L’Alsace est pour nous un territoire encore méconnu. Pour expliquer cette lacune, j’argue que nous habitions à l’ouest… J‘ai un peu honte d’avoir remis si longtemps cette exploration alsacienne à plus tard. Mais maintenant que nous habitons Grenoble, il est temps de nous rattraper. Pendant une semaine, nous allons découvrir Mulhouse et ses environs à savoir le Sundgau et les Hautes Vosges. Entre passé industriel et nature préservée, ville singulière et village de caractère, ce voyage nous confirme déjà intensément une chose : nous aurions dû venir plus tôt en Alsace.

En route pour un road trip sud alsacien autour de Mulhouse !

Visiter Mulhouse, entre musées et street art

J’ai un attrait particulier pour les villes discrètes dont on ne vante pas les mérites tous les matins. Ces villes méconnues où le voyageur ne se projette pas spontanément. A l’heure où certaines destinations sont surreprésentés sur les réseaux sociaux, ces villes offrent un vent de fraîcheur et d’inédit. C’est exactement le cas pour Mulhouse. Avant d’y aller, je n’avais aucune image en tête, aucune idée précise de ce que j’allais y trouver. Avec ma curiosité en poche et mes préjugés restés au placard, celle qui est souvent dans l’ombre des fameuses Strasbourg et Colmar allait pourtant me surprendre à bien des égards.

mulhouse alsace

Découvrir le centre ville avec le parcours street art

Un soleil radieux nous accueille à Mulhouse, il réhausse joliment les façades colorées des immeubles du centre ville. Je suis étonnée de trouver ce camaïeu rosé. A vrai dire, je n’avais aucune idée de ce à quoi ressemblait la ville. Mulhouse comme d’autres villes en France est méconnue ou mal connue. Je savais toutefois qu’elle ne ressemblait pas à la carte postale alsacienne. Ici, vous ne trouverez pas beaucoup de maisons à colombages aux balcons fleuris.

L’identité de Mulhouse, aux portes de l’Allemagne et de la Suisse, s’est forgée différemment. Son passé industriel l’a façonné autrement et sa singularité s’est imposée.

J’adore ces premiers instants dans une ville. Ceux durant lesquels nous errons au hasard, humant l’ambiance, essayant de saisir l’âme singulière. Le dynamisme et la créativité ressortent de nos premières impressions. L’importance des murs peints dans le centre ville n’y est pas étranger. Cette tradition existe depuis le XVe siècle à Mulhouse, l’hôtel de ville sur la place de la réunion est un des plus anciens exemples. La peinture est tour à tour décorative ou narrative.

L’histoire se raconte sur les murs de la ville où les fresques peuvent nous duper quand il s’agit de trompe-l’œil magistralement exécutés.

Aujourd’hui le street art prend le relai dans un registre plus moderne. Les époques dialoguent sur les façades.

Pour découvrir toutes ces œuvres, la ville a mis en place différents parcours, l’un sur les murs peints et l’autre sur le street art. Nous nous sommes procurés les deux et avons mixé les parcours au gré des œuvres que nous ne voulions pas rater. Ce voyage coloré démarre à la porte de notre hébergement « la maison hôtel », avec à quelques mètres l’un de l’autre un dessin peint à la bombe et un trompe l’œil traditionnel où Hélio se fond à merveille.

Dans un autre style la maison Mondrian, peinte avec les couleurs iconiques de l’artiste nous plait beaucoup. Juste à côté une place où il fait bon se poser à l’ombre dévoile la monumentale fresque « Des géants et des monuments ».

En poursuivant, nous ne manquons pas la jolie femme peinte par la street artiste Vinnie.

Nous avons même la chance de voir un artiste à l’œuvre sur le M.U.R. Cet espace est mis à disposition d’un artiste par mois pour qu’il montre toute l’étendue de son art. Lors de notre passage, c’était Kevin Linnhoff qui officiait. Hélio était ébahi de voir les détails apparaître sur l’esquisse globale. Cette femme à la chevelure de corbeau nous a marqué.

mulhouse 4437 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Suivre ces parcours nous a amené à côtoyer les lieux incontournables du centre ville de Mulhouse, que ce soit la moderne tour de l’Europe, la place de la réunion et bien autres sites d’intérêts.

Mulhouse en bonne alsacienne est aussi une ville gourmande, les bonnes adresses ne manquent pas. Pour le goûter, je vous recommande de succomber aux bons gâteaux de Tilvist. Ce salon de thé est aussi une épicerie fine et une boutique de déco aux inspirations japonaises. Un endroit aussi bien agréable à l’intérieur qu’en terrasse. La tarte à la rhubarbe était délicieuse tout comme le smoothie rafraichissant.

Pour l’apéro, une adresse très conviviale à ne pas rater est Gambrinus, ce bar à bières proposent une carte variée de spécialités houblonnées mais aussi des tartes flambées à partager, délicieuses et servies en un temps record. On a beaucoup aimé l’ambiance à la bonne franquette.

Retrouvez toutes nos bonnes adresses à Mulhouse à la fin de l’article.

Télécharger le parcours des murs peints et celui autour du street art de la ville de Mulhouse

Visiter la cité du train de Mulhouse

Je le disais plus haut, Mulhouse a un passé industriel fort qui lui vaut aujourd’hui de posséder tout un panel de musées techniques plus intéressants les uns que les autres. Férus de culture scientifique, cette particularité de la ville n’est pas pour nous déplaire. C’est aussi le cas d’Hélio, 7 ans, qui adore savoir comment fonctionnent les choses. Nous avons l’embarras du choix et nous savons d’ores et déjà qu’il faudra revenir pour visiter les autres musées.

