Le parc naturel des deux Ourthes s’étalant entre Gouvy et Amberloup, c’est selon nous le cœur de l’Ardenne belge. Lors de nos deux voyages dans cette région (au printemps et en automne), nous avons exploré le territoire à la recherche de ses plus beaux trésors. Ainsi, nous avons découvert des villages typiquement ardennais qui s’accrochent à des paysages faits de forêts, de prairies, de tourbières et de champs.

Nous vous emmenons en balade avec nous, du lac Nisramont au plateau des tailles en passant par le point de vue du Hérou.

campagne luxembourg

Le lac de Nisramont, randonnée et packraft

Lors de notre première visite sur le lac de Nisramont, nous avions suivi une petite partie du sentier de l’escarpardenne qui longe le lac. Notre fils était jeune et nous avions préféré jouer aux contemplateurs attendris devant la moindre vrille végétale et les infimes rayons du soleil perçants la canopée.

 

Cette fois ci, en automne, nous avons une nouvelle fois randonné, mais dans le but de tester une nouvelle activité : le packraft. Dans le village d’Ollomont, nous traversons des rues bordées de maisons de campagne chaleureuses et nous longeons des prairies dédiées à l’élevage. Déjà la forêt aux teintes orangées s’annonce, nous reconnaissons ce paysage, mais il est doux de profiter des nuances ocrées de l’automne. C’est une autre facette qui se dévoile et c’est pour celle ci que nous avions tant envie de voyager à cette saison.

Dans notre sac à dos, un étrange engin, un packraft (une sorte de canoë gonflable), attend d’être déplié. Notre guide distille ses explications avec patience, il faut libérer cet amas de plastique et le gonfler grâce à un sac que l’on remplit d’air. Le coup de main pris, notre embarcation gonflable est prête pour la mise à l’eau. Nous nous lovons à trois, nos gestes sont doux, nous profitons de la sérénité au ras de l’eau.

La flamboyance des arbres se reflète dans l’eau, des oiseaux passent et les rires fusent, preuve que nous passons tous un très beau moment. Le doux courant sur l’Ourthe et nos coups de pagaie nous mènent jusqu’au barrage de Nisramont. C’est ici que nous retournons à terre pour ranger les packrafts et reprendre la randonnée.

Nous avons beaucoup aimé cette activité respectueuse de l’environnement et très accessible (le packraft se glisse dans un sac de rando et ne pèse que quelques kg). L’ensemble est très stable et à aucun moment nous n’avons eu peur pour notre fils de 4 ans. Avec un peu de pratique, je pense que la prochaine fois nous arriverons même à en ressortir complètement secs.

Au retour, nous devions emprunter un sentier passant par le Hérou, un point de vue renommé dans la région. Malheureusement, la présence de chasseur lors d’une battue a contrecarré nos plans. C’est un des désavantages de voyager en Automne en France et en Belgique, il faut toujours être vigilant aux zones et périodes de chasse…

Ma revanche sur le point de vue du Hérou, c’est que je suis têtue !

Frustrée, je le suis à ce moment là. Il faut vous imaginer qu’un an et demi plus tôt nous avions cherché le point de vue du Hérou, un jour de pluie brumeuse. Le temps nous avait dissuadé d’emprunter le sentier. Cette fois-ci, pas question de manquer ce point de vue. Notre hébergement n’étant pas loin, nous décidons d’y retourner en fin de journée, une fois les chasseurs partis. Les couleurs froides de cette fin de journée automnale donnent une ambiance particulière.

Nous avons eu raison d’insister, le rocher du Hérou surplombant l’Ourthe et constellé d’arbres est un magnifique spectacle. La cime des arbres oscillant entre le vert tendre, le jaune paille et le rouge rouille est comme un tableau impressionniste. La lumière décline nous laissant béats devant ce clair obscur 100% nature.

Points de vues et forteresse celtique du Cheslé

Si nous avions raté le Hérou, il y a un an et demi, nous n’avions pas omis de trouver d’autres points de vues exceptionnels. Dans cette région, c’est une des activités que nous préférons, trouver l’endroit où les champs s’imbriquent avec perfection, où les forêts s’arrondissent avec photogénie et où les méandres transpercent la végétation.

