Quand on aime on ne compte pas paraît-il. Alors on doit vraiment aimer, adorer, aduler les manchots. Aller jusqu’au bout du bout du monde à Punta Arenas en terre de feu au Chili, puis passer 10h en voiture (dans une même journée) et dépenser 100 € pour voir une vingtaine d’oiseaux pendant deux heure… Il faut en vouloir !

Si l’observation animalière n’est pas votre truc, cet article ne vous provoquera que des rictus mi-amusés, mi-consternés.

Si la faune sauvage du bout du monde vous enchante, alors vous pourriez trouver quelques belles inspirations… Direction la terre de feu pour une visite de Punta Arenas et ses environ pleine nature.

10h de voiture et ferry pour voir des manchots, mais quelle idée !

Des pingouins, pas besoin d’aller si loin pour en voir… Un bon vieux zoo et c’est réglé (quoi ça n’a pas le même charme ?)

Punta Arenas, c’est pas franchement une ville de rêve. On peut même pas se baigner sur la plage…

C'est joli quand même mais c'est pas les tropiques !
C’est joli quand même mais c’est pas les tropiques !

Dans ce coin, c’est humide, il y a du vent et on peut même pas faire de bonhomme de neige (il fait entre 0 et 10 degrés selon la saison). Tout ça à cause de la proximité de l’océan.

Le climat ne gêne en rien nos amis les oiseaux
Le climat ne gêne en rien nos amis les oiseaux

On est pas si près du pole sud que ça, 53° sud de latitude. Pour comparer, 53° nord, c’est aux alentours de Copenhague ou Belfast. Pfff, même pas de quoi frimer au retour auprès des collègues.

Oui mais, pas n’importe quel oiseau : le manchot royal, et pas n’importe où, en terre de feu

C’est le seul endroit où observer une colonie de manchots royaux en dehors de l’Antarctique et les Cornouailles, donc finalement, ça relativise niveau accessibilité. Et le manchot royal, il a quand même la classe, c’est la plus grande espèce après le manchot empereur (pour ceux qui se poseraient la question : les pingouins vivent dans l’hémisphère nord et ils peuvent voler. Quant aux manchots, ils ne peuvent pas voler et ils vivent dans l’hémisphère sud).

Et voilà la bête qui nous a fait faire bien des kilomètres !
Et voilà la bête qui nous a fait faire bien des kilomètres !

Les colonies de manchots de Magellan n’étaient plus là à cette période de l’année, alors on a allait quand même pas revenir bredouilles !

Certes, 10 h dans la journée, c’est beaucoup de voiture. Mais des paysages superbes et un passage en ferry avec des otaries et dauphins comme compagnons, ça fait passer le temps…

Ferry qui ne fait pas fuir les otaries et les dauphins
Ferry qui ne fait pas fuir les otaries et les dauphins
_DSC6229-1redimW
ET ce sont eux qui règlent la circulation ...
ET ce sont eux qui règlent la circulation …

Un passage par une ville « gazière » au milieu de nul part, limite ville fantôme car sous peuplée par rapport aux infrastructures (heure de gloire passée) cernée par les guanacos, ça n’arrive pas tous les jours.

Ville gazière perdue en terre de feu
Ville gazière perdue en terre de feu
Les voitures nous certifient le concept d'employeur unique, on croit à une illusion d'optique
Les voitures nous certifient le concept d’employeur unique, on croit à une illusion d’optique

Alors idiots ou passionnés ? Peut être les deux…

Au final, on a adoré notre séjour à Punta Arenas et notre passage en terre de feu, je vous laisse donc juge de notre santé mentale. Cette impression de bout du monde renverse tout et notre passion pour les oiseaux justifie bien quelques folies !

