Les Philippines… Un pays que nous ne pouvons évoquer sans voir un irrésistible sourire monter sur nos lèvres. Un sourire en miroir de ceux reçus par sa population plus qu’accueillante. Un sourire en souvenir des incroyables paysages rencontrés, des moments partagés.

L’archipel des Philippines, c’est bien plus que des belles plages. Si le pays est résolument tourné vers la mer, chaque île possède son caractère. Et regarder vers l’intérieur des terres, c’est découvrir une multitude de trésors cachés…

Nos carnets de voyage aux Philippines


Guide pratique – l’essentiel pour préparer votre voyage aux Philippines

Il y a beaucoup d’infos, alors nous avons organisé le contenu dans les onglets !

Tour d’horizon, Avant de partir…

Nos idées d’itinéraires pour organiser son voyage aux Philippines

Les Philippines éclatées en un archipel de centaines d’îles n’est pas le pays le plus simple pour organiser un itinéraire. Il faut composer avec les transports en ferry et/ou en avion et avec des îles aux caractères très différents et tous intéressants. Bref, il faudrait plusieurs mois pour espérer avoir un bon aperçu des Philippines !

Alors nous vous donnons nos préférences, en fonction de notre connaissance partielle du pays.

L’itinéraire en deux semaines dans les visayas  :

  • Cebu – 1 jour (histoire d’arriver tranquillement)
  • Bohol – 3 jours (chocolate hills, tarsier et si possible pamilacan)
  • Panglao – 2 jours de plage / activités nautiques
  • Siquijor – 3 jours pour se balader en scooter sur l’île et profiter de l’ambiance + farniente et snorkeling
  • Dumaguete et ses environs – 2 jours
  • Moalboal – 2 jours (sardine run et plongée)

L’itinéraire de 10 jours à 2 semaines à Palawan  :

  • Puerto princesa – 1/2 jours
  • Port Barton – 3/4 jours
  • El Nido – 3/4 jours
  • Coron – 3/4 jours

A moduler selon votre point d’arrivée / de départ bien sûr !

Itinéraire de 3/4 semaines, le combo visayas + Palawan

  • Reprendre les itinéraires Visayas et Palawan en retirant éventuellement Dumagete et Moalboal selon la durée de votre séjour.

Itinéraire d’un mois à 6 semaines aux Philippines (Visayas, Palawan et Luzon) :

  • reprendre l’itinéraire Visayas et Palawan
  • prendre le ferry de Coron à Manille
  • aller vers le nord Banaue et la région des rizières – 4/5 j
  • Puis/ou aller vers le sud Tagaytay et le volcan Taal – 3/4 j
  • Retour à Manille – 1/2 j

Un jour nous ferons un article spécifique sur les itinéraires possibles aux Philippines pour tout détailler et élargir les possibilités, car elles sont infinies !

Quand partir à Taïwan ? Les meilleures saisons niveau climat et fréquentation…

Le climat entre le nord et le sud du pays est très différent. Au sud, il règne un climat plutôt tropical avec des températures chaudes. Au nord, le climat est plus tempéré, l’été reste frais et l’hiver la neige n’est pas si rare entre décembre et février.

La meilleure saison pour visiter Taïwan est de septembre à novembre puis février à juin.

Le mois de février semble le plus propice et c’est à cette période qu’à lieu le festival des lanternes, un sublime événement culturel du pays. C’est également le nouvel an chinois amenant une forte fréquentation touristique.

En novembre, le temps est aussi agréable et il y a beaucoup moins de voyageurs.

Si par malchance, vous aviez beaucoup de pluie au nord lors de votre voyage n’hésitez pas à aller au sud pour trouver un climat plus clément.

Les formalités d’entrée à Taïwan et visas

Pour un séjour touristique de moins de 90 jours, Taïwan n’exige pas de visa pour les ressortissants de l’union européenne, les suisses et les canadiens.

