Une visite de Tulum au Mexique offre aux voyageurs des sensations très différentes, entre la splendeur des cenotes, ces formations géologiques uniques au monde et les sites archéologiques exceptionnels de Tulum et Coba, sans oublier un peu de farniente sur des plages de rêve bien sûr ! Petite visite guidée pour vous aider à savoir que faire à Tulum.

Tulum est une des stations balnéaires phare de la côte caraïbe mexicaine (riviera maya dans la région du Quintana roo). En 2013, lors de notre premier séjour, elle était plus discrète que ses sœurs Playa del carmen et Cancun. Mais en y retournant en 2024, nous avons été stupéfaits de voir à quel point cela avait changé. Aujourd’hui l’ensemble du littoral a été privatisé et les hôtels se sont multipliés de manière frénétique. Malgré tout, il n’y a pas de grand ensemble, ce qui préserve l’harmonie globale. Si nous n’avons pas retrouvé l’ambiance authentique de 2013, cela reste la destination incontournable de la riviera maya selon nous.

Car il existe une multitude d’excursions à faire dans les environs, à réaliser de manière indépendante ou organisée. Voici le programme bien chargé que nous avons vécu au cours de ces deux séjours de 3 et 5 jours à Tulum.

plage de tulum au mexique

Que voir, que faire à Tulum au Mexique ? Les incontournables

En un clin d’oeil, voici nos incontournables à voir ou faire à Tulum et ses environs :

Visiter les ruines de l’ancienne cité maya de Tulum

Nous avons visité ce qui fait le charme de la côte ici, à savoir des ruines de l’ancienne cité antique maya de Tulum dont la fondation remonterait à 564. Dominant la mer caraïbes, cette cité eu une position stratégique de la plus haute importance pour le commerce. Ce fût également un site religieux voué au Dieu plongeur.

Les vestiges actuels remonte à la période classique (vers 1200), la cité continuera d’être habitée bien après l’arrivée des conquistadors et sera peu à peu abandonnée au XVIe siècle.

Ruines temple maya de Tulum
Ruines de Tulum

Ces ruines maya de Tulum au Mexique sont certes moins impressionnantes que celles de Chichen Itza, mais l’atmosphère du lieu nous permet davantage d’appréhender ce que pouvait être la vie ici. La vue des ruines et de l’eau turquoise où vient se mêler le sable blanc est tout simplement paradisiaque. Les nombreux iguanes ne s’y sont pas trompés en élisant leurs domiciles sur les rocailles du site.

el castillo, ruines de Tulum au Mexique
Ruines du Site, El castillo

Il est possible d’aller se baigner sur différentes plages attenantes, ce que nous n’avons pas manqué de faire étant donné la fournaise que constitue cette merveille.

Une des plages est d’ailleurs réservée à des hôtes de prestige : les tortues viennent y déposer leurs œufs, pour le moment venu, voir leurs petits se frayer un chemin jusqu’à la mer.

La plage de los pescadores rassemblait tout ce qu’il faut pour un bout de paradis : la mer et ses eaux d’un camaïeu de bleu, le sable blanc et fin, des frégates (l’oiseau pas le bateau) quelques bars servant des rafraîchissements et même un concert de salsa (le petit bonus de la journée). Mais en 2024, cette plage n’est plus accessible gratuitement. Il faudra vous acquitter d’un droit d’entrée à l’un des beachs clubs pour y accéder.

Visiter les ruines de Tulum

Accès : En bus depuis le village de Tulum ou 10 min de voitures. Ensuite, il faut marcher 700m de l’entrée jusqu’au site archéologique.
Horaires : 8h à 17h
Tarif : 90 pesos pour l’entrée des ruines auquel s’ajoute 58 pesos pour l’entrée au parc naturel du jaguar (prévoir du liquide) – Vous pouvez acheter votre billet à l’avance pour éviter de faire la queue. Gratuit pour les – de 12 ans.
Mon astuce : Privilégier les heures les moins chaudes de la journée car les différents édifices sont en plein soleil.

