Visiter les côtes d’Armor, c’est la garantie d’un dépaysement salé en terre bretonne. Abritant parmi les plus beaux paysages marins de France et la dernière colonie de macareux, c’est un havre pour les amateurs de nature. Mais ce sont aussi des villes de caractère, des vallées aux charmes insoupçonnés et un patrimoine historique riche. De quoi enthousiasmer jusqu’au plus blasé des voyageurs.

Si nous connaissons quelques coins des Côtes d’Armor, nous sommes loin d’avoir tout exploré, alors nous vous proposons ce guide collaboratif sur les plus beaux lieux d’intérêt des Côtes d’Armor, créé avec des amis voyageurs / blogueurs.

En route, c’est parti pour un road trip en 14 étapes pour vous aider à préparer votre visite des Côtes d’Armor, découvrir que faire et que voir, ou simplement vous inspirer.

Visiter les côtes d’Armor côté mer, que faire ? Nos lieux d’intérêt préférés

Cap Fréhel et fort La Latte – par les globe blogueurs

Fort lalatte
Vue depuis la tour du Fort Lalatte

Impossible de parler des Côtes d’Armor sans évoquer le cap Fréhel, son phare et le fort La Latte non loin de là. Ce sont sans doute les lieux les plus emblématiques du département avec la côte de granit rose et l’île de Bréhat.

En même temps, je comprends pourquoi ! En plus d’être un site naturel sublime avec sa réserve ornithologique, le cap Fréhel abrite un phare donnant une vue panoramique sur la pointe rocheuse et ses impressionnantes falaises sauvages. Un conseil, emportez des jumelles, vous aurez de bonnes chances d’apercevoir des guillemots, une espèce ressemblant à de sympathiques petits pingouins.

A partir du phare et de la réserve de la fauconnière, le mieux est sans doute de rejoindre le fort La Latte à seulement 5 km de là en longeant la côte. Une côte parsemée de falaises et petites plages pleines de charmes, avec pour arrière plein la campagne et des marais.

Le fort La Latte, lui, devient une conclusion historique à cette balade nature, apportant un contexte, une saveur, rappelant que ces terres aujourd’hui si accueillantes étaient parfois rudes à vivre à une autrefois.

Seb, les globe blogueurs – retrouvez notre article complet sur le cap Fréhel et le fort La Latte

Saint-Jacut-de-la-Mer – par L’oeil d’Eos

Saint-Jacut-de-la-Mer est une commune paisible des Côtes d’Armor. Elle fait partie des merveilles de la Côte d’Emeraude. A l’abris du tourisme de masse, elle offre aux voyageurs en quête de quiétude une halte idéale le temps d’un week-end. Si vous cherchez à recharger vos batteries dans un endroit tourné vers la mer pour profiter de l’air marin de la Bretagne, Saint-Jacut-de-la-Mer sera parfaite pour cela. Les activités pour profiter de ce petit bourg ne manquent pas et vous pourrez occuper aussi bien petits et grands.

Voici quelques idées de visites et d’activités à faire à Saint-Jacut-de-la-Mer :

  • Visiter le centre-ville et ses petites rues
  • Admirer l’architecture de l’Abbaye de Saint-Jacut-de-la-Mer (elle ne se visite pas)
  • Visiter le château médiéval de Guildo
  • Profiter de l’océan pour faire des activités nautiques comme du kayak ou du surf
  • Se balader sur la promenade qui borde l’océan.

Nous y sommes allés au printemps et la saison est propice à l’observation de la faune et de la flore.

Eloïse & Luc, L’oeil d’Eos – retrouvez leur article complet sur leur long week end sur la côte d’emeraude

Cap d’Erquy – par la marinière en voyage

visite côtes d'armor plage saint michel
Crédit photo : la marinière en voyage

Situé sur la Côte en Penthièvre au nord-est de la Bretagne, le Cap d’Erquy est bien moins célèbre que son voisin le Cap Fréhel. C’est pourtant un endroit sauvage et merveilleusement coloré qui montre à quel point les Côtes d’Armor sont belles et variées…

Pour découvrir au mieux le Cap d’Erquy, je vous propose de suivre le circuit des plages sauvages, qui est composé de 8 kilomètres de sentiers empruntés au fameux GR34. Il permet de prendre de la hauteur sur le joli village d’Erquy (qui aurait inspiré Uderzo pour imaginer le village d’Astérix et Obélix !), et les différentes baies turquoise qui encerclent le cap d’Erquy.

