Bacalar fait partie de ces lieux que l’on peut qualifier de paradisiaques. Nous découvrons cette lagune aux 7 couleurs dans l’état du Quintana Roo à la fin de notre voyage au Mexique. Après ce merveilleux séjour, nous pensions ne plus pouvoir être étonnés. Nous nous sommes lourdement trompés. Cette visite de Bacalar nous a explosé la rétine et fendu le cœur par sa beauté, mais aussi par les caractéristiques géologiques et naturels qui en font un lieu rare au monde.

Nous vous emmenons découvrir la lagune à travers un récit personnel ponctué de nos conseils et astuces pour savoir que voir, que faire à Bacalar.

que faire à bacalar au mexique

Que faire à Bacalar ? Comment visiter la lagune ?

Se balader à Bacalar : nos lieux préférés et bonnes adresses

Nous arrivons à Bacalar de nuit après une longue route depuis Uxmal. A cette heure, impossible d’entrevoir pour l’instant le charme de Bacalar. Mais on retrouve avec bonheur les ruelles quadrillées des villes du Yucatan, les taquerias où se régaler et les petites épiceries. Il nous tarde déjà de visiter le trésor de Bacalar : sa lagune aux 7 couleurs.

que voir à bacalar au mexique

Dès le lendemain, une fois le soleil levé, l’ambiance de Bacalar se révèle. Dans le centre, de nombreuses façades sont recouvertes de belles œuvres de street art, c’est coloré et joyeux. Il règne une atmosphère détendue, assurément Bacalar est une destination où se relaxer.

Au cœur de la ville, la place centrale offre un jardin ombragé et des aires de jeux pour les enfants ainsi qu’une jolie vue sur le fort San Felipe. Nous avons fait l’impasse sur sa visite mais moyennant quelques pesos, il est possible de le découvrir davantage.

Nous lui avons préféré les joies ordinaires du quotidien sur cette place centrale avec ses nombreux marchands de marquesitas, une spécialité locale quelque peu insolite. L’histoire veut qu’un mexicain, de retour d’un voyage en Hollande, et ayant particulièrement aimé le fromage, décida d’en ajouter dans une crêpe sucrée.

Il y a différentes variantes de cette crêpe, les conservateurs prendront celles sans fromage, mais les aventuriers des papilles mangeront la vraie marquesita. Celle-ci se déguste avec du lait concentré, du nutella et du fromage ! Seb a testé une fois… Mais pas deux !

centre bacalar

Quant à moi, j’ai prétexté le maintien de ma ligne pour esquiver cet incontournable culinaire. En revanche, j’ai dansé au rythme des chansons vantant les marquesitas diffusées par certains vendeurs qui ne manquent pas d’inventivité pour attirer le chaland.

Il faut dire que la concurrence fait rage. Le soir, la place s’anime encore plus avec un marché d’artisans et davantage de vendeurs ambulants.

Tout autour de cette place centrale, j’ai flâné le temps d’un après midi pour débusquer les fresques de street art et bonnes adresses. Voici d’ailleurs quelques recommandations.

Mes bonnes adresses à Bacalar

Pour boire un café : Casa de café y té, en face de l’entrée de l’Ecoparque de Bacalar. Le café était délicieux et je suis très très exigeante sur ce point. Le lieu est en extérieur, c’est petit mais charmant et coupé de l’agitation ambiante du boulevard.
Pour manger une glace artisanale : A deux pas de la place locale, la Heladeria Annie Delicias propose un large choix de sorbets et crèmes glacées en cornets ou sous forme de bâtonnets. Il y a des goûts locaux à tester comme le guanabana, l’horchata ou bien encore le chongos.
Pour gouter une marquesita : Sur la place centrale (zocalo) à côté du fort, vous aurez l’embarras du choix.
Pour déguster les spécialités du Yucatan :
Birria les hijos del maïs : un petit restaurant authentique charmant qui sert d’excellents tacos, chilaquiles et flautas ainsi que la birria, la spécialité de la maison. Il s’agit d’une soupe locale avec de la viande de birria (agneau), des pois chiches, légumes et tortilla.
Mr Tacos : Une grande terrasse joliment instagrammable qui attire plutôt les touristes. Mais les tacos, burritos et autres spécialités sont excellentes, servies généreusement et bon marché. De plus, il y a énormément de choix donc c’est sympa de prendre plusieurs plats et de les partager.

