Bien que Nantais depuis une dizaine d’année, nous sommes loin d’avoir exploré tous les recoins de la Vendée, notre département voisin. Son identité forte et ses lieux très emblématiques comme les sables d’Olonne, le Puy du fou ou Noirmoutier nous empêchaient peut être de regarder ailleurs.

Pourtant, lové paisiblement entre les grandes plages du littoral et le bocage vendéen, il est un territoire plus discret, une autre facette de la Vendée qui s’est offerte à nous le temps d’un week-end. Entre Aizenay et Apremont, entre Vie et Boulogne, deux rivières s’y entrelacent pour le plaisir des flâneurs bucoliques. Tels des chasseurs de trésors, nous sommes allés à la découverte de ses plus belles pépites. Un tourisme vert en Vendée bien loin des clichés habituels sur le département !

Prémices natures au Poiré sur Vie

Vendredi, 16h, sortie d’école et nous voilà déjà prenant la poudre d’escampette en TER direction de la gare de Belleville Vendée (commune de Bellevigny). De là, nous prenons une voiture pour parcourir le territoire de la communauté de communes de Vie et Boulogne. Nous posons notre valise dans un des gîtes de « Bulle nature » situé à la Prévisière au Poiré sur Vie. Le cadre nous enchante immédiatement. De jolies maisons en pierres apparentes, un étang et une vie qui foisonne avec les nombreux animaux du domaine. Stéphane et Karine, les propriétaires, ont imaginé cet endroit comme un lieu de ressourcement et je peux déjà vous dire que c’est réussi.

tourisme vie et boulogne

C’est en parcourant le domaine avec Stéphane, en allant à la rencontre des différents animaux, que nous comprenons la démarche singulière du lieu. Leur simple présence, le fait de pouvoir interagir avec eux est en soi très apaisant. Mais leur rôle dans ce bien être recherché va plus loin. Les animaux peuvent aussi servir, pour ceux qui le souhaitent, de médiateur pour débloquer des situations personnelles. En effet, Karine a découvert puis s’est formée à la zoothérapie (ou médiation animale) et propose des séances avec cette méthode. Elle nous raconte comment l’animal peut être un facilitateur pour la verbalisation des maux, un « support » pour comprendre ses propres mécanismes psychiques. Le thérapeute s’appuie sur la personnalité et le comportement d’un animal en particulier pour créer un climat propice, des instants d’observation et d’introspection.

Même si nous n’avons pas fait de séances de zoothérapie à proprement parler, nous avons apprécié d’être en contact avec les animaux. Hélio était ravi de nourrir les poules, papouiller les chèvres et s’extasier devant les agneaux. Quant à moi, je me suis plongée dans le regard des ânes au son des huppes fasciées qui passaient furtivement au dessus de nos têtes. Quel plaisir d’être baigné dans cet environnement calme et foisonnant de vie à la fois.

bulle nature le poiré sur vie

Ce premier contact avec le territoire de Vie et Boulogne augure déjà une belle escapade bucolique. Nous la poursuivons en nous baladant tantôt le long de la Vie (nom donné à la rivière) tantôt sur les chemins creux du sentier des farfadets où un immense mégalithe gravé intrigue notre loustic.

randonnée sentier des farfadets en vendée

Idées rando au Poiré sur Vie :
Sentier des Farfadets, 6,5 km où vous tomberez sur la pierre de Merlière, classée au patrimoine historique. Il s’agit d’un mégalithe gravé emprunt de nombreuses légendes.
Sentier du Ruth, 11km jalonné d’arbres remarquables à observer. Départ : la grotte. Balisage Jaune.

Tourisme de mémoire dans la forêt d’Aizenay

Après cette mise en jambe, il est temps d’aller explorer un autre espace naturel remarquable. Celui de la forêt d’Aizenay dont une partie est classée espace naturel sensible. Il n’en fallait pas plus pour nous donner envie de marcher davantage. Nous démarrons par une des extrémités de la forêt, au parc des Engoulevents. C’est une partie aménagée, on y trouve des tables de pique-nique et des jeux pour enfants. Il y a aussi des enclos avec des animaux (chèvres, daims…) mais je n’ai pas trouvé cela pertinent dans ce cadre précis. Après un copieux déjeuner avalé sur le pouce, Hélio profite de la toile d’araignée et de la tyrolienne avant que nous partions en balade. Depuis le parc des Engoulevents, il y a des sentiers de promenade mais nous préférons démarrer notre randonnée à l’autre extrémité de la forêt d’Aizenay. Nous avons entendu parlé du sentier du Souvenir, une installation insolite en guise de mémorial pour des soldats américains.