Votre passeport doit être valable pour au moins 6 mois au moment de votre départ. Un billet d’avion retour ou une preuve de continuité peut vous être exigée à l’embarquement (voir notre article dédié à ce sujet si vous n’en avez pas)

Au delà vous aurez besoin d’un visa, que ce soit pour du tourisme, de la résidence ou pour travailler.

Dans ce cas vous devez vous adresser au bureau de représentation de Taipei si vous êtes en France (il n’y a pas d’ambassade) ou bien à un bureau d’immigration si vous êtes à Taïwan.

Les Philippines sont connues pour leurs plages de rêves (et il y en a un paquet) et les formations de karstes dans l’archipel de Bacuit (Palawan) ou l’île de Coron. Avec ses lagons, criques, lacs et plages, ces ensembles font sûrement partie des plus beaux endroits sur la planète.

Autre paysage scénique des philippines, les rizières en terrasses au Nord de l’île de Luzon.

Enfin les philippines sont aussi un pays volcanique alors il y a aussi côté terre des paysages impressionnants.

Côté faune, il faudra se tourner vers la mer pour vos observations. Les spots de snorkeling ou plongées sont nombreux et permettent d’apprécier toute la biodiversité de ces îles. Apo Island est réputé pour cela. Pour vivre une expérience sensationnelle avec des poissons, filez à Moalboal pour observer un banc de sardines d’environ un million d’individu (je n’ai pas compté, il y en avait beaucoup trop).

Le requin baleine s’observe aussi à Oslob mais nous ne vous conseillons pas d’y aller car les conditions ne sont en rien éthiques et responsables. La pratique qui consiste à nourrir les requins baleines modifie les comportements et la reproduction de ces derniers, ce qui met en péril la survie de l’espèce à moyen terme.

Côté terre, il y a le très fameux tarsier à Bohol.

Marquées par l’influence des colonisations espagnole et américaine, les Philippines sont un mélange culturel subtil entre Asie et occident, ce qui démarque le pays de ses voisins moins emprunts de cette culture occidentale.

La population est en grande majorité chrétienne dans l’archipel et musulmane au sud.

Petite particularité, l’un des sports populaires aux Philippines est le combat de coq. C’est pour cette raison que vous rencontrerez de nombreux coqs chez les gens. Ceux destinés au combat sont particulièrement précieux. Ils sont donc attachés et ont une petite maisonnette ou un reposoir.

Les sous !

Budget pour un voyage en solo aux Philippines

Pour un voyageur solo « économique » il faudra compter pour l’hébergement entre 7 et 15 € la nuit (dortoir ou chambre simple basique).

La nourriture est bon marché, mais pas de très bonne qualité (beaucoup de friture). Vous pourrez manger à partir de 3 euros environ, mais c’est très variable selon les destinations. Ensuite les tarifs dépendent du standing du restaurant bien sûr.

Il est peu coûteux de se déplacer en bus ou en tricycle (appelés trike ou tuktuk sur place).

Les déplacements entre les îles présentent un budget non négligeable, surtout quand les distances sont importantes et en haute saison. Le ferry reste bien sûr moins onéreux que l’avion, mais il y a des grosses différences de confort selon les bateaux.

Pour un voyageur solo, il faut donc compter environ 30-40 €/jour pour voyager en mode économique aux Philippines, en incluant les transports et quelques activités.

Budget pour un voyage aux Philippines en couple

Les indications pour la nourriture et les transports sont les mêmes que pour un voyageur solo, X2 bien sûr !

Pour une chambre double, il faut compter 12-15 € minimum pour des établissements bons marchés (Airbnb est une bonne option dans les grandes villes) et environ 30-50 € pour des établissements de gamme moyenne.

Budget voyage avec enfant(s) aux Philippines : quelques astuces !

Pour la nourriture, vos pouvez vous reporter aux sections précédentes. Pour les ferrys, c’est gratuit pour les moins de trois ans (en général ils ne vérifient pas…), et il y a parfois des réductions jusque 12 ans.

Pour le logement :

Attention si vous voyagez avec un enfant en bas âge, sachez que les philippins pensent généralement que vous allez dormir avec votre enfant. Si la chambre ne possède qu’un lit, il est possible de demander un lit d’appoint qui sera en fonction des établissements facturé ou non.