Naviguer sur la lagune Bacalar en voilier

Comme la plupart, sinon tous les visiteurs, nous avons été attiré par Bacalar pour sa lagune aux eaux étonnamment translucides et aux nuances turquoises : la carte postale du paradis ! Pour la découvrir et accéder à certains spots incroyables, impossible de ne pas faire un tour en bateau. Pour préserver au maximum ce joyau, nous avons opté pour une sortie en voilier proposée par sailing colibri.

Ce type d’embarcation a plusieurs avantages. Elle permet de prendre son temps, de profiter du calme de la lagune sans le bruit d’un moteur mais aussi de protéger les écosystèmes.

Notre capitaine nous accueille au QG de Colibri sailing pour embarquer. Dès le départ, de mignonnes hirondelles profitent de ce taxi gratuit et n’hésitent pas à se poser sur le mat et les cordages pour notre plus grand bonheur.

En chemin, il nous explique toutes les particularités de cette incroyable lagune. Cet immense lac d’eau douce mesurant 60 km de long et 2km de large est alimenté par 5 cenotes. L’eau qui arrive à Bacalar a traversé un réseau souterrain tentaculaire depuis différentes régions du Mexique. Cette eau a des propriétés minérales particulières de part sa teneur élevée en soufre.

Cette composition ne plaît pas à toutes les espèces de poissons. On n’en recense qu’une dizaine dans la lagune. Il y a également des tortues d’eau douce, l’une d’entre elle viendra même nous faire un coucou furtif, ainsi que des crocodiles (qui se font très discrets).

Savoir tout cela rend encore plus fascinant cet endroit. Notre guide nous parle aussi des stromatolithes, ces plaques rocheuses que l’on peut apercevoir aux abords des zones peu profondes de la lagune et qui cachent bien leur jeu.

En effet, ce ne sont pas de simples cailloux, il s’agit de formations très rares abritant une des premières formes de vie sur terre. Ces constructions minérales se forment durant des milliers d’années par l’action de cyanobactéries qui facilitent la sédimentation du calcaire. Les stromatolithes sont donc des êtres vivants. Ils ne se rencontrent que dans des eaux peu profondes avec une composition spécifique. A l’instar du corail, ils sont très fragiles. C’est pourquoi, il est primordial de ne pas les toucher ou marcher dessus ainsi que de ne pas mettre de crème solaire quand on se baigne (même biodégradable).

excursion bateau lagune bacalar

L’émerveillement décuple à mesure que le voilier avance et se rapproche de l’île aux oiseaux. C’est le repaire des aigrettes, spatules roses, hérons et autres espèces. Nous les observons à distance tout en piquant une tête.

Nous avons beau être au milieu de la lagune, à cet endroit, la profondeur n’excède pas 1m50. Hélio se jette volontiers à l’eau pour éclabousser avec frénésie ses parents.

excursion voilier bacalar

Après cette première pause, c’est un autre repaire qui nous attend, celui des corsaires. Le canal des pirates est un autre lieu emblématique de la lagune. Il fût un lieu d’affrontement entre des pirates de renom.

Aujourd’hui, c’est un lieu paisible où les bateaux s’arrêtent pour permettre à leur passager de se baigner et contempler toutes les nuances de la lagune. L’eau est d’une limpidité inouïe. L’extrémité du canal mène à la lagune de Mariscal.

A son entrée, l’eau devient plus profonde et le courant important, soyez donc vigilant, surtout si comme nous vous êtes accompagnés d’un enfant. Sur le chemin du retour, nous passons aussi devant l’impressionnant cenote negro dont je reparlerai plus tard.

visite bateau bacalar

Durant l’une de nos pauses, notre guide nous prépare un excellent guacamole maison agrémenté de totopos (chips de tortilla) et d’une bière bien fraîche.

