Visiter la Vendée, c’est bien plus que les infinies plages de sable fin, le marais Poitevin et le Puy du fou. Si le tourisme balnéaire est très présent en Vendée, il existe une multitude de coins nature insoupçonnés, un patrimoine historique impressionnant et bien d’autres découvertes trop peu connues dans les terres. Au delà des clichés, nous vous emmenons découvrir ce département à l’identité bien marquée.

Si nous connaissons assez bien la Vendée, nous sommes loin d’avoir tout exploré, alors nous vous proposons ce guide collaboratif sur les plus beaux lieux d’intérêt de Vendée, créé avec des amis voyageurs / blogueurs.

C’est parti pour un road trip en 13 étapes pour vous aider à préparer votre visite de la Vendée, savoir que faire et que voir, ou simplement vous inspirer.

Visiter la Vendée côté mer, que faire ? Plage, et bien plus encore !

Le port du Bec – par les globe blogueurs

Si la Vendée souffre quelque peu d’une image de destination de tourisme de masse avec de grands campings remplis de mobil homes, il n’y a pas besoin de creuser beaucoup pour découvrir une destination emplie de petites pépites pleines de charme.

En s’écartant des quelques grosses stations balnéaires, nous avons trouvé une multitude de lieux d’intérêts en Vendée que ce soit sur le littoral ou dans les terres, à commencer par le sublime port du bec. Dans le nord du département, ce petit port de pêche possède un charme fou. Une multitude de pontons de bois s’entremêlent, abritant des petits bateaux dans un bazar organisé semblant sorti d’un autre temps.

Une halte que je vous recommande chaudement si vous passez dans le nord de la Vendée, si vous êtes en route vers Noirmoutier par exemple.

Seb, les globe blogueurs – retrouvez notre article sur les activités nautiques dans les Pays de la Loire, notamment dans ce coin de la Vendée !

La vélodyssée – Le passage de Gois à vélo – par un monde à vélo

Le passage de Gois en Vendée a été l’un des moments les plus marquants de notre long périple à vélo le long de la côte Atlantique.

En Vendée, la Vélodyssée (itinéraire cyclable qui part de Roscoff en Bretagne et va jusqu’à Hendaye, dans les Pyrénées-Atlantiques) nous propose deux variantes. Le passage de Gois ou un itinéraire bis dans les terres. La raison est simple : le passage de Gois est immergé dès que la marée monte, on ne peut l’emprunter que quelques heures chaque jour à marée basse. 

Nous voulions absolument emprunter cette route étonnante. Le jour de notre passage, nous avions le choix entre un passage à 6h du matin ou à 17h.

Nous avons choisi la première option et sommes partis de nuit pour rouler les 12 km qui nous séparaient de l’île de Noirmoutier. Sur place, nous étions seuls au monde, au milieu de cette étendue de sable à perte de vue. Le soleil s’est alors levé avec des lueurs resplendissantes. Nous avons pris le temps de passer tranquillement. Puis nous sommes restés regarder l’eau submerger ce passage à une vitesse folle.

Un moment si magique qu’il reste notre meilleur souvenir de la Vélodyssée. 

Mila, un monde à vélo, retrouvez son récit complet sur la vélodyssée

La Vendée sans Les Sables-d’Olonne ? Impossible ! – par Bonjour New-York

Connue pour être la ville natale du Vendée Globe, Les Sables-d’Olonne sont la destination idéale si vous voulez découvrir une partie de la côte atlantique…
Au programme : sable fin, petits ports de pêche, mais aussi du soleil et des marais salants.

Si vous aimez la nature, je vous recommande de vous perdre un peu dans les marais salants de l’île d’Olonne. Vous pourrez y prendre de belles photos avec des nuances de rose et de bleu. Ces marais salants sont encore en activité !

Autre incontournable au cœur des Sables-d’Olonne : le quartier de la Chaume. Belles petites maisons colorées, laissez-vous porter dans les petites ruelles. C’est le meilleur moyen de visiter le quartier de la Chaume.

