des œufs se fait entre avril et le 15 décembre. Les visites se font en groupe avec un guide. Pour trouver comment rejoindre le parc de Tortuguero, rendez vous sur notre article itinéraire du Costa Rica.
  • Parc national de Manzanillo (playa manzanillo, mona, gandoca, cahuita) : on peut y observer la tortue caret (imbriquée) entre avril et octobre. La tortue luth est observable de mars à juin (meilleurs mois avril et mai).

Si vous ne deviez que retenir deux spots : Tortuguero sur la côte Caraïbes, l’endroit parfait pour l’observation d’un grand nombre d’espèces de tortues. Ostional sur la côte pacifique pour les arrivées massives, les arribadas (mais attention, les périodes sont courtes et difficiles à prévoir).

Informations pratiques – observer les tortues du Costa Rica

Agences pour l’observation des tortues au Costa Rica

Pour ces différents spots, plusieurs compagnies peuvent proposer leurs services pour l’observation des tortues. Nous vous conseillons de faire jouer la concurrence pour vous assurer de partir avec celui qui aura la démarche la plus respectueuse. Dans certains lieux comme Tortuguero, l’observation est bien balisée, ailleurs cela plus être plus délicat.  Les conditions d’accès aux plages sont strictement réglementées afin de protéger les tortues alors respectez les.

Meilleure saison pour observer les tortues au Costa Rica

Théoriquement, il est possible d’observer des tortues toute l’année au Costa Rica. Il faudra juste choisir le bon endroit en fonction de la saison. Les saisons d’observation que j’ai mentionné sont indicatives car la nature est parfois capricieuse et le comportement des animaux peut évoluer. Gardez à l’esprit que même si vous partez pour une sortie observation de tortues vous pouvez revenir bredouille.

Du côté Caraïbes, en regroupant les informations je dirais plutôt entre mars et novembre.

Du côté Pacifique, je dirais toute l’année avec une préférence pour les mois d’août et septembre puis jusqu’à janvier (pour être dans une période où vous pouvez observer deux espèces différentes de tortues).

Quelques conseils pour observer les tortues de manière respectueuse

  • N’éclairez pas les tortues (cela les désoriente), sauf lampes rouges spécialement dédiées à l’observation de nuit
  • Restez dans les sentiers indiqués par les guides pour éviter d’écraser des œufs
  • Respectez le silence afin de garantir le bien être des tortues, sans quoi elles iraient pondre ailleurs, sur des sites peut être moins propices à leur reproduction
  • Ne touchez pas les tortues ou les œufs (vous pourriez leur transmettre des maladies fatales pour elles)
  • La nature est déjà belle par elle même, évitez les selfies ou les photos « sensationnalistes » qui propagent l’idée que l’observation des animaux est une attraction comme une autre

Photo de couverture :pxhere

Retrouvez tous nos carnets de voyage sur le Costa Rica ! Dont la visite des superbes réserves de Manuel Antonio , de Monteverde ou bien encore notre guide pour observer les baleines au Costa Rica.

Vous avez aimé ? Alors ne gardez pas tout pour vous, partagez ;)


Soyez foudingues, abonnez-vous à notre newsletter !