Lors de mon voyage le long de la véloroute de la Somme, j’avais conquis Amiens à coups de pédales. Mes jambes fatiguées avaient foulé son bitume au hasard un petit moment avant que je m’affale à une terrasse de café. Sa lumière dorée sur les briques, l’effervescence estudiantine du quartier saint Leu et la beauté de la cathédrale m’avaient laissé une douce impression. Dès lors, l’envie de visiter Amiens davantage n’avait fait que croître.

C’est par un printemps capricieux que cette exploration a pu avoir lieu et cette fois-ci en famille. Au delà de la visite d’Amiens, nous avions aussi beaucoup envie de découvrir et valoriser des initiatives atypiques et/ou durables. De quoi joindre l’utile à l’agréable ! Savoir que faire, que voir dans la capitale de la Somme en mode responsable et curieux.

Retrouvez toutes nos vidéos sur youtube

Visiter Amiens, de Jules Verne aux amiénoises

Nous arrivons à Amiens en train. Desservie très régulièrement depuis Paris, nous n’avions aucune raison de succomber à la tentation automobile. Sur place non plus d’ailleurs. De taille humaine et bénéficiant d’un réseau de transport public, il est très facile de la parcourir à pied, à vélo ou en bus.

Mes doux souvenirs à vélo dans la Somme nous ont poussé à louer des vélos pour parcourir plus librement la ville. Par réflexe sans doute, je retourne aux mêmes endroits que la dernière fois. Mais cette fois-ci le temps est mon allié, il me permet de contempler à loisir, flâner oisivement dans les ruelles à la recherche de détails urbains à me mettre sous la dent. Nous sommes logés juste derrière le cirque Jules Verne. Déjà un indice de la présence de cet auteur, personnage célèbre d’Amiens, puisqu’il y écrivit bon nombre de ses chefs d’œuvres.

Étant nantaise, je suis baignée par l’univers de Jules Verne. Il y est né, y a laissé son empreinte et continue d’inspirer les créations mécaniques des machines de l’Ile.

Immersion Jules vernienne à Amiens

L’histoire entre Jules Verne et Amiens dura 34 ans. Pour la connaître, le meilleur endroit est la maison Jules Verne. Reconnaissable à sa tour arrondie, il y vécut 15 ans. Sur plusieurs étages, on est plongé dans son intimité, ses souvenirs, ses inspirations. Dès la verrière et le jardin d’hiver, je suis enveloppée par l’art nouveau et plongée dans une ambiance tropicale. Tels des curieux, nous passons de salons en bibliothèques pour revivre cette époque où Jules Verne et sa femme recevaient à diner. J’imagine les conversations allant bon train dans le salon de musique ou le fumoir.

Visiter Amiens en un week end

Ensuite c’est l’escalier qui me fait voyager en m’emmenant dans la bibliothèque où je découvre émerveillée des ouvrages originaux de Jules Verne aux couvertures cartonnées et magnifiquement illustrées. Des bijoux littéraires tant sur le fond que sur la forme. C’est ici aussi que les débuts de Jules Verne se dévoilent, que l’on comprend ce qui l’anime, ce qui l’inspire, ce qui fait le socle de ses créations. Cette plongée littéraire se poursuit au premier où nous faisons la connaissance de l’éditeur Hetzel qui participa aux succès de Jules Verne. Mais c’est le second étage qui retient toute notre attention. Pour moi c’est le centre névralgique de la maison, l’endroit le plus symbolique car s’y trouve une reconstitution à l’identique du cabinet de travail de l’auteur.

Sur ce bureau, 30 ouvrages sont sortis de sa plume. C’est troublant et fascinant. Hélio est davantage attiré par la reconstitution de son bateau, le Saint Michel III et par le grenier. Dans la pénombre, de vieilles affiches de cinéma et de théâtre côtoient des maquettes des machines imaginées par Jules Verne. Dans des malles, des extraits de films muets inspirés par les livres de l’auteur captivent mon fiston. Cet étage montre comment les livres de Jules Verne ont inspiré et continuent de titiller l’imagination d’autres artistes et ce dans de nombreux domaines. Pour terminer en beauté, nous redescendons par un sublime escalier en colimaçon, tel un sas, il nous ramène à l’époque actuelle en douceur.