Si vous désirez une chambre triple ou quadruple avec salle de bain privé, il faudra compter environ entre 20-30 € dans la catégorie économique.

Pour la catégorie moyenne, comptez entre 40-70 €. Au delà, vous aurez des chambres familiales vraiment très sympas et souvent aménagées pour les enfants.

Dans les grandes villes, vous pourrez trouver des offres de location d’appartement ou de chambres sur des sites comme AirBnb.

Petite astuce pour économiser sur le logement : on vous parraine !

Bénéficiez de notre parrainage AirBnb en vous inscrivant via ce lien et bénéficiez de 25 € de réduction sur votre première réservation (pas obligé de réserver tout de suite) !

Idem pour booking.com, 15 € offerts en vous inscrivant par ce lien.

Changer son argent aux Philippines

1 €uro équivaut environ à 60 pesos philippins.
Les banques pratiquent le change, ainsi que des bureaux de change dans les grandes villes, aéroports (plus cher) et lieux touristiques. Il ne sera pas difficile de changer vos euros ou dollars.

Retirer de l’argent aux Philippines dans les distributeurs de billets (ATM)

Les distributeurs automatiques de billets sont assez nombreux, mais malheureusement ils ne sont pas tous approvisionnés et compatibles visa ou master card. Dans certains coins, c’est même assez compliqué. Prévoyez donc en conséquence, en retirant suffisamment dans les grandes villes ou lieux très touristiques. Vous n’aurez pas de soucis à El Nido ou Coron par exemple, mais il n’y a pas d’ATM à Port Barton. A Siquijor, il n’y en a que deux sur l’île, à Moalboal il faut se rendre dans la ville proche à 10-15 min de tuktuk etc.

Dans la plupart des distributeurs (ATM), sauf pour HSBC (présent que dans les grandes villes) des frais de retrait d’environ 3,3 € (200 pesos) seront prélevés à chaque retrait, ce qui est élevé par rapport à ce que nous avons pu observer ailleurs… Prélevez donc au plafond maximum (qui n’est pas celui de votre banque mais du DAB où vous effectuez le retrait), soit en général 100 000 pesos. Dans tous les cas là, des frais inhérents à votre banque s’appliquent. Ils sont très variables d’une banque à l’autre.

Notre recommandation pour payer moins, voire pas du tout de frais bancaires à l’étranger : le compte en banque N26. Rendez vous sur notre article pour toutes les astuces et conseils pour en finir avec les frais bancaires à l’étranger.

Faut-il négocier aux Philippines ? Laisse t’on des pourboires ?

La pratique des pourboires est bienvenue pour les taxis et restaurants, mais pas obligatoire. Un pourcentage de 10 % est une base habituelle.

De manière générale, les prix affichés incluent le service, sauf dans certains établissements touristiques haut de gamme qui ajoutent un supplément…

Concernant le marchandage, il ne se pratique pas beaucoup aux Philippines. Les prix sont fixes en règle générale, sauf peut être pour l’artisanat. Attention à ne pas trop négocier à la baisse, les prix sont déjà très bas aux Philippines. Même s’il faut être vigilant à ne pas se faire avoir, quelques centimes ou euros ne feront pas une grande différence pour vous, mais peut être pour celui qui vend !

Petite exception, pour les transports en Tuk Tuk nous vous conseillons de vous renseigner sur les tarifs pratiqués généralement et de négocier si le tarif appliqué est supérieur (ce qui est souvent le cas).

Les transports aux Philippines

Se déplacer depuis/vers les Philippines en Avion

Depuis la France, de nombreux vols desservent Cebu ou Manille et plus rarement d’autres îles (ce qui signifie des prix plus élevés).

C’est une destination relativement économique en avion vu la distance.

Il existe de nombreux vols internes aux Philippines qui relient les principales îles. Ils sont assez économiques, entre 50 et 100 € l’aller et fiables. Mais le ferry restera dans tous les cas moins cher, plus convivial et écologique !