Si c’est pas le paradis ça ! Après 4h de navigation, de baignades et de découvertes, nous avons de véritables étoiles dans les yeux. La lagune nous a époustouflé par sa beauté et ses singularités. Si vous êtes des contemplatifs comme nous, je vous recommande vraiment de l’explorer en voilier. L’ambiance du voilier, le rythme lent de la navigation et le calme qui s’en dégage apportent vraiment un charme supplémentaire au moment.

balneario bacalar

Petite info utile : Sachez que tous les Mercredis, la navigation est interdite sur toute la lagune afin d’accorder un peu de répit à la nature. Prenez cela en compte dans l’organisation de votre votre voyage.

Réserver votre balade en voilier sur la lagune de Bacalar avec Sailing Colibri

Faire du paddle sur la lagune Bacalar au lever de soleil

Si vous voulez encore plus de calme et de sérénité sur la lagune, j’ai une autre activité à vous proposer : partir à l’aube en paddle ! Il m’a fallu de la motivation pour me lever à 5h du matin, mais j’étais suffisamment réveillée à 6h pour m’équiper et suivre les conseils de Miguel d’Amir adventours.

Il va être mon guide pour la matinée (Seb et Hélio sont restés dormir). Il fait encore nuit quand nous commençons à pagayer sur la lagune. A cette heure, c’est étonnamment calme, il n’y a aucun bateau, ni kayak. Cette atmosphère sereine m’apaise d’autant plus qu’elle est mise en musique par le chant des oiseaux qui se réveillent.

ile aux oiseaux bacalar

A mesure qu’on s’approche de l’île aux oiseaux, le concert se fait plus intense et mélodieux. Notre regard est aussi sollicité par le ballet des oiseaux. Au petit matin, ils sortent de leur torpeur et déploient leurs ailes pour rejoindre l’autre rive. C’est si poétique de voir leurs corps fuselés se détacher en ombre chinoise dans les couleurs rosées de l’aurore.

Tous mes sens sont en éveil et je ne m’attendais pas à être si émue et émerveillée. Pendant que nous contemplons ce tableau, Miguel en profite pour nous préparer un petit déjeuner sur son paddle. Les pieds dans l’eau il s’affaire à découper les fruits frais, à préparer les tartines et à nous servir le café. Nous n’avons plus qu’à nous mettre à l’eau pour rejoindre notre table-paddle.

Vous vous en doutez, ce petit déjeuner gardera une saveur inédite pour moi.

Une fois le soleil complètement levé, nous reprenons les pagaies. Je suis encore toute hébétée mais je reprends vite mes esprits en contemplant cette fois-ci les couleurs vives de la lagune tantôt turquoise, émeraude ou azur. Le changement des couleurs est à son paroxysme à l’approche du cenote negro.

D’aigue marine transparente, l’eau devient brutalement et sans transition d’un bleu obscur presque noir. La raison de ce revirement coloré ? La profondeur ! Ici, la profondeur de l’eau passe soudainement de 1m à 100m. L’imaginer est une chose, le voir de ses yeux est si intriguant que l’on ressent tous une légère appréhension à l’idée de s’y baigner. Une sensation de vertige nous envahit, j’imagine même que je pourrais me faire aspirer par l’entrée de ce réseau souterrain.

Ce cénote est en effet relié à tout un réseau de grottes, tunnels et rivières souterraines. En entrant dans l’eau, je suis aussi étonnée par l’agréable température de l’eau. Miguel m’explique que la raison est d’ordre volcanique. L’eau traverse en effet des rivières de laves souterraines avant de ressortir du cenote dans la lagune. Une sorte de jacuzzi naturel !

cenote negro bacalar
L’intriguant cenote negro

Après avoir sauté de quelques mètres et barboté, la balade touche à sa fin et nous regagnons l’embarcadère initial. Ce fût une manière très douce et poétique d’arpenter la lagune.

Réserver sa sortie en paddle sur la lagune au lever du soleil avec Amir Adventours

Se baigner dans l’un des balnearios de Bacalar

Bacalar est évidemment un lieu où se détendre et se baigner. La transparence de l’eau nous invite irrésistiblement à la rejoindre. L’ensemble des rives de la lagune n’est pas accessible directement. Contrairement à certains lacs, il n’y a pas un chemin piéton qui permet de se balader le long des rives. Pour regarder la lagune et ses paysages, il y a cependant de nombreux passages menant à des pontons. En revanche, ils ne sont pas nécessairement aménagés pour la baignade.

