Les eaux turquoises du lac d’Annecy nous avaient déjà sauté aux yeux à de nombreuses reprises sur l’écran de nos smartphones. Récemment installés à Grenoble, nous n’avions plus aucune excuse pour passer du virtuel au réel. Lors d’un week-end nous sommes donc allés visiter Annecy et ses alentours pour vérifier sa bonne réputation. Je crois que le suspens ne résistera pas bien longtemps.

Entre lac et montagnes, cette visite automnale s’annonce magistrale. Gageons que vous aurez quelques bonnes idées de que faire à Annecy et ses environs en un week-end… Ou plus !

Visiter Annecy et ses environs

Visiter Annecy, côté lac

Prélude brumeux sur le lac d’Annecy

La nuit est tombée quand nous arrivons à l’Hôtel Hébé, un magnifique 4* idéalement situé entre la gare et le vieux quartier d’Annecy. De quoi délasser nos corps et les requinquer après cette longue semaine. Nous laissons les noctambules s’approprier les ruelles de la ville tandis que Morphée nous emporte. Je sais qu’au petit matin, j’aurai Annecy pour moi toute seule.

A 7h, les yeux embrumés et les cheveux défaits, je quitte à pas de loup la chambre pour explorer la ville. Je suis les panneaux indiquant la vieille ville et le lac. Je la sais convoitée et arpentée par les esthètes curieux. Dans les vapeurs de l’aurore, j’ai plus de chance de profiter du calme citadin qui n’appartient qu’aux lève-tôts.

Déjà, les canaux du Thiou m’emmènent jusqu’au pont des amoureux. Ces derniers sont absents. A cette heure, ils se prélassent encore dans leurs draps froissés. Sur le pont, ce sont les silhouettes des solitaires matinaux et sportifs courageux qui se détachent.

Dans une ambiance floutée par la brume, le lac apparaît. La magie opère instantanément. Je me félicite d’avoir écourté ma nuit pour assister à ce spectacle. Quelques cygnes dorment encore alors les foulques macroules dévorent énergiquement leur petit déjeuner végétal.

En repassant dans les ruelles de la vieille ville, je sens déjà que l’atmosphère se métamorphose. J’entends les cuillères tinter dans les tasses à café, les livreurs se presser et l’odeur des boulangeries exhaler. Je rejoins alors Seb et Hélio pour un petit déjeuner délicieux dans la jolie salle de l’hôtel Hébé.

Découvrir les secrets de la vieille ville d’Annecy

A 9h, rendez-vous est donné à Eliane. Elle est guide conférencière et va nous livrer les secrets du vieil Annecy. Si aujourd’hui, la ville est connue pour son attrait touristique, elle fût d’abord un lieu d’effervescence industrielle. La force de l’eau du Thiou a permis l’installation de nombreux moulins dont il reste quelques vestiges discrets. Tanneries, meuneries et d’autres activités se succédaient sur les quais que nous foulons. Ce n’est pas sans nous rappeler l’histoire du quartier de la petite France à Strasbourg.

Du Annecy médiéval, il reste les histoires que l’on se transmet de génération en génération. Le bâti tout en bois a quant à lui subi les assauts des flammes. Il fût remplacé par les édifices de style renaissance que l’on observe aujourd’hui. Par coquetterie, leurs murs se sont colorés avec le temps.

Éliane tient à nous emmener ensuite au Palais de l’île qui est surement le monument le plus photographié d’Annecy. Il est insolite de le voir ainsi posé sur cette île dont il occupe le moindre espace. Nous pénétrons à l’intérieur pour en découvrir son histoire. Il accueillait jadis une prison et un tribunal (d’où le nom de palais). L’immense marmite de la cuisine et les cellules attisent la curiosité d’Hélio. Eliane nous décrit les conditions de détention au moyen âge, mieux valait se tenir à carreau.

Pour terminer cette visite d’Annecy côté patrimoine historique, Eliane nous indique un passage secret menant au château. De sa terrasse, on contemple la ville autrement. Aujourd’hui, cet édifice accueille un musée. Dans une des tours, c’est la partie sur le lac et l’activité de la pêche qui retient notre attention. J’y apprends également que le lac était habité dès la préhistoire. Les habitants construisaient des palafites, ces cabanes sur pilotis qui me rappellent l’île de Chiloé au Chili.

