Habitant à Nantes durant 10 ans, Strasbourg nous a toujours paru aux antipodes de chez nous. Pourtant, cette ville nous attirait depuis longtemps. En devenant maman, j’ai rêvé d’y emmener mon fils durant les festivités de Noël. C’est finalement au cœur de l’été que nous avons découvert la sublime capitale alsacienne, doublement classée à l’Unesco (s’il vous plait !). Elle fût encore plus belle et étonnante que nous l’espérions.

Voici mes idées de lieux et points d’intérêt pour visiter Strasbourg le temps d’un week-end, en mode slow et durable, entre incontournables et insolites.

visite strasbourg week end

Flâner à Strasbourg, entre les canaux de la petite France

Si vous avez déjà vu des photos de Strasbourg, il y a fort à parier que vous avez déjà vu le charme de la petite France. Ce quartier subit les assauts des photographes compulsifs (moi la première, je plaide coupable).

Avant les appareils photos, ce sont les moulins et les outils des tanneurs qui résonnaient dans les rues de ce quartier pittoresque délimité par les canaux de l’Ill. Sa beauté et son intérêt culturel résident dans les grandes maisons à colombages parfaitement conservées. Elles sont joliment mises en valeurs par les jardinières débordantes de géranium, les enseignes en fer forgé et tous les détails venant embellir ce quartier emblématique de Strasbourg. C’est exactement le genre d’endroit idéal pour flâner, se perdre, tenter d’arpenter la moindre ruelle.

week end strasbourg

Nous commençons cette visite de Strasbourg dans le quartier de la petite France sur les hauteurs de la terrasse panoramique du barrage Vauban. D’ici, les ponts couverts (qui ont depuis un moment perdus leur toiture) se dressent et marquent l’entrée du quartier.

Avec le barrage, ces tours permettaient de surveiller et protéger la ville. Aujourd’hui, ils offrent une belle balade ou on se laisse guider par le cours de l’eau. Les canaux se séparent et il faut parfois faire des choix cornéliens ou revenir sur ses pas pour ne louper aucun endroit.

Prenez le temps de profiter de chaque point de vue et de vous poser au bord de l’eau pour admirer les reflets dansants des façades.

De ponts en passerelles, de ruelles en recoins, l’enchantement n’est jamais bien loin dans le quartier de la petite France. Hélio s’amuse aussi des bateaux qui naviguent dans ces étroits chemins. Le clou du spectacle est sans conteste le passage successif des bateaux au niveau de l’écluse et du pont tournant.

Une attraction insolite qui regroupe beaucoup de curieux. Si nous ne sommes pas montés à leur bord, je pense que visiter Strasbourg avec ces bateaux touristiques est une belle expérience. La ville doit se dévoiler sous une tout autre perspective.

que faire à strasbourg

En lisant l’histoire du quartier sur les panneaux installés dans la rue, je souris. L’ironie est belle. Si aujourd’hui la petite France est le quartier instagrammable de Strasbourg, son passé est tout autre.

Ancien quartier des meuniers, tanneurs et pêcheurs, la petite France était pauvre et malfamée. On y entassait aussi les personnes souffrant de la syphillis, maladie que l’on nommait à l’époque « le mal des français ». C’est de là qu’est né le nom de petite France. Vous voyez, l’histoire n’est pas si glamour…

Découvrir le quartier « grande île » de Strasbourg

Notre balade se poursuit dans le quartier de la grande île dont la richesse architecturale lui vaut d’être classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Comme son nom l’indique, le quartier est entouré d’eau et plus précisément de la rivière appelée l’Ill. Il est relié au reste de la ville par une multitude de ponts qui font le charme de Strasbourg.

Se balader sur les quais aménagés est d’ailleurs une belle manière d’effleurer le quartier. En fonction des endroits, la cathédrale de Strasbourg joue à cache cache ou se révèle. Sa flèche jaillit dans les airs. Elle invite à la découvrir dans son intégralité.