Pour se baigner, il faut aller dans un balneario, c’est à dire un lieu aménagé exprès pour la baignade. Il en existe de plusieurs types :

Les balnearios des hôtels

  • Ceux ci sont à destination des clients de l’établissement. Cependant certains hôtels proposent des pass à la journée pour que les visiteurs extérieurs puissent utiliser leurs installations. Nous aimons les lieux plus populaires donc nous n’avons pas opté pour cette option.

Les balnearios publics et gratuits

Même s’il existe beaucoup de balnearios payants, en cherchant bien, nous en avons trouvé deux gratuits dans le centre de Bacalar :

  • Balneario Municipal
meilleur balneario bacalar
  • Balnéario El Aserrado

Dans ces balnearios, nous avons rencontrés davantage de locaux. L’ambiance y est plus populaire et les aménagements plus simples.

Les balnearios privés payants

D’autres balnearios demandent une contribution à l’entrée. Elle est plus ou moins importante selon les services proposés sur place.

  • Ecoparque ecologico : c’est avant tout un espace protégé de mangroves surmonté d’une passerelle de 1 km formant un carré au dessus. Des escaliers descendent dans la lagune et facilitent la baignade. L’endroit est superbe et la vue dégagée sur la lagune est imprenable. J’ai passé un long moment assise sur le ponton à l’admirer. L’entrée est de 20 pesos (1 €) par personne pour les étrangers. Cet argent sert à la préservation de l’endroit. Attention, il n’y a aucun service dans l’enceinte de l’ecoparque (ni toilettes, restauration …).
  • Balneario ecologico : situé juste à côté de l’ecoparque (on peut même le rejoindre à pied quand on se baigne dans l’ecoparque), ce balneario a un tarif d’entrée de 10 pesos (0,5 €). Il y a une petite plage végétalisée aménagée et des espaces à l’ombre. Je ne sais pas s’il y a d’autres services.
  • Balneario Ejidal Magico : un balnéario familial très apprécié proposant de nombreux services (accès à la baignade, des vestiaires, douches, toboggan, restaurant, promenades en bateau, locations de kayak, aire de jeux). L’entrée en 2024 est de 50 pesos (2,60 €) par personne.
  • Balneario Sac Ha : situé plus au sud à 20 min de Bacalar, nous avons aimé y passer une demi-journée tant le cadre est idyllique. Comme il est plus à l’écart du centre, il est moins fréquenté.
    On peut y louer une palapa (hutte pour se protéger du soleil), louer un kayak ou se prélasser sur les rives herbeuses. Il y a de beaux stromatolithes à contempler sur la rive. Le propriétaire les a bien délimité par des cordons pour les protéger.
    Nous avons apprécié cette démarche de préservation. Il y a quelques stands qui proposent de la nourriture mais ils étaient fermés lors de notre passage. C’est aussi une belle alternative à los rapidos (on vous en dit plus juste après). L’entrée est de 50 pesos (2,60 €) par personne.
plus beau balneario bacalar

Les tarifs sont donnés à titre indicatif, ils peuvent vite évoluer donc renseignez vous une fois sur place.

Faire du kayak à los rapidos : notre bon plan pour éviter la foule et les prix excessifs !

Dans toutes les recherches que nous avons lu dans la préparation de notre voyage, los rapidos apparaissaient comme un incontournable. Il s’agit d’un passage très étroit de la lagune (quelques mètres) où le courant est plus puissant. Qu’on soit en kayak ou à la nage on peut donc se laisser porter par le courant sur une petite portion.

En nous renseignant sur place sur l’intérêt de cette expérience, nous avons eu des retours mitigés pour plusieurs raisons. Un guide nous a alerté sur le fait que le propriétaire de los rapidos n’accordait pas assez d’importance à la préservation des stromatolites et que les prix étaient exorbitants. En temps normal, pour accéder à la portion des rapides, il faut se rendre au lieu dit los rapidos, l’accès est géré par le propriétaire du restaurant.