Visiter Amiens en un week end - Maison jules verne

Et si vous voulez poursuivre votre épopée jules vernienne, sachez que la ville d’Amiens va mettre en place un parcours urbain dédié à l’artiste courant mars 2022. Encore une bonne raison de revenir !

Visiter la maison Jules Verne à Amiens

Adresse : 2 rue Charles Dubois, 80000 Amiens
Tarifs : 7,50 € pour les adultes; 4€ pour les 6-17 ans ; gratuit pour – de 6 ans.
Activités proposées : visites libres, visites guidées, visites théâtralisées, jeux en famille, conférence, soirées littéraires…
Informations pratiques (horaires, activités …) : Maison Jules Verne

Flâneries amiénoises dans le quartier Saint Leu

Nos flâneries nous emmènent ensuite vers Saint Leu. Le quartier le plus connu d’Amiens et on comprend vite pourquoi. Avec ses maisons colorées aux architectures diverses, Saint Leu a un charme indéniable. Il est veiné par différents canaux ce qui lui vaut le nom de petite Venise du Nord.

Inspirations italiennes ou pas, nous avons adoré nous y perdre et le détailler sous toutes ses coutures. Aux différents moments de la journée, l’atmosphère évolue.

amiens 0774 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Au petit matin, le calme accueille quelques pêcheurs. Le soir, les terrasses des cafés et restaurants se remplissent, un bouillonnement convivial anime le quartier. Je pourrais vous conter son histoire datant de l’époque médiévale, de ses moulins qui tournaient à plein régime pour le compte de tanneurs, meuniers et autres tisserands.

Ce passé populaire se mélange harmonieusement avec son image tendance d’aujourd’hui. Une énergie indicible s’en dégage, j’aime cette hétérogénéité harmonieuse. Je ne peux que vous conseiller de vous promener dans chacune de ses rues pour y dénicher les plus belles maisons, des œuvres de street art, un point de vue inespéré, une librairie atypique ou un café improbable.

Visiter Amiens en un week end  - quartier saint leu

Vous terminerez sans aucun doute sur le quai Belu où il est plus qu’agréable de boire un verre ou manger un morceau. La sculpture d’un homme sur une bouée sort de l’eau. Elle est souvent victime d’habillages ou déshabillages intempestifs de plaisantins. D’ailleurs, nous avons pu assister à l’un d’entre eux lorsque nous y étions.

Montée insolite à la cathédrale d’Amiens

Lors de ma première visite d’Amiens, j’avais admiré la façade de la cathédrale. Je me rappelle avoir été soufflée par la richesse des statuaires, leur intégrité. Comment ont elles pu résister à tous ces siècles, à la révolution, à deux guerres ? Un mystère qui renforce leur beauté. Alors bien sûr, j’ai eu envie d’y retourner pour en savoir davantage mais aussi pour pousser la lourde porte de son entrée. Nous allons même faire mieux : monter en haut des tours. Mais ne soyons pas trop pressés, la façade a elle seule peut nous retenir un long moment. Nous mettons au défi Hélio de trouver certains personnages ou détails.

En attendant de monter dans les tours, nous admirons également la nef monumentale et le chœur protégé des yeux indiscrets. Une douce et puissante lumière baigne l’intérieur. Elle met ainsi en valeur les nombreux décors et le sol géométrique noir et blanc. Je n’ai pas le souvenir d’avoir vu une cathédrale aussi belle. Savoir qu’elle a été construite en seulement 60 ans renforce mon admiration.

Notre guide arrive ensuite avec le précieux sésame ouvrant la porte menant à l’escalier des tours. Le cliquetis de la clé résonne et nous nous engouffrons dans la pénombre avec enthousiasme. L’escalier en pierre semble interminable. Quelques ouvertures nous permettent de mesurer le chemin parcouru à la verticale. Le premier arrêt est époustouflant.