En attendant, nous jetons notre dévolu sur 3 musées différents, le premier étant la cité du train. Situé en périphérie de Mulhouse, un grand hangar coloré cache une collection impressionnante de trains de différentes époques. Le train est mon moyen de transport préféré, alors je m’imagine aisément partir à bord de l’un d’eux. Particulièrement ces trains mythiques de luxe, aux cabines douillettes richement boisées et décorées.

Les quais de l’histoire présentent sur plus de 13 000 m2 toute l’épopée du train. On constate facilement l’évolution du matériel de 1844 à nos jours. La nostalgie nous cueille en redécouvrant les RER de notre adolescence. Hélio n’a d’yeux que pour les imposantes locomotives à vapeur.

Cela tombe bien car une animation régulière permet de comprendre leur fonctionnement. Un passionné nous raconte tous les rouages nécessaires pour que la vapeur puisse faire avancer cet engin colossal. La quantité de charbon nécessaire est telle qu’il a fallu inventer un système pour alimenter progressivement le fourneau. On nous explique aussi le rôle de chacun, notamment du chauffeur qui contrairement à ce que l’on pourrait penser n’est pas celui qui conduit. Il s’agit de la personne qui vérifie que le feu soit toujours alimenté en charbon pour pouvoir produire la vapeur.

Hélio peut même s’improviser chauffeur en actionnant le mécanisme permettant de gérer le charbon et le mâchefer. Juste à côté, une locomotive a été coupée en deux pour montrer le circuit interne de la vapeur. Une manière très ludique et claire pour expliciter le procédé.

mulhouse 3658 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Tous ces trains nous ont donné envie de faire un tour. Si plusieurs animations sont fermées au moment de notre passage, Hélio a bien repéré le train sur pneu qui emmène les visiteurs découvrir la cité du train… En train. Sébastien avec sa grande taille doit se contorsionner un peu mais le sourire d’Hélio vaut bien quelques contractions musculaires.

Pour visiter la cité du train, vous pouvez suivre le parcours proposé ou télécharger l’application mobile gratuite Sam. En scannant des Qr codes à différents endroits, on a accès à du contenu additionnel.

Visiter la cité du train de Mulhouse

Accès : 2 rue Alfred de Glehn – 68200 Mulhouse – Accessible en voiture ou en tram, arrêt « Musées » ligne 3.
Horaires : ouvert tous les jours sauf le 25 décembre. Entre 10h et 17h (18h pour la haute saison d’avril à octobre)
Activités proposées : visite libre, animations (petit train sur pneu, la vapeur comment ça marche ? Salle des maquettes, mini-express d’Alsace…)
Tarifs : 14€ plein tarif, 9,50€ de 4 à 17 ans, pass famille à 40€ (pour 4 personnes dont 2 adultes). Il existe des billets combinés avec Electropolis.
Plus d’informations sur leur site internet : La cité du train

S’étonner au musée Electropolis

Situé juste à côté de la cité du train, le musée Electropolis est aussi très étonnant. Celui-ci est consacré à l’électricité sous toutes ses formes. Des premières expériences avec l’électricité statique aux installations futures, ce musée retrace l’histoire de cette énergie invisible qui alimente notre quotidien. Plusieurs espaces thématiques permettent d’aborder ce sujet de manière ludique.

mulhouse 3578 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Nous avons démarré aux jardins des énergies. Au milieu des plantes, des machines électriques attendent qu’on les découvre. Hélio est muni d’un bracelet qui active des bornes interactives. Chacune aborde les différentes méthodes de production de l’énergie (thermique, éolien, nucléaire…) ou bien son transport et sa distribution. La musique entêtante de l’animation nous met tout de suite dans le bain et nous ne loupons aucune question.

Le patrimoine électrique est très intéressant surtout dans ce cadre verdoyant. Nous avons particulièrement aimé cet espace.

Ensuite, nous avons filé dans l’espace manipulation d’Electropolis. Plusieurs modules à manipuler créés par la cité des sciences et de l’industrie sont mis à disposition des visiteurs pour comprendre le b.a ba de l’électricité. Plutôt pensé pour les enfants, je me suis prise immédiatement aux jeux et cela m’a remémoré quelques leçons de physique chimie.

Nous reprenons le sens classique de la visite en parcourant un long couloir qui narre l’histoire de l’électricité en son et lumière et à grands renforts de maquettes. De quoi nous mettre dans l’ambiance pour la suite de l’exposition où l’on trouve une belle collection d’objets en lien avec le sujet. Pour chaque période, une scénographie spécifique reprenant les codes de l’époque a été choisi. Un voyage dans le temps qui sent bon la nostalgie pour les parents et l’étonnement pour notre enfant.

mulhouse 3616 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

J’ai beaucoup aimé la partie sur les balbutiements de l’électricité avec les découvertes d’Ohm, Ampère et consorts qui ont posé les bases pour la suite. C’est aussi dans cette partie que le théâtre de l’électrostatique propose de drôle de séances. Avec des démonstrations, les concepts de charges électriques, résistance et isolation deviennent très concrets. Les arcs électriques, crées par le phénomène électrostatique apparaissent et font une forte impression.