Vous devrez payer un droit d’entrée (autour de 200 pesos) et d’après les retours on vous poussera à la consommation si vous voulez vous poser au bord de l’eau. Si vous voulez louer un kayak le tarif est beaucoup plus élevé (300 pesos l’heure) qu’ailleurs.

excursion kayak bacalar

Pour découvrir ce lieu sans enrichir la structure qui en gère l’accès, nous vous recommandons de vous poser au balneario Sac Ha (50 pesos l’entrée) et d’y louer un kayak (100 pesos par heure, soit beaucoup moins cher qu’à los rapidos).

Depuis le balneario, il faudra prendre le petit bras de la lagune et avancer un peu. Sur cette portion, il y a beaucoup moins voir pas de monde et le cadre est magique. Une fois arrivés sur la portion où le courant s’accélère, vous croiserez plus de monde. Pour le retour, il suffit de faire le chemin retour. Sébastien est parti s’y balader seul et cela lui a pris 1h30 en tout. Il a préféré la partie en amont des rapides que les rapides en eux mêmes (il ne s’agit que de 50 mètres, le paysage est le même que celui quelques mètres au dessus)

Il y a beaucoup de stromatolithes dans cette partie, soyez le plus respectueux possible en évitant de les toucher et de marcher dessus. Malheureusement, il y a encore trop de personnes qui n’écoutent pas ces règles essentielles.

Découvrir les cenotes de Bacalar

Je le disais au début de l’article, la lagune de Bacalar est alimenté par plusieurs cenotes. Ils se fondent dans le paysage et ont une configuration différente de ceux visités aux alentours de Tulum ou Valladolid. En effet, soit ils se fondent à la lagune, soit ils ressemblent à de petits lacs.

  • Cenote Negro : Je vous en ai parlé au cours de cet article. Il est accessible lors des balades en bateau, en paddle ou kayak. C’est lors de ma sortie en paddle que j’ai pu m’y baigner. En revanche, bien qu’il se situe sur les rives de la lagune, il n’y a pas d’accès à pied.
lagune 7 couleurs bacalar
  • Cenote Azul : vu du ciel, ce cenote a une forme ronde parfaite. Il est entouré par la forêt et est séparé du reste de la lagune. Il forme comme un petit lac sombre. On y accède par la route au niveau du 307 Carretera Federal. L’entrée est de 25 pesos.
  • Cenote Cocalitos : il faisait partie des lieux prisés par les visiteurs. Malheureusement, à cause d’une sur fréquentation et de mauvais comportements, ce lieu est désormais fermé afin de le préserver. On pouvait y voir de nombreux stromatolithes.
  • Cenote Esmeralda : situé dans la lagune, plusieurs sorties en bateau permettent de s’en approcher.

Après ces quelques jours à Bacalar, il est très dur de repartir tant ce lieu est enchanteur. Bien que plus éloigné des spots de l’itinéraire classique d’un voyage au Yucatan, je vous conseille vivement de faire le détour. Bacalar mérite largement de faire un peu de route supplémentaire.

Mahahual et la Costa Maya

Pour prolonger votre séjour près de Bacalar, nous vous recommandons d’aller vers Mahahual et la Costa Maya. A une heure environ de Bacalar, vous pourrez retrouver la mer des Caraïbes et de magnifiques récifs coralliens. la costa maya, c’est un peu la riviera maya sans la foule !

lire notre article sur la visite de Mahahual et la costa maya

Les sites archéologiques autour de Bacalar

Si la plupart d’entre nous venons pour les eaux azurées de la lagune de Bacalar, il existe plusieurs sites archéologiques importants autour de Bacalar.

Les plus proches sont a réserver aux passionnés d’histoire et de ruines maya : Chacchoben, Dzibanche ou encore Cohunlinch que je conseille de visiter avec un guide. Sinon vous risqueriez de passer à côté de l’intérêt réel de ces lieux, à savoir leur riche passé plutôt que la beauté de leurs ruines.

ruines bacalar

Mais il est un site plus lointain tout à fait exceptionnel qui mérite vraiment qu’on s’y rende : calakmul. Selon nous, c’est le plus beau site archéologique du Yucatan, et probablement même du Mexique, voir d’Amérique centrale.