Ne manquez pas non plus le Puits d’Enfer, juste à côté du Château-d’Olonne. C’est une faille dans la roche ou la mer s’engouffre. C’est très sympa si vous voulez marcher un peu et profiter de l’embrun marin. Vous pouvez vous y rendre en vélo et profiter des pistes cyclables et du soleil. Très chouette comme activité nature aux Sables-d’Olonne, les sorties ne comportent pas trop de dénivelés du coup vous pouvez y aller en famille facilement.

Emmanuel, retrouvez ses récits sur son blog Bonjour New York

La pointe du Payré et la plus belle plage de Vendée (selon moi) : le Veillon – par les globe blogueurs

De la Vendée, nous avons tous entendu parler des grandes plages de sable fin, à l’instar les célèbres Sables d’Olonne comme l’évoquait Emmanuel ci-desus. Le nord du département notamment, regorge de très longues plages attirant beaucoup de visiteurs en été. Pour ma part, je suis plus adepte des petites plages plus intimes, situées dans un cadre naturel.

Selon mes gouts, la plus belle plage de Vendée est sans doute celle du Veillon. Elle forme une longue langue de sable s’avançant dans la mer, présentant un côté agité par les vagues, propice au wake board et un autre plus calme propice à la baignade. S’il ne faut pas s’attendre à être seul en juillet ou aout, en s’avançant dans la langue de sable, on se retrouve vite tranquille pour profiter de cet espace nature singulier.

Pour agrémenter cette partie plage, je vous conseille de vous rendre de l’autre côté de la petite baie, à la pointe du Payré. Non seulement elle offre une très belle vue d’ensemble sur la plage du Veillon, mais c’est également une côte rocheuse aux couleurs ocre de toute beauté.

Seb, les globe blogueurs

La corniche vendéenne (Saint Gilles Croix de Vie) – par les globe blogueurs

Qui a osé dire ou même penser que la Vendée avait un littoral trop plat, trop lisse, enchainant les longues plages de sable ? Si le département possède effectivement beaucoup de grandes plages qui font sa réputation, ceux qui aiment les côtes de caractère avec des roches, voir des falaises seront ravis d’apprendre qu’on en trouve également !

Un des coins du littoral qui m’a le plus charmé, c’est sans doute la corniche vendéenne, à cheval sur les communes de Saint Gilles Croix de Vie et Saint Hilaire du Rietz. En partie sauvage, en partie collée à la ville, la corniche élève le paysage. Le trou du diable, les 5 pineaux, le belvédère Arrondeau sont autant d’étapes marquantes de la corniche, superbe dans son entièreté.

La parcourir à pieds, tantôt sur la corniche, tantôt sur la plage au soleil déclinant est une superbe parenthèse, entre douceur et vivacité de la mer. Une démonstration de la puissance des vagues contrastant avec la douceur du sable orangé.

Seb, les globe blogueurs

La Faute sur Mer, mariage réussi entre l’homme et la nature – par Globetrekkeuse

Placée sur une petite bande de terre côtière de l’extrême-sud de la Vendée, érigée sur un territoire marécageux, fruit d’une longue et fragile conquête sur les éléments, depuis toujours victime d’attaques maritimes (dernière submersion lors de la tempête Xynthia en 2010), la Faute sur Mer se relève inexorablement… Malgré son statut de station balnéaire et touristique, elle a appris à rester humble face à la nature et à la préserver, pour le plus grand plaisir des visiteurs.

Ce qui séduit au premier coup d’œil, ce sont ses 8 km de plage de sable ininterrompue depuis la lagune de la Belle Henriette jusqu’à la réserve biologique de la Pointe d’Arçay, hébergeant de nombreux oiseaux migrateurs. A marée basse, on se fait surprendre par l’émergence de piquets de bois parfaitement alignés, des bouchots, abritant la deuxième ressource économique de la commune : les moules ! L’activité de pêche reste importante mais n’empêche pas les sportifs s’adonnant à la voile, au kitesurf ou au char à voile de profiter de ces grands espaces d’eau et de sable, jusqu’à la tombée de la nuit. Les couchers du soleil y sont exceptionnels.

