Encore émerveillés par les millions de sardines de Moalboal, c’est l’île de Palawan et Port Barton qui nous attendent désormais pour nous en mettre plein la vue.
Avant de découvrir les splendeurs d’El Nido et de l’archipel de Bacuit, nous avons choisi de nous arrêter dans ce village côtier.
Port Barton n’étant pas (encore) relié totalement par la route asphaltée, c’est toujours la promesse d’un mal de fesse récompensé par une ambiance paisible à l’arrivée.

Qu’on se le dise, Port Barton n’est pas le village hors des sentiers battus où vous serez le seul voyageur intrépide. Mais il règne encore une belle ambiance où locaux et touristes se mélangent, où il y a une vie locale et une atmosphère non lissée par un tourisme trop présent (comme ça peut être le cas à El Nido ou Coron).

Le matin à port Barton – Le rituel de la plage au réveil

Nous passerons 5 jours à Port Barton, 5 jours qui seront invariablement rythmés par une routine quotidienne. Logés au bord de la mer, le rituel de la plage de bon matin initié à Siquijor repart de plus belle. Moins matinaux, ce sont tout de même les grains de sable accompagnés de quelques crabes qui viendront nous chatouiller les pieds au réveil.

Je suis exhortée à réaliser un château de sable digne de ce nom alors que mon estomac réclame à cor et à cri un café. Heureusement, je trouve vite une astuce ou un stratagème diabolique pour repousser l’heure de la construction médiévale. Un restaurant tenu par un français propose des crêpes. La crêpe au sucre a eu raison du château de sable et m’a permis de boire mon café paisiblement (accompagné d’une crêpe également…).

Une fois pleinement réveillée par ma dose de caféine, je m’exécutais à réaliser de très belles tours qui étaient dans la seconde dévastées par mon adorable mais non moins tyrannique et sadique fils. Cette dictature juvénile avait pour décor une large plage aux palmiers parfois surprenants, ce qui minimisa mon sentiment d’oppression.

Journée à Port barton – Les charmes de la mer, island hopping, plages et cascades

Au delà du charme du village, les beautés de Port Barton sont essentiellement accessibles en bateau. L’incontournable island hopping (tour des îles) vous sera proposé à tous les coins de rues. Chaque tour est nommé par une lettre : A, B, C, D… peut importe, au final votre capitaine pourrait bien changer un peu ses plans en fonction de la météo ou des envies des personnes à bord. En effet, on a l’impression que les intitulés A B C D sont copiés sur le système d’El Nido (où les différences de spots sont importantes).

Impossible de vous dire quel tour nous avons fait, mais il comportait plusieurs spots de snorkeling (dont le sanctuaire de tortues), un stop sur une très belle plage où nous avons déjeuné (à côté de German Island) ainsi que sur un banc de sable où l’on peut voir des étoiles de mer. Je dois dire que notre pique nique sur la plage était bien sympathique (le mot est faible). De la détente à l’état pure accompagnée d’un très bon repas, que demander de plus ! D’ailleurs nous ne sommes pas les seuls à profiter de cette ambiance de farniente.

Notre plus beau souvenir lors de cette journée en island hopping fût notre rencontre avec une énorme tortue verte (ou olivâtre). En approchant un lagon, le capitaine du bateau tentait de repérer une tortue dans le sanctuaire où elles ont l’habitude de brouter. L’eau est si translucide qu’il est très facile de les repérer, il n’a pas mis pas très longtemps à en débusquer une. Aussitôt nous nous sommes jetés à l’eau  pour pouvoir l’observer (à bonne distance pour ne pas la brusquer).

Au départ nous étions peu nombreux et ensuite j’avoue que la foule m’a dérangé et questionné par rapport au bien être de cette tortue. Je pense qu’en l’observant juste en restant à la surface, on ne la dérange pas mais quand c’est une succession de personnes qui plongent pour la toucher et se prendre en photo avec, c’est une autre histoire. Je me suis un peu écartée devant tout ce cirque. En restant à la surface, j’ai pu à loisir l’observer longtemps brouter paisiblement sans se soucier du reste. Je savais qu’à un moment donné, elle remonterait naturellement à la surface. C’est exactement ce qu’elle fît. En la voyant arriver quasiment sur moi, je me suis décalée pour la laisser passer et ne pas la toucher. Elle était vraiment toute proche et c’était un magnifique cadeau de pouvoir la voir d’aussi près. Le deuxième cadeau a été de voir le visage émerveillé de mon fils en voyant la tête de la tortue sortir de l’eau à plusieurs reprises. Quelle joie de pouvoir partager ce moment avec lui. Moment que nous ne sommes pas prêts d’oublier.