Ceci pour de multiples raisons :

  • c’est un site d’importance majeur, d’un point de vue historique, culturel et architectural, avec des édifices grandioses et finement sculptés, très différents des autres civilisations maya de la péninsule.
  • on peut encore grimper sur les pyramides pour admirer au plus prêt les détails des sculptures et observer le site dans son environnement naturel
  • les ruines sont situées dans une réserves de biosphère classée au patrimoine mondial de l’Unesco, autant vous dire que vos chances de croisées des mammifères tels que tapirs, singes et cervidés est majeure
  • son éloignement géographique l’a préservé d’un afflux touristique important, imaginez vous vous nbaladant dans un site aussi sompteux que Chichen Itza quasiment seul et sans aucun stand de vendeurs de souvenirs… En pleine jungle. NB : cela risque de changer avec l’arrivée prochaine du train maya dans les années à venir

Si le mieux est de rester au moins une nuit sur place pour profiter du site et vous éviter beaucoup de route dans la journée, il y a des excursions guidées qui font l’aller retour depuis Bacalar à la journée. Parfait si vous n’avez pas beaucoup de temps, ne souhaitez pas vous fatiguer avec un long trajet sur la route et bénéficier des savoirs d’un guide.

réserver une excursion à Calakmul depuis Bacalar

Pour aller plus loin, Seb a rédigé un article complet sur Calakmul, le site archéologique, la réserve naturelle, mais aussi les autres sites archologiques qui parsèment la région. Une expérience très intense pour les amateurs de nature et de culture qui nécessite un tout petit peu de préparation quand on part en solo vu son isolement (horaires, accès etc.).

Récap : les lieux d’intérêts à Bacalar et sa lagune

  • sur la lagune (accès en bateau)
    • île aux oiseaux
    • canal des pirates
    • cenote negro
    • cenotes esmeralda et cocalitos
  • cenote azul
  • los rapidos
  • balnearios
  • fort san felipe
  • zones archéologiques (Calakmul, Dzibanche, Cohunlinch, Chacchoben)

Si vous n’avez pas beaucoup de temps, mais souhaitez tout de même visiter Bacalar et sa lagune, il est possible de réserver une excursion à la journée depuis la riviera maya (de Cancun à Tulum). Celle que nous vous suggérons inclus le transport et un guide avec visite du cenote azul, du centre de Bacalar avec balneario, un tour en bateau dans la lagune et un déjeuner au lac.

Réserver une excursion à Bacalar depuis la riviera maya

Ou dans la même idée, une excursions depuis la costa Maya, plus proche (vers Mahahual)

Réserver une excursion à Bacalar depuis la costa maya


Guide Tourisme : visiter la lagune Bacalar au Mexique


Comment se rendre à Bacalar ?

En bus
Bacalar est très bien desservi en bus. On peut y accéder depuis Cancun ou les principales villes de la riviera maya comme Playa del Carmen et Tulum. On peut aussi rejoindre ou venir de Mahahual en bus.

Voir les bus proposés par Ado

En voiture
Bacalar se trouve à 45 min de Chetumal, 2h45 de Tulum, 4h15 de Merida, 4h30 de Cancun.

bacalar 3261 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Comment se déplacer à Bacalar ?

Si vous êtes logés dans le centre, il sera possible de tout faire à pied car il y a de nombreux restaurants et les prestataires d’activités sont concentrés à ce niveau. Cependant, Bacalar est quand même bien étendu, donc selon l’emplacement de votre hébergement, il pourra être utile d’avoir une voiture ou de faire appel à un transport complémentaire (taxi, vélo…) pour certains trajets.

Si vous voulez explorer le sud de Bacalar ou les sites archéologiques avoisinants, il faudra une voiture (ou partir en excursion organisée).

