Recouverte tantôt de forêt de chênes, de dunes de sable et de plateaux de grès érodés par le temps, la réserve de Dana est l’espace naturel le plus important et diversifié de Jordanie. Il était donc impensable de ne pas l’ajouter à notre itinéraire lors de notre road trip en Jordanie. Pour favoriser la protection de la vallée de Dana, le territoire a été classé comme réserve de biosphère par l’Unesco en 1993.

Nous vous emmenons découvrir cet espace exceptionnel à travers diverses randonnées à Dana. Mais si vous ne préférez pas marcher, vous pourrez tout de même apprécier le panorama incroyable !

Côté faune, la réserve naturelle de Dana compte plus de 200 espèces d’oiseaux et 38 mammifères. L’un des animaux emblématiques est le lézard bleu. Il se prélasse souvent au soleil sous le regard ébahi des randonneurs. Car en effet, cet espace s’explore principalement en marchant. C’est de cette manière qu’on peut apprécier toute l’étendue des pics calcaires, des rochers polis par les éléments et autres curiosités géologiques.

Visiter le village de Dana

Le village de Dana est le point de départ incontournable pour découvrir la vallée de Dana. Peu propice à l’agriculture à cause de l’érosion des sols, ses habitants se dédiaient à l’élevage. Progressivement, les habitants ont préféré s’installer dans des lieux moins reculés et le village s’est vidé. Quand le projet de réserve a vu le jour, l’activité des derniers éleveurs étaient peu compatible avec les objectifs de protection des milieux. Il a donc fallu trouver un équilibre entre préservation de l’environnement et réalité économique des habitants.

C’est ainsi qu’un projet écotouristique impliquant les habitants s’est développé. La réserve de Dana est gérée par la Société royale pour la conservation de la nature (RSCN). La restauration de maisons abandonnées a incité certaines familles à rester. Il y a même une école avec une vue imprenable depuis la cour de récré. Cependant, il reste encore beaucoup de murets de pierre en ruine qu’il reste à restaurer.

Jordanie 9941 - Les globe blogueurs - blog voyage nature
Village de Dana

Nous arrivons à l’heure dorée, le soleil frôle les sommets et disparaitra bientôt. En attendant, ses rayons réchauffent l’ambiance surannée du village. En contrebas, dans le prolongement du village, le paysage s’étire dans une étroite vallée bordée de jolies montagnes. Le vent souffle fort mais n’amoindri pas notre motivation à assister au coucher du soleil.

Jordanie 9963 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Un voile obscure recouvre bientôt le paysage. Il est temps de déguster toutes les spécialités locales servies au buffet de la guest house.

Randonner dans la vallée de Dana, le Shaq al reesh Trail

Il existe de multiples sentiers de randonnée dans la vallée de Dana, je détaille les principaux plus loin dans l’article. La plupart d’entre eux ne sont accessibles qu’avec un guide. Le nôtre, Mohammed, a choisi de nous emmener au « Shaq al reesh trail ». Il connaît parfaitement la réserve alors nous lui faisons totalement confiance.

Nos doutes se tournent plutôt du côté de la météo. A l’aube, une brume épaisse s’est emparée de la réserve de Dana. En prenant la route pour rejoindre le départ du sentier, nous n’y voyons pas à un mètre. Mohammed s’en amuse en nous indiquant ça et là des points de vues remarquables sur la route.

Même si cette ambiance mystérieuse a son charme, nous croisons les doigts pour que le temps se lève et nous laisse apprécier les trésors de la vallée de Dana. Notre vœu sera exaucé, ce qui explique la diversité des météos présentes sur les photos.

vallée de dana jordanie

Au début de la randonnée, nous sommes en hauteur, nous distinguons un plateau rocheux. Erodé par le temps, il a été découpé en une multitude de rochers cotonneux. Le vent fouette nos visages, à en croire le caractère penché de certains arbustes, il doit avoir ses habitudes ici . Mohammed profite du brouillard pour attirer notre attention sur la flore spécifique et nous faire sentir les effluves puissantes du genévrier.

Puis nous comprenons que la randonnée ne va pas se passer sur un sentier bien balisé. Ce qui explique pourquoi un guide est obligatoire pour emprunter le sentier Shaq al Reesh.

Mohammed s’engouffre rapidement dans les interstices de cet immense chaos rocheux. Nous crapahutons de bas en haut pour atteindre à chaque fois des points de vues nouveaux. Le voile s’est dissipé et nous restons bouche bée devant le spectacle.