Nous passons en effet d’une tour à une autre en empruntant une corniche extérieure longeant la gigantesque rosace. C’est le moment que j’ai trouvé le plus impressionnant. Qu’il semble étrange d’être ici alors que 30 minutes auparavant nous avions une vision d’ensemble de l’édifice. Hélio s’amuse d’être ici, cela lui semble quasi naturel. De cette terrasse étroite, la ville se déploie déjà. Nous prenons davantage de hauteur pour atteindre le sommet culminant à 42 mètres.

Les toits et l’anatomie intime de la cathédrale se dévoilent. Même à cette hauteur, dans ces endroits inaccessibles, les artisans ont eu le souci du détail. De jolies sculptures, des ornements travaillés, rien n’est laissé au hasard. J’en reste coite. Pour la petite histoire, ce sont justement dans ces recoins cachés que les artisans se faisaient plaisir en ajoutant leur touche personnelle ou coquine. En effet, leur travail avait moins de chance d’être contrôlé par les commanditaires.

Avant de redescendre, nous profitons de la vue imprenable, maudissant un peu (beaucoup) la météo grisounette du moment.

Visiter Amiens en un week end
Quartier Saint Leu vu depuis les tours de la cathédrale

Nous avons loupé de peu Chroma, le spectacle de mise en lumière de la cathédrale. Il reprendra le 12 juillet tous les soirs dès 22h30 en juillet, 22h en août et 21h45 en septembre.

Visiter la cathédrale d’Amiens

Accès : difficile de ne pas trouver la cathédrale à Amiens ! Même si parfois par un jeu de perspective, elle disparait même en centre ville.
Tarifs : entrée libre pour la visite simple de l’intérieur de la cathédrale. Accès aux tours + trésor (8€), tours seules (6€), trésor seul (4€)
Activités proposées : visite libre, accès aux tours, découverte du trésor, visites guidées thématiques (renseignez vous auprès de l’office de tourisme d’Amiens pour trouver des guides conférenciers)
Mon astuce : pensez à réserver pour les visites guidées
Informations pratiques (horaires, activités …) : cathédrale d’Amiens

Sous le charme des amiénoises

Dès la sortie de la cathédrale d’Amiens, rendez-vous à ses abords immédiats pour la contempler autrement. D’ici la pierre se mêle aux lianes parfumées. Le jardin de l’évêché est un passage direct vers le quartier Saint Leu où nous attend une halte reposante avant de poursuivre sa balade dans le centre ville. Au delà de son artère principale dédiée au shopping, je vous conseille de vous perdre dans les rues annexes notamment autour de la rue des chaudronniers. On y trouve des vitrines vintages, de bonnes adresses pour grignoter (voir informations pratiques) et des boutiques de seconde main. Soyez attentifs à l’architecture typique des amiénoises. Ces maisons étroites en briques rouges et jointure blanches ont beaucoup de charme. En enfilade, elles sont particulièrement photogéniques. Par touches discrètes, vous verrez aussi quelques édifices inspirés de l’art nouveau ou déco ainsi que des réalisations plus modernes. C’est le cas de la tour Perret. Construite en 1942 par l’architecte du même non, cette tour de 104 mètres était une prouesse technique pour l’époque. Elle fût en effet le premier bâtiment en béton armé de plus de 100 mètres. Ces lignes modernistes continuent de diviser mais personnellement elle me plait bien, surtout la nuit quand elle s’illumine.

Visiter Amiens en un week end

En ville, j’aime particulièrement observer ce puzzle architectural, pour le meilleur ou pour le pire.

Visiter Amiens côté nature, des hortillonnages au chemin du halage

Si nous aimons fouler le bitume lors de nos city trips, nous aimons encore plus quand la nature s’immisce dans les moindres interstices ou quand elle envahit même la ville. Nous n’allons pas être déçus sur ce point, car 300 hectares d’Amiens sont recouverts par un immense marais que l’on appelle ici les hortillonnages.

Visiter Amiens en un week end - les hortillonnages

Les hortillonnages de multiples façons

Je pourrais décrire les hortillonnages comme des jardins flottants auxquels on accède en barque via des canaux. Leur nom vient de leur fonction maraichère. Aujourd’hui, cette culture de légumes se poursuit dans une moindre mesure. D’autres îlots appartiennent à des particuliers qui en font leur petit coin de verdure au cœur de la ville.