parc de engoulevents -  tourisme aizenay

Cela pique notre curiosité. Arrivés sur le parking du point de départ du sentier du souvenir, une pancarte affiche la couleur et nous en dit un peu plus sur l’évènement tragique qu’a connu cette forêt en 1944. Un bombardier américain s’y est crashé. Plusieurs soldats y ont laissé la vie mais il y eu également des rescapés. En pénétrant dans le bois, cette histoire va nous être racontée d’une manière surprenante. Des plaques métalliques surgissent de l’humus et des feuilles séchées. Tels des débris d’une carlingue, ils semblent avoir été abandonnés par l’histoire. En nous en approchant, nous remarquons que les moments clés de cet évènement y sont gravés. On apprend alors ce que sont devenus les rescapés. Certains ont été rattrapés par les Allemands et d’autres, au bout d’une longue épopée et chaîne de solidarité ont réussi à rejoindre l’Espagne.

Je n’aurai pas pensé être happée par un mémorial de la sorte. Je ne suis généralement pas attirée par les lieux de tourisme commémoratifs. La scénographie originale, l’ambiance singulière qui se dégageait m’ont plongé à mon corps défendant dans cette histoire. Si Hélio a davantage été fasciné par le trou creusé par l’impact du crash, cette installation a été un moyen pour nous de lui parler de la guerre. D’une histoire, qu’il, je l’espère, n’aura pas l’occasion de vivre un jour.

Ensuite, les sentiers tangents ont invité nos jambes à se dégourdir, nos corps à crapahuter sur des troncs délaissés et nos regards à se perdre sur les 1000 détails de la forêt. Comme d’habitude, le milieu forestier ne nous a pas déçu.

Pour découvrir la forêt, ses différentes randonnées et le sentier du souvenir, renseignez vous auprès de l’office de tourisme d’Aizenay.

Apremont, une jolie petite cité de caractère bordée d’un lac

Notre week-end se poursuit du côté d’Apremont, un village classé petite cité de caractère. Situé seulement à 1h de Nantes, nous ne soupçonnions pas son existence. Heureusement nous avons réparé cette crasse ignorance. Sachez déjà que je parle d’Apremont en Vendée bien sûr ! Il existe aussi Apremont sur Allier et un autre Apremont en Savoie (qui a donné son nom à un fromage).

Pour rejoindre Apremont sur le territoire de Vie et Boulogne, nous empruntons une route vallonnée de campagne. La Vie au début discrète commence à s’épaissir à mesure que nous nous approchons du barrage. C’est ici que nous avons rendez-vous pour une séance de kayak. En chemin, nous croisons fort les doigts pour que les averses imprévisibles choisissent un autre terrain de jeu que le nôtre. Nous avons le temps de nous équiper pendant que le vent chasse les nuages.

lac d'apremont - tourisme vie et boulogne

A bord, chacun prend ses marques, les appréhensions d’Hélio vont et viennent au gré des flots. Nous allons remonter la Vie autant que nos bras nous le permettent. Premier obstacle, passer l’aqua parc où des personnes font du wake board. Nous attendons le bon créneau pour passer en toute sécurité tout en observant le jeu d’équilibriste des riders. Passé ce tumulte, la nature s’apaise, nous longeons les rochers sculptés qui délimitent les rives. Le soleil joue au chat et à la souris. Il dévoile ou obscurcit à sa guise les détails du paysage. Au ras de l’eau, les perspectives changent et nos regards s’égarent sur les végétaux immergés.

Louer un kayak à Apremont

Au retour, le vent n’est pas notre allié. Nous avons bien fait de ne avoir été trop loin. Il est temps de déjeuner avant de visiter Apremont. Déjà, les deux tours de son château et son église aux inspirations toscanes captent notre attention. La rue Philippe de Chabot longeant la muraille nous mène à l’entrée du château, là où se trouvait jadis le pont levis. A peine passé le châtelet d’entrée que nous sommes accueillis par un joli jardin fleuri. Récemment, il accueillait encore la mairie d’Apremont. En nous approchant du château et en scrutant son architecture, nous repérons quelques anachronismes ou anomalies. La partie centrale qui relie les deux tours renaissance n’est pas de la même époque. Elle fut démantelée après l’âge d’or du château. Il était alors plus rentable de vendre les pierres que de l’entretenir.

Le château d’Apremont a en effet connu de multiples vies depuis sa création. L’éperon rocheux où il est situé était déjà un lieu stratégique au XIe siècle. Mais c’est au XVIe siècle, par la volonté de Philippe Chabot, amiral de France, qu’il devint un superbe logis Renaissance. Pour cela, une partie de la forteresse médiévale initiale est détruite. Des maquettes et plans permettent de se rendre compte de l’architecture initiale du logis et de comprendre toutes les transformations qu’il a subit avec le temps.