Hélio est médusé. Il est tellement impressionné qu’il refusera de mettre un pied dans la cage de Faraday malgré l’explication de l’animatrice sur l’effet protecteur du dispositif. Il se laissera tenter par la dernière expérience où il verra ses cheveux se dresser sur la tête. Un moment à la fois ludique et riche en enseignements. Le clou du spectacle se situe ensuite un étage plus bas.

mulhouse 3641 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Une machine colossale, la sultzer BBC, est exposée dans une large salle de cinéma. Construite en 1901, elle a alimenté une filterie à Mulhouse jusqu’au milieu du XXe siècle. Elle a été récupérée par des passionnés à l’origine de la création du musée. Un écran géant diffuse un film sur le rôle qu’a joué cette machine dans l’industrie textile. De quoi nous laisser bouche bée une dernière fois avant de partir.

mulhouse 3624 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Ce musée fût une très belle découverte, les propositions pour appréhender les différentes facettes de l’électricité sont variées. Des expositions d’objets anciens aux manipulations scientifiques en passant par le recours aux nouvelles technologies, chacun, selon sa sensibilité, se familiarisera et en apprendra d’avantage sur cette énergie invisible qui nous entoure à chaque instant.

Visiter le musée Electropolis à Mulhouse

Accès : 55 rue du pâturage – Mulhouse – Accessible en voiture (parking à disposition) ou en tram 3 « arrêt musées ».
Horaires : du mardi au dimanche de 10h à 18h – Fermé le lundi et certains jours fériés.
Activités proposées : expositions permanentes, jardins des énergies, modules interactifs, livret pédagogique, théâtre de l’électrostatique, animations ponctuelles…
Mon astuce : prévoyez du temps, je dirais au minimum 2h. Vous pouvez combiner dans la même journée la visite à la cité du train juste en face.
Plus d’informations sur leur site internet : Musée Electropolis

Découvrir les traditions et savoir-faire locaux à l’écomusée d’Alsace

A quelques minutes du parc du petit Prince, un autre musée incontournable nous attend.

L’écomusée d’Alsace est la reconstitution d’un village alsacien au début du XXe siècle. Nous pouvons pénétrer dans différentes maisons à colombages pour découvrir le quotidien des alsaciens de cet époque. Les objets collectés en disent long sur les habitudes mais aussi les savoirs faire et traditions. La première où nous entrons est celle d’un potier, Hélio reste subjugué par les gestes précis diffusés dans une vidéo.

A peine sortie de celle ci nous remarquons la présence de nombreuses cigognes sur le toit des maisons. Elles sont toutes proches et volent un temps la vedette au reste du musée. Nous flânons de maisons en bâtiments, à chaque fois, un nouvel univers artisanal se présente à nous, celui des pêcheurs, des tonneliers, des barbiers ou vignerons.

Nous arrivons bientôt à la tour forte placée au centre de jardins médiévaux. En prenant de la hauteur, nous prenons conscience de la grandeur de l’écomusée et ses 80 bâtiments présentés.

Là encore, le vol des cigognes nous hypnotise un moment avant de continuer la visite dans l’huilerie. Peu après, Hélio est surpris par l’ancienne classe d’école, il écoute attentivement la vidéo et regarde circonspect les outils des écoliers. Tout au long de la journée, les maisons s’animent par des démonstrations de différents savoirs faire. Regardez bien le programme pour ne pas les manquer.

mulhouse 4836 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

L’écomusée est aussi un patrimoine vivant comme en témoignent les nombreuses cigognes. Mais la biodiversité du site ne s’arrête pas là. L’écomusée d’Alsace a été installé sur une ancienne mine de potasse. Il a donc fallu réhabiliter cet espace, recréer des écosystèmes.

Avec le temps, une diversité d’habitat (étangs, rivières, forêts…) s’est mis en place et accueille aujourd’hui une faune et une flore riches. On peut les apprécier en se promenant sur les 5 sentiers nature ou en s’amusant à la forêt des jeux qui propose un sentier pieds nus et des jeux en bois. Tout au long de la journée, une barque emmène aussi les visiteurs faire un tour sur la rivière, une autre manière d’explorer le site.

Avant de repartir, nous tombons un peu par hasard sur une collection d’œuvres naïves d’André Bindler. J’aime beaucoup cette démarche qui s’affranchit des codes et laisse libre court à la spontanéité. André Bindler a sculpté des personnages mais ce sont ses maquettes de monuments religieux célèbres que nous admirons le plus. Je suis toujours fascinée par la patience et la persévérance de ces artistes.

mulhouse 4849 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Visiter l’écomusée d’Alsace

Accès : chemin du Grosswald, 68190 Ungersheim
Horaires : du mardi au dimanche de 10h à 18h du 6 avril au 6 novembre et du 26 novembre au 1er janvier.
Tarifs : 16,50€ adulte, 11€ enfant entre 4 et 11 ans, pass famille 50€ – Réductions si vous prenez vos billets en ligne.
Activités proposées : visites des maisons, animations sur les savoir-faire, sentiers nature, promenade en barques, expositions…
Mon astuce : prévoyez du temps. Nous regrettons d’avoir eu peu de temps pour visiter l’écomusée. Il y a beaucoup de propositions à tester.
Plus d’informations sur leur site internet : Écomusée d’Alsace

S’amuser au parc du petit prince

Comme de nombreuses personnes, l’univers du petit prince nous fascine. Son onirisme, sa créativité et ses valeurs nous touchent droit au cœur. Alors un parc d’attraction sur le thème du petit prince, cela nous a intrigué.