_DSC6256-1redimW
La démarche d’un manchot roi, on ne s’en lasse pas, le voir se relever est à hurler … de rire
Regarder évoluer ces oiseaux peut s'apparenter à un spectacle comique
Un petit jeune (oui l’adolescence est ingrate aussi pour les manchots) coaché par les anciens
Y'en a un qui a quelque chose à dire
Y’en a un qui a quelque chose à dire
DSC6328 1redimW - Les globe blogueurs - blog voyage nature
En revanche, pas sûr que ces deux là souhaitent causer

Si nous n’avons pas beaucoup plus exploré les environs de Punta Arenas, c’est que nous étions courts côté budget et que la saison n’était pas la plus propice. Mais croyez moi, les amateurs d’observation animalière ont de quoi se régaler à condition d’y mettre un peu de budget.

Baleines, dauphins, otaries, condors, guanacos et bien sûr manchots s’observent avec une proximité déconcertante.

Et que dire des environs (sans parler d’Ushuaia que nous avons évité) ? A quelques centaines de kilomètres de là (ce qui est un saut de puce à l’échelle de la Patagonie) se trouvent le parc Torres del Paine, le Fitz Roy et le majestueux Perito Moreno.

Guide pratique : visiter Puntas Arenas, que voir, que faire ?

A quelle saison observer les manchots en terre de feu ?

Ne faites pas comme nous, planifiez un minimum votre séjour en terre de feu si vous voulez avoir la chance d’observer les colonies de manchots de Magellan. Même si le hors saison, son calme et ses bas prix ont leur charme, vous ne pourrez les observer que d’octobre à mars (ou alors par vos propres moyens en louant une voiture chère pour ne voir que quelques individus de loin…)

Quelle agence choisir pour observer les manchots royaux depuis Punta Arenas ?

Quand nous y sommes allés, il n’y avait qu’une agence ouverte pour aller voir le manchot royal. Au moins on ne se pose pas trop de questions ! En saison, il y en plusieurs, mais les prix se valent et la prestation est la même. Vous pouvez y aller par vous même en louant une voiture, mais ce sera plus cher et vous n’aurez pas les explication du guide.

Si vous souhaitez réserver à l’avance (ce qui peut être utile en haute saison), nous avons repéré ce tour qui correspond exactement à ce que nous avons vécu.

Y aller seul, avec son véhicule ou en louant une voiture

A partir de 5 ou 6 personnes, louer une voiture peut vous faire économiser quelques sous (44000 pesos/pers) ! Aussi, certains pourraient préférer y aller de manière plus autonome ou possèdent leur propre véhicule. Mais encore faut-il savoir comment y aller… Prendre le ferry, avoir de bonnes jumelles pour l’observation etc. Mais c’est faisable en se renseignant bien sur place.

Hébergement à Punta Arenas

Punta Arenas est une ville touristique où vous trouverez de nombreux hébergement pour tous les tarifs. Nous n’avons malheureusement pas trouvé de réel bon plan malgré nos recherches. Le logement est cher dans ce coin comparé au reste du Chili, isolement oblige !

Nous nous sommes retrouvés dans un hostel backpackers classique pour 34 € la chambre double sans salle de bain pour vous donner un ordre d’idée.

A faire, à voir dans les environs de Punta Arenas

Site très intéressant (mais à 150 km de Punta Arenas) pour les vulcanologues et géologues amateurs, l’observation de la faune et une grotte disposant d’ossements humains datant de 12000 avant JC.
En savoir plus (anglais).

Pour garder ces manchots rois au chaud, épinglez l’article sur Pinterest !

Observation des manchots rois en terre de feu

Prochaine étape, nous retournons en Argentine vers El Calafate et le majestueux Perito Moreno !

Enregistrer

Comment avez vous trouvé cet article ?

Vote moyen 0 / 5. Nombre de votes : 0

Soyez le premier à évaluer cet article

Ravis que cet article vous ai plu !

N'hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux pour garder le lien :)

Nous sommes désolés que cet article ne vous ai pas plu...

Aidez-nous à l'améliorer !

Dites nous ce qui ne va pas, votre retour nous aiderai énormément

Soyez sympas, ne gardez pas tout pour vous ! Partagez ;)


Soyez foudingues, abonnez-vous à notre newsletter !


    [honeypot email-756 move-inline-css:true]

    En vous abonnant à notre newsletter, vous acceptez notre politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.