Réservez une journée d’excursion sur les sites archéologiques de Tulum et Coba

Explorer les plus beaux cénotes autour de Tulum, de Gran cenote et los dos ojos

Dans la région de Tulum, il n’y a pas moins de 6000 cénotes, des formations géologiques étonnantes. Grosso modo, il s’agit de trous d’eau douce, des sortes de grottes à ciel ouvert dans lesquelles on peut se baigner. Alors vous pensez bien qu’il aurait été difficile de ne pas en visiter quelques-uns. Depuis notre dernier séjour, les prix ont flambés pour accéder aux cénotes de Tulum. Selon votre budget, il faudra donc faire des choix car la facture s’alourdit assez vite. Nous avons jeté notre dévolu sur El gran cenote  et los dos ojos !

Bien nous a pris d’emmener nos masques et tubas puisqu’il est possible de faire du snorkeling et même de la plongée dans ces deux cénotes proches de Tulum. Cette fois-ci ce ne sont pas les poissons qui nous intéressent mais le relief sub-aquatique.

cénote los dos ojos à Tulum au mexique
L’eau limpide du cénote

En ouvrant grand les mirettes, nous observons un monde constitué de stalactites, de passages et de cavernes remplies d’eau. Les dimensions sont impressionnantes et la transparence de l’eau nous permet d’apprivoiser la profondeur de ces grottes. Des plongeurs peuvent s’aventurer dans cet antre. Nous avons pu assister à leur descente et profiter ainsi de la lumière de leurs torches pour distinguer d’autres reliefs. Seb serait bien parti avec eux, quant à moi, j’avoue que la plongée en mode spéléo c’est peut être un peu trop pour moi… Pour l’instant ! Quand j’aurai mon padi, on en recausera. [edit : ça y est je l’ai, passé à Utila, une superbe île au Honduras parfaite pour s’initier à la plongée !].

cénote de Tulum
Petite nage au cœur de El gran cenote, ambiance garantie
Cénote Los dos ojos près de Tulum au Mexique
Cénote Los dos Ojos à Tulum

En faisant le tour d’ El Gran cenote et de los Dos Ojos, côté extérieur, nous avons une fois de plus rencontré de nombreux oiseaux colorés que nous avions déjà croisé à Ik kil. En passionnés d’oiseaux que nous sommes, nous avons fait des recherches sur le net pour trouver son petit nom. Nous vous présentons donc le Motmot que l’on retrouve à proximité des cénotes et qui pour les mayas étaient un signe de présence d’eau. Nous avons, avec encore plus de chance, croisé un oiseau qui ressemble à un toucan : le collared Aracari.

Ça valait bien le coup de se faire mitrailler par les moustiques voraces du coin.

Les deux cénotes de Tulum sont à découvrir, ce serait difficile de vous en conseiller un plutôt qu’un autre, El gran cenote contrairement à son nom est plus petit mais il a davantage de charme. Los dos Ojos est plus impressionnant.

Pour les amateurs d’oiseaux, allez jeter un coup d’œil sur cette page consacrée aux oiseaux du Yucatan.

Quels cénotes visiter autour de Tulum ?

A savoir avant de visiter un cenote. Pour la quasi totalité, il faut s’acquitter d’un droit d’entrée pour y accéder. Il varie entre 200 et 500 pesos selon les cenotes. Renseignez vous en amont s’ils disposent d’aménagement (accès facilité, parking, infrastructures) et de services (toilettes, restauration, location de matériel de snorkeling, gilet de sauvetage) afin de choisir celui qui vous convient le mieux. Sachez qu’il peut y avoir des coûts supplémentaires à prévoir car tout se monnaie au Mexique (casiers, autorisation pour les appareils photos pros, gilet de sauvetage…).

Certains cenotes sont plus adaptés aux familles, d’autres recommandés pour la pratique de la plongée etc… Opter pour le ou les cenotes qui correspondent à vos envies et besoins du moment.