Pour les approcher, sentir l’ambiance singulière des hortillonnages, le meilleur moyen est d’emprunter une barque. Tout au long de l’année, des balades sont proposées pour les découvrir et connaître leur origine. Je ne vous en dirai pas plus sur cette question car il y a controverse et je ne voudrai pas risquer l’impair historique. Ce dont je suis sûre c’est que l’Homme a modelé ce paysage. En creusant ces canaux et en les entretenant, ces îlots ont pu se maintenir et la terre s’enrichir. Fait étonnant, ils sont relativement étroits pour une raison que je n’aurais pas soupçonnée. L’eau étant omniprésente, l’arrosage était réalisé directement depuis les barques par projection à l’aide de la rame. La largeur d’un îlot a été prévu en fonction de la distance de projection possible de l’eau. Ingénieux !

Le meilleur moment pour profiter des hortillonnages se situe entre mai et octobre au moment du festival international de jardins. Durant ce moment, des créations paysagères et des œuvres modernes s’installent à différents endroits. Munis de notre barque et de notre plan, nous allons de surprise en surprise à chaque embarcadère. Pour cette occasion, il est possible d’accoster sur certaines îles et de s’y balader. Les œuvres de cette année sont en relation avec l’environnement et le développement durable. Parfois elles se fondent totalement dans le décor, d’autres fois, elles forment des ruptures visuelles nous interpellant sur les enjeux environnementaux.

Comme à notre habitude, nous prenons notre temps pour chaque proposition. L’hydrophone qui émet des sons de la faune locale en fonction du numéro composé intrigue spécifiquement Hélio. Happé par l’ambiance sonore, il ne s’étonne même pas du look vintage du téléphone. Quant à moi, il me rappelle celui de mon enfance avec lequel j’adorai jouer.

amiens 0983 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Mon seul regret, ne pas avoir eu le temps de voir plus de créations. Sachez que certaines sont accessibles à pied au niveau de l’île aux fagots. D’une année à l’autre, des œuvres se pérennisent et d’autres sont remplacées.

Découvrir le festival international de jardins d’Amiens

Accès : port à Fumier, 50 rue Roger Allou – 80450 Camon
Tarifs : le prix varie en fonction du nombre de passagers. 19€ pour 1/2 personne jusqu’à 29€ pour 5/6 personnes. Cette tarification permet aux couples ou personnes seules de ne pas être pénalisés.
Activités proposées : location de barque durant 2h30 pour aller découvrir les œuvres selon un itinéraire balisé
Site internet : festival international de jardin

Du chemin de halage au parc Saint Pierre d’Amiens

A pied ou à vélo, le chemin de halage est un joli trait d’union entre les hortillonnages, le parc Saint Pierre et le centre ville d’Amiens. Les reflets des maisons se floutent avec le passage des canoés ou des petites embarcations. A vélo, nous les regardons passer silencieusement avant de rejoindre les allées du parc Saint Pierre.

Là encore, l’eau est omniprésente. Le plan d’eau central invite à se poser, respirer et ne rien faire ! Bien qu’au cœur de la ville, la déconnexion est totale. Surtout à l’approche des bassins où les grenouilles se cachent dans les nénuphars. Le parc dispose aussi de plusieurs aires de jeux irrésistibles pour les enfants. Je vous aurai prévenu !

C’est ce même chemin de halage qui rejoint la véloroute le long de la Somme. De quoi prolonger agréablement sa visite d’Amiens. La véloroute mène jusqu’à la baie de Somme sur un itinéraire facile et superbe.

Mon guide pratique sur la véloroute Somme, d’Amiens à la baie de Somme

Visiter Amiens un week end en mode tourisme durable

Pour cette série d’articles de type city trip, nous avions aussi à cœur de valoriser des initiatives locales, d’autres manières de découvrir les villes. Ce n’est pas toujours facile car les informations ne sont pas très accessibles, mais nous avons tout de même déniché de belles expériences pour vous. En ce qui concerne les bonnes adresses, tout est dans la partie informations pratiques.