Vous pourrez y découvrir les « lacs bleus », petits havres de paix cachés au milieu des pins, mais surtout toute l’étendue des landes qui surplombent la mer. L’été, les couleurs sont grandioses avec la floraison des genêts jaunes et des bruyères roses qui envahissent le cap…

Et pour clôturer la balade en beauté, rendez-vous sur la plage Saint Michel, toute proche. C’est, pour moi, la plus jolie plage de la Côte de Penthièvre ! Sa couleur dorée et le turquoise éclatant de la mer n’ont rien à envier aux plus belles plages du bout du monde. La plage donne en plus sur le pittoresque îlot Saint Michel, accessible un court laps de temps à marée basse… Il abrite une jolie chapelle miniature dédiée aux marins, et tournée vers le large. On aperçoit même au loin le phare du Cap Fréhel, synonyme de nouvelles aventures…

Céline, la marinière en voyageretrouvez son article sur la côte de Penthièvre

Le GR®34 le long de la côte du Goëlo – par I-trekkings

Embouchure du Trieux sur le GR34 Côtes d'Armor.
Crédit photo : I-trekkings

J’ai marché pendant 5 jours sur le GR®34 le long de la côte du Goëlo entre Saint-Brieuc et l’estuaire du Trieux.

J’ai démarré ma randonnée à la sortie de la gare de Saint-Brieuc et j’ai dormi dans des hébergements très variés : en chambres d’hôtes, dans un mobil-home, dans un camping, dans un gîte d’étape et à l’hôtel.

Le sentier du littoral quitte d’abord la baie de Saint-Brieuc et ses grandes plages. Les deux premiers jours jusque Bréhec constituent les plus hautes falaises de la Bretagne. On peut faire dans ce secteur des dénivelés qui n’ont pas à envier les amoureux des Alpes. En haut des falaises, les panoramas sont superbes.

Parmi les lieux historiques sur le sentier, il y a la plage Bonaparte. Pendant la seconde guerre mondiale, elle servit de point de départ vers l’Angleterre pour 135 aviateurs américains et canadiens qui avaient perdu leur avion au combat.

En poussant toujours plus vers l’ouest, le GR®34 rejoint Paimpol et son port de pêche en passant par l’abbaye de Beauport d’époque XVIIIe siècle. Bien que ça ne soit pas directement sur le sentier du littoral, je conseille fortement de faire le tour de Bréhat à pied en prenant le bateau à la pointe de l’Arcouest voire même de passer une nuit sur l’île de Bréhat pour son atmosphère unique.

Au-delà de Loguivy de la Mer, j’entre dans l’estuaire du Trieux qui délimite la frontière entre la côte du Goëlo et du Tregor. Mon GR®34 se poursuit bien au-delà du Goëlo, mais c’est une autre découverte…

Grégory, I-Trekkings – retrouvez ses articles de randonnée sur le GR®34

Baie de Paimpol – par les globe blogueurs

visiter les côtes d'Armor

La baie de Paimpol, c’est un beau résumé de tout ce que j’aime en Bretagne. Un littoral magnifique, un patrimoine historique passionnant, des eaux turquoises à faire pâlir beaucoup de pays tropicaux et pour agrémenter le tout, un savoir faire ancestral donnant des fruits de mer délicieux.

En quelques kilomètres, c’est la promesse tenue par la baie de Paimpol, avec dans son prolongement l’estuaire du Trieux et ses points de vues incroyables, à l’interface entre mer et fleuve.