Pour Hélio, c’est une première. Il n’a jamais été dans un parc d’attraction, son excitation est donc au paroxysme. Quand nous passons les portes d’entrée, il a du mal à contenir son impatience et ne sait plus où donner de la tête.

La météo capricieuse de cette journée ne nous a pas permis de tester une des attractions phare du parc à savoir le vol en ballon. Mais il nous reste possible de tester cette expérience en réalité virtuelle. Le ballon du roi reste au sol mais les lunettes nous embarquent dans les hauteurs. On a beau savoir que c’est virtuel, nous avons réellement l’impression de voler et d’avoir les pieds au dessus du vide.

C’est saisissant de réalisme. Après cette première expérience, nous comprenons mieux l’appellation de parc aérien. Remis de nos émotions, nous partons à l’assaut de la citadelle, nous déambulons dans le labyrinthe de la fontaine (un peu trop simple à notre goût) ou le parcours immersif « vol de nuit » qui nous donne un peu le tournis. Il y a aussi des attractions à sensation comme le rollercoaster en forme de serpent, un trampoline park, l’aérobar et les chaises tournantes.

mulhouse 4689 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Le parc est pensé pour les jeunes enfants et nous pouvons donc tout faire en famille comme se débarrasser de monstres avec nos scooter des mers et pistolets lasers dans la planète sous marine en 4D. Avant de repartir, on a également assisté à une séance de théâtre interactive très étonnante. Le public réparti en équipes devait voter pour faire avancer l’histoire et prendre les bonnes décisions. Bref, vous l’aurez compris, on s’est bien amusé tous les trois.

Visiter le parc du petit prince

Accès : à 18km de Mulhouse à Ungersheim.
Horaires : ouvert tous les jours en juillet et août, sinon ouvert le week-end et durant les vacances scolaires. Fermé entre début novembre et avril (plus de précisions sur leur site)
Tarifs : 23€ + de 12 ans, 18€ enfant jusqu’à 11 ans. Billet famille (4 personnes dont deux adultes maximum) 73 €
Plus d’informations : Parc du petit Prince

Une journée dans le parc naturel des ballons des Vosges

En visitant Mulhouse, je ne me doutais pas de sa proximité avec les montagnes des Vosges. En seulement 30 à 40 minutes de voiture, le paysage se verdit et s’arrondit. Pour cette journée au cœur du parc naturel des ballons des Vosges nous avons jeté notre dévolu sur le lac de Kruth et ses environs.

Pour y arriver, nous longeons la route des crêtes à la recherche de points de vues pour admirer le paysage. Nous pestons un peu sur la météo trop capricieuse à notre goût.

mulhouse 4491 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Randonnée au lac de Kruth

Les rives du lac de Kruth calment instantanément cette petite frustration. Avec cette lumière douce, sa couleur émeraude est plus profonde. Les lacs ont toujours sur nous cette puissance apaisante. Avant de grimper au château de Wildenstein, nous nous accordons une pause au bord de l’eau. Le temps s’arrête en admirant les reflets des arbres dans l’eau et les gestes lents des pêcheurs. Quelques alevins s’enfuient à notre approche, les oiseaux nous enveloppent de leur mélodie subtile, l’instant est parfait.

La sérénité se poursuit au cœur de la forêt sur le sentier qui nous emmène jusqu’aux ruines du château de Wildenstein. Les arbres moussus s’entremêlent avec malice, les feuilles naissantes sont d’un vert éclatant. La dernière pente est raide. Elle a entraîné avec le temps quelques pierres dont des morceaux du château. Les randonneurs sont invités à remonter ces pierres jusqu’au sommet pour aider les bénévoles à reconstruire cet édifice.

Au sommet, le panorama sur le village de Kruth d’un coté et le lac de l’autre est superbe. La forêt s’étend à l’infini. Le chantier pour redonner vie au château est titanesque. Heureusement, quelques panneaux nous aident à visualiser ce qu’à pu être ce château auparavant.

mulhouse 4584 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Nous regagnons le lac par un autre sentier, attirés par le tunnel obscur de l’entrée principale du château. Je perds ensuite de vue Hélio et Sébastien, trop occupés à dévaler le sentier en courant. Je les rejoins au bord de l’eau où nous restons encore un moment figés sur les vibrations ondulantes du lac.

mulhouse 4596 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Plus d’informations sur les randonnées dans les Hautes vosges

Découvrir le parc de Wesserling

Non loin du lac de Kruth se trouve le parc de Wesserling. Mais avant de le découvrir, nous allons récupérer quelques bons produits du terroir pour notre pique nique à la boutique saveurs et couleurs. Si vous voulez ramener des produits locaux de qualité, je vous recommande d’aller y faire un tour. Elle est sur le site du parc, donc c’est très pratique.

Le parc de Wesserling est un lieu atypique qui regroupe aujourd’hui des activités diverses. Auparavant, il s’agissait d’une cité textile qui a connu son apogée au XIXe siècle. Les anciens bâtiments industriels ou administratifs ont été réhabilités de différentes manières. Cela donne un site inclassable où se côtoient des jardins, des résidences d’artistes, des bureaux d’entreprises, le musée textile et une colossale chaufferie reconvertie en lieu artistique.

Pour être honnête, au début je suis un peu perplexe sur l’intérêt de la visite. Les jardins ne sont pas encore ouverts et certains bâtiments en chantier.