Plus d’informations sur le château musée d’Annecy

Depuis les fenêtres, le lac s’étire langoureusement. Un rappel visuel auquel nous ne saurions résister.

Vous pouvez contacter Eliane Masset, guide conférencière au 06 12 75 05 87. Elle propose différents types de balades thématiques dans Annecy et peut s’adapter à vos centres d’intérêt.

Se balader sur les rives du lac d’Annecy

que faire à Annecy

Si les contours du lac, l’emplacement des barques et de l’île d’amour n’ont pas changé depuis mon passage matinal, l’atmosphère est toute autre. Le soleil insolent décuple les couleurs et intensifie les reflets. Nous sommes subjugués par la teinte turquoise du lac. Les pontons sont autant d’invitations à poursuivre la découverte à bord d’un bateau. Je regarde aussi les vélos avec envie.

Faire le tour du lac en pédalant doit être une belle expérience. Une autre fois peut être.

En attendant, nous profitons des jardins de l’Europe dont quelques œuvres du festival Annecy paysages sont encore visibles. Ces installations artistiques et paysagères interpellent les visiteurs et font vivre l’espace urbain différemment. La palette des couleurs est sublime. Elle nous rappelle à quel point l’Automne est une saison merveilleuse.

Se régaler à Bon Pain, Bon vin

Nos estomacs commencent à gargouiller quand nous poussons les portes de Bon pain, bon vin. L’ambiance bistro, à la bonne franquette nous plait instantanément. Serviettes à carreaux, tables en bois, aucun chichi mais beaucoup de gourmandise.

Nous rencontrons un des associés qui nous raconte l’histoire de ce lieu et sa philosophie. Leurs mission ? Nous régaler avec une cuisine traditionnelle, renouer avec notre côtés épicurien et favoriser le partage.

Pour cela, le restaurant propose à la place du trio habituel entrée – plat – dessert, des petites portions de plats à partager. Si, comme moi, vous avez toujours du mal à vous décider au restaurant, vous serez séduit-e par le concept. On peut prendre un peu de tout et mélanger à loisir entrée, accompagnement, plat et picorer au gré de ses envies.

Nous nous sommes régalés du début à la fin du repas, le tout arrosé d’un très bon vin bio. A Bon Pain bon vin, en plus de lutter contre le gaspillage alimentaire, on privilégie aussi les produits bio et locaux. Une démarche aussi gourmande qu’engagée.

Plus d’informations sur Bon pain bon vin

S’initier aux plantes sauvages autour d’Annecy

Nous délaissons l’effervescence d’Annecy pour retrouver la sérénité de la forêt à quelques kilomètres de là, à l’autre bout du lac. Sabrina Millot nous a donné rendez-vous pour une initiation aux plantes sauvages. Nous n’aurons jamais assez d’une vie pour percer toutes les subtilités de cet univers mais nous avons soif de connaissance.

Dès le premier contact, nous savons que nous avons affaire à une passionnée. Dans les paroles de Sabrina résonnent l’émerveillement et l’admiration pour la nature. Nous partageons ce sentiment qui grandit à mesure que nous la découvrons. Hélio est très excité à l’idée de cueillir des plantes. Intrigué, il regarde Sabrina récolter des orties sans se piquer. Ni une, ni deux, il écoute ses conseils et prélève quelques feuilles pour les goûter.

Nous passons de la botanique à la cuisine, car Sabrina ne fait pas qu’observer les plantes. Elle les prépare en soupe, en tartare et en confiture pour en apprécier toutes leurs vertus. Elle partage ses meilleures recettes et quelques précautions à prendre. La nature sait également être puissamment toxique.

Les découvertes se succèdent. Il suffit de regarder ce qui nous entoure pour trouver des trésors d’ingéniosité. On pourrait penser qu’en automne les plantes sont moins belles. Mais j’aime cette période de transition. Les fleurs fanées laissent place à d’élégants fruits et d’astucieuses graines. Nous quittons Sabrina sur ces beautés atypiques et nous rejoignons les montagnes.