Nous vous conseillons le comparateur de vols skyscanner pour rechercher les meilleurs prix selon la date.

Se déplacer en voiture – roadtrip aux Philippines

Attention ! La conduite se fait à gauche. Les routes sont parfois en mauvais état et les panneaux de signalisation sont en anglais.

La location de voiture est possible mais reste onéreuse. Un permis international vous sera demandé.

A moins de rester sur une seule île, nous ne recommandons pas ce mode déplacement. Circuler d’île en île sera plus long et onéreux car nécessitant des ferrys prenant les véhicules. Les transports en commun sont bien développés et économiques, alors ne vous privez pas !

Partir sur les routes de Philippines en scooter

Le scooter est un des moyen idéal pour sillonner les îles des Philippines. La location tourne autour de 250 à 500 pesos la journée en fonction des îles. Les tarifs sont beaucoup plus chers à Palawan qu’à Siquijor par exemple.

A noter, qu’on vous fournira bien souvent qu’un seul casque même si vous êtes deux donc n’hésitez pas à demander. Les casques pour enfants sont très rares.

Utiliser le bus aux Philippines pour se déplacer

Le réseau de bus est très développé aux Philippines, il vous mènera partout.

Ils sont assez rarement très confortables, mais rien de bien méchant ! Il existe plusieurs types de bus, des jeepneys (plutôt en ville, très économique) sortes de grosses jeeps transformées en minibus, aux gros bus en passant par les vans.

Pour les petites distances, il peut être un peu compliqué de s’y retrouver car il n’y a souvent aucune indication. Le mieux est de demander sur place !

Les logements ou agences arrangent souvent des transports privés en van pour leurs clients. C’est plus rapide, simple et confortable, mais beaucoup plus cher. En revanche à Palawan, c’est le mode de transport le plus développé.

Vous pourrez trouver le détail et les tarifs dans nos carnets de voyage.

Se déplacer en bateau / ferry aux Philippines

Les îles surtout quand elles sont proches sont bien desservies en bateau. Dans les Visayas, il est très facile de se déplacer. Il existe parfois plusieurs types de bateau (plus ou moins rapides) pour une même destination. Les bateaux les plus rapides sont souvent plus petits et bougent davantage, donc pour les personnes sujettes au mal de mer ce n’est pas toujours l’idéal.

Retrouvez dans cet article tous nos conseils pour éviter le mal de mer. Aux Philippines, vous en aurez bien besoin !

A noter qu’il est relativement fréquent que des bateaux soient annulés à cause de la météo, mieux vaut toujours être un peu souple dans son itinéraire et prendre de la marge si on a un impératif important qui nous attend (genre vol en avion).

Il n’est pas possible de réserver longtemps à l’avance ses billets de bateaux. Parfois c’est la veille, parfois le jour même. Si vous partez un jour de grande affluence, venez très longtemps à l’avance et… Croisez les doigts !

Les principales compagnies de ferry sont oceanjet et 2Go avec une flotte récente et fiable. Il y a ensuite les RORO qui peuvent embarquer des véhicules et sont donc plus lents, des cargos aux horaires plus aléatoires mais très économiques et des bangkas pour des distances assez courtes (et une expérience plus « locale »!).

La santé aux Philippines

Vaccins à faire avant votre voyage aux Philippines

Pour toutes les questions relatives aux vaccins et autres précautions de santé, il vaut mieux s’adresser à un centre de vaccination spécial voyageurs ou à son médecin traitant.

Les Philippines n’exigent pas de vaccin obligatoire pour entrer sur son sol. Les vaccins fortement conseillés sont DTP, ROR chez l’enfant, ainsi que la vaccination contre la tuberculose et l’hépatite A.

A cela et seulement en fonction du type de voyage que vous effectuez, les vaccins de la typhoïde et l’hépatite B sont conseillés.

Plus exceptionnellement, pour des voyages longs, dans certaines régions reculées ou pour des conditions précaires, le vaccins contre la rage et l’encéphalite japonaise peuvent être préconisés.