  • Gran Cenote : Superbe et bien aménagé. Idéal pour se baigner avec des enfants ou faire de la plongée. Très fréquenté donc y aller très tôt le matin. Proche de Coba. Entrée : 500 pesos mexicain (ouch !).
  • Cenote Taak Bi Ha : Ce cenote est située dans une grotte avec de nombreuses stalagtites et stalagmites. Plus confidentiel que Dos ojos alors qu’il est situé quelques kilomètres à peine à côté. Une belle alternative. Entrée : 350 pesos
  • Cenote Calavera : Petit mais très insolite car on y accède par des trous dans le sol et une échelle. Moins fréquenté que d’autres cénotes car pas de services sur place. Entrée : 250 pesos mexicain.
  • Cenote Dos Ojos : Très connu, ce cenote est aussi impressionnant avec ses deux cavités que l’on peut rejoindre selon le niveau de l’eau par un tunnel rocheux. Snorkeling et même plongée possible. Entrée : 400 pesos mexicain.
  • Cenote Manati : Un très large cenote sympa pour faire du snorkelling et se baigner.
  • Sac Actun : Un réseau de plusieurs cénotes accessibles seulement avec un guide. Pour les plus aventureux ! (Entrée : 40 $USD)
  • Cenote Azul : Un ensemble de piscines naturelles joliment aménagé et sécurisé parfait pour les familles. A proximité d’autres sites de visite populaire. Entrée : 150 pesos mexicain.

Visiter la réserve de Sian Ka’an

C’est sans conteste notre coup de coeur autour de Tulum. La réserve de Sian Ka’an c’est une beauté pure, que ce soit au niveau paysager ou de l’observation de la faune, sans oublier de belles activités nautiques (snorkeling, bateau, flottaison, baignade) et de belles ruines maya..

Il y a deux possibilités pour visiter Sian Ka’an :

  • côté Muyil, que vous pouvez faire en excursion organisée ou par vous même, avec les ruines de Muyil, un sentier écologique dans la jungle et un tour en bateau sur la lagune de Muyil avec une expérience de flottaison

Réserver une excursion dans la réserve de Sian Ka’an côté Muyil

  • côté Punta Allen, une expérience incroyable avec observation de crocodiles, dauphins, tortues, oiseaux, snorkeling sur le récif coralien, piscines naturelles et déjeuner sur la plage. Uniquement accessible en excursion guidée.

Réserver une excursion dans la réserve de Sian Ka’an côté Punta Allen

Retrouvez notre article complet dédié à la visite de la réserve de Sian Ka’an

Découvrir les pyramides Maya de Coba

La région est également l’occasion de la découverte des ruines mayas de Coba à environ une quarantaine de kilomètres de Tulum. Après les profondeurs des cénotes, place aux hauteurs des pyramides. Une fois n’est pas coutume, nous prenons un bus classe primera ! La différence avec l’intermedio ? C’est plus cher, le bus est vide et il ne s’arrête pas. Il y a aussi des toilettes et la télé.

Bref, Coba au delà des ruines constitue une balade bien sympa dans la forêt si on prend la peine de marcher, car il est aussi possible de louer des vélos ou de se faire conduire sur les différents sites en vélo taxi. Il y a deux sites principaux correspondant à deux périodes distinctes, chacun à 1 km de l’entrée, ce qui fait en comptant les allers retours, une marche d’environ 6 km.

mur pelote, à coba - mexique
Mur de pelote des ruines de Coba

La cité de Coba est avec celle de Chichen Itza la plus importante, elle s’étendait sur plus de 70 km2. La plupart des monuments datent de la période classique de la civilisation maya à savoir de 500 à 900 après JC. Cette cité malgré la concurrence avec Chichen Itza et les cités Puuc, a su garder une importance même durant la période post classique et ce grâce à son emplacement avec un accès facilité à la mer.

L’expérience à ne pas louper est sans conteste la montée du temple de Nohoch Mul (Pyramide de 42 m) qui offre une fois arrivé au sommet une vue impressionnante sur la forêt environnante et une sensation agréable pour certain, effrayante pour d’autre. La descente casse un peu les pattes, mais bon tout se mérite dans la vie.