Découvrir la valse des arômes et les ateliers de Sabrina

Visiter Annecy et ses montagnes environnantes

La nuit commence à tomber quand nous arrivons au Bois du Moulin à la Balme de Thuy. Bien caché au creux de la montagne, ce camping propose des hébergements insolites (tiny house, roulotte, bulle). Nous sommes accueillis par Gaëlle qui nous raconte l’histoire récente de ce lieu et nous présente la tiny house qui va nous loger cette nuit.

Hélio s’approprie immédiatement l’espace en grimpant à l’échelle. Quant à moi j’inspecte les différents recoins, constatant ainsi à quel point la tiny house est bien optimisée. Un petit cocon super agréable. Après cette visite, il est déjà l’heure de diner. Gaëlle propose à ses hôtes de préparer une fondue sur la terrasse de sa maison. Cela fait une éternité que nous n’en n’avons pas mangé alors nous salivons d’avance.

Un bon verre de vin blanc local et bio à la main, nous discutons à bâtons rompus pendant que le fromage bouillonne délicatement. Nous nous sommes lancés pour défi qu’Hélio goûte la fondue. Il ne jure que par le comté cru. En grands amateurs de fromage, nous avons l’espoir de l’initier à toute la palette fromagère de notre si beau pays.

S’il s’amuse à tremper les morceaux de pain dans le poêlon, il n’en croque pas un bout. En revanche, il me les refourgue et je finis bien rassasiée par ces rations supplémentaires. Repus, il est temps d’aller dormir. Demain, une belle journée nous attend.

Que faire autour d'Annecy

Au petit matin, les montagnes bloquent encore un peu le soleil. Nous regardons les sommets s’ensoleiller peu à peu tandis que nous allons chouchouter le poney et les chevaux de la famille. Gaelle possède plusieurs chevaux et propose une pension pour ceux des autres. Hélio suit Victoire, la fille de Gaelle qui a le même âge. Ils forment un binôme des plus craquants.

Nous les regardons chercher le foin, brosser Chamallow puis le monter. Pour Victoire, ces gestes sont ordinaires et font partie de son quotidien. Pour Hélio, notre petit citadin, c’est un moment exceptionnel. L’heure tourne mais nous laissons Hélio profiter de ce moment.

Randonner sur le plateau de Beauregard

Nous reprenons la route jusqu’au col de la Croix Fry. D’ici, nous allons emprunter le sentier qui mène jusqu’à la croix du Colomban pour arpenter ensuite le plateau de Beauregard.

Les racines entremêlées forment un sentier naturel de toute beauté. En grimpant, il devient un escalier ligneux où Hélio peut s’adonner à « la crapahute ». En pleine forêt, le panorama sur les sommets ne se dévoilent que par l’entremise de quelques trouées végétales. Mais à mesure que nous montons, les arbres laissent place à des étendues de myrtilliers rougeoyants. Alors, le paysage se dégage et la chaîne des Aravis se dévoile en toile de fond. Elle semble encercler ce large plateau de Beauregard où paissent des vaches.

Nous nous arrêtons à un petit chalet où la vue est exceptionnelle. On voit même poindre le Mont Blanc. Hélio aimerait y grimper. Il n’a aucun doute sur le fait que nous en sommes capables. Nous le laissons rêver de grandes aventures glaciaires.

Après tout, il a l’avenir devant lui pour réaliser ses rêves les plus fous. En attendant de grands exploits, nous pique-niquons tous les trois, des montagnes plein les yeux. En cette saison, les couleurs sont superbes. Du jaune paille de l’herbe au rouge insolent des myrtilliers en passant par l’orangé naissant des feuillus, le camaïeu automnal nous éblouit.

visite d'annecy et autour

Pour continuer à en prendre plein les yeux, nous poursuivons 300 mètres plus loin jusqu’à un autre point de vue, celui de la croix du Colomban. D’autres reliefs se succèdent dans un horizon infini.

week end à annecy et alentours

Il suffit ensuite de redescendre sur le plateau pour admirer ces mêmes montagnes sous d’autres angles. Mais là c’est le drame, Hélio se rend compte que le sentier est désormais large et stabilisé. Il éclate en sanglots car il ne peut plus crapahuter ! Incrédules, nous arrivons à le calmer et à lui montrer aussi les attraits de ce chemin plus facile. Comme celui de pouvoir dévaler à toute allure le paysage et me semer largement.