Ce que j’aime par dessus tout dans ce bout des Côtes d’Armor, c’est le volume, les contrastes qu’il contient. Cette défiance entre l’horizontalité de la mer et la verticalité des falaises. Entre le bleu du ciel et de l’océan et le rouge de la roche.

En visitant la baie de Paimpol, je vous conseille d’aller admirer le panorama depuis le rocher aux pies, d’aller vous balader au soir tombant dans l’estuaire du Trieux à la recherche des engoulevents, de goûter quelques huitres cultivées dans la baie et d’aller remonter le temps dans l’abbaye de Beauport.

Bien sûr, ne pas prolonger cette visite des Côtes d’Armor par l’île de Brehat à quelques encablures seulement de Paimpol serait bien dommage… Mais c’est une autre histoire, alors je laisse Marie vous en parler un peu plus loin dans cet article.

Seb, les globe blogueurs – retrouvez notre article complet sur la baie de Paimpol

Le sillon de Talbert – par les voyages de Mat

Sillon de Talbert - visite des côtes d'Armor
Crédit photo : les voyages de Mat

Le sillon de Talbert est une curiosité géologique de la côte nord bretonne. 3 km de galets et de sable qui s’avancent dans la mer comme un doigt, à la pointe de la presqu’île de Lézardrieux.

À marée basse, on peut s’aventurer jusqu’à la pointe du sillon. Un cordon de dunes bordé d’herbes hautes mène jusqu’à la brèche au pied du sillon. On l’enjambe pour poursuivre dans un paysage minéral qui s’étire à l’horizontal. Les îles d’Olonne sont le seul point de mire dans ce bout du monde. Gare cependant à ne pas oublier de regarder où vous mettez vos pieds : des oiseaux nichent un peu partout sur la grève.

Le site est en effet un lieu important pour la reproduction, la migration et l’hivernage d’un grand nombre d’espèces. Le piétinement de la végétation et le dérangement de l’avifaune menacent l’équilibre du site. Située sur la droite dans la descente qui mène au sillon de Talbert, la maison du littoral est le lieu incontournable pour la sensibilisation et l’information des visiteurs. Allez y faire un tour.

On y trouve aussi des itinéraires de randonnée pour découvrir le sillon depuis ses abords, avec différents points de vue. L’occasion de découvrir également la presqu’île de Lézardrieux, pourquoi pas avec un greeter ?

Mathieu, les voyages de mat – retrouvez son article complet sur le sillon de Talbert

La côte de granit rose – par Week end Evasion

Cote de granit rose - visiter les côtes d'armor
Crédit photo : Week end Evasion

Située au fin fond des Côtes d’Armor, la Côte de granit rose est un petit paradis de nature. Vous avez sans doute déjà vu des photos de ces énormes rochers de granit rosâtres, qui sont le symbole de cette région.

Bien évidemment, l’incontournable de la Côte est le Sentier des douaniers, un parcours de 8km aller-retour qui part de la station balnéaire de Perros-Guirec, empruntant le GR34 et longeant la mer, offrant de belles balades iodées le long de ces rochers millénaires.

Mais la Côte de granit rose ne s’arrête pas là : la nature y est reine avec de nombreuses forêts, des îles et presqu’îles accessibles pour de nombreuses randonnées, des dizaines d’attractions et musées (dont le planétarium de Bretagne ou l’Aquarium de Tregastel), des plages de sable fin et à l’eau turquoise et même des menhirs.

Et parce que l’on est en Bretagne, on y découvre la gastronomie locale et connue dans toute la France : bière et whisky bretons, fruits de mer (première fois que je mangeais des galettes aux noix de Saint-Jacques, un délice), et bien évidemment le kouign amann !

Mon coup de cœur : le phare de Ploumanac’h, sur le Sentier des douaniers, à la nuit tombée : le soleil se couche sur l’horizon, et les couleurs du granit ressortent plus que jamais. Un moment magique !

Bref la Côte de granit rose regorge de choses à faire, et est une destination idéale pour un séjour en famille ou en amoureux !