Quelques conseils d’hygiène et de prévention pour bien profiter de votre voyage aux Philippines

Quelque soit les vaccinations effectuées, il est important de suivre des règles élémentaires d’hygiène !

Pour éviter la fameuse tourista, voici quelques comportement à adopter :

  • se laver et désinfecter régulièrement les mains
  • boire de l’eau potable (eau minérale en bouteille, eau filtrée ou stérilisée…)
  • il est souvent conseillé de ne pas boire de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits, mais je trouve que cela est bien difficile au cours d’un voyage. A vous de choisir des établissements où vous pensez que l’hygiène est davantage irréprochable que dans un autre restaurant ou d’éviter de consommer ces produits (souvent les restaurants avec beaucoup de monde sont plus fiables, pas forcément les plus chers).

Pour éviter les maladies transmises par les animaux (moustiques etc.)

  • se protéger des moustiques en portant des vêtements longs et amples dès la fin de journée et en utilisant des répulsifs adaptés (si vous voyagez avec un enfant, choisissez en un adapté). Voir notre article détaillé à ce sujet
  • éviter le contact avec des chiens ou tous autres animaux qui peuvent être porteurs de maladies ou vous blesser par des griffures ou morsures

Comme partout dans le monde, nous vous conseillons le port du préservatif pour toutes relation sexuelle afin de vous prémunir des différentes infections sexuellement transmissibles, dont le VIH/Sida.

Les hôpitaux et système de santé aux Philippines

Si les normes de notre système de santé n’est pas applicables aux Philippines, les centres de soins sont disponibles sur tout le territoire et les philippins jouissent pour la plupart d’une couverture santé. Beaucoup de médecins sont très bien formés et il existe même certains hopitaux de classe mondiale.

Vous ne pourrez obtenir des médicaments que sur ordonnance, même en tant qu’étranger.

Nous vous conseillons de prendre une assurance santé lors de votre voyage.

Faut il prendre une assurance pour son voyage aux Philippines ?

Pour les séjours courts, assurez vous d’être bien couverts. Par exemple via votre carte de crédit (attention, souvent les garanties sont minimales) ou votre assurance habitation. Si ce n’est pas le cas ou que les garanties de votre assurance ne sont pas suffisantes (notamment pour des activités spécifiques, sportives par exemple), n’hésitez pas à contracter une assurance complémentaire auprès d’un spécialiste.

Pour les séjours longs, nous vous conseillons fortement de prendre une assurance voyage. Les assurances comprises dans les cartes de crédit, même visa premier ou mastercard gold n’offrent pas des garanties satisfaisantes.

Vous pouvez voir notre article spécifique comparant les différentes assurances voyage selon vos besoins (régulièrement mis à jour).

Voyage en solo, en couple, en famille aux Philippines ?

Voyager aux Philippines en couple

Nous ne sommes pas spécialistes du romantisme mais sommes convaincus que les Philippines sont une très très belle destination pour les amoureux. Plages de rêves, expériences inoubliables, douceur de vivre et j’en passe, un cocktail assez explosif à siroter à deux !

Voyager aux Philippines avec des enfants, notre avis !

Les Phillippins sont très accueillants et très doux avec les enfants. A l’inverse d’autres pays d’Asie du Sud est où les adultes peuvent être un peu trop directs et intrusifs avec les enfants. Hélio a particulièrement vu la différence par rapport à Taïwan.

En voyageant avec votre enfant, vous pouvez être sûrs que les Phillippins auront beaucoup d’attention à votre égard et qu’il sera très facile d’engager une discussion.

Les enfants philippins sont particulièrement amicaux et bienveillants. Hélio a toujours trouvé facilement des copains et les enfants jouent ensemble avec une simplicité et un naturel que nous n’avons pas retrouvé ailleurs pour l’instant.

En fonction de l’itinéraire que vous choisissez de faire aux Philippines il est possible de ne pas avoir de trop longs trajets, ce qui est appréciable avec un enfant. Hélio a adoré les tricycles et le bateau et chaque déplacement était donc pour lui un jeu !