L’île aux fruits – un éco-lieu convivial à Amiens

Nous adorons les lieux hybrides qui conjuguent les fonctions, les univers, mais surtout qui brassent les habitants et les font se rencontrer. C’est exactement le cas de l’île aux fruits. A l’origine, l’île aux fruits c’est une ferme maraichère installée en plein coeur d’Amiens sur une des îles de la Somme. La production de légumes s’appuie sur les techniques et la philosophie de la permaculture. Prônant une démarche locavore, cette ferme est au plus près des habitants et consommateurs puisqu’elle vend ses produits tous les jeudis soir dans un éco-lieu atypique situé au 325 rue de Verdun. En effet, il ne s’agit pas d’un marché classique mais plutôt d’un espace de rencontre, de partage et de convivialité.

A côté des salades et produits locaux, des tables en mode récup sont installées pour boire un verre pendant qu’un groupe propose un concert. Plus loin, les enfants s’amusent dans un bac à sable géant bourré de jouets. Pour se restaurer, des foods truck se relaient chaque semaine. Et si vous voulez en profiter pour réparer votre vélo, c’est aussi possible. Nous avons pu aller y boire un verre au moment de la réouverture des terrasses. Revoir du monde, papoter, se rencontrer, vivre un moment ensemble, ça nous a fait un bien fou. Et pour ne rien vous cacher nous avons fait honneur comme il se doit aux producteurs locaux. Fromages, bières et charcuteries validés par nos soins !

Découvrir l’île aux fruits à Amiens

Accès : le marché et les activités se situent au 325 rue de Verdun.
Horaires : uniquement le jeudi soir à partir de 17h
Activités proposées : marché de légumes de la ferme de l’île aux fruits et produits locaux, bar, food truck, concert
Mon astuce : l’endroit est bien connu des amiénois, si vous voulez une table, n’arrivez pas trop tard !
Plus d’informations sur leur site internet : l’île aux fruits

Le jardin des vertueux – vivre les hortillonnages d’Amiens autrement

De rencontres, il est aussi question au jardin des vertueux. Après avoir poussé le portillon, un chemin tortueux et exubérant nous mène jusqu’à Paco. Il nous attend dans une cabane en bois à l’ombre des arbres. Une multitude d’objets de récup composent un décor qui nous séduit immédiatement. Tout comme le sourire et l’humour de Paco qui ne tardent à se révéler.

Avant de visiter son jardin, il nous emmène voguer au cœur des hortillonnages d’Amiens dans des parties plus méconnues. Tombé amoureux des hortillonnages, Paco souhaite faire vivre une expérience immersive dans cet environnement. Pour cela, il propose des balades plus longues où il nous raconte sa vision humaine des hortillonnages.

amiens 0621 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Paco nous exprime son envie de vivre les hortillonnages comme un lieu de partage et d’interactions positives. Pour cela, il faut que chacun respecte, s’entraide, soit dans des attitudes vertueuses pour faire vivre cet environnement si particulier. Ainsi, il nous expose les us et coutumes, les enjeux et problématiques, sa projection idéale pour les années à venir.

Les échanges sont riches et il m’est impossible de les retranscrire ici. Quand il s’agit de rencontres fortes, le récit ne peut remplacer l’expérience. Nous avons beaucoup aimé l’approche de Paco qui nous a permis de mieux décrypter cet environnement mystérieux.

La visite se poursuit à terre dans son jardin cultivé en permaculture. A vrai dire, c’est bien plus qu’un jardin. Paco a su créer un univers bien à lui, rempli de sens, de poésie et d’esthétisme. Un univers auquel nous sommes sensibles. Au point de nous perdre un moment entre les créations végétales et tunnel ligneux. Une fois sortis de notre torpeur onirique, nous revenons aux valeurs que Paco défend, le respect de la terre, de la diversité végétale, du lien social aussi qui est au cœur de sa démarche.