Nicolas, Week end Evasionretrouvez son article sur la côte de granit rose

Trégastel – par la Team Ballet

visite côtes d'Armor - trégastel
Crédit photo : Team Ballet

À l’extrême nord de la Bretagne, dans le département des Côtes-d’Armor il y a foule de petites communes de bord de mer à découvrir toutes plus jolies les unes que les autres.

Tout le long du littoral breton, vous observerez une belle variété de paysages, des falaises ornées de bruyère colorée, aux longues plages de sable blanc en passant par de petites criques cachées aux eaux turquoise.

La belle Trégastel se trouve sur la Côte de Granit Rose et offre des paysages absolument époustouflants.

Ici, des blocs de granit polis par la mer se superposent dans des configurations étonnantes qui semblent parfois tenir en équilibre par miracle. Ça et là, ces blocs semblent déposés comme par magie pour former des sculptures dont seule la nature a le secret.

Les reflets du coucher de soleil en venant donner une teinte rosée au granit offrent un spectacle tout aussi splendide que singulier.

De tout temps, Trégastel a d’ailleurs inspiré bon nombre d’artistes. Écrivains, peintres, poètes… tous semblent s’accorder pour tenter de retranscrire sa beauté.

Comme partout sur la côte bretonne, vous pourrez longer le littoral et vous en mettre plein les yeux en parcourant quelques kilomètres sur le sentier des douaniers, surplombant et longeant la mer.

Cécile, Team Balletretrouvez une présentation de son projet de vie nomade en famille

Les îles des Côtes d’Armor, on prend le large !

Île de Bréhat – par Perspectives de voyage

visite côtes d'armor bréhat
Crédit photo : Perspectives de voyage

Dans les Côtes-d’Armor, au large de Paimpol, l’île de Bréhat offre aux visiteurs un précieux cadeau qu’il faut prendre le temps de découvrir. Depuis la pointe de l’Arcouest, 10 minutes en bateau vous permettront de rejoindre Port-Clos, le débarcadère de l’Île. Déjà, le paysage tient toutes ses promesses. 


L’île de Bréhat, interdite aux voitures, est le paradis des randonneurs et des cyclistes. On y découvre un réseau de petites routes et de sentiers qui se faufilent du cœur de l’île jusque sur sa côte escarpée. Comme un magnifique tableau qui dévoilerait petit à petit ses nuances, Bréhat offre à ses visiteurs un palette harmonieuse que l’on se plaît à découvrir au fil des promenades. Au bleu de la mer, presque turquoise lorsque le soleil brille, viennent s’ajouter les nuances rosées du granit qui orne la côte de ce coin de la Bretagne. Au cœur de l’île, c’est le vert qui domine, agrémenté de couleurs vives qui pétillent comme des feux d’artifices sur les porches des maisons.

Surnommée l’Île aux fleurs, Bréhat ne trahit pas sa promesse. 
Et puis, tout au nord, près du Phare du Paon, on atteint le bout du monde. Ici, la côte paraît sauvage. Le granit s’effrite et dégringole dans la mer. Au coucher du soleil, il se farde de jolies nuances rosées. Un tableau à ne pas manquer dans les Côtes-d’Armor. 

Marie, Perspectives de voyageretrouvez son article consacré à Bréhat

Archipel des 7 îles – par Lalydo

Archipel des 7 îles - bretagne
Crédit photo : Lalydo

Au large de Perros-Guirec, se dessinent les silhouettes de quelques îles bien connues des costarmoricains : les 7 îles.

Cet archipel est l’une des plus grandes réserves ornithologiques de France. Créée en 1912 à l’initiative de la Ligue pour La Protection des oiseaux, afin de préserver les macareux, elle est depuis 1976 classée Réserve Naturelle. Situées à 7 km des côtes, ces îles abritent 27 espèces d’oiseaux, soit près de 23 000 couples. Une trentaine de phoques gris séjournent à leurs pieds, faisant de ce lieu un site unique de préservation naturelle.