Passée cette déception, j’écoute attentivement la guide et je découvre l’histoire du site et la manière dont il a été réhabilité. Cela réveille mon intérêt et je comprends que le parc de Wesserling est un projet atypique qui nécessite d’aller au delà des apparences.

Au fur et à mesure de la visite, je comprends toute la complexité de ce parc qui ne résume pas à ses jardins ou son musée. Cette cité textile revit désormais via les entrepreneurs, les artistes et les producteurs locaux qui chacun à leur manière réutilisent les espaces industriels.

La réhabilitation de ce patrimoine n’a pas été une chose aisée. Les bâtiments aux usages très spécifiques ont tout de même réussis à se réinventer. Même la chaufferie centrale a été conservée et transformée. Quand on voit cette masse colossale d’acier, on a peine à imaginer comment elle peut avoir une seconde vie.

Plutôt que le détruire, ce patrimoine industriel a été conservé et customisé en quelque sorte.

Pour le découvrir, nous empruntons dans un premier temps le chemin que faisait le charbon pour atteindre la centrale. Ensuite, nous arrivons dans l’antre de la machine, en déambulant sur des passerelles en hauteur, les dimensions hors norme de cette chaufferie apparaissent.

mulhouse 4622 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

C’est tout simplement assourdissant d’être au cœur du mécanisme. Pour amplifier cette sidération, un parcours son et lumière nous accompagne. En effet, la grande chaufferie est désormais un écrin singulier pour des expositions. Tout au long du parcours, un univers est décliné selon la thématique de l’année. Lors de notre passage, c’est le palais de l’empereur mongol Kubilai Khan qui s’est installé dans les interstices de métal.

mulhouse 4625 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Sur le site, vous trouverez aussi le musée textile installé dans un ancien bâtiment d’impression sur étoffe. Il retrace l’histoire de ce savoir-faire historique de la vallée de Saint-Amarin. Nous n’avons pas eu le temps de le visiter, ce que je regrette car je pense qu’il permet aussi de comprendre le site dans sa globalité.

Visiter le parc de Wesserling

Accès : rue du Parc – 68470 Husseren-Wesserling
Horaires : du 29 avril au 30 décembre. En basse saison, accès au site et à la grande chaufferie en visite guidée ou seul le musée est ouvert. Les jardins démarrent début juin.
Activités proposées : jardins, musée textile, visite guidée de l’ensemble du site, la grande chaufferie …
Mon astuce : pour profiter de l’intégralité du site, je vous recommande d’aller visiter le parc de Wesserling quand les jardins sont ouverts à savoir à partir de début juin.
Plus d’informations sur leur site internet : Parc de Wesserling

Si vous allez dans les Hautes-Vosges d’Alsace, ne manquez pas une expérience locale et gourmande, celle de déjeuner ou diner dans une ferme auberge. Elles proposent des spécialités marcaires, c’est à dire élaborées à partir des produits des exploitants agricoles vosgiens. Munster, tomme, viandes vosgiennes sont donc mis à l’honneur dans des recettes montagnardes gourmandes, comme la tourte ou la viande fumée accompagnée de pommes de terre à l’étouffée (roïgabrageldi).

Vous pourrez même repartir avec un munster ou d’autres produits fermiers sous le bras. Nous avons testé la ferme auberge du Grand Ballon qui jouit en plus d’une vue superbe sur les Vosges. Malheureusement, le temps n’était pas assez dégagé pour qu’on puisse en profiter pleinement. J’espère que vous aurez plus de chance que nous lors de votre passage.

Découverte du Sundgau au sud de Mulhouse

Au sud de Mulhouse, une région moins connue de l’Alsace attise notre curiosité : le Sundgau. Terre de châteaux aux contreforts du Jura, pays de la carpe frite et refuge pour les cigognes, le Sundgau propose une autre facette de l’Alsace. C’est une région idéale pour ceux qui aime explorer à pied ou à vélo des territoires mixant nature et patrimoine. Nous y avons également trouvé de nombreuses activités pour les familles.

sundgau 4072 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Visite de Ferrette, du château à la grotte des nains

Grimper jusqu’au château de Ferrette

Notre découverte du Sundgau démarre dans le village de Ferrette où nous allons poser nos valises pour quelques jours. Déjà, les ruines du château de Ferrette, perché sur une colline pointue, nous mettent au défi de prendre de la hauteur. En bas, des petites maisons s’imbriquent les unes aux autres dans un damier coloré. A cet instant, notre curiosité l’emporte sur la météo maussade et nous empruntons le sentier jusqu’au château pour profiter du panorama. En chemin, nous pouvons apprécier le charme des ruelles de Ferrette, les jardins foisonnants où nous jetons un coup d’oeil à la dérobée et les façades aux couleurs chaudes. Tout cela ravive l’atmosphère et prend le pas sur les nuages menaçants.

sundgau 3292 - Les globe blogueurs - blog voyage nature
sundgau 3410 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

En haut, la vue est splendide, on aperçoit les contreforts du Jura alsacien et les larges plaines du Sundgau. En ce printemps, les cultures dessinent une mosaïque bicolore. D’ici on voit avec précision comment les maisons sont lovées les unes aux autres et s’adaptent aux courbes du relief. Pour la petite histoire, il faut savoir que le château de Ferrette est l’un des plus anciens d’Alsace (on parlait déjà de lui en 1105). Au parking en contrebas de l’église, un panneau nous montre comment il était autrefois.