Visiter le Hameau des Alpes à la Clusaz

Outre les paysages sublimes, la montagne est aussi un territoire intéressant pour ses traditions. Non loin de là, le hameau des Alpes propose justement de découvrir deux traditions fortes de la Clusaz, à savoir le reblochon et le ski. Ce musée insolite se situe dans une ancienne maison traditionnelle qui a été déplacée tout comme d’autres bâtiments (four banal, grenier, scierie).

que visiter à annecy

Nous démarrons par l’espace sur le reblochon. Nous apprenons tout d’abord que c’est un fromage originaire des Aravis et qu’il est né d’une fraude fiscale ! Une introduction qui nous intrigue et nous plonge dans l’exposition.

Celle-ci se compose de nombreux éléments ludiques dans lesquels nous cherchons les réponses au quiz proposé aux enfants. Nous écoutons religieusement les différentes vidéos, testons nos connaissances sur les bornes interactives pour terminer sur la découverte de la vraie recette de la tartiflette. Une animation permet de cuisiner virtuellement ce plat. Hélio revisite la recette en ajoutant du chocolat. Pas sûre que cette originalité plaise aux savoyards.

Grâce aux réponses du quiz, nous obtenons le code qui nous permet de pénétrer dans la pièce secrète. Un beau dispositif qui motive bien les enfants à réaliser toute la visite. Nous terminons la découverte de cet espace par une dégustation de reblochon fermier. L’animatrice nous rappelle comment bien choisir un reblochon de qualité.

Ensuite, nous poursuivons la visite par l’espace ski. Dans une ambiance de chalet de montagne, l’histoire du ski à la Clusaz est racontée. 5 pistes pour 5 périodes fortes de l’histoire des sports d’hiver. Des premiers ski en bois jusqu’aux performances récentes des champions de la Clusaz, nous découvrons étape par étape comment la station s’est développée autour de ce loisir. J’ai beaucoup aimé comment les objets d’époque sont mis en scène. Il y a aussi de jolies trouvailles de scénographie comme la télécabine où l’on peut regarder une vidéo. Hélio ne voulait plus en sortir.

Pour terminer, vous pourrez également faire un tour sur les espaces extérieurs comme le four, la scierie et les greniers qui servaient à entreposer les biens les plus précieux.

Découvrir le Hameau des Alpes

Découvrir l’architecture traditionnelle au Grand-Bornand

Ces greniers nous les retrouvons non loin au Grand-Bornand. Nous avons rendez-vous avec une guide pour comprendre l’architecture traditionnelle des Aravis. Elle nous emmène aux bouts, une partie ancienne du Grand-Bornand. Ici, de vieilles et vastes maisons trônent fièrement dans les hauteurs.

Marion nous explique les spécificités de l’architecture locale. Il en est une qui nous surprend particulièrement : les maisons sont entièrement démontables. A la manière d’une construction en lego, les éléments en bois s’imbriquent. Aucune vis ou clous n’est utilisé. En numérotant les pièces en bois, il est donc possible de déplacer ces ouvrages.

Marion attire notre attention sur des détails qui nous permettent de comprendre les autres subtilités de ces maisons. A côté des maisons, de petits greniers accueillaient autrefois les affaires les plus précieuses de la famille. Elles étaient stockées à côté pour éviter de toute perdre en cas d’incendie.

Au Chinaillon, village rattaché au Grand-Bornand, nous continuons cette découverte du patrimoine. Les maisons suivent la pente naturelle de la montagne. On se rend compte à quel point l’architecture s’inspire de l’environnement et s’adapte au milieu ambiant. En l’observant, nous avons aussi plein d’indices sur la manière dont vivent leurs occupants.

C’est dans la lumière colorée par les vitraux de la chapelle que nous achevons ce joli week-end entre lac et montagne autour d’Annecy. Un premier aperçu de cette région qui nous donne déjà de revenir.

Plus d’informations à la maison du patrimoine du Grand-Bornand


Guide tourisme – Visiter Annecy et alentours, que faire ? Que voir ?

Comment se rendre et se déplacer à Annecy ?