Pour partir à leur découverte, vedettes ou voiliers emmènent les curieux naviguer aux pieds de ces îles où l’émerveillement est au rendez-vous.

Première étape : l’Île Rouzic, la plus à l’est, reconnaissable à sa pointe blanche. Cette île est le lieu de nidification et d’accueil le plus important des Fous de Bassan en France. Dès que l’on s’approche, la couleur blanche de la roche s’avère être des oiseaux dont l’incessant ballet aérien au-dessus de nos têtes impressionne tant par le bruit que la beauté du spectacle. Cette île accueille également les Macareux Moines, adorables petits oiseaux symbole de la ville de Perros-Guirec.

La visite se poursuite avec l’Île Malban, lieu de villégiature des majestueux Cormorans, bien plus discrets que leurs voisins. L’Île Bono est la suivante et la plus grande des îles de l’archipel. Comme pour ses consœurs, le débarquement y est interdit afin de respecter la faune et la flore qui y est abritée.

L’unique île de l’archipel ouverte au public est L’Île aux Moines. Reconnaissable depuis la côte grâce à la silhouette de son phare qui se détache, elle permet de s’offrir une échappée nature lors d’une petite escale. Les dernières à former ce royaume ornithologique sont l’Île Plate, située au nord de l’Île aux Moines, et plus au large, Les Costants et Le Cerf, qui sont surtout de gros amas rocheux plus visibles et plus identifiables à marée basse.

Cette découverte est une étape immanquable lorsque l’on découvre la côte de Granit rose, une échappée belle à la rencontre du paradis costarmoricain des oiseaux marins de passage dans notre belle Bretagne !

AurélieLalydo

Visite des Côtes d’Armor, que faire côté terres ?

Dinan et la vallée de la Rance – par les globe blogueurs

Vue panoramique sur la vallée de la Rance depuis les remparts de Dinan

Un des soucis de la Bretagne, c’est que son littoral est tellement magnifique qu’on en oublie parfois d’aller explorer les terres. Et c’est bien dommage, car elles regorgent de petites pépites naturelles et culturelles.

Parmi celles-ci, j’avais envie de vous présenter la belle Dinan surplombant la vallée de la Rance. Cette cité médiévale remarquablement conservée m’a séduite par sa conjugaison parfaite entre nature, histoire et culture.

Déjà avant d’arriver dans la ville, on l’aperçoit accrochée à flanc de falaise, protégeant la Rance qui coule paisiblement en contrebas. Bien intégrée dans son environnement, c’est une entrée en matière spectaculaire. Qu’on peut d’ailleurs prolonger par une balade en bateau électrique sur la Rance qui vous emmène très rapidement en pleine nature, je vous le conseille vivement.

Une fois dans la cité médiévale, c’est avec un plaisir non feint que j’ai déambulé dans les ruelles historiques, découvrant ici les remparts, là un bâtiment du 15e siècle ou bien encore un atelier d’artisanat.

Seb, les globe blogueurs – retrouvez notre article complet sur Dinan et la vallée de la Rance

Lac de Guerlédan – par Novo-monde

lac guerledan Morbihan

Difficile de faire plus au centre de la Bretagne que le lac de Guerlédan! Ce lac artificiel d’environ 12km de long marque également en partie la frontière entre le département des Côtes-d’Armor (au nord) et le Morbihan (au sud).

S’il est pas mal connu c’est surtout pour les assecs qui sont réalisés tous les 10 ans environ (le dernier date de 2015). Lors de l’assec, le lac est vidé afin de vérifier l’état des barrages et de procéder aux éventuelles réparations. Pour les visiteurs c’est l’occasion de découvrir un paysage presque lunaire avec quelques ruines de maisons et arbres fossilisés qui sont normalement au fond du lac.

Lors de notre passage le lac était toutefois rempli, mais qu’on se rassure cela n’enlève rien au charme du lieu. Les rives de ce lac sont encore très sauvages ce qui en fait un lieu de balade idéal. Après, nous avouerons que si nous sommes venus dans la région c’était aussi pour venir rendre visite à une brasserie artisanale pas comme les autres lors de la rédaction de notre livre Randos Bière en France.