En grimpant, on se rend compte des deux parties distinctes du château, celle supérieure avec une tour qui faisait plusieurs niveaux et celle inférieur avec de hauts murs et des tours rondes. Sa position stratégique est indéniable, les ennemis ne devaient pas pouvoir approcher si facilement.

Randonnée jusqu’à la grotte des nains, une surprise de taille !

Un autre lieu phare de Ferrette est la grotte des nains. Il est possible d’y accéder en poursuivant le sentier depuis le château ou en se garant au parking de la Keucht pour se rapprocher (de là il ne restera que 15 minutes de marche environ). La grotte des nains fait partie de ces lieux qui stimulent depuis longtemps l’imaginaire locale.

On raconte que cette entaille dans la roche était habitée par des nains dotés de la jeunesse éternelle. Alliés des Hommes, ils étaient d’une précieuse aide que ce soit en cas de difficultés ou dans le travail quotidien. De longues robes cachaient leurs pieds. Un jour des jeunes filles trop curieuses allèrent se cacher dans la grotte et aperçurent les empreintes en forme de sabot de chèvre des nains. Les moqueries retentissantes des filles firent fuir les nains que l’on ne reverra jamais plus.

En arrivant sur le site de la grotte des nains, je comprends aisément comment cet espace naturel a pu inspirer des contes et légendes. L’ambiance est féérique. Plus qu’une grotte, c’est une immense gorge de 25 mètres qui entaille le calcaire karstique. Dans cet univers boisé, on ne s’attend pas une seule seconde à tomber sur ce genre de paysage.

La topographie des lieux, l’humidité importante, créent un microclimat propice au foisonnement végétal. L’exubérance des fougères, les tapis de mousse ajoutent une touche de mystère. On crapahute volontiers au creux de la gorge, se sentant à mesure que l’on avance, de plus en plus petit. On en profite pour observer la flore, débusquer de nouvelles espèces et se fondre dans le décor.

Plus d’informations sur les balades entre le château de Ferrette et la grotte des nains

Activités nature en famille dans le Sundgau

Ce séjour dans le Sundgau fût aussi l’occasion de passer de bons moments en famille. Les propositions à destination des enfants sont nombreuses.

Musée du sapeur pompier d’Alsace à Vieux Ferrette

Merci la pluie ! Pourquoi ? Tout simplement car nous n’avions pas prévu au départ de visiter ce musée original. C’est la météo qui nous a fait changer d’avis. Sans ce coup de pouce météo, nous aurions manqué un lieu très étonnant. Le musée du sapeur pompier regroupe du matériel et véhicules de sapeur-pompiers allant de 1648 à 1969. Cette très importante collection est mise en valeur dans un bâtiment bénéficiant d’une lumière diffuse. Dès l’entrée, Hélio découvre la pompe à bras et son fonctionnement, sa curiosité est piquée, tout comme la nôtre.

sundgau 3415 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Les véhicules sont exposés par ordre chronologique. De cette manière, on suit l’évolution du matériel et du métier de sapeur-pompier. Très bien entretenus, les véhicules rouge vif sont rutilants et particulièrement photogéniques. Déjà conquis, le bénévole de permanence finit de nous embarquer en racontant l’histoire de ce musée.

sundgau 3433 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Dans le deuxième bâtiment, on reconnait au premier coup d’œil les lignes arrondies des camions datant des années 50-60 et nous restons bouche bée devant des modèles très spécifiques d’engins qui servaient à des incendies en milieux particuliers comme les feux de forêts ou ceux sur les pistes d’atterrissage. Leurs dimensions sont hors normes, le diamètre d’une de leur roue dépasse ma propre taille (je ne suis pas grande, mais quand même…). Une très belle découverte que l’on vous recommande que vous soyez en famille ou pas.

Visiter le musée des sapeurs pompiers d’Alsace

Accès : il se situe dans le village de Vieux Ferrette, vous n’aurez pas de mal à le trouver.
Horaires : ouvert du 1er avril au 30 septembre 2022, du mardi au dimanche de 10h à 18h.
Tarifs : 8€ à partir de 11 ans.
En savoir plus : Musée du sapeur pompiers d’Alsace

Ferme pédagogique la clé des champs à Bouxwiller

Après cette parenthèse mécanique, nous retrouvons les prés et champs du Sundgau pour une découverte bucolique. Nous avons rendez-vous à la ferme pédagogique de Bouxwiller. A cause de la météo, les différents animaux ont été mis à l’abri, surtout les derniers arrivés. Bien entendu, le craquage est total devant les agneaux et chevreaux. Impossible de résister à leurs bouilles. Hélio n’a d’yeux que pour les petits lapins. Je croise les doigts pour qu’il n’en réclame pas un à la maison.

Au delà du contact avec les animaux, plusieurs animations sont proposées pour découvrir le travail à la ferme. Ainsi Hélio s’exerce à la traite des chèvres. Notre rendement n’est pas terrible, mais l’important c’est de participer, non ? Nous assistons aussi à la traite des vaches, à la tonte des moutons et petites séances de pédicure en prime. Si ces sujets ne sont pas nouveaux pour nous (on va fréquemment dans des fermes pédagogiques) c’est toujours un plaisir de se reconnecter avec le monde agricole et se rappeler comment est produite notre alimentation.