La Faute sur Mer, par son mélange de traditions et d’activités touristiques, son ambiance authentique et le respect de l’écosystème dans lequel elle baigne et s’épanouit, témoigne aujourd’hui du mariage réussi entre nature et activités humaines. Une harmonie qu’il ne tient qu’à nous de préserver.

Céline, Globetrekkeuseretrouvez ses carnets de voyage 100% nature

La pointe de l’Aiguillon – par carnets de ti piment

Si vous aimez la nature et le grand air, la Vendée est une destination idéale pour passer de belles vacances en France. Sur le littoral sud atlantique, il y a un endroit magique à découvrir sans plus attendre : la Pointe de l’Aiguillon.

Cette vaste zone humide se situe dans la baie de l’Aiguillon et a la particularité d’abriter un des plus grands sites migratoires européens. Si vous recherchez un lieu d’observation ornithologique à combiner avec une promenade, on vous recommande vivement cet endroit magnifique ! Entre les dunes de sable, les prés salés, les vasières et la mer, la Pointe de l’Aiguillon est le spot parfait surtout quand on sait que chaque année, plus de 400 000 oiseaux passent dans ce couloir de migration.

Ce qu’on a aimé : la diversité du lieu, la tranquillité et la petite plage sympa juste avant l’entrée du site. Si on a un conseil à vous donner : venez y à marée basse pour observer les oiseaux éparpillés dans les vasières ! Par contre, soyez vigilants notamment d’avril à août lors de la reproduction du gravelot à collier. Évitez de marcher en bas de la plage pour ne pas écraser les nids et les œufs. 

Se rendre à la Pointe de l’Aiguillon : en partant des Sables d’Olonne, prendre la direction de Luçon puis la Tranche-sur-Mer et enfin Aiguillon-sur-Mer.

Marjorie et Nico, carnets de tu pimentretrouvez leurs incontournables sur la côte vendéenne


Les îles de Vendée, on prend le large !

Noirmoutier – par les globe blogueurs

La presqu’île de Noirmoutier, c’est l’une des stars de la Vendée, si ce n’est LA star. A juste titre, je le crois ! Cette langue terre séparée du continent à marée haute possède tous les atouts rêvés d’un séjour balnéaire : de superbes plages, des côtes parfois escarpées, des marais salants, un beau patrimoine historique et même une réserve naturelle !

Une belle diversité pour un petit territoire, doublée de l’atmosphère si particulière des milieux insulaires en fait une destination à vivre sans modération. Seul bémol, la fréquentation élevée en juillet aout, mais étonnement moindre que sur l’île de Ré ou même d’Oléron alors que je trouve Noirmoutier encore plus belle ! Si vous le pouvez, allez y hors vacances d’été et déplacez vous en vélo. C’est un vrai plaisir de lâcher la voiture et vivre un rythme plus paisible l’espace de quelques jours.

Seb, les globe blogueurs – retrouve notre récit complet sur Noirmoutier prochainement !

L’île d’Yeu à pieds – par des Yeux plus Grands que le Monde

J’avoue que j’ai un petit faible pour les îles… Où qu’elles soient. Et si possibilité il y a de les parcourir à pied, je suis volontaire !

Pendant un Tour de France sur lequel je me suis lancé en 2017, je prenais la route des côtes vendéennes et l’Île d’Yeu m’appelait.

Toute petite île de pêcheurs où moins de 5000 habitants vivent à l’année, j’avais entendu qu’on pouvait en faire le tour via le GR80, le fameux sentier des douaniers. Je m’y suis lancé.

J’ai laissé mon véhicule à St Gilles Croix de Vie et j’ai traversé le petit bras de mer avec le bateau local qui m’a mené à la seule ville de l’île d’Yeu : Port Jointville. De là, j’ai passé une première nuit en camping avant de partir sur le sentier.

Une belle journée de marche suffit pour faire le tour de l’île d’Yeu. Les 28 kms du sentier usent un peu les souliers et le manque d’ombre demande à garder le couvre-chef bien vissé sur sa tête, mais c’est un véritable bonheur de le parcourir.

Du seul camping aux alentours, on entre vite dans la toute petite partie boisée de l’île avant de ressortir près du phare du Corbeau. Une fois passé, le sentier chemine sur les falaises déchirées plongeant dans l’océan transparent et longe de belles plages et criques dorées.