Annecy est facilement accessible en train depuis Paris (4h) ou Grenoble par exemple (1h45). Il est tout à fait possible ensuite de visiter Annecy à pied ou à vélo.

Si vous voulez découvrir les environs, il sera plus aisé de vous déplacer en voiture.

Quand visiter Annecy et alentours ? A quelle saison ?

Annecy est très plébiscitée l’été. Je ne vous conseillerai pas cette saison pour la ville en elle-même car elle peut être bondée. En revanche, il y a moins de fréquentation aux alentours. Si vous le pouvez, préférez le printemps ou l’Automne, vous pourrez à la fois découvrir les paysages de montagne, particulièrement beaux à ces saisons, ainsi que vous balader dans la ville sans trop de monde.

Bien entendu l’hiver est aussi une belle saison si vous voulez combiner city trip et sports d’hiver. La Clusaz et le Grand Bornand font partie des stations à proximité, ainsi que Manigod, le Semnoz, la Sambuy …

Où se loger autour d’Annecy ?

Lors de notre visite autour d’Annecy, nous avons testé deux hébergements très différents dont nous parlons au sein de l’article.

Hôtel Hébé

A Annecy même, je vous recommande l’hôtel Hébé, un très beau 4* avec une équipe très accueillante et professionnelle. Les chambres sont décorées avec soin, la literie est confortable et les équipements de qualité.

Les luminaires ont particulièrement plu à Hélio ! La salle du petit déjeuner est également très jolie. Le petit déjeuner était bon. Dommage qu’il n’y ait pas une formule intermédiaire entre le classique et le brunch pour les faims « moyennes ».

ou dormir à annecy

Informations et réservations à l’hôtel Hébé

Au Bois du moulin

Nous avons passé de très beaux moments dans la tiny house proposée par le Bois du moulin. Gaëlle et son mari proposent plusieurs hébergements insolites très sympas. Nous avons été très bien accueillis et Hélio a même pu s’occuper des animaux et faire un tour en poney. La tiny house est très confortable et le petit déjeuner apporté avec attention par Gaëlle nous a régalé.

Il y a également une piscine naturelle qui doit être super agréable l’été. C’est un endroit que je recommande, que ce soit pour un week-end en amoureux ou un séjour en famille autour d’Annecy.

Plus d’informations sur le bois du moulin

Que faire à Annecy en un week-end ou plus ?

  • Flâner dans la vieille ville d’Annecy
  • Visiter le palais de l’île et le château musée
  • Se balader autour du lac à pied, à vélo ou même en bateau
  • Découvrir le patrimoine religieux de la ville
  • Assister au festival d’animation (juin)
  • Regarder les œuvres du festival des paysages (en été)
visiter annecy

Que faire autour d’Annecy en un week-end ou plus ?

  • Survoler le lac d’Annecy en parapente (le récit de cette expérience arrive bientôt)
  • Contempler le coucher de soleil depuis le col de la Forclaz
  • Découvrir la culture montagnarde dans l’un des différents écomusées (le hameau des Alpes, l’écomusée du bois et de la forêt à Thônes, écomusée du lac d’Annecy, la maison du pays de Laudon)
  • S’initier aux plantes sauvages avec Sabrina Millot
  • Observer la faune et la flore à la réserve du bout du lac
  • Randonner ! Les possibilités sont très nombreuses. Pour vous aiguiller, vous pouvez télécharger les deux applications gratuites « Viannecy » et « Virées en aravis »
  • Explorer le parc naturel régional des Bauges et son géoparc.
  • En hiver, profiter des sports d’hiver dans l’une des stations du territoire (Manigod, le Grand-Bornand, La Clusaz, le Semnoz, la Sambuy…)

Plus d’idées de lieux à voir et d’activités sur le site d’Annecy Mountains.

Ce séjour a été réalisé en collaboration avec Annecy Mountains. Nous les remercions pour leur confiance. Nos propos restent libres et sincères.

Soyez sympas, ne gardez pas tout pour vous ! Partagez ;)


Soyez foudingues, abonnez-vous à notre newsletter !


    [honeypot email-756 move-inline-css:true]

    En vous abonnant à notre newsletter, vous acceptez notre politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.