En 2024, il n’est plus possible de grimper au sommet.

ruines coba
Vue du temple n°4 de Coba

Dans la forêt nous croiserons un petit aigle, quelques lézards aux couleurs verdoyantes, des geais bleus et même un serpent (seb l’a vu, je n’ai pas eu l’œil du tigre cette fois-ci).

Les fans d’archéologie pourront en apprendre plus en visitant la page wikipedia consacrée aux temples de Coba.

Pour retourner à Tulum, la perle du Mexique, il ne nous restait plus qu’à attendre qu’un bus passe mais c’était sans compter sur la chance qui a mis sur notre chemin Jésus (que ma mère se rassure, je n’ai pas trouvé la foi, mais un jeune homme qui porte le même prénom que mon grand père), un jeune employé d’une compagnie de transport de matériel de chantier qui a proposé de nous ramener dans son camion. Nous avons tapé la discut’ avec lui, ce qui a permis de débrider un peu mon espagnol.

Nous avons discuté des résultats des élections (c’est le parti révolutionnaire qui a triomphé, révolutionnaire mais libéral…), des différences franco-mexicaines sur le mariage (un thème récurrent quand on voyage en couple non déclaré)… Il nous a déposé à l’entrée de la ville, ce qui nous permis de faire quelques ravitaillements pour nos pique nique improvisés (merci les tupperwares pliables !!!).

Visiter le site archéologique de Coba

Accès : A 45 min en voiture depuis Tulum ou 1h en bus (le prendre au Terminal ADO de Tulum).
Tarifs : Entrée 95 pesos – Location de vélo 60 pesos
Mon astuce : Profitez de votre passage à Coba pour découvrir 3 cénotes méconnus à proximité (Choo Ha, Tamcach Ha, Multun Ha)
Si vous n’êtes pas véhiculés et que vous avez peu de temps, il peut être judicieux d’opter pour une excursion guidée qui vous mènera à différents sites intéressants dans la même journée. Les départs se font depuis Cancun, Playa del Carmen ou Tulum généralement.

Depuis Cancun : Réservez une journée incluant les sites de Tulum et Coba, un cénote et Playa del Carmen

Depuis Playa del Carmen : Réserver une excursion pour découvrir Tulum, Coba et un cénote

Observer les tortues d’Akumal près de Tulum… Ou pas !

En surfant sur le net, nous avions entendu parler d’une très belle occasion : la plage d’Akumal où il est possible de se baigner avec des tortues. Ni une, ni deux, au son de ce verbiage animalier, nous sautons dans un colectivo pour voir ce qu’il en retourne. Cette plage est en effet publique donc gratuite et avec un équipement de base de snorkeling, à 100 m du bord, on peut observer sans problème des tortues toute l’année. Nous louons masques et tubas, puis nous filons vite à l’eau. En quelques minutes, nous avons vu 4 tortues différentes. La plus grande était, à elle seule, un vrai buffet sous marin, pas loin de 3 gros poissons voraces la suivait à la trace pour lui bouffer la couenne !

Après avoir réchauffé notre corps au soleil après cette première virée, nous n’avons pas résisté à une deuxième observation. Au passage nous avons également vu une raie, elle aussi accompagnée de squatteurs.

MISE A JOUR : Désormais (en 2024), il est obligatoire d’être accompagné d’un guide pour tester cette expérience. Cela pourrait permettre d’éviter les abus mais d’après les retours que l’on a eu lors de notre deuxième voyage, il y a malheureusement trop de personnes autour des tortues (qui sont de moins en moins nombreuses). Si vous êtes sensibles au bien être animal, vous risquez fort de ne pas y trouver votre compte. Accès à la plage 120 pesos + guide pour le snorkeling 500 pesos.