On se délecte du paysage marin, on goûte aux embruns, les gourmands s’arrêteront manger quelques huitres, certains préfèreront visiter le château, l’île d’Yeu est un petit bijou où on se sent bien.

Benoît, des Yeux plus Grands que le Monde – retrouvez sont récit complet sur l’île d’Yeu par le GR80


Visiter la Vendée dans les terres, que faire ? Nos lieux d’intérêt préférés

Petit tour d’horizon – par les vadrouilleurs

que faire vendée

Du fait de ses 140km de plages, la Vendée est bien souvent principalement reconnue pour son tourisme balnéaire. Et c’est alors vers la moitié nord du littoral (plus touristique) que vers la moitié sud (plus sauvage) que les amateurs du genre se tourneront. Là où se trouvent en fait les stations balnéaires les plus réputées, à l’exemple de celle des Sables d’Olonne …

Mais pourquoi se contenter uniquement de cet aspect là de la Vendée ? En plus d’un riche patrimoine historique (châteaux, monuments historiques…) et religieux (abbayes, églises, prieurés…), ce département français dispose en effet d’une grande diversité de paysages et de nombreux espaces naturels sensibles dont certains classés Natura 2000. 

Un peu de farniente c’est bien, mais il serait tout de même dommage :

  • de passer à côté d’une belle balade en embarcation traditionnelle dans la Venise Verte
  • de ne pas découvrir l’histoire du sel dans les marais salants des Sables d’Olonne
  • de ne pas d’informer sur l’histoire sanglante de la Guerre de Vendée au Logis de la Chabotterie (Saint-Sulpice-le-Verdon)
  • de ne pas voir le conservatoire de machines de guerre médiévales unique au monde au château de Barbe Bleue (Tiffauges)
  • de ne pas s’intéresser au travail des ostréiculteurs tout au long de la route de l’huitre
  • d’ignorer le plus grand site historique du Marais Poitevin qu’est l’Abbaye de Maillezais
  • de ne pas emprunter le Passage du Gois unique au monde pour rejoindre la belle île de Noimoutier

Et ce ne sont là que quelques exemples des 15 sorties intéressantes que nous avions pu réaliser, au départ de la Tranche-sur-Mer, lors de notre dernier séjour en Vendée.

Christophe, les vadrouilleurs – retrouvez son article complet sur que faire en Vendée à part du tourisme balnéaire ?

Le marais breton – par les globe blogueurs

Si la réputation du marais poitevin dans le sud de la Vendée n’est plus à faire, il existe un autre marais en Vendée, bien moins connu et très différent : le marais breton. Rien à voir avec la Venise verte, le marais breton se veut plus marin, avec une végétation plus rase, influencée par la mer. Parsemé de canaux, le marais breton est une terre de pêche. Une pêche bien particulière : la pêche au carrelet.

Partout, en parcourant les environs, nous avons trouvé ces petites pêcheries traditionnelles au look si caractéristique. Une belle occasion de découvrir l’arrière littoral de Vendée, en voiture ou encore mieux, en vélo. Les pistes cyclables sont bien balisées et c’est plat !

Seb, les globe blogueurs

Apremont, un des plus beaux villages de Vendée – par les globe blogueurs

La Vendée attire avant tout pour son littoral et ses belles plages, mais l’arrière pays possède également des atouts surprenants, à commencer par de beaux villages comme Apremont. Classé petite cité de caractère, Apremont m’a tapé dans l’œil immédiatement avec son château surplombant la Vie. Je vous rassure, ce n’est pas un jeu de mots foireux, mais le nom du cours d’eau traversant le village…

Si du château renaissance il ne reste que ses deux tours, celles-ci peuvent se visiter, offrant une très belle vue sur les environs et possédant des caractéristiques remarquables, comme sa charpente, ou encore une rampe cavalière creusée dans la roche unique en France.

Pour ne rien gâcher, nous avons poursuivi notre visite en poussant la porte d’un vitrailliste qui a pris le temps de nous expliquer en détails son superbe travail.