Nous retrouvons le champs de moutons rocheux en contrebas, j’adore ces formes douces. Elles contrastent avec d’autres formations rocheuses plus « agressives », des pics rougeoyants et des falaises monumentales.

D’en haut, Mohammed trace un itinéraire dans les airs pour nous montrer la suite du programme. Mes pupilles ne distinguent, là encore, aucun sentier conventionnel. Cela amuse beaucoup Mohammed. Son sourire malicieux augmente à mesure que nous approchons d’un siq (nom donné au passage très étroit dans un canyon en Jordanie).

Je ne vois qu’un amas de pierres entravant le passage quand Mohammed y voit une avenue vers d’autres horizons. Nous le suivons en prenant pleinement conscience de la nécessité d’être accompagné par un guide. Autrement, jamais nous n’aurons pensé passer par ici. Pourtant, entre les pierres, apparait, au fur et à mesure, un escalier naturel. Nous le descendons, de plus en plus émerveillés.

randonnée dana jordanie

En arrivant en bas, la hauteur des falaises et rochers s’accentue. Ce labyrinthe rocheux devient notre terrain de jeu. Plus à l’abri du vent et baigné par quelque cours d’eau menus, une végétation plus luxuriante qu’au sommet s’observe. Les nuances de la roche ont changé aussi, elles forment de véritables tableaux abstraits colorés.

Mohammed en profite pour me faire bénéficier d’une séance de maquillage en pleine nature. La roche étant très friable, il suffit de la frotter légèrement pour obtenir une poudre colorée. Tantôt noir, terra cotta, jaune, ses pigments réhaussent instantanément mon teint.

A certains endroits, la roche est grignotée et forme des abris rocheux. L’un d’eux nous offre une halte gourmande parfaite. Mohammed a pensé à tout et nous concocte un goûter local réjouissant : thé à la sauge et pain au thym réchauffés au feu de bois. Un pure moment de partage et de gourmandise.

Réserve de biosphère de dana jordanie

Après cette pause, le paysage s’ouvre de nouveau. Le soleil s’est enfin décidé et sature les couleurs. Finalement, nous sommes chanceux d’avoir pu découvrir ces paysages avec différentes ambiances.

En continuant de marcher, nous rencontrons un berger avec son troupeau. Il suit le maigre filet d’un cours d’eau avec son âne. Les chèvres quant à elles crapahutent dans tous les sens, défiant les lois de l’équilibre.

En sentant la fin de la randonnée sur le Shaq al reesh Trail arriver, nous avons une irrésistible envie de ralentir le pas pour jouir encore un peu plus de cet environnement.

randonnée réserve de dana

Arrivés à la voiture, nous remercions chaleureusement Mohammed pour cette découverte fabuleuse.

Randonnée vallée de dana

Visiter le Wadi ghuweir dans la vallée de Dana

En chemin pour rejoindre la mythique cité de Petra, nous décidons de faire un petit détour pour randonner au Wadi Ghuweir. La route scénique pour s’y rendre nous plait déjà beaucoup. Elle serpente à travers des reliefs arides dont la clarté contraste avec le ciel menaçant.

Wadi ghuweir dana

Nous avons repéré le parking situé au départ de la randonnée sur google maps, le lieu est assez isolé et nous doutons à plusieurs reprises. Après quelques lacets interminables, nous l’apercevons. Malheureusement la dernière de portion de route n’est plus goudronnée. Pour ne prendre aucun risque, nous préférons, comme d’autres véhicules, nous garer plus haut et poursuivre à pied même si le dénivelé est important.

En bas, un cours d’eau indique que nous sommes arrivés au wadi. Il n’y a aucune indication sur la direction à prendre. Au hasard, nous choisissons la droite. Nous longeons la rive jusqu’à arriver, assez vite, à un cul de sac.

Là, un panneau indique que la randonnée se situe de l’autre côté. Mauvaise pioche ! Nous repartons donc dans l’autre sens. Là encore il n’y a pas vraiment de sentier. L’idée est de suivre la rivière sans trop se mouiller les pieds et de contourner les rochers. A certains endroits, il y a quelques flèches taguées sur la pierre indiquant les passages les plus propices.

Il est possible de suivre ce wadi sur 16km linéaire. Aucune possibilité de boucle puisque vous êtes au creux d’un canyon. Il est cependant possible de rebrousser chemin dès que vous le souhaitez. Si le début se fait facilement, il y a ensuite des passages avec des cordes et des reliefs plus accidentés.