La ferme pédagogique « la clé des champs » est membre de l’Ariena, un réseau très sérieux qui prouve tout l’engagement de la ferme pour une agriculture respectueuse de l’environnement et des animaux. Ils mènent un beau travail de sensibilisation et d’éducation.

sundgau 3559 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

En savoir plus sur la ferme pédagogique « la clé des champs »

Sentier des sculptures à Raedersdorf

Il faut parfois quelques astuces pour faire marcher ses enfants. A Raedersdorf, ce sont les multiples sculptures qui ponctuent le chemin qui feront office de stimulateur. Différents artistes ont mis tout leur talent pour donner vie au bois. Que ce soit des personnages, des animaux de la ferme ou des objets, nous nous amusons à trouver les œuvres. Il y a deux variantes pour l’itinéraire, une de 2,4 km et l’autre de 3,4 km.

sundgau 4027 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Hélio s’improvise critique d’art et dresse un palmarès de ses sculptures préférées. Pendant ce temps, il ne voit pas la balade passer, et nous non plus. Le sentier serpente dans la forêt. Les œuvres sont rapprochées ce qui permet de garder l’attention des enfants et ne pas les décourager.

sundgau 4043 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

En savoir plus sur le sentier de sculptures de Raedersdorf

Après cette balade boisée, nous avons fait une pause dans le village de Raedersdorf. Labellisé « village cigognes », il compte une trentaine de nids. Sur une prairie aux millions de pissenlits, nous avons admiré le vol de ces oiseaux majestueux.

sundgau 4065 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Maison de la nature à Altenach

Pour explorer d’autres facettes de la nature du Sundgau, sa biodiversité, nous nous rendons à la maison nature à Altenach. A l’entrée, on nous remet un petit sac à dos contenant différents objets. Ils vont nous permettre de réaliser différentes activités le long d’un parcours ludique. Les jeux sont autant de prétextes pour en apprendre plus sur la faune et la flore, le fonctionnement du compost, l’importance des mares et plein d’autres sujets nature.

sundgau 3938 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Hélio s’est pris au jeu rapidement, les propositions étaient diverses, entre jeux d’adresses, d’observation ou de précision. En plus de ces animations, le parcours est jalonné de panneaux didactiques très bien faits. Je conseille aux parents d’attirer l’attention des enfants dessus. L’attractivité du jeu de piste pouvant les faire passer à côté. Sur le sentier, plusieurs écosystèmes se succèdent, les mares, la forêt, les prairies…

Il est d’ailleurs possible de s’engouffrer davantage en empruntant une des 3 balades dans la vallée de la Largue proposées par la maison de la nature. Les livrets d’accompagnement disponibles sur place ou en ligne vous éclaireront sur le paysage et ses occupants.

La maison nature propose aussi des expositions temporaires. Lors de notre passage, le thème était « les secrets de la faune nocturne ». En ouvrant la porte, nous avons été plongé dans le noir. C’est avec une lampe torche, comme en conditions réelles, que nous avons été invités à découvrir les éléments de l’exposition. J’ai adoré cette belle trouvaille qui met aussi à contribution nos autres sens.

Découvrir les plus beaux villages d’Alsace au sud de Mulhouse

Parcours street art à Altkirch

Qui a dit que le street art n’était réservé qu’aux grandes villes ? Pas les habitants d’Altkirch en tout cas. Entre les vestiges médiévaux de la ville apparaissent des fresques colorées. Elles ont été réalisées à l’occasion des 15 ans du festival du film et sont restées pour le bonheur des chasseurs de street art que nous sommes. Cette profusion bariolée de 13 œuvres symbolisent bien tout le dynamisme d’Altkirch qui accueille aussi de nombreux évènements culturels.

En suivant le parcours de street art disponible à l’office de tourisme, on découvre aussi le patrimoine de cette ancienne ville fortifiée. Quelques tours de garde et d’anciennes portes d’accès nous racontent d’autres pans de son histoire. Observez bien l’architecture autour de vous, les influences renaissances ne sont pas loin non plus. Pour s’y retrouver dans ces époques, un parcours patrimoine de 2 km a été mis en place. Il géolocalise une vingtaine de monuments en distinguant leur période historique (moyen-âge, renaissance et du XVIIIe – XIXe siècle). De quoi remettre un peu de chronologie dans votre errance urbaine.

sundgau 3693 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Télécharger les différents parcours de découverte d’Altkirch (patrimoine, street art…)

Verdure et carpe frite à Hirtzbach

Avant de terminer ce séjour, il nous reste une activité incontournable à tester dans le Sundgau au sud de l’Alsace : déguster une carpe frite. Depuis qu’on est arrivé, on n’arrête pas d’en entendre parler. Manger est une chose sérieuse en Alsace et la carpe frite est la spécialité, voir l’emblème du Sundgau. C’est à Hirtzbach au restaurant de la gare que nous allons procéder à cette tradition.

Mais avant de se régaler, nous allons faire une balade prédigestive dans ce village typiquement sundgauvien. Réputé pour son fleurissement, nous filons tout droit au parc du Reinach. Attenant au château du même nom, cet écrin de verdure pensé comme un jardin anglais voit s’épanouir des fleurs et des arbres remarquables. Leurs ombres dispensent de la fraicheur bien appréciable, tout comme les étangs où paressent des canards et poules d’eau. Encore plus rafraichissant, la dernière glacière du Sundgau s’aperçoit dans la végétation. Elle servait à entreposer la glace autrefois.