Observer les tortues à Akumal

Accès : Depuis Tulum, il y a de nombreux bus en direction d’Akumal. Il ne reste que 100 mètres à faire ensuite.
Conditions de visite : Guide obligatoire à trouver une fois sur place ou à réserver en ligne
Mon astuce : Eviter les heures de forte affluence – Restez à distance des tortues et n’essayez pas de les toucher.

Réservez une séance de snorkeling avec les tortues d’Akumal
Réservez une excursion incluant la rencontre avec les tortues et la baignade dans un cenote

Se prélasser sur les plus belles plages de Tulum

Après avoir bien baroudé, il est agréable d’aller se détendre sur une des nombreuses belles plages de Tulum. Les possibilités sont très nombreuses mais contrairement à 2013, en 2024 peu d’entre elles sont accessibles gratuitement. Tout le littoral (ou presque) est privatisé par des hôtels ou des beach club.

Mini guide de la plage publique (et gratuite) ou privée à Tulum :

  • en théorie, les plages sont publiques au Mexique, dans la pratique, l’accès se faisant par des hotels ou beach club, il faut payer ou utiliser leurs services (palapa, boisson, parking…)
  • vous pourriez donc trouver un accès publique pour vous poser gratuitement normalement, mais dans la partie sud, c’est quasi impossible, tout le front de mer est squatté par les transats et palapas
  • dans la zone nord, il y a des possibilités d’accès gratuit à la plage, notamment vers la plage paraiso, vous pourrez vous installer avec vos boissons etc librement, mais venez tôt pour trouver une place. Aussi, les parkings sont chers, donc venez à pied ou en taxi
  • Enfin, sachez que les plages publiques dans la zone nord ne sont pas nettoyées par rapport aux plages officieusement privées du sud nettoyées par les hotels. Donc de mars à novembre, il y a de fortes chances qu’elles soient envahies par les sargasses.

En cherchant une plage naturelle, nous avons trouvé celle d’Xcacel que nous vous recommandons vivement. Xcacel est une initiative locale visant à préserver les écosystèmes d’un petit morceau du littoral. Il s’agit d’un des rares endroits sans construction où seule la nature peut s’épanouir. Comme la plage est naturelle, il y a des débris végétaux dessus. Sachez que ces liesses de mer sont utiles pour les animaux et ne signifient pas que la plage est sale. Nous avons trouvé la plage très belle, cela fait du bien de voir un littoral préservé, avec des oiseaux qui volent de toutes parts et même un coati qui passe sur la plage. La grande richesse d’Xcacel se trouve aussi sous l’eau. Prenez vos masques et tuba, à quelques mètres vous verrez l’endroit où les vagues se cassent sur le récif. Il faut aller jusque là pour observer celui ci avec ses nombreux coraux et une multitude de poissons. Avec un peu de chance vous verrez peut être une tortue sans être dans la cohue d’Akumal. L’entrée est de 110 pesos mais sert à soutenir cette belle initiative.

xcacel 3450 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Les plus belles plages de Tulum (gratuite ou paysante) et ses environs

Les possibilités de plages sont très nombreuses mais rarement accessibles gratuitement. C’est donc un élément à prévoir dans votre budget. Voici quelques unes à tester en priorité lors de votre séjour.

  • Playa Xcacel : Une des rares sinon la seule plage naturelle et préservée de toutes constructions sur la riviera Maya. Les droits d’entrée (110 pesos par personne) sont utilisés pour préserver la mangrove et sa biodiversité. La plage est très belle et en nageant jusqu’au récif, on peut observer en snorkeling de nombreuses espèces de poissons et de coraux. Elle est très peu fréquentée , nous l’avons eu pour nous tout seuls !
  • Playa Ruinas : incontournable avec ses varans et la vue sur les ruines. Très fréquentée ! Entrée à environ 110 pesos par personne.
  • Playa Akumal : la possibilité de voir des tortues si on est accompagné d’un guide. Entrée seule à 120 pesos par personne. Comptez 400 pesos/personne pour l’équipement de snorkeling et le guide pour aller voir les tortues. Malheureusement cette activité est victime de son succès : de plus en plus de monde pour de moins en moins de tortues… Nous ne conseillons pas.
  • Playa Paraiso : elle porte très bien son nom. Très populaire mais vaste à la fois, vous devriez trouver une belle place. L’entrée est gratuite, c’est une plage publique ! Vous pouvez amener votre nourriture, votre parasol etc. Il faut venir tôt et à pied ou en transports en commiun si vous ne voulez pas payer le parking à 200 pesos.
  • Playa de los Pescadores : une large plage avec des bateaux de pêcheurs et des oiseaux qui essayent de leur chiper les poissons. On peut les déguster dans l’un des nombreux restaurants sur la plage. Se renseigner sur le coût du stationnement ou y aller en bus pour ne pas avoir de mauvaises surprises.
  • Las Palmas : une très belle plage moins fréquentée que la playa Paraiso. C’est aussi un spot pour faire du windsurf et kitesurf. Attention au tarif de stationnement.