Visiter le jardin des vertueux

Accès : sur la chaussée Jules Ferry en face du restaurant la Table des marais à Amiens
Activités proposées : découverte du jardin en permaculture, visite des hortillonnages en barque
Tarifs : jardin seul; 5€ (adultes), 3€ (enfants) . Jardin + barque ; 12€(adulte) et 11€ (enfant)
Mon astuce : pensez à réserver au 06 61 40 42 31
Informations pratiques (horaires, activités …) : le jardin des vertueux


Infos pratiques – visiter Amiens en un week end

Comment se rendre à Amiens ?

Amiens est très bien desservi en train depuis Paris. Comptez 1h15 de trajet. Il y a 20 aller retour dans la journée.

Visiter Amiens sans voiture

L’échelle de la ville facilite l’exploration à pied ou à vélo. Vous n’avez vraiment pas besoin de voiture.

Pour louer des vélos, il y a plusieurs options :

  • Busyclette : il s’agit du service de la métropole d’Amiens situé dans la gare. C’est là que nous avons loué nos vélos. Il y a des vélos classiques ou électriques. Pour des vélos classiques comptez 4 euros la journée ! Eh oui les tarifs sont imbattables. Il est aussi possible de louer des remorques et même des vélos suiveurs comme nous. C’est assez rare de pouvoir louer ce genre de vélo et nous étions ravis de l’avoir. En effet, Hélio qui a 6 ans s’ennuie désormais en remorque. Il sait faire du vélo mais n’est pas suffisamment à l’aise en milieu urbain. Il a adoré pouvoir pédaler sur ce vélo atypique et moi j’étais rassurée question sécurité. Seul bémol de ce service, il est fermé le dimanche. Si vous venez sur un week-end à Amiens, vous devrez rendre vos vélos le samedi avant 17h.
Visiter Amiens en un week end

Guide tourisme à Amiens – nos bonnes adresses

Où manger à Amiens ?

Avant de venir, j’avais repéré plusieurs adresses que je voulais tester. Je cherchais notamment des restaurants avec une démarche engagée et/ou végétariens friendly. Comme je sais que ce n’est pas toujours facile à trouver, je vous fais part ici de mes découvertes. En 3 jours, vous vous doutez que je n’ai pas pu toutes les tester. A vous de vous faire vos propres avis.

  • Miam’s, 14 rue des chaudronniers : le midi, ce restaurant sert des tartines sur pain bio, des burgers et des salades avec à chaque fois des options végétariennes. La cuisine est faite maison avec de bons produits. Nous nous sommes régalés. Mention spéciale pour les desserts que l’on peut déguster aussi pour le goûter.
  • Break, 5 rue des chaudronniers : dans la même rue que le miam’s, il propose des plats à emporter ou sur place avec des options carnés, végétariens et vegan. J’ai aimé la déco ainsi que la terrasse. Côté assiette j’ai trouvé dommage d’être servie dans un contenant en carton alors que nous mangions sur place. Le bannofee et le café étaient délicieux. Je recommanderai donc davantage ce lieu pour le goûter.
  • Elisa, 4 rue des chaudronniers : en face du break, ce restaurant sert une cuisine 100% maison en privilégiant aussi les produits bio et/ou éthiques. (Pas testé)
  • L’himalaya, place longueville, dans le cirque Jules Verne : très bon restaurant indien où il est possible de manger végétarien. Accueil super sympathique.
  • Robin Room, 9 rue flatters : j’avais très envie de tester cette adresse car elle privilégie des produits frais et son ambiance me plaisait beaucoup. Malheureusement, elle était fermée lors de notre passage. Allez tester pour nous !
  • Bistrot La pena, 45 Rue Robert de Luzarches : gros coup de cœur pour ce restaurant situé près de la cathédrale. Une cuisine raffinée et créative dans un décor épuré et super agréable. Je recommande à 100%

Je ne les ai pas testées, mais ils m’ont été largement recommandés comme étant des institutions à Amiens.

  • Le t’chiot zinc – brasserie typique servant des spécialités locales dans une ambiance conviviale
  • Le quai
  • 31 quai Bélu : cuisine maison à base de produits locaux et de saison
  • La cuisine de l’île aux fruits : cuisine maison, locale, de saison et au maximum bio.