La visite se poursuit au sein d’une des tours du château où un escalier a été installé (auparavant, la distribution aux étages s’effectuait via la partie centrale aujourd’hui détruite). Les salles parsèment des indices sur les us et coutumes de l’époque. Mélanie, responsable du site, nous aide à les décrypter. Nous atteignons bientôt le sommet de la tour duquel se déploie un joli panorama sur les alentours.

visite chateau d'apremont en vendée

Les profondeurs du château nous intriguent tout autant, et notamment l’allée cavalière. Entre la terrasse principale du château et la plaine en contrebas, on compte environ 9 mètres. Pour permettre aux cavaliers d’atteindre cette terrasse sans quitter leur monture, un tunnel a été creusé dans la roche. Un travail de titan qui semble aberrant au regard de l’utilité réelle. En effet, l’entrée du château est toute proche. Une fantaisie qui montre bien que la construction d’un tel édifice était surtout une question de vantardise, d’apparat et de pouvoir. Nous continuons à aller de surprise en surprise au gré des expositions qui jalonnent le parcours.

Informations pratiques : Visiter le chateau d’Apremont

En repartant du château d’Apremont, juste en face, une vitrine d’un bleu éclatant nous interpelle. Il s’agit d’un atelier de vitraux. Derrière le verre curieux se cachent Bruno et Selma, artisans vitraillistes. Bruno est justement en train de réaliser une commande et nous accorde de son temps pour partager avec nous son savoir faire. Une première qui nous a beaucoup appris sur les étapes de la création d’un vitrail, de la découpe du verre à la pose des barres en plomb en passant par la peinture et la soudure. Après cette initiation, je ne verrai plus les vitraux de la même manière.

En savoir plus sur l’atelier du Verre curieux

Après cette incursion au pays du verre, nous reprenons notre visite d’Apremont en suivant le parcours du patrimoine. Il nous mène jusqu’au quartier Samson et la jolie rue royale d’où les tours du château jaillissent de la végétation. Ici, nous avons un bel exemple des maisons anciennes. Nous regardons de près la pierre qui les composent. Il s’agit de micaschiste, une roche d’un gris irisé et joliment plissée. C’est la même qui recouvre le château. Pour terminer en beauté, nous profitons encore de la vue sur le château depuis la prairie au bord de la Vie.

visiter vie et boulogne en vendée

Téléchargez cette brochure pour suivre le parcours de découverte du patrimoine d’Apremont

Parcours d’orientation à Beaufou

Pour terminer notre séjour sur le territoire de Vie et Boulogne, il nous reste quelques heures pour tester l’un des parcours d’orientation du territoire. Il en existe 7 différents. Nous jetons notre dévolu sur celui de Beaufou. Sans ce parcours, nous n’aurions peut être pas eu l’idée de passer par ici. Le parcours d’orientation démarre à l’église de Beaufou. Nous avons un plan très précis qui nous indique les 10 balises à retrouver. Hélio se prend vite au jeu. A tel point que nous n’avons pas le droit de toucher à la carte. Le parcours est adapté pour les enfants et nous n’avons donc aucun mal à trouver les balises. Chacune d’elle est placée à un endroit stratégique qui nous permet de découvrir un lieu ou détail d’intérêt du village. Et si jamais vous avez l’idée de tricher (n’est ce pas Seb), sachez que chaque balise poinçonne la carte avec un symbole différent !

Retrouvez ici les fiches des 7 parcours d’orientation

Avant de rejoindre la gare, nous faisons un ultime crochet au hameau de la Tulévrière où une jolie chapelle et un atelier de forgeron mérite une petite visite. Malheureusement, l’atelier était fermé. A voir l’intérêt d’Hélio pour les anciens outils agricoles en fer exposés en extérieur, je pense qu’il aurait adoré voir le forgeron à l’œuvre. Il faudra revenir …

J’espère que cet article vous donnera envie de découvrir ce territoire méconnu de la Vendée. Il possède de nombreux atouts et est également bien situé puisqu’il reste à proximité de Saint Gilles Croix de Vie et d’autres sites d’intérêt en Vendée. Un secteur idéal pour rester au calme loin de l’agitation du littoral et rayonner au gré de ses envies.


Guide pratique tourisme Vie et Boulogne – d’Apremont à Aizenay

Comment se rendre sur le territoire Vie et Boulogne ?