Autre balade agréable, celle qui nous a mené jusqu’à la cascade de Bigaho, accessible uniquement en bateau. Après avoir cherché un bateau prêt à nous emmener, nous voilà parti pour 20/30 min de bangka pour accéder à une autre partie de la baie. Nous arrivons sur une plage aussi déserte qu’idyllique. Un chemin bordé d’immenses palmiers marque le début de la marche pour accéder à la cascade. 15 minutes environ suffisent pour y arriver, sauf si comme nous vous vous arrêtez à la moindre libellule, buffle ou autres bestioles. L’eau y est très fraîche et contraste fortement avec la température que l’on trouve à la plage. Un coin idéal donc pour se rafraîchir.

Soir à Port Barton – Fête populaire

Notre ressenti de ces quelques jours à Port Barton a sûrement été beaucoup influencé par la fête populaire qui battait son plein à ce moment là. L’alchimie avec un lieu dépend souvent d’un timing précis, ce fût sans doute le cas pour nous.
Entre chien et loup, à l’heure où le soleil passe le relais à la lune, l’air de Port Barton se chargeait d’une brume à l’odeur tenace.
Les habitants ont l’habitude de faire sécher la copra. Provenant de la noix de coco, selon un processus que j’ignore, elle donnera de l’huile de coco. Cette odeur se mélangeait à celle des brochettes, entre attraction et répulsion. Des nuages de fumée s’engouffraient dans les ruelles où la fête animait les rues de Port Barton.

Chaque soir, les équipes de baskets locales s’affrontaient sur un terrain à la pénombre chaleureuse. Les jeunes venaient voir les matchs en scooters, les plus petits crapahutaient dans tous les sens et finissaient par prendre d’assaut les balançoires à bout de souffle.
Quelques voyageurs se mêlaient timidement à la foule, dont nous.  Quant à notre lémurien, il n’a pas mis longtemps à se faire une bande de copains ce qui nous permit de boire une bière peinard.
Son copain David comme il nous le répète encore aujourd’hui, ne le quittera pas pendant plusieurs jours, à nos retours de visite. L’occasion pour nous de rencontrer sa maman qui vendait des brochettes sur les stands de la fête et de s’imprégner encore davantage de l’ambiance du moment.
Car au delà du basket, c’est une mini fête foraine qui s’était installée. Quelques jeux de hasard colorés, fabriqués maison, créaient de l’agitation. Les enfants s’amassaient pour tenter leur chance à la roue sous l’œil sérieux des adultes. Cela nous a rappelé quelques scènes de fête de village à Solola au Guatemala ou bien encore Paramo en Colombie.

Autre incontournable d’une fête populaire, la street food. J’ai mis un point d’honneur à goûter scrupuleusement les spécialités des différents stands. Beignets de poisson, brochette à la sauce soja, popcorn, nem, banane caramélisée ont successivement titillé mes papilles.

A l’instar de Siquijor et de tous les lieux qui invitent à se poser, à profiter des instants simples, nous avons eu un mal fou à partir.

Guide pratique – que voir, que faire à Port Barton ?

 

port barton à Palawan aux philippines
Épingle moi sur Pinterest !

Comment se rendre sur l’île de Palawan depuis les îles avoisinantes ?

Avant d’arriver à Port Barton, il faut déjà se rendre sur l’île de Palawan.

En avion vers Palawan : aéroport de Puerto Princesa

Celle ci est accessible en avion grâce aux aéroports de Puerto Princesa et d’El Nido. Si vous venez à Port Barton, inutile d’arriver à El Nido directement (d’autant plus que les billets d’avion sont plus chers).
Les aéroports philippins suivants desservent Puerto Princessa : Manille, Cebu, Dumaguete. Il y en a sûrement d’autres mais je n’ai pas vérifié.

A l’aéroport de Puerto Princesa, vous trouverez de nombreux rabatteurs pour des vans ou autres services de transports pour vous rendre directement à El Nido ou d’autres sites touristiques. Si vous ne comptez pas visiter Puerto Princesa et ses alentours cela pourrait vous sembler une idée judicieuse. Attention toutefois les tarifs ne sont pas les mêmes que si vous partez du terminal de bus de Puerto Princesa.