Guide tourisme – visiter Tulum au Mexique

Où dormir à Tulum ?

A Tulum, l’endroit le plus prisé pour dormir, c’est le long de la plage. Mais c’est aussi l’endroit le plus couteux… Cela dépend donc de votre budget, mais si vous êtes en mode économique mieux vaut se loger dans le centre ville. C’est certes moins agréable, mais très pratique pour les courses et l’accès aux transports en commun. Sachez qu’à Tulum, il y en a pour tous les budgets de l’hostel de backpackers au resort de luxe.

Pour trouver les hostals les plus économiques, je vous recommande de chercher une fois sur place dans le centre. Certaines ne sont pas sur des plateformes en ligne. Attention, si vous faites cela pendant la haute saison, le risque est de devoir taper à plusieurs portes avant de trouver une chambre. Sinon voici quelques suggestions d’hôtel réservables en ligne.

Hébergements budget raisonnable (- de 100 euros la nuit)

  • Cozy Room : Des tentes géodésiques très cosy bien intégrées dans un espace végétal foisonnant. Situé dans le quartier festif en bord de mer.
  • Sunset House : Dans la « zone hotelera » à proximité de la plage, cet hôtel propose de belles chambres à la décoration exotique moderne. Le cadre est luxuriant et la piscine agréable.

Hébergements moyenne gamme

  • Mamasan Treehouses et Cabin : Hôtel 4 étoiles proposant des cabanes dans les arbres et des suites avec des baies vitrées au design incroyable et des matériaux naturels. Le cadre nature est superbe et les prestations de qualité. L’établissement est au bord de la plage, dans la zone hotelière, au calme.
  • Ikal Tulum Hotel : Un magnifique hôtel constitué de chalets réalisés avec des éléments naturels. Très bien situé à proximité des belles plages de Las Palmas et Los Pescadores.

Hébergements haut de gamme

  • Zamas Hotel : des cabanes charmantes en toit de chaume en bord de mer dans un superbe cadre. L’image même du bohême chic qui caractérise Tulum. Du haut de gamme sans tape à l’oeil comme on l’adore.
  • La valise Tulum : Un des plus beaux, si ce n’est le plus bel hotel de Tulum, situé dans la zone hotelière. Des bungalows luxueux ouverts sur la nature au charme incroyable. Une expérience unique. Si vous n’avez pas le budget, allez tout de même voir les photos pour rêver un peu…

Que vous soyez en pleine saison touristique ou non, mieux vaut réserver à l’avance pour avoir le choix et payer au prix juste.

Plage de los pescadores à Tulum
Plage de los pescadores

Où dormir dans les environs de Tulum ?

Si comme nous vous n’aimez pas la frénésie de Tulum et son côté « grosse station balnéaire » vous pouvez loger dans la nature dans des villes à proximité. Voici deux belles adresses dans un cadre naturel, au calme et développant de belles valeurs.