Il y a beaucoup d’activités en lien avec la plage et la mer aux Philippines. De ce fait, c’est une destination qui convient mieux aux familles qui ont des enfants à partir de 2 ans et demi 3 ans. A partir de cet âge, il est plus facile de rester à la plage ou de partir une journée entière en bateau.

Si votre enfant n’aime pas trop l’eau en revanche, il ne faut pas trop venir aux Philippines (même si le pays ne se résume pas qu’aux plages bien sûr)…

Côté hébergement, le personnel des hôtels s’attend souvent à ce que vous dormiez avec votre enfant. Il faut donc demander au moment de la réservation ou une fois sur place s’il est possible de rajouter un matelas à terre. Il n’y a souvent aucun problème (au pire, nous avons toujours trouvé une banquette de canapé ou des coussins… Parfois il y a un supplément, parfois non.

Voyager aux Philippines quand on est gay, lesbienne, bi ou trans

Les Philippines sont considérées comme l’un des pays les plus gay-friendly d’Asie. Si les unions civiles ou le mariage ne sont pas possibles, il existe des lois pour prévenir les discriminations ou intimidations. Malgré tout, les LGBT souffrent comme partout dans le monde de discriminations et nous avons eu du mal à nous rendre compte de la réelle tolérance de la population.

Sur l’île de Palawan, nous avons rencontré beaucoup d’hommes travesti ou trans (Lady boy). Ils/Elles travaillent dans les commerces et restaurants. Nous avons essayé d’en savoir un peu plus auprès de philippins pour savoir si ces personnes étaient bien acceptées mais nous avons eu du mal à avoir des réponses. La réponse était invariablement qu’elles sont considérées comme des «personnes homosexuelles ».

Est il facile de voyager en solo aux Philippines ?

Les Philippins sont très accueillants et respectueux. De plus, ils parlent très bien anglais, ce qui facilite beaucoup le voyage et peut rassurer des voyageurs ou voyageuses solo. Il est très facile de se retrouver dans les transports et l’offre touristique est bien développé. Il y a des certains spots où se concentrent les hébergements et donc les voyageurs ce qui peut favoriser les rencontres avec d’autres voyageurs.

Taïwan est le premier pays asiatique a avoir rendu possible le mariage entre deux personnes du même sexe (depuis mai 2017). C’est aussi à Taïwan que la plus grande gaypride d’Asie a lieu. Des signes d’ouverture qui peuvent rassurer les voyageurs LGBT. Des initiatives pour favoriser le tourisme gay à Taïwan se multiplient également.

La sécurité aux Philippines

Quels risques d’agressions ou de vols aux Philippines ?

Cette question assez sensible ne repose que sur un sentiment, pas des faits objectifs. Entre une réputation et la réalité, difficile de faire la part des choses. Les statistiques étant souvent difficiles à interpréter, nous nous en tiendrons à notre impression.

Pour nous, aucun sentiment d’insécurité durant notre voyage aux Philippines. Manille continue d’avoir mauvaise réputation, il vaut mieux éviter certains quartiers chauds et limiter ses balades la nuit. La vigilance habituelle est de mise, en particulier lors des transports. Gardez toujours un oeil sur vos affaires !

Dans certaines régions reculées des Philippines (sud), des groupuscules extrémistes font parler d’eux pour des attentats. Mais ceux ci n’ont jusque maintenant jamais visé des touristes.

NB : le président Duerte est parti en croisade contre les narco-trafiquants. Ses méthodes sont très décriées au niveau international avec des arrestations arbitraires, voir des exécutions pures et simples. Malgré tout, cette façon de procéder semble très populaire.

La sécurité dans les transports aux Philippines

Les accidents en bateau ne sont pas rares aux Philippines. Soyez attentifs aux compagnies que vous choisissez et ne partez pas par mauvais temps.

Si vous louez un scooter, demandez un casque et soyez vigilant sur la route. C’est de loin la première cause d’accidents pour les voyageurs dans cette région.