A quelques pas du barrage de Guerlédan et de la chapelle Sainte-Tréphine se trouve en effet l’âne Brasseur ; une micro brasserie bretonne qui a la particularité de brasser ses bières au feu de bois et de proposer le gîte et le couvert durant les mois d’été dans leur chambre d’hôte écologique.

Depuis 2011, Solène et Raphaël brassent durant les mois d’hiver et l’été ils proposent leurs bières sur la petite terrasse située devant le local de brassage ainsi que des balades en compagnie de leurs ânes de bât.

Fabienne & Benoit, Novo-monde – retrouvez l’itinéraire complet dans leur livre Randos bière en France

Kreizh Breizh, Rostrenen – par Florie Thielin

rostrenen côtes d'Armor
Crédit photo : Mickael Jezegou auteur du livre « Arbres remarquables en Bretagne »

Vous connaissez certainement le mot breton Breizh, qui signifie Bretagne. Je vous présente aujourd’hui son Kreizh = Centre ! Choisissez comme camp de base l’éco-domaine du Bois du Barde, un oasis Colibri qui se trouve tout prêt de Rostrenen. Il y a d’ailleurs un super festival de films documentaires tous les ans en Juillet dans le village de Mellionnec. Car oui, le centre Bretagne, c’est avant tout la culture dans tous ses états, que ce soit au niveau traditionnel avec la danse, le chant et la langue bretonne, qu’artistique avec le circuit d’art contemporain à la ferme, le festival empreinte d’artistes, jeune public (au Bois du Barde), des peintres, des sculpteurs qui ouvrent leurs ateliers pour faire découvrir leur art… des lieux plus mystiques, comme la Vallée des Saints ou encore la Ferme d’Antéa.

En termes de paysages, le Kreizh Breizh est plutôt un océan de… verdure ! J’adore sa diversité : des arides Monts d’Arrée, aux denses forets des gorges du Corong, en passant par les Landes de Locarn et le lac de Guerlédan. Pour vos papilles, ne manquez pas d’aller savourer une galette à l’andouille de Guéméné dans son fameux village d’origine.

Depuis Rostrenen vous êtes à 1h de voiture, ou 2h30 de vélo, de toutes les côtes : Lorient, Quimper, Brest, Lannion, Saint Brieuc… Et le canal de Nantes à Brest passe aussi dans le coin. Le Kreizh Breizh est une super base pour partir à la découverte de la Bretagne, loin des afflux de touristes en été. Mon coup de cœur.

Florie, pour le rouquin qui rouleretrouvez son article complet sur le Kreizh Breizh

Vallée du Léguer – par les globe blogueurs

barrage de Kernansquillec

Je souhaitais terminer cette sélection des plus beaux lieux des Côtes d’Armor selon nous par un coup de cœur bien particulier, hors des radars touristiques. Une vallée paisible où coule une rivière sauvage d’une qualité exceptionnelle. A tel point que saumons, truites et même loutres y ont élu domicile.

Si les cours d’eau de la Bretagne n’ont pas bonne réputation, parfois à juste titre, il existe des cours d’eau très préservés comme le Léguer.

Outre la beauté et le plaisir que j’ai eu à découvrir ce territoire sauvage, rare en France, c’est l’histoire de cette vallée qui m’a totalement séduit, et ses habitants.

En partant sur les traces de la loutre, j’ai rencontré des acteurs du territoire passionnés, qui ont lutté depuis des décennies pour préserver et même réhabiliter leur rivière, leur vallée pour en faire un des endroits les plus riches en biodiversité du pays. Car c’est par la mobilisation des habitants que cette vallée a su reconquérir sa naturalité, en faisant aujourd’hui un attrait pour les amateurs de nature, et un havre pour la loutre.

Pour ne rien gâcher, j’étais basé dans la très Belle-Isle-en-Terre, avec son château transformé en centre d’éducation à l’environnement et ses ateliers d’artistes engagés. Un lieu qui correspond totalement à mes valeurs, qui fait du bien à l’âme.