La communauté de communes Vie et Boulogne est situés à 1h de Nantes et est desservie par la gare de Belleville-Vendée. Pour pouvoir explorer les environs, il vaut mieux avoir une voiture ou se déplacer à vélo (si vous avez plus de temps).

Notre coup de cœur hébergement près du Poiré sur Vie

Nous avons testé le gîte Coquelicot de Bulle nature situé à la Prévisière sur la commune du Poiré sur Vie. Nous vous recommandons à 100% cet hébergement. D’une part le cadre naturel est superbe avec son étang, les rives de la Vie, de jolis champs et une piscine naturelle. D’autre part, le gîte était très accueillant et confortable. Comme je l’indiquais au début de l’article, nous avons aussi été séduits par la présence des animaux et la démarche singulière des propriétaires.

gite bulle nature en vendée

C’est un lieu qui est idéal si vous voulez prendre du temps, vous ressourcer, être dans un lieu apaisant proche de la nature. Vous pourrez aussi en apprendre plus sur la zoothérapie. Karine développe cette activité en dehors du cadre des hébergements mais peut aussi vous proposer des séances si vous êtes intéressés durant votre séjour. Dans tous les cas, ce sera une bonne occasion pour échanger avec eux et en apprendre plus sur leur projet.

vie et boulogne 7921 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Plus d’informations sur Bulle nature

Nos adresses gourmandes – tourisme Vie et Boulogne

Lors de notre séjour, les restaurants des environs étaient encore fermés à cause de l’épidémie de Covid. Cela ne nous a pas empêché de nous régaler grâce à quelques initiatives mettant en valeur les produits locaux.

Atelier des grands bois

Si vous avez accès à une cuisine dans votre hébergement, je vous recommande d’aller faire vos courses à l’Atelier des grands bois situé à Beaufou. Cette exploitant bio qui élève des vaches Aubrac et des porcs et cultive des mogettes, a crée un magasin où vous retrouverez ces produits bruts (colis de viandes…) mais aussi transformés en de savoureux plats (cassoulet, goulash…) ainsi que d’autres produits locaux (fromages, infusions, miel, vins, glace artisanale, confitures…). Lors de notre reportage, nous avons été gâtés avec deux énormes paniers garnis. On a donc pu tester pour vous la diversité des produits (on en a même embarqué dans notre valise) et le verdict est sans appel : c’est délicieux. De plus, la famille qui tient la boutique est super accueillante. Une belle initiative pour soutenir les producteurs locaux qui font des produits de qualité.

Atelier des Grands bois : 3 bis la Courollière – Beaufou

tourisme aizenay

Potes et Boc

Il s’agit d’un restaurant situé à la Roche sur Yon qui a développé des menus faits maisons dans des bocaux de manière à être facilement transportables. Le restaurant propose via la centrale du bocal de livrer des menus directement dans votre gîte. J’ai trouvé ce service super pratique. En arrivant à notre hébergement, nous avions juste à réchauffer nos plats facilement. De plus, tous les emballages étant en verre, cela permet un recyclage plus facile. Les entrées, plats et desserts étaient tous délicieux. Pratique et gourmand !

Infus’herbes

Dans notre panier garni, nous avions des tisanes provenant de chez Infus’herbes. Pour connaître la démarche de Sébastien et les étapes allant de la culture des plantes jusqu’à la commercialisation de ces tisanes bio, nous sommes allés lui rendre une visite. Il nous a gentiment abrité sous sa serre et au sein de son séchoir pour nous raconter son parcours et son savoir faire. Il organise des visites et dégustations sur demande. N’hésitez pas à lui demander, il est super sympa.

Contacter Sébastien d’Infus’herbes

Que faire sur le territoire Vie et Boulogne ?

  • Randonner sur le territoire
  • Tester un des 7 parcours d’orientation permanent
  • Se balader dans la forêt d’Aizenay et découvrir l’étonnant sentier du souvenir
  • Faire des activités nautiques (Kayak, pédalo, wake board …) sur le lac d’Apremont
  • Visiter la petite cité de caractère d’Apremont et son château
  • Rencontrer un artisan vitrailliste à Apremont
  • Découvrir le territoire à vélo
  • Visiter l’historial et le mémorial de la Vendée
  • Être surpris au musée original des ustensiles de cuisine anciens

Plus de lieux et d’activités à découvrir le site de l’Office de tourisme Vie et Boulogne

Vous partez en Vendée ?

Découvrez notre guide pour visiter la Vendée

Que faire dans le Marais Poitevin ?

Ce reportage a été réalisé en partenariat avec l’Office de tourisme de Vie et Boulogne. Nous les remercions pour leur accueil et leur confiance. Tous nos propos restent libres et sont le reflet de notre expérience personnelle.