Pour faire le plein de produits locaux, je vous recommande d’aller faire vos courses dans les halles en face du beffroi et/ou à l’île aux fruits (seulement le jeudi soir). Pour goûter les macarons, rendez vous dans les boutiques de Jean Trogneux. Côté bières locales, vous pourrez vous ravitailler à la cave au Houblon (situé pas loin du beffroi)

Où boire un verre à Amiens ?

  • A l’île aux fruits (le jeudi soir) – 325 rue de Verdun. L’ambiance est très agréable et vous pourrez vous fournir en produits locaux en même temps. Si vous êtes en famille, vous pourrez siroter tranquillement votre verre grâce à l’immense bac à sable qui attirera irrésistiblement vos bambins.
  • La gargouille, 13 rue Dusevel c’est à dire quasi sur le parvis de la cathédrale. Il y a une terrasse avec une vue imprenable sur la cathédrale et en plus on y sert de nombreuses bières locales. Le personnel est accueillant et de bons conseils pour le choix de votre boisson houblonnée.

Nous n’avons pas trop écumé les bars pour vous faire d’autres recommandations mais pour trouver facilement un bar sympa et une bonne ambiance, rendez vous dans le quartier de Saint Leu.

Où dormir à Amiens ?

L’Annexe

Situé juste derrière le cirque Jules Verne, cette maison en brique typique d’Amiens propose des chambres d’hôtes dans une décoration moderne et soignée. Nous avions une double chambre (très pratique en famille) super cosy et confortable. Hélio a adoré la décoration jungle de sa chambre. La propriétaire était très accueillante, sympa et à l’écoute de nos besoins. On s’est sentis comme chez nous. Le petit déjeuner se prend dans le salon de la maison qui donne sur une belle véranda et un petit jardin de ville super mignon. Côté petit déjeuner, nous ne manquions de rien avec un large choix de propositions à nous mettre sous la dent. Une adresse très sympa que nous vous recommandons chaudement.

Infos et réservations à l’Annexe


Que voir, que faire à Amiens en un week-end ou plus ?

Impossible de faire une liste exhaustive sur que faire à Amiens en un week end, mais voici déjà quelques suggestions qui peuvent vous prendre un peu de temps !

  • Visiter la cathédrale : l’entrée est libre. N’hésitez pas à entrer car les dimensions et les vitraux sont impressionnants. sachez aussi que les tours et le triforium se visitent avec un guide. Il y a différentes visites thématiques. Renseignez-vous sur les dates de Chroma, le spectacle qui met en lumière la cathédrale, c’est un moment magnifique pour découvrir autrement la cathédrale.
  • Flâner dans le quartier de Saint Leu, s’arrêter prendre un verre, diner à la terrasse d’un restaurant…
  • Voguer dans les hortillonnages (et d’autant plus durant le festival international de jardins)
  • Visiter la maison de Jules Verne et les autres lieux où il est passé (hôtel Bouctot Vagniez, cirque, cimetière de la Madeleine où il repose…)
  • Découvrir le musée de Picardie
  • Prendre l’air au parc Saint Pierre
  • Contempler la tour Perret
  • Si vous avez des enfants… écumer les squares comme celui sur le côté de la cathédrale où les jeux sont inspirés de l’univers de Jules Verne. Dans le parc saint pierre, il y a différents espaces jeux également. Près de la gare, Hélio a beaucoup apprécié les jeux d’eau sur la promenade Niso pelossof
Visiter Amiens en un week end - Tour Perret

Pour aller plus loin – que faire autour d’Amiens ?

La Somme, nous adorons ! A tel point que nous sommes déjà venus trois fois en quatre ans. Alors n’hésitez pas à prolonger votre visite d’Amiens en parcourant la Véloroute Somme, en allant découvrir la baie de Somme ou bien la vallée de ce même fleuve ! Nos carnets de voyage ci-dessous.

Parcourir la véloroute Somme

Découvrir la baie de Somme

Explorer les espaces naturels de la vallée de la Somme

Ce séjour est le fruit d’une belle collaboration avec l’office de tourisme d’Amiens et Somme Tourisme.