Le point de vue des Crestelles fait partie des sites où l’on pourrait passer la journée à admirer le paysage. C’est aussi le point de départ d’une très belle randonnée vers le Cheslé. Nous ne savions pas trop à quoi nous attendre. Le Cheslé est un oppidum celte. Cette forteresse celtique faite de bois, de pierres et de terre est perchée sur un éperon rocheux.

Elle jouit d’une vue imprenable sur l’Ourthe. Même si la forteresse n’est pas sur la position la plus haute des environs, on pense que cet emplacement stratégique visait à surveiller l’Ourthe, qui était parfois utilisée comme une route d’invasion. Quoi que fût la raison des Celtes pour construire pareil édifice il y a fort longtemps, nous les remercions de nous avoir poussé à venir jusqu’ici.

Le mystérieux plateau des tailles

Le parc naturel des deux Ourthes continue de nous étonner lors de notre balade sur le plateau des tailles. Pour résumer, nous pourrions dire que le plateau des tailles est une forêt découpée par de larges plaines dépouillées. En réalité, cet écosystème est plus complexe et plus riche qu’il n’y paraît.  Il a été fragilisé par les activités humaines et fait l’objet d’un projet d’ampleur pour sa restauration. Les tourbières bénéficient d’une attention particulière car ce sont des milieux très rares. C’est d’ailleurs un type de paysage qui nous fascine pour sa rareté mais aussi par le fait qu’il met si longtemps à devenir tel quel. Sa végétation est unique. Un très bon guide a d’ailleurs pu nous expliquer en détail les particularités des tourbières lors de ce voyage dans un autre espace nature. Il n’y a qu’à observer sa végétation pour s’en rendre compte. Différentes balades permettent de s’imprégner des lieux et de saisir sa complexité (il y a notamment des panneaux d’interprétation). Nous sommes aussi tombés sur une grande tour d’observation qui permet d’espionner le gibier et les oiseaux de passage. Malheureusement, ils sont restés très discrets lors de notre passage.

Pour découvrir toute la poésie et la puissance de ce lieu, je vous invite à découvrir le blog de Julien des sentiers du phoenix, il parle de ce lieu comme personne.

Balade improvisée à la réserve naturelle d’Orti

Les voyages sont faits d’imprévus. Logeant à Saint Ode, nous pensions découvrir la forêt de Saint Hubert, mais c’est finalement la réserve naturelle d’Orti qui accueillera notre balade de fin de journée par une fraîche journée d’automne.

La chasse et la pluie ont eu raison de notre motivation. Nous partons donc randonner pour quelques kilomètres autour de cette dépression qui a formé une zone humide propice à la biodiversité. Le paysage d’automne peut sembler abrupte à première vue, mais ces petits détails sont bourrés de poésie.

Afin de favoriser la biodiversité, le paysage a été ouvert et des aménagements ont été réalisés pour éviter que la zone humide se comble.

Voici de quoi vous donner un petit aperçu du parc naturel des deux Ourthes. Une vision nature qui ne doit pas occulter son pendant culturel car ce parc naturel, habité par les Hommes, est aussi riche de son patrimoine bâti, comme le château de la Roche en Ardenne ou ses villages ardennais. Au delà de ces aspects patrimoniaux, c’est ici que nous avons le plus ressenti la fierté de l’identité ardennaise, l’attachement fort des habitants pour leur territoire. Le paysage, le terroir agissent ici comme un puissant fédérateur. Sensation indescriptible que je vous souhaite de ressentir si vous arpentez les chemins de l’Ardenne.

Que voir, que faire dans la région du parc naturel des deux Ourthes ?

Épingle moi sur Pinterest

Où se renseigner pour visiter le parc naturel des deux Ourthes ?

Le site internet du parc naturel des deux Ourthes est une mine d’information pour les naturalistes. Vous y trouverez une carte interactive qui détaille les sites natura 2000, les bâtiments classés, les espaces paysagers… Vous pourrez également télécharger des brochures très détaillées sur certaines zones du parc, de sa faune et flore. J’ai pu lire notamment un rapport très intéressant sur la cohabitation entre Homme et castors en Wallonie !

Sur place, vous pourrez vous rendre à la Maison du Parc naturel située au 8 rue de la Roche à Houffalize.Vous y trouverez notamment des cartes IGN détaillant les étapes de randonnées de l’Escapardenne qui traverse le parc.

Où randonner dans le parc naturel des deux Ourthes ?

La randonnée est l’activité par excellence dans le parc naturel des deux Ourthes. Les possibilités sont très nombreuses. Voici quelques ressources internet où vous pourrez trouver différents types de randonnée et faire votre choix.