Pour finir en beauté cette visite, je vous conseille d’aller jusqu’aux rives du lac d’Apremont pour une balade en canoë ou en stand up paddle. Le lac, long de plusieurs kilomètres offre un très beau cadre nature, parsemé de beaux rochers lui donnant du cachet. C’est bien connu, tout est plus beau depuis l’eau !

Seb, les globe blogueurs – retrouve notre récit complet sur Apremont et ses environs !

Le marais Poitevin – par Voyageurs sans frontières

visite vendée marais poitevin

C’est lors d’un weekend à la découverte de la Charente Maritime que Seb et moi avons découvert le si joli Marais Poitevin. Après l’ambiance très citadine de la Rochelle, nous n’étions pas mécontents de découvrir un petit coin de nature, au calme.

Depuis la Rochelle, il ne nous a fallu que 30 minutes de voiture pour nous rendre à Marans et changer complètement de décor. Nous avons commencé par un joli pique-nique bucolique sur les bords de la Sèvre entre amis, accentué par des saveurs locales que nous ne connaissions pas : rillettes de poule, farçi charentais ou encore rions charentais ont ravis nos papilles, le tout accompagné d’une délicieuse bière locale bien fraîche, la Rieuse. Nous avons continué la journée par une belle balade en bateau à moteur sur la Sèvre Niortaise, en plein cœur du Marais Poitevin et de sa nature unique et fascinante.

Il n’y a rien de tel pour découvrir ce lieu que de voguer au gré de ses envies, dans un lieu préservé où règne une certaine paisibilité. Nous avons eu la chance de le découvrir hors saison, avec très peu de monde, et c’est le meilleur moyen de s’y sentir seuls au monde ! Dernier arrêt dans le joli village typique de Marans qui ne manque pas de charme et d’Histoire, pour une balade à pied cette fois !

Nathalie et Seb, Voyageurs sans frontières – retrouvez son article sur le marais poitevin et la Charente Maritime


Nos Idées d’itinéraires de road trip en Vendée

Un week end en Vendée, 2 ou 3 jours

Difficile de faire un choix d’itinéraire pour un week end en Vendée de 2 ou 3 jours, cela dépend beaucoup de vos centres d’intérêt !

Personnellement, j’opterai soit pour un week end à Noirmoutier, soit un week end dans le marais Poitevin. Mais il y a aussi l’île d’Yeu, ou bien encore Saint Gilles Croix de Vie et sa superbe Corniche. A moins qu’une déconnexion nature dans les terres ne vous tente !

Beaucoup d’options pour autant de week ends en Vendée.

Visiter la Vendée en 5 jours

A partir de 5 jours en Vendée, on peut commencer à parler de road trip et planifier un itinéraire.

Je vous propose trois options.

Noirmoutier et le nord de la Vendée :

  • Le marais breton et port Bec (1j)
  • Noirmoutier (2j)
  • La corniche vendéenne (1j)
  • Apremont (1j)

Le marais Poitevin et le sud littoral de Vendée :

  • Marais Poitevin côté venise verte (Marans, Coulon, Maillezé…) (2-3j)
  • Marais Poitevin côté littoral (pointe de l’Aiguillon, Pointe d’Arçay, réserve de saint Denis du Payré) (2-3j)

L’île d’Yeu et la corniche vendéenne

  • Corniche vendéenne (1j)
  • Ile d’Yeu (2j)
  • Apremont (1j)
  • Pointe du Payré et plage du Veillon (1j)

Itinéraire en road trip d’une semaine en Vendée

Avec une semaine en Vendée, vous pourrez mixer parmi les options présentées ci dessus, ou mieux, passer un peu plus de temps dans chaque lieu d’intérêt.

  • Itinéraire Noirmoutier et le nord de la Vendée en ajoutant l’île d’Yeu
  • Itinéraire marais poitevin en ajoutant la pointe du Payré et plage Veillon

Itinéraire visite de la Vendée en 15 jours

En deux semaines de road trip en Vendée, vous commencerez à être légèrement moins frustré de n’avoir fait qu’effleurer les merveilles du département. Libre à vous de mixer les propositions faites auparavant, en n’oubliant pas d’aller faire quelques incursions dans les terres !