Seb, les globe blogueurs – retrouvez mon article sur les traces de la loutre dans la vallée du Léguer

PS : je vous laisse aller découvrir dans l’article si j’ai réussi à observer une loutre…


Nos idées d’itinéraires de road trip dans les Côtes d’Armor

Un week end dans les Côtes d’Armor, 2 ou 3 jours

Difficile de faire un choix d’itinéraire pour un week end dans les Côtes d’Armor de 2 ou 3 jours, cela dépend beaucoup de vos centres d’intérêt !

Les options les plus évidentes seraient probablement :

  • La côte de granit de rose en combinaison avec les 7 îles
  • La baie de Paimpol en combinaison avec l’île de Brehat
  • Cap Fréhel, fort La Latte et cap d’Erquy

Trois grands classiques pour une visite de 2-3 jours dans les Côtes d’Armor, surtout pour les premières visites, de préférence hors saison car ce sont aussi les sites les plus fréquentés. Bien sûr, rien ne vous empêche de mixer ces classiques avec des lieux moins connus pour votre week end dans les Côtes d’Armor.

Visiter les Côtes d’Armor en 5 jours

A partir de 5 jours dans les Côte d’Armor, on peut commencer à envisager un format road trip et planifier un itinéraire.

Le grand classique (orienté nature) :

  • Cap Fréhel et Fort La Latte – 1j
  • Côte de granit rose – 1j
  • Archipel des 7 îles – 1j
  • Île de Bréhat et baie de Paimpol – 2j

Côtes d’Armor côté est :

  • Dinan et la vallée de la Rance – 1j
  • Saint Jacut de la mer – 1j
  • Cap D’erquy et cap Frehel -1j
  • Randonnée sur GR34 depuis la Baie de Saint Brieuc – 1/2j

Côtes d’Armor côté ouest :

  • Trégastel – 1j
  • Perros Guerrec – 1j
  • Réserve des 7 îles – 1j
  • Sillon de Talbert – 1j
  • Belle Isle en Terre – 1j

Itinéraire en road trip d’une semaine dans les Côtes d’Armor

  • Côte de granit rose – 2j
  • Archipel des 7 îles – 1j
  • Sillon de Talbert – 1j
  • Baie de Paimpol et Bréhat – 2j
  • Cap D’erquy et Cap Frehel – 1j

Itinéraire de 15 jours dans les Côtes d’Armor

En deux semaines de road trip dans les Côtes d’Armor, vous commencerez à être légèrement moins frustré de n’avoir fait qu’effleurer les merveilles du département :

  • Côte de granit rose
  • Archipel des 7 îles
  • Sillon de Talbert
  • Belle Isle en Terre et la vallée du Léguer
  • Baie de Paimpol et Bréhat
  • Cap D’erquy et Cap Frehel
  • Dinan et la vallée de la Rance
  • Saint Jacut de la Mer
  • Et selon votre boulimie de visite : lac de Guerlédan, ou Kreizh Breizh, rando sur le GR34…

Bien sûr, à vous d’adapter ces suggestions d’itinéraire dans les Côtes d’Armor évidemment subjectifs ! Aussi, attention aux durées proposées, il s’agit d’un minimum de temps à accorder à chaque étape ! Je vous conseille vivement de réduire la voilure, afin de prendre le temps d’explorer plus en profondeur chaque lieu et découvrir un peu plus son âme.

En espérant que ces quelques lieux d’intérêt vous donnerons de bonne idées pour savoir que faire dans les Côtes d’Armor pour un futur voyage.

Vous préparez un voyage en terre bretonne ?

Retrouvez notre guide complet sur la Bretagne

et tous nos carnets de voyage !

Soyez sympas, ne gardez pas tout pour vous ! Partagez ;)


Soyez foudingues, abonnez-vous à notre newsletter !


    En vous abonnant à notre newsletter, vous acceptez notre politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.