Randonnées sur le plateau des Tailles.

Randonnées dans le pays de l’Ourthe

Circuit de l’Escarpardenne

Balades en famille

Autres activités à faire dans le parc naturel des deux Ourthes

Où se loger dans le parc naturel des deux Ourthes ? 

Entre nos deux voyages de 2017 et 2018, nous avons testé quatre superbes hébergements dans le parc naturel des deux Ourthes.

Chanteloup à Halleux

Halleux 41
6986 La Roche-en-Ardenne

Maison d'hôte Chanteloup
Maison d’hôte Chanteloup

Nous avons beaucoup aimé cette jolie chambre d’hôte au cœur de la campagne wallonne. Le jardin donne sur une petite et charmante église ainsi que sur des environs verdoyants. Le cadre est très agréable pour boire une bière après une longue journée de promenade.  Les propriétaires ont été aux petits soins avec nous et nous ont délecté de leur cuisine (ils font aussi table d’hôte).

La chambre était très spacieuse (un coin nuit et un petit salon) ce qui était parfait pour pouvoir travailler un peu le soir sans déranger Hélio.

Renseignements et réservation

 

AT HOME à Dochamps

Jean-Marie et Mariette Gubbels-Jennes
1, Rue des Fontaines
6960 Dochamps

L’accueil et la gentillesse de Jean Marie et Mariette ont fait de cette adresse un de nos coups de cœur. Nous avons apprécié partager un café, un petit déjeuner et une discussion à bâtons rompus le soir. Si vous cherchez un lieu construit par des passionnés qui aiment accueillir et rencontrer de nouvelles personnes, c’est ici qu’il faut venir ! Nous nous y sommes sentis comme chez nous. Hélio a particulièrement apprécié le salon et les nombreux jouets mis à disposition pour lui.

Renseignements et réservation

 

Hostellerie du Panorama à Nadrin

Rue du Hérou 41, 6660 Nadrin – Houffalize

Nous avons logé dans la partie appartement de l’Hostellerie du Panorama. Nous avions tout ce dont nous avons besoin pour pouvoir cuisiner et nous reposer. L’appartement donne sur un panorama superbe sur la campagne. Cet hébergement est très bien situé pour découvrir les merveilleuses randonnées autour du Hérou et le lac de Nisramont. Nous y avons été très bien accueillis et le petit déjeuner était excellent et très copieux.

Renseignements et réservation

 

Chambre d’hôtes La Pommeraie à Sprimont

B&B La Pommeraie
route des Courts Champs 4, 6680 Sprimont

Le propriétaire de ce B&B est très impliqué dans le tourisme local et la création d’itinéraires de randonnées. Il sera donc d’une très grande aide pour préparer vos balades dans le coin. Notre chambre était spacieuse et confortable. Le repas servi au B&B était très bon.

Renseignements et réservation

 

Où manger dans le parc naturel des deux Ourthes? 

La Taverne Miroir à Dochamps. Située juste à côté de la maison d’hôte At Home, cette taverne est un lieu décontracté où viennent manger les locaux. Ici pas de chichi mais une cuisine généreuse et copieuse.

Brasserie Achouffe
Si vous visitez Achouffe et sa brasserie, vous pouvez prolonger la découverte en déjeunant dans leur restaurant.

La Petite fontaine
Restaurant situé au 26, Achouffe à Houffalize où l’on peut déguster les différents types de bière locale, dont « La chouffe ». Nous avons également très bien mangé dans ce restaurant. Des plats généreux !

Brasserie Lupulus
Nous n’avons pas eu le temps d’y aller mais on nous a fortement conseillé d’aller faire un tour pour goûter la bière dénommée Lupulus. Vous testerez pour nous et vous nous direz !

 

Pour aller plus loin et préparer votre voyageretrouvez l’ensemble de nos articles sur la Wallonie et Bruxelles

 

Ce voyage s’est déroulée grâce à l’invitation de Wallonie Belgique tourisme avec qui nous avons élaboré ce programme sur mesure. Une source d’information incontournable pour un voyage en Wallonie, n’hésitez pas à consulter leur site !

Vous avez aimé ? Alors ne gardez pas tout pour vous, partagez ;)


Soyez foudingues, abonnez-vous à notre newsletter !


En vous abonnant à notre newsletter, vous acceptez notre politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.