Bien sûr, à vous d’adapter ces idées d’itinéraire en Vendée ! Aussi, il s’agit bien d’un minimum de temps à accorder à chaque lieu ! Je vous recommande vivement de baisser le rythme, afin de prendre le temps d’explorer plus en profondeur chaque spot.

En espérant que ces quelques lieux d’intérêt vous donnerons de bonne idées pour savoir que faire en Vendée pour un futur séjour.

Saint Jean de Monts

Louer une voiture pour un road trip en Vendée

Il est possible de réaliser de nombreux trajets en bus ou en train pour la Vendée. Cependant avoir une voiture vous permettra d’atteindre beaucoup de lieux inaccessibles en transports publics, ou bien de gagner du temps.

L’option classique, louer une voiture chez un professionnel. Dans ce cas, nous vous suggérons de passer par un comparateur pour obtenir le meilleur rapport qualité prix et vérifier à l’avance les options et assurances incluses. Ainsi, pas de mauvaises surprises au moment de prendre le véhicule.

Notre conseil : le comparateur Carigami qui offre le plus de choix et de critères de sélection

L’alternative que nous privilégions lors de nos voyages en France, passer par une plate-forme de location entre particuliers. Outre l’avantage d’une location moins chère que chez les pros (environ 30-40 % en général), il est souvent possible de louer tout près de chez soi ou de la destination qu’on a choisi. Désormais, surtout si vous êtes en ville, il y a des véhicules qui peuvent être réservés instantanément et qui peuvent être empruntés sans avoir besoin de fixer de rendez vous. Vous ouvrez la voiture avec votre smartphone !

Ultra pratique, flexible et sans prise de tête. Pas d’attente au bureau de location, pour faire l’état des lieux etc.

Trouver et réserver une voiture avec getaround et bénéficiez de 15 € offerts avec notre parrainage en vous inscrivant via ce lien

Un des pièges les plus courants à éviter, ce sont les assurances surtaxées des loueurs (pro ou plate-forme entre particuliers). Si vous serez dans l’obligation de souscrire une assurance de base avec franchise, les assurances complémentaires (pneus, bris de glace, dessous de caisse, toit, etc.) et les baisses de franchises sont très (très) chers chez le loueur. Or, d’expérience c’est très bien d’avoir une assurance complète 0 franchise, ça nous a évité de gros frais à plusieurs reprises (il suffit d’une petite rayure sur un pare-choc en plastique… Expérience vécue…).

Rassurez vous, nous avons trouvé une solution très abordable et efficace.

Nous vous conseillons l’excellente offre de serenitrip, qui propose une assurance complémentaire toutes options et zéro franchise à un prix (5 €/ j ou 69,5 € par an) et une qualité de service imbattables (testé et approuvé) !

noirmoutier 8594 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Quelles activités en Vendée ?

Trouver trouver les plus beaux lieux d’intérêt de Vendée, c’est bien ! Mais vous pourriez également avoir des envies d’activités outdoor, nature, culture, de visites guidées etc. pour rendre votre séjour encore plus mémorable.

Voici une petite sélection maison d’activités en Vendée, accompagnées d’une réservation possible en cliquant sur le lien.

Activités nautiques en Vendée

Le plus évident, ce sont les activités nautiques, il y a de quoi faire sur le littoral ! Avec des plages venteuses ou possédant de belles vagues, mais aussi de belles possibilités dans les terres sur lac ou rivière :

Activités outdoor en Vendée

Vous aurez noté que le Puy du fou, les zoos, les parcs d’attraction, bon nombre de musées ne sont pas évoqués dans les choses à faire ou activités en Vendée, certains les considèrent comme des incontournables. La raison est simple : nous n’avons pas la prétention d’être exhaustif ! Mais simplement partager nos expériences et coups de cœur. Alors libre à vous de piocher selon vos préférences, de compléter, bref, de construire le séjour correspondant à vos envies.

Trouver et réserver une activité outdoor en Vendée

Vous préparez un voyage en Vendée et dans ses environs ?

Retrouvez tous nos guides et carnets de voyage dans les Pays de la Loire