Donc si vous souhaitez aller plus loin et l’arpenter en intégralité, je vous recommanderai de faire appel à un guide. D’autant plus si vous êtes avec des enfants. Attention, ce wadi est dangereux en cas de pluie ou s’il a plu récemment car le niveau de l’eau peut augmenter rapidement. Renseignez vous bien avant de vous y aventurer.

wadi ghuweir

N’ayant pas le temps de faire l’intégralité, nous nous sommes contentés des premiers kilomètres déjà magnifiques. L’orage menaçant, je pense que c’était de toute façon plus prudent.


Les différentes randonnées de la vallée de Dana

La réserve de la vallée de Dana se visite principalement en randonnant. Les plus beaux paysages ne peuvent se découvrir qu’en crapahutant à travers les rochers. Si certains itinéraires sont simples d’accès, d’autres requièrent la présence d’un guide (obligatoire, sous peine d’amende) car le balisage est inexistant. De plus, en fonction des saisons, certains sentiers ne sont pas praticables.

Voici les principales randonnées aux niveaux variés présents dans la réserve de Dana. Sur place, vous pourrez retrouvez ces éléments regroupés dans une brochure disponible dans les hébergements.

Tour du village de Dana

dana guesthouse jordanie

Depuis la terrasse de la Dana Guesthouse, vous aurez déjà une vue imprenable sur la vallée de Dana. Ensuite, vous pouvez flâner à travers le village pour découvrir l’architecture locale, rencontrer les artisans locaux et apprendre davantage sur l’histoire du village. Vous pouvez vous balader en indépendant ou avec un guide notamment si vous souhaitez creuser les sujets culturels.

Niveau : Facile
Distance : 2km
Avec ou sans guide

Wadi Dana Trail

vallée de dana jordanie

Ce sentier relie Dana à Feynan ( ou inversement) sur 14 km linéaire en passant dans le wadi de Dana. Pour rejoindre le lit de la rivière, le fond du canyon, il faudra nécessairement monter et redescendre ce qui représente 1000 mètres de dénivelé positif.

Ensuite, une large portion du trajet est relativement plane. Le paysage est très peu ombragé et le soleil peut taper fort, donc prenez bien vos précautions pour vous protéger et apportez suffisamment d’eau. Vous évoluerez dans un environnement très minéral. L’arrivée se fait au niveau de l’écolodge de Feynan où il est possible de boire un verre ou dormir.

Niveau : Moyen
Distance : 14 km – 4h30
Dénivelé + : 1000 m
Avec ou sans guide

Shaq al reesh Trail

C’est le sentier que nous avons testé lors de notre séjour et que je détaille dans cet article. Le départ de randonnée se rejoint en voiture depuis le village de Dana. Il y a quelques places de stationnement.

Comme la randonnée ne se fait qu’avec un guide, il pourra vous indiquer le meilleur endroit pour démarrer et toutes les informations pratiques. Sur le site, il n’y a aucun balisage et aucune indication donc le guide est vraiment obligatoire si vous voulez faire le tour du site et non pas seulement voir la vue.

Niveau : Moyen à élevé (certains passages peuvent être compliqués si vous avez le vertige)
Distance : 3 km (mais demande du temps car on crapahute dans les rochers et on peut vite faire quelques digressions)
dénivelé + : 300-400 m
Guide obligatoire : renseignements et réservation

White Dome Trail

réserve de bodphère de dana jordanie

Le white dome trail est un autre sentier très prisé à réaliser en étant accompagné d’un guide. Le départ peut se faire depuis le camping Rummana ou la Dana Guesthouse. Cet itinéraire offre de nombreux points de vue sur le wadi. Comme son nom l’indique, il mène à des formations rocheuses, des pics arrondis quasi blanc particulièrement superbes.

Niveau : Moyen
Distance : 8km – 3h
Guide obligatoire

Nawatef Trail

Ce sentier en boucle de niveau facile est accessible toute l’année. Vous devrez là encore faire appel à un guide qui pourra vous conduire au départ de la randonnée au niveau d’Al Barrah. Attention, certains passages peuvent impressionner ceux qui sont sensibles au vertige. Sur le trajet, on apprécie les reliefs montagneux et l’on peut aussi admirer les sources et ruines de Nawatef.

Niveau : Facile à moyen
Distance : 2 km
Guide obligatoire

Wadi Dathneh Trail

Pour les randonneurs qui n’ont pas peur des longues distances, ce sentier de 19km descendant dans le wadi Dathneh, une oasis, puis le wadi al Hamra est aussi une bonne option. Le sentier passe également vers Feynan et autour d’une oasis, offrant ainsi une diversité de paysages. Là encore, il vaut mieux ne pas avoir peur du vide étant donné la topographie du site.