Où louer une voiture au Mexique ? Nos recommandations

Avant de choisir un prestataire de location de voiture, regardez quelle type de carte bancaire vous allez utiliser pour le paiement et la caution :

  • Si vous utilisez une carte de crédit : Vous pouvez louer auprès de nombreux prestataires. Pour trouver les meilleurs offres, utilisez la plateforme Discovercars qui comparent de nombreuses propositions. Pour être pleinement assuré, souscrivez une assurance complémentaire (0 franchise) : Nous vous conseillons celle de Discovercars (6€/j) pour de séjours courts et celle de Serenitrip (96,50€ l’année) pour des voyages long de plus de 2 semaines (en cumulé sur une année).

Réserver sa location de voiture au meilleur prix sur Discovercars

  • Si vous utilisez une carte de débit : Soyez conscients que la majorité des loueurs refusent ce type de carte pour la caution. Il faudra donc opter pour des loueurs qui proposent des locations sans carte de crédit comme Touracancun. Ils ont une offre très complète incluant l’assurance 0 franchise et d’autres services complémentaires. Cela reviendra plus cher qu’en passant par un loueur classique avec une carte de crédit mais si vous n’avez qu’une carte de débit c’est la meilleure option à considérer.

Réserver une voiture de location sur TouraCancun

Quand visiter Bacalar ?

Bacalar peut se visiter toute l’année cependant la saison sèche à savoir entre octobre et avril reste plus propice pour la douceur du climat et les faibles précipitations.

Où dormir à Bacalar ?

Our Habitas Bacalar – Haut de gamme

Our habitas est un ensemble de cabanes de haut standing au bord de la lagune, parfaitement intégré dans un cadre naturel à l’écart de la ville. La décoration des cabanes est dans un style tropical très élégant et réalisée avec des matériaux et du mobilier de qualité. Les chambres sont spacieuses et confortables. Des services de massages et d’excursions sont proposés sur place. Le restaurant distille une cuisine délicieuse avec une vue imprenable sur la lagune. De plus, l’établissement est engagé dans une démarche durable. Un lieu aussi paradisiaque que la lagune elle même.

Réserver votre séjour à Our Habitas

Casa Chukum – Gamme moyenne

Un hôtel très sympa dans le centre de Bacalar disposant d’une piscine extérieure, d’un jardin et d’une terrasse. Les chambres lumineuses ont une décoration colorée et arty très réussie. Le personnel est adorable et de bon conseil pour organiser vos différentes activités. Une démarche environnementale est mise en place. Son emplacement permet de bien profiter de la vie locale de Bacalar (bars, restaurants…).

Réserver votre chambre à Casa Chukum

Zayali Bacalar Guest House – Economique

Une guest house très conviviale à la décoration gaie et colorée qui propose une diversité de chambres confortables (chambres familiales, accessibles aux personnes à mobilité réduite…). Vous pourrez aussi profiter des espaces communs avec une piscine extérieure, un jardin et une cuisine commune équipée. Etablissement au calme et situé à seulement 10 min du centre et de la lagune à pied.

Réserver une chambre à Zayali Guest house

Quelles activités à Bacalar ? Le récap en 10 excursions ou sorties

Voici la synthèse des activités à faire à Bacalar selon nous, avec en lien une sélection des meilleures excursion pour les réaliser :

que faire bacalar mexique

Vous préparez un voyage au Mexique ? Retrouvez nos autres articles sur le Yucatan

Nos itinéraires au Yucatan de 1 à 3 semaines
Visiter Mahahual et la costa maya
Découvrir Tulum, des ruines aux cénotes
Explorer la biodiversité de Sian Ka’an
Visiter Calakmul

Cet article contient des liens affiliés vers des hôtels, activités ou autres prestations touristiques. Nous les avons sélectionné avec soin pour leur pertinence et les avons testé réellement. Si vous passez par ces liens, nous toucherons une petite commission, ce qui permet de soutenir notre travail (sans que cela coûte plus cher pour vous !).

Comment avez vous trouvé cet article ?

Vote moyen 0 / 5. Nombre de votes : 0

Soyez le premier à évaluer cet article

Ravis que cet article vous ai plu !

N'hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux pour garder le lien :)

Nous sommes désolés que cet article ne vous ai pas plu...

Aidez-nous à l'améliorer !

Dites nous ce qui ne va pas, votre retour nous aiderai énormément