H2Ojos : Situé dans la zone avec de nombreux cenotes célèbres de la région, à seulement quelques minutes à pied de Los dos Ojos, cette grande maison en bois propose plusieurs appartements avec une cuisine équipée et une salle de bain. La décoration exotique tout en bois nous a beaucoup plu. C’est spacieux et confortable. La forêt adjacente se contemple en haut de la grande tour d’observation où l’on peut se prélasser dans un hamac, débusquer les oiseaux et prendre son petit déjeuner. H2ojos est à 30 minutes en voiture du centre de Tulum, on peut rayonner dans de nombreux endroits facilement à partir d’ici.

Blue monkey : Situé à Chemuyil dans une zone naturelle, le blue monkey est situé dans la forêt où sont disposées deux grandes cabanes en bois. Le côté insolite des cabanes ? Il n’y a pas de murs, ils sont remplacés par des moustiquaires. On a l’impression de dormir à la belle étoile, le confort en plus. Le Blue monkey développe une démarche écologique poussée avec une bonne gestion de l’eau, des toilettes sèches et une sensibilisation à l’environnement. Dans l’enceinte du Blue Monkey, vous trouverez une tour d’observation où profiter du coucher du soleil et voir les oiseaux, il y a aussi une petite piscine. Miguel et Alonso, les propriétaires sont supers chaleureux et impliqués dans le développement durable de la région. Ils proposent aussi des sorties de découvertes vers des cenotes méconnus. Biologistes de formation, ils peuvent aussi vous en apprendre plus sur les richesses naturelles du Yucatan.

Transports à Tulum

Pour visiter les différents lieux présentés dans cet article vous avez plusieurs options :

  • Location de voiture : Nous vous recommandons la plateforme Discovercars pour trouver un véhicule
  • Transports en commun : c’est très facile de se déplacer en collectivos (petit bus). Beaucoup de sites sont desservis facilement. Sur place, c’est facile de trouver son chemin.
  • Taxis : Utile pour les lieux non accessibles en transports en commun ou faire la liaison avec les transports en commun. Pensez à bien vous mettre d’accord en amont sur le montant de la course.

Où louer une voiture au Yucatan ? Nos conseils

Selon les différents cas de figure, voici nos recommandations :

  • Si vous avez une carte de crédit : louez votre voiture via la plateforme Discovercars qui propose les offres les plus économiques et le plus grand choix. Pour l’assurance complémentaire (0 franchise), plutôt que celle (hors de prix) des loueurs vous pouvez opter pour celle de Discovercars (6€/j) pour des séjours courts ou celle de Serenitrip (7,6 €/ j ou 96,5 € par an) pour des voyages de + de 15 jours.

Réserver votre voiture au meilleur prix sur Discovercars

  • Si vous avez une carte de débit : vous devez passer par un des rares loueurs qui acceptent ce type de paiement. Celui qui propose l’offre la plus intéressante et la plus complète est Touracancun (assurance 0 franchise complète, assistance, 2ème conducteur gratuit, assurance anti corruption… inclus)

Réserver une voiture de location sur TouraCancun

Quelle carte de crédit pour éviter les frais de change à l’étranger ?

Au Mexique, changer des devises, faire des retraits ou payer avec sa carte bancaire classique peut engendrer des frais importants. Nous vous déconseillons aussi de changer de l’argent sur place car les taux de change vous serons défavorables et avoir trop d’argent liquide sur soi n’est jamais une bonne idée.

Optez plutôt pour une carte bancaire sans frais à l’étranger (oui, ça existe). Après en avoir testé plusieurs, nous pensons que celles proposées par Fortuneo sont les plus intéressantes. Le compte est totalement gratuit, que ce soit pour la carte fosfo (sans conditions de ressources) ou gold mastercard (carte gratuite mais avec 1800 € net de ressources min, seul ou un couple).
La différence entre les deux concerne l’assurance voyage qui est plus avantageuse pour la gold mastercard et la possibilité de demander une carte à débit différé = carte de crédit, permettant de payer la caution indispensable dans la plupart des cas pour louer une voiture à l’étranger.