Niveau : Moyen à élevé
Distance : 19 km
Guide obligatoire

Rummana mountain trail

A partir du camping Rummana, une boucle permet de monter jusqu’au sommet de la montagne du même nom. Si vous y aller sans guide, demandez bien votre chemin en amont car il y a peu de balisage. Dans ce secteur, vous avez de bonne chance d’apercevoir des oiseaux de proie (buses, faucons, aigles…). La vue sur le wadi Araba y est également spectaculaire.

Niveau : Moyen
Distance : 2,5 km
En indépendant ou avec un guide

Wadi ghuweir

randonnée Wadi Ghuweir

Je parlais aussi du Wadi Ghuweir plus haut. C’est une belle randonnée dans un wadi avec des passages luxuriants, un siq étroit et tous les paysages caractéristiques des canyons jordaniens. Depuis le parking qui marque le début de la randonnée, il faut compter 16km pour rejoindre Feynan. De là, il faudra trouver un transport pour revenir à votre point de départ.

Niveau : Elevé
Distance : 16km
Avec un guide, vous pourrez vous organiser pour faire une randonnée linéaire et ne pas avoir à rebrousser chemin. Si vous ne voulez faire que le début de la randonnée, il est possible de le faire seul.

De Dana à Pétra sur le jordan trail

Je ne le savais pas en arrivant, mais il est possible de rejoindre Pétra à pied depuis la réserve de Dana. Cela prend au moins deux jours de ce que j’ai pu en lire en fonction des itinéraires choisis. Il s’agit d’une randonnée exigeante car il faut pouvoir marcher toute la journée et faire beaucoup de dénivelé. De nombreux guides peuvent vous organiser cela à Dana. Si vous venez avec votre véhicule, il faudra trouver une solution pour le récupérer à Pétra.

Sinon, vous pouvez passer par une agence de voyage spécialisée dans les treks.


Organiser son séjour – visiter la vallée de Dana en Jordanie

Comment se rendre dans la vallée de Dana ?

Dana est accessible via la route des rois. Ce village est distant de 60km de Pétra.

Combien coûte l’entrée à la réserve de la vallée de Dana ?

8JD pour les étrangers. Non compris dans le Jordan Pass.

Comment visiter la réserve de Dana ? En indépendant ou avec un guide ?

La plupart des sentiers nécessitent d’avoir un guide. Je vous recommande d’en avoir un au moins pour une partie de votre séjour. De plus, l’équilibre de la réserve de Dana dépend aussi de son projet écotouristique. En faisant appel à un guide, vous y contribuez d’autant plus.

Comment trouver un guide ou une excursion pour la vallée de Dana ?

Lors de ce voyage, nous sommes partis avec l’agence de voyage Blog&Trip, c’est donc elle qui s’est occupée de nous mettre en relation avec un guide sur place, ce qui était bien pratique. Cela nous a permis de gagner du temps, d’arriver la veille à Dana et de partir directement le lendemain matin pour notre randonnée.

Si vous cherchez une agence de voyage sur mesure fiable et experte de la destination tout en vous laissant libre de vos choix sur place, nous les recommandons chaleureusement.

Renseignements et devis gratuit avec blog&trip

Si vous êtes en indépendant, vous pourrez passer par votre hébergement pour trouver un guide, nous recommandons de loger au Dana guesthouse. Cependant, il faut prévoir un petit peu de temps. Si vous arrivez tard dans la journée, il ne sera peut être pas possible de trouver quelqu’un disponible dès le lendemain matin. Je vous recommande donc d’arriver dans le courant de la journée, voire de contacter en amont votre hébergeur pour qu’il puisse vous trouver en amont un guide.

Combien de temps rester dans la vallée de Dana ?

Si vous aimez beaucoup la randonnée et les paysages rocheux, 2 jours ne seront pas de trop. Vous pourrez ainsi faire plusieurs randonnées. J’ai lu beaucoup d’avis mitigé sur la vallée de Dana alors que nous avons eu un réel coup de cœur. Certes certains de ses paysages peuvent se retrouver à d’autres endroits de la Jordanie. Pour autant, je les ai trouvé si beau que je ne m’en suis pas lassé.

Où se loger dans la vallée de Dana ?

L’offre d’hébergement reste limitée dans la vallée de Dana, mais c’est ce qui permet aussi un caractère authentique. Malgré ce choix restreint, il y a une diversité dans l’offre qui va de l’écolodge luxueux au camping en passant par la guest house.