En ce qui concerne les transports en bus ou en tuktuk, c’est très variable selon les conducteurs. Malheureusement, il est difficile de prévenir des comportements dangereux. Nous pouvons simplement vous conseiller de vous attacher quand des ceintures sont disponibles et descendre du véhicule quand le conducteur à une conduite manifestement dangereuse.

Se renseigner sur les risques naturels avant un voyage aux Philippines

Les Philippines sont très fréquemment soumises aux typhons, notamment dans la période de juin à octobre. Cependant il peut y avoir des typhons à d’autres moments de l’année. Dans ce cas là, il y a des alertes aux informations et si vous avez une SIM locale, vous recevrez un SMS. En cas d’alerte, la circulation des bateaux est annulée par précaution.

Les Philippines comportent des volcans encore actifs. Pendant notre voyage, l’un d’eux est entré en éruption. De la même manière que les typhons, je pense que vous ne manquerez pas l’info si un tel évènement survenait durant votre voyage. Si vous allez dans un lieu avec un volcan actif, vérifiez la situation avant de vous déplacer.

Côté matériel et communication aux Philippines

Que mettre dans sa valise ou son sac à dos pour un voyage aux Philippines ?

En plus des affaires indispensables à tout voyage, pensez à prendre vos affaires de baignade, une bonne protection contre le soleil et contre la pluie !

Inutile de se charger avec des affaires trop chaudes, il fait chaud quasiment partout, à l’exception de quelques sommets en altitude (mais quand bien même, il ne fait pas vraiment très froid).

Si vous êtes adepte, prenez un masque et un tuba pour vous adonner au snorkeling. Sinon vous pourrez trouver de quoi faire sur place.

Pour un inventaire plus complet de ce que nous mettons dans notre sac à dos ou valise, vous pouvez lire notre article consacré au sujet.

Acheter une carte sim locale aux Philippines avec datas et accéder à Internet

En arrivant à l’aéroport, vous trouverez des guichets pour acheter une carte sim locale et des datas. C’est le moyen le plus économique pour accéder à internet en dehors du wifi gratuit. La carte sim est gratuite à l’aéroport pour les étrangers. Il n’y a pas de forfait data illimité, mais des recharges de données. On peut trouver ces recharges très facilement partout aux Philippines. La plupart des forfaits comprennent également des sms et quelque appels téléphoniques locaux.

Les opérateurs principaux sont : smart et globe. La couverture 4G est assez variable…

Pour 2Go de données, il vous en coutera environ 300 pesos

Le Wifi est relativement répandu dans les hôtels et restaurants (pour touristes). Parfois la wifi n’est disponible que dans les parties communes. Cependant sur certaines îles comme à Palawan, les connexions sont compliquées. Et même si on vous annonce du Wifi, ça rame sévère.

Ayant besoin d’internet pour travailler, je peux vous dire que les Philippines n’ont pas été pour nous le pays où nous avons été le plus productifs…

Pour aller plus loin, consultez notre article spécifique sur l’accès à Internet en voyage.

Parler en anglais à Taïwan !

L’anglais est assez pratiqué à Taiwan, vous trouverez souvent quelqu’un pour vous aider à communiquer. C’est un peu plus difficile dans les restaurants populaires et en dehors des lieux touristiques. Mais le langage des signes, ça fonctionne toujours !

Les caractères chinois sont utilisés à Taiwan, dans la version classique. Dans la plupart des lieux touristiques, la traduction en anglais est disponible, mais pas tout le temps… Dans ce cas là, ça se complique, vous pouvez alors utiliser l’application google traduction et son option photo, très pratique (disponible hors connexion si vous téléchargez le disctionnaire) !

Prises électriques : adapteur nécessaire à Taiwan

Vous trouverez des prises électriques du genre « système américain » à 2 ou 3 broches plates. Le Voltage est de 220 volts pour une fréquence de 60 hertz, vos appareils seront donc utilisables en toute sécurité. En revanche, il vous faudra un adaptateur pour les prises électriques.

Si nos articles et infos pratiques ne suffisent pas ;)

Voici quelques guides sur les Philippines qui devraient faire l’affaire… Cliquez sur l’image pour les acheter.