Pour cela, il suffit de s’engouffrer dans les ruelles bordées de boutiques jusqu’à la place de la cathédrale. Au premier regard, la hauteur de cet édifice gothique me coupe le souffle. Contrairement à d’autres, cette cathédrale ne bénéficie pas d’une esplanade. Elle semble sertie aux maisons attenantes (dont la maison Kammerzell, qui avec sa façade en bois sculptée est réputée pour être une des plus belles maisons de la ville).

Cette disposition amplifie cette sensation de hauteur. Sa flèche atteint tout de même 142 mètres. De quoi avoir un bon torticoli.

Ensuite, je m’interroge sur la pierre employée pour sa construction. La teinte rose me surprend. J’apprendrais plus tard qu’il s’agit de grès rose des Vosges. On en retrouve d’ailleurs dans de nombreux édifices de la ville.

que visiter à strasbourg

Visiter la cathédrale de Strasbourg en trois façons

La cathédrale de Strasbourg est si impressionnante qu’il serait dommage de se contenter de l’effleurer. Nous allons donc la découvrir de 3 manières. Les trois imposants portails de la façade marquent l’entrée de la première.

Après avoir contemplé la richesse des statuaires très bien préservés, (qui entre en compétition dans mon classement personnel avec la cathédrale d’Amiens) nous pénétrons dans le cœur de la cathédrale.

A chaque pas, les trésors s’y multiplient. La chaire du prédicateur, le grand orgue et les vitraux font partie des éléments à observer de plus près. Mais je crois bien que les visiteurs n’ont d’yeux que pour l’horloge astronomique placée sur le côté de la cathédrale de Strasbourg.

On devine, derrière les décors dorés, tous les engrenages et l’ingéniosité nécessaire pour la faire fonctionner. Elle possède notamment un calendrier perpétuel indiquant le déplacement des planètes. On se rend ainsi compte du savoir faire sur la mesure du temps qui existait déjà à la renaissance.

Hélio, de nature très curieuse sur les machines, me questionne sur le fonctionnement de l’horloge. Mon ignorance fait mine de ne pas entendre la question. Le défilé des 12 apôtres qui a lieu à 12h30 aurait pu le détourner de sa question, mais il est trop tôt. Dommage c’est un spectacle que j’aurai aimé voir.

Après cette plongée dans les entrailles de l’édifice religieux, il est temps de prendre une bouffée d’air frais. Pour cela, nous allons gravir les 330 marches qui mènent jusqu’à la plateforme de la cathédrale de Strasbourg.

En chemin, l’escalier en colimaçon fait tourner la tête et chauffer les cuisses. Prenez le temps d’admirer les vues depuis les différentes ouvertures. Vous pourrez choisir laquelle vous plait le plus et reprendre votre souffle discrètement. J’ai beaucoup aimé prendre en photo des fragments de la cathédrale.

Arrivés à 66 mètres de hauteur, une vue à 360° se dégage. On surplombe la ville de Strasbourg bien entendu, mais notre regard peut se perdre bien plus loin jusque dans les Vosges et la forêt Noire. On y trouve aussi la maison des gardiens.

Celle que nous visitons date du XVIIIe siècle, mais la première remonte au XVIe siècle.

Ce lieu était stratégique pour prévenir les incendies. A l’époque, beaucoup de maisons en bois pouvaient être ravagées par les flammes en un rien de temps. Une scénographie rappelle cette histoire et met également en valeur d’autres trésors de la cathédrale comme la roue à écureuil ou l’horloge Ungerer.

Sur les parois de la cathédrale nous scrutons aussi tous les graffitis laissés au fil des époques par les gardiens, ainsi que les courbes des décors de la balustrade. Heureusement, nous n’oublions pas de lever le nez pour admirer le panorama.

que voir à strasbourg
lieux d'intérêt à strasbourg

Non rassasiés, nous revenons le soir pour la voir se parer de ses habits de lumières. Chaque été, des illuminations enchantent la cathédrale pour le plus grand bonheur des strasbourgeois et des visiteurs. Nous y retrouvons une amie qui s’est installée à Strasbourg depuis des années.