En bateau vers Palawan : armez vous de patience…

Il est possible de se rendre en bateau ) Palawan, mais ce n’est pertinent que si vous venez de l’île de Luzon (Manille). Un ferry (2go travel) rejoint Manille à Coron et Puerto Princesa deux fois par semaine. Il faut compter une quinzaine d’heures, dont une nuit à bord. Mais c’est une belle expérience et le bateau présente des options confortables selon la classe que vous choisissez. Bref, si vous passez par Coron et devez rejoindre ou venez de Manille, c’est une très belle option, économique qui plus est.

Comment aller de Puerto Princesa à Port Barton ?

Une fois à Puerto Princesa, il y a des vans qui partent tous les jours pour Port Barton depuis le terminal San José. C’est notre hôtel situé à proximité du terminal qui s’est occupé de réserver pour nous (sans supplément) et le van est même passé nous chercher, ce qui nous a évité de l’attente sous le soleil avec nos bagages et hélio. Le trajet nous a coûté 350 pesos par personne (gratuit pour Hélio mais il n’avait pas de place attitrée) et a duré 3h30 (avec une pause incluse). Le van est certes climatisé, mais la place est réduite.
Une autre option consiste à prendre un bus non climatisé (mais plus vaste) au terminal de San José. Il met environ 4h30 pour un prix très légèrement inférieur au van.
Le trajet en lui même n’est pas compliqué, la majeure partie de la route est en bon état. C’est la dernière heure qui est plus chaotique. La route entre l’axe principale et Port Barton n’étant que partiellement goudronnée. Elle sera peut être bientôt terminée, ou pas… Bref ce temps de transport sera réduit si la route se termine et il y a fort à parier que le tourisme fera un gros boum à Port Barton. Pour le meilleur ou pour le pire…

Comment aller de El Nido à Port Barton ou de Port Barton à El nido ?

Bus de Port Barton jusqu’à El Nido

Il y a deux vans qui partent tous les jours. L’un à 8h et l’autre à 13h. Le trajet dure environ 4h et coûte 700 pesos.

Bus de El Nido jusqu’à Port Barton

La durée et le prix sont les mêmes. Les vans partent à 7h et 13h. Renseignez vous sur place sur les horaires car cela peut vite évoluer.

Où se procurer de l’argent à Port Barton ? Pas de distributeur de billets (DAB) !

Attention, pour le moment il n’y a pas de distributeur de billets (ATM) à Port Barton. Cela pourrait évoluer comme à El Nido qui possède désormais un distributeur automatique. Pour le moment, la seule solution est de passer par des bureaux de transfert d’argent ou de négocier avec un magasin possédant un terminal de carte de crédit de faire un transfert. Dans les deux cas, des frais importants vous seront demandés alors mieux vaut prévoir à l’avance suffisamment de liquide.

Où se loger à Port Barton ?

La plupart des hôtels de Port Barton se situent sur le front de mer. Nous n’avions pas réservé de chambres en arrivant et nous avons fait le tour des différents établissements pour faire notre choix.
Etant en haute saison, les choix étaient restreints. Nous avons opté pour un bungalow à Elsa’s Cottage. En face de la plage, cet établissement a un joli jardin ainsi qu’un restaurant tout en bois dont la terrasse a une vue sublime, surtout au coucher de soleil. Le bungalow était spacieux (un lit double avec moustiquaire et un matelas au sol pour Hélio), salle de bain (eau froide), ventilateur, espace de rangement et grande terrasse. Situé proche d’un bar reggae, nous avons eu un peu de bruit certains soirs.
Tarif du bungalow : 1200 pesos par nuit petit déjeuner non inclus.

Infos et réservation

Où manger à Port Barton ?

Paella – bon rapport qualité prix – menu « budget » à 200 pesos avec plat + riz + fruits + légumes + ice tea. L’endroit ne paye pas de mine, mais c’était bon.

Miam miam glou glou – restaurant tenu par un français. Pas mal de plats végétariens ou recettes méditerranéennes avec de bons produits. Prix très raisonnables. On a goûté la ratatouille et le gratin dauphinois et c’était bon. Quel plaisir de manger des légumes, ce n’est pas si courant aux Philippines. Le proprio est très sympa et vous en dira plus sur le coin. Plat entre 100 et 300 pesos.