Nous rejoignons le restaurant en longeant une allée de maisons à colombages. Une carpe frite, croustillante et gourmande nous attend pour terminer en beauté ce séjour alsacien dans les environs de Mulhouse.

sundgau 4305 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Guide pratique tourisme – visiter Mulhouse et ses environs

Comment se rendre à Mulhouse ?

Mulhouse se situe à 2h40 de Paris en train.

Où se loger à Mulhouse ?

La Maison Hôtel

Ce boutique hôtel 3 étoiles est situé dans le centre ville de Mulhouse. Son emplacement est idéal pour découvrir la ville. Dès l’entrée, vous serez surpris par la décoration originale. Si un objet vous intéresse, renseignez-vous car le concept de l’hôtel est de pouvoir acheter la décoration !

Notre chambre à l’ambiance street art était très confortable. Le matin, nous avons profité d’un petit déjeuner très copieux sous forme de buffet avec des propositions variées. La véranda est particulièrement agréable pour démarrer la journée. L’équipe était très accueillante et a su répondre à nos demandes. Si vous venez en voiture, un parking est situé sous l’hôtel et permet de rejoindre directement l’établissement.

mulhouse 4896 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Nos adresses gourmandes à Mulhouse

Tilvist

Tilvist est un salon de thé et une boutique de décoration en même temps. Un lieu atypique très convivial pour manger une excellente pâtisserie tout en sirotant un smoothie acidulé, un thé raffiné ou un café. Les beaux jours on peut en profiter sur une grande terrasse. Tilvist est à deux pas du M.U.R c’est à dire dans le centre ville, très pratique pour faire une pause lors de votre parcours street art.

Auberge des Franciscains

Ce restaurant propose des spécialités alsaciennes traditionnelles. Nous y avons testé la fleischschnaka, un roulé de pâte garnie de viande servie dans un bouillon. Bel accueil. En revanche, on n’a pas accroché avec la décoration rustique ni à la playlist yéyé du moment.

Gambrinus

Ambiance très conviviale dans ce bar à bière qui propose plus de 26 variétés. Pour accompagner ces breuvages houblonnés, on a dégusté de délicieuses tartes flambées servies avec le sourire. Le service est hyper rapide et la qualité au rendez-vous. Une belle adresse pour passer un moment entre amis.

L’astronome

mulhouse 4972 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Ce bar et restaurant est situé sur le toit d’un immeuble du centre ville. Le roof top était super agréable pour bruncher au soleil. J’étais assez pressée et le personnel a tout mis en œuvre pour que je sois servie rapidement. C’était délicieux et j’ai aussi beaucoup aimé la décoration intérieure à la fois industrielle et raffinée. Une adresse qui ne manque pas de charme.

mulhouse 4976 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Que faire à Mulhouse ?

Une petite liste non exhaustive de nos lieux préférés, pour savoir que faire à Mulhouse :

  • Flâner dans le centre ville à la recherche des œuvres de street art
  • Visiter les musées étonnants de la ville (cité du train, Electropolis, musée de l’impression sur étoffes, écomusée d’Alsace…)
  • S’amuser au parc du petit prince
  • Découvrir le patrimoine de la ville
  • Se faire une échappée verte dans les Hautes Vosges à proximité de la ville
  • Randonner dans le Rebberg

En savoir plus sur Mulhouse et organiser votre séjour

Comment aller dans le Sundgau ?

Le Sundgau est la partie de l’Alsace située au sud de Mulhouse ( à 20 minutes de voiture). Les gares les plus proches sont Mulhouse et Bâle en Suisse. Pour visiter ce territoire, il est plus pratique d’avoir une voiture. Le Sundgau est aussi une belle région pour un voyage itinérant en vélo grâce à ses 300 km de pistes cyclables.

Où se loger dans le Sundgau ?

Maison des 5 temps – Ferrette

Cette chambre d’hôte est située à Ferrette en contrebas du château dans une maison ancienne. La propriétaire aime chiner et décorer, ce qui se ressent dans la chambre très agréable que nous avions. On s’est sentis comme chez nous. Le petit déjeuner est servi dans une petite pièce attenante à la chambre ou dans la maison d’en face qui dispose d’autres chambres. Petits pains et pâtes de fruits maison, yaourt et d’autres gourmandises composent un excellent petit déjeuner.

sundgau 3391 - Les globe blogueurs - blog voyage nature

Quoi faire dans le Sundgau ?

Voici quelques idées non exhaustives sur quoi faire dans le Sundgau :

  • Faire du vélo sur les 300 km de pistes disponibles
  • Découvrir le patrimoine (châteaux forts, moulins…)
  • Flâner dans les villages du Sundgau, parmi les plus beaux d’Alsace (Oltingue, Hirtzbach, Lutter…)
  • Visiter Ferrette, son château et la grotte des nains
  • Découvrir les musées du territoire (sapeur pompiers, espace muséal re-naissance…)
  • Se balader dans les espaces naturels et jardins
  • Apprendre à la maison de la nature
  • Découvrir le street art d’Altkirch
  • Savourer les nombreuses spécialités locales…

En savoir plus sur le Sundgau et organiser votre séjour

Nos adresses gourmandes dans le Sundgau

Restaurant Collin – Ferrette

Une adresse où nous nous sommes régalés de plats traditionnels servis avec générosité et convivialité. Les recettes sont élaborées avec des produits frais, locaux et de saison. Tartare d’asperge et de truite, cordon bleu de veau, tartes flambées et pavlova sont à la carte pour égayer nos papilles.