Dana Guest House

Au coeur du village de Dana, cette guest house est magnifiquement située. C’est une institution dans la région et un passage presque obligé à Dana. Depuis la salle commune ou les terrasses des chambres, la vue sur la vallée de Dana, notamment au coucher du soleil, est imprenable.

Les chambres sont grandes, confortables et disposent de nombreux rangements et de quelques attentions (café, thé…). En bonus, il y a également un balcon avec cette vue superbe. Les repas (petit déjeuner et diner) se font à la guest house sous forme d’un buffet copieux et varié. Nous avons pu déguster de nombreux plats jordanien (salades composées, moutabal, houmous…) L’équipe pourra vous aider si vous voulez organiser une randonnée ou toute autre activité.

Feynan Ecolodge

Nichée dans le wadi araba, il apparait comme un mirage quand on le découvre après une longue randonnée. Il s’intègre joliment à son environnement et est impliqué dans une démarche écologique (énergie solaire, implication financière dans le projet de réserve, consommation modérée d’eau, recyclage des déchets…). Il a même été reconnu par le National Geographic Traveler comme étant l’un des 25 meilleurs écolodges au monde. Ce lodge à l’écart, n’est pas relié au réseau électrique. L’électricité est pourvue par les panneaux solaires et distribués en certains endroits seulement (salle de bain, cuisine, salle commune). La nuit, Feynan est donc éclairé à la bougie, ce qui ne manque pas de charme. Les chambres ont l’air confortables et décorées avec soin. Le petit déjeuner est un buffet de spécialités locales. Pour le déjeuner, on peut vous proposer une lunch box composé de mezzes. Le soir, vous vous régalerez d’un buffet de cuisine bédouine et végétarienne. L’écolodge propose aussi de nombreuses activités culturelles, des ateliers, pour rencontrer les communautés locales et échanger avec elles.

renseignements et réservation

Camping Rumana

Ce camping propose une vingtaine de tentes équipées au cœur de la réserve de Dana. Chaque tente dispose de matelas, couvertures chaudes et oreillers. Le site comporte aussi des sanitaires ainsi que de nombreux équipements pour passer de bons moments tels que des barbecue mis à disposition. Une grande tente commune permet de se réunir pour boire un thé, papoter ou admirer le ciel étoilé. Le camping est ouvert environ du 15 mars au 31 octobre en fonction des conditions météo.

Renseignements et réservation

Que faire dans la réserve de Dana ? Quelles activités ?

La randonnée est l’activité principale à faire dans la vallée de Dana. On peut aussi l’explorer en vélo de montagne. Cependant, il existe aussi des expériences culturelles comme participer à des cours de cuisine jordanienne, passer une journée avec une famille d’éleveurs de chèvres, apprendre à faire du kohl etc… auprès de la communauté bédouine. A Feynan, des ateliers autour de l’artisanat (bougie, cuir) sont aussi proposés.

Dans le village de Dana, vous pourrez faire du shopping dans les boutiques d’artisanat locaux.

A proximité, vous pouvez découvrir deux châteaux, celui de Kerak et celui de Shobak. Vous pouvez aussi aller au Wadi Ghuweir qui est dans la réserve de Dana mais nécessite un trajet en voiture pour y accéder.

Quelle agence pour organiser son voyage en Jordanie ?

Si vous souhaitez voyager comme un indépendant, mais sans les contraintes logistiques, tout en faisant appel aux connaissances d’experts locaux pour tracer votre itinéraire, alors nous vous recommandons Blog&trip.

Nous avons organisé avec eu un itinéraire de 11 jours de toute beauté entre nature et culture (passant bien sûr par la réserve de Dana). Le gros plus, leur souplesse pour des changements de dernière minute et le lien constant avec une interlocutrice locale francophone.

Demander un devis gratuit

Retrouvez nos autres articles sur la Jordanie :
Road trip de 15 jours en Jordanie
Guide complet pour visiter Pétra
Découvrir le désert du Wadi Rum
La mer morte côté Jordanie

Comment avez vous trouvé cet article ?

Vote moyen 5 / 5. Nombre de votes : 1

Soyez le premier à évaluer cet article

Ravis que cet article vous ai plu !

N'hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux pour garder le lien :)

Nous sommes désolés que cet article ne vous ai pas plu...

Aidez-nous à l'améliorer !

Dites nous ce qui ne va pas, votre retour nous aiderai énormément