Bambou house – premier restaurant quand on est arrivé
Gamme plutôt haute entre 250 – 350 par plat. Très bon jus de calamansi (citron local) servi avec du miel local. Plat copieux et bon. On mange dans des petits cabanons privés dans un jardin fleuri avec de nombreux oiseaux et papillons. Cadre très agréable et personnel sympa.

Andrews – restaurant bon marché avec de nombreuses spécialités locales. Pas mal de plat entre 100 et 200 pesos. J’ai goûté le sinigang (soupe philippine) et c’était bon et copieux. Café à 20 pesos. Cadre simple, tout petit resto mais où on se sent bien, au point de devenir notre cantine.

Que faire à Port Barton ? Du island hopping et du farniente !

Une journée ou plusieurs en Island Hopping (il existe 4 tours différents)

Demandez aux rabatteurs (pas besoin de les chercher, ils viendront très souvent vous demander ce que vous avez prévu aujourd’hui) quels sont les intérêts des différents lieux inclus dans le tour (plutôt plage, plutôt snorkeling) afin de vous décider. Le prix est de 700 pesos pour la journée, déjeuner et équipement de snorkeling inclus.

Vous pouvez également opter pour un tour des îles privé afin de choisir les spots selon vos préférences et aller à votre rythme. Nous n’avons pas trouvé cela nécessaire, les groupes étant très raisonnables en nombre (demandez tout de même avant à la compagnie le nombre max de participants).

Quel tour de island hopping choisir à Port Barton ? Entre A B C et D, à vrai dire il y a assez peu de différence. Ce sont des tours équilibrés pour avoir 4 ou 5 spots chacun, avec du snorkeling et de la plage.

Les spots de snorkeling les plus réputés sont : aquarium 4, twin rocks, fantastic reef, double island, manta ray reef, exotic reef, double island. Les coraux sont pas mal abimés ou blanchis à cause du réchauffement et de récent typhons, mais le snorkeling reste bon.

Découvrir les cascades des environs

  • La première (Papawyan falls) est accessible à pied à 3km ou en moto (chemin compliqué). Les retours sont assez mitigés (pas très propre, beaucoup de sollicitations)
  • La seconde (Bigaho falls) nécessite de prendre un bateau pendant 30 min. Celui ci vous dépose sur une île et vous n’avez plus qu’à marcher pendant 15/20 minutes. Il est possible de s’y baigner

Se prélasser sur la white beach

Si vous souhaitez un cadre plus tranquille que la plage de Port Barton pour vous baigner, vous pouvez aller à la white beach accessible assez rapidement en bateau. Il y a de nombreux aller retour pour y accéder. Beaucoup de rabatteurs vous proposerons de vous emmener depuis la plage.

Se poser et regarder le temps qui passe

C’est le genre de village idéal pour se poser quelques jours et ne rien faire ou presque !

Quand visiter Port Barton ? Quelle est la meilleure saison ?

Le climat est le plus agréable de janvier à avril, avec le moins de précipitation. Mais décembre et janvier sont également le pic touristique. Alors l’idéal, c’est de février à mars si vous avez le choix. En tout cas, évitez juillet, août et septembre, c’est la saison des typhons (même s’il peut y en avoir toute l’année, deux typhons sont passés pendant notre séjour aux Philippines).

Port Barton avec des enfants ?

Si vous voyager en famille avec un ou des enfants, Port Barton sera un lieu parfait ! Avec la plage, ce n’est pas très compliqué de les ravir… Aussi, les enfants philippins sont très accueillants et jouent volontiers avec les visiteurs. Pour ce qui est des excursions en bateau, pas de soucis, il suffit de s’assurer qu’un gilet de sauvetage adapté à l’age de votre enfant soit présent à bord.

A noter : un parc avec quelques balançoires au centre du village. Ce ne sont pas les attractions qui ont un intérêt, mais la présence de nombreux autres enfants avec qui s’amuser.

Il n’y a pas de clubs enfant ou parcs d’attraction, salle de jeux etc. Mais je pense que si vous allez à Port Barton, ce n’est pas le genre de choses qui vous intéresse 😉

Vous planifiez un voyage aux Philippines ? Jetez un coup d’œil à nos autres articles sur ce superbe pays !