En ce moment, 80 € offerts pour l’ouverture d’un compte gold mastercard ou 30 € pour fosfo en cliquant sur les liens ci-dessus

Pas convaincu ? Lisez notre article complet sur les meilleures cartes bancaires sans frais à l’étranger

Quelle assurance voyage choisir pour un voyage au Yucatan ?

Choisir une assurance voyage peut être un exercice compliqué, mais il est indispensable d’être assuré au Yucatan et dans tout le Mexique sur la responsabilité civile et les frais médicaux, au risque de gros ennuis financiers en cas d’accident. Passant régulièrement du temps à éplucher les offres et le détail des garanties, je vous conseille les contrats d’assurance suivants :

Type de voyageRecommandation d’assurance voyage
Voyage de – de 3 mois au Mexique « Globe traveller » d’ACS ou Yupwego
Voyage de + de 3 mois au Mexique« Cap Aventure » de Chapka Assurance : le meilleur rapport qualité/prix
« Globe Partner » d’ACS : si vous avez – de 39 ans et un budget plus serré

Trouver des activités à Tulum et dans les cenotes

Visiter Tulum, c’est l’occasion de multiples activités, qu’elles soient culturelles, sportives, nature… Certaines peuvent se faire en indépendant, d’autres nécessitent de faire appel à un guide, à une excursion organisée.

Pour cela, vous avez deux options : vous renseigner sur place dans la multitude d’agences locales, elles proposent des tours pour toutes sortes d’activités. Mieux vaut maitriser l’Espagnol et avoir du temps si vous partez sur cette option.

L’autre option, c’est de passer par une plate forme de réservation. Les avantages :

  • vous pouvez réserver à l’avance et à distance,
  • vous avez une vue d’ensemble sur les possibilités,
  • vous pouvez trier les sorties par langue, popularité, prix etc.

Réserver une activité à Tulum, dans les cénotes ou les temples mayas

Quoi faire à Tulum et ses environs au Mexique ? Idées d'activités, de visites et informations pratiques. Au programme : plages, tortues, histoire ...
Épingle moi sur Pinterest !

Un voyage en prévision ? Lisez nos articles sur le Mexique et le Yucatan,
notamment Valladolid, avec les cénotes et Chichen Itza

Cet article contient des liens affiliés. Si vous passez par ceux-ci pour réserver une activité ou un hébergement cela ne vous coûtera pas plus cher et soutiendra par la même occasion notre travail. Merci !

Comment avez vous trouvé cet article ?

Vote moyen 5 / 5. Nombre de votes : 4

Soyez le premier à évaluer cet article

Ravis que cet article vous ai plu !

N'hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux pour garder le lien :)

Nous sommes désolés que cet article ne vous ai pas plu...

Aidez-nous à l'améliorer !

Dites nous ce qui ne va pas, votre retour nous aiderai énormément

Soyez sympas, ne gardez pas tout pour vous ! Partagez ;)


Nos meilleures ressources pour organiser vos voyages

ASSURANCE VOYAGE

 

L'assurance voyage au meilleur rapport qualité prix selon nous

Notre guide

LOCATION DE VOITURE

Trouver une voiture au meilleur prix partout dans le monde,
plus une assurance 0 franchise optionnelle pas cher

C'est par ici

HEBERGEMENT

 

Trouver un hotel, appartement, gîte au meilleur tarif

C'est par ici

AGENCE DE VOYAGE

La meilleure plateforme pour trouver une agence de voyage locale
francophone, responsable et sur mesure

C'est par ici !

CARTE BANCAIRE SANS FRAIS

Fini les frais de change à l'étranger
avec une carte bancaire (vraiment) gratuite

Notre guide

ACTIVITES ET VISITES GUIDEES

Trouver des activités outdoor, excursions privées ou de groupe
et visites culturelles au meilleur prix partout dans le monde

C'est par ici

Soyez foudingues, abonnez-vous à notre newsletter !


    [honeypot email-756 move-inline-css:true]

    En vous abonnant à notre newsletter, vous acceptez notre politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

    des questions, des  remarques  ? laissez nous un commentaire !

    Privacy Preference Center