Elle me vante les mérites de sa ville de cœur. Je suis déjà sous le charme et elle n’a pas besoin d’en ajouter plus pour achever de me convaincre. Pendant 13 minutes, nous assistons bouche bée à cette fresque lumineuse caressant la cathédrale. J’apprécie d’autant plus le spectacle que les inspirations de cette année tournent autour de la nature et du végétal.

Visiter la cathédrale de Strasbourg

Accès : Place de la cathédrale.
Horaires : L’intérieur de la cathédrale et l’accès à la plateforme sont ouverts tous les jours de la semaine.
Tarifs : Intérieur, entrée libre. Plateforme : 8€/adulte, 5€/enfant. Spectacle son et lumière gratuit.
L’accès à l’horloge astronomique est gratuite. Si vous voulez voir le défilé des apôtres à 12h30 il faudra néanmoins payer une entrée spécifique de 3€/adulte, 2€/enfant. Avant le défilé des automates vous pourrez voir un film sur l’horloge.

S’initier à l’architecture et l’urbanisme au 5e lieu

Juste à côté de la cathédrale, je vous recommande d’aller au 5e lieu. Il s’agit d’un centre d’interprétation sur l’architecture et le patrimoine de Strasbourg. On y découvre des plans, maquettes, vidéos pour mieux comprendre de quelle manière s’est développée la ville. Des dispositifs numériques favorisent la compréhension de ces mutations.

J’avais très envie de visiter ce lieu, malheureusement nous sommes arrivés un peu trop tard et avons loupé le coche. Mais on nous l’a chaudement recommandé, alors allez-y faire un tour à notre place. Vous ne risquez rien car l’entrée est libre.

Visiter le 5e lieu à Strasbourg

Adresse : 5 place du château (sur le côté de la cathédrale) – Strasbourg
Tarifs : Entrée gratuite
Activités proposées : Expositions permanentes et temporaires autour de l’architecture et du patrimoine
Informations pratiques (horaires, activités…) : 5ème lieu

Quartier de la Neustadt – visiter Strasbourg côté architecture art nouveau

En un week-end à Strasbourg, il est impossible de brosser de manière exhaustive le patrimoine de la ville. Il a fallu faire des choix sur les lieux à visiter. L’autre quartier à découvrir a été pour moi une évidence.

J’ai toujours beaucoup aimé l’Art nouveau. Que ce soit à Bruxelles, à Paris ou ailleurs, j’adore débusquer des traces de ce courant qui a beaucoup puisé ses inspirations dans la nature. A Strasbourg, le quartier de la Neustadt, dit aussi quartier allemand ou impérial, est une mine d’or pour ceux qui s’y intéresse.

Ce quartier a été entièrement construit à la fin du 19e siècle après l’annexion prussienne. Il a permis de multiplier la ville par trois et de montrer tout le savoir-faire allemand de l’époque. Pas étonnant qu’on y retrouve donc de magnifiques édifices de styles néo (gothiques, romans, byzantins) et art nouveau.

tourisme strasbourg

En s’y baladant, je pense un moment aux quartiers haussmanniens de Paris. Les grandes avenues, les immeubles haut de 4 à 5 étages, l’harmonie architecturale de l’ensemble sont autant de points communs. Mais la ressemblance s’arrête là.

Pour ne rater aucun édifice de style art nouveau disséminés dans ce quartier éclectiques, je suis le parcours « Art nouveau » mis en place par la métropole de Strasbourg. Cet itinéraire comprend 12 étapes réparties dans le quartier. Chacune d’elle est accompagnée d’informations sur le lieu et ses particularités architecturales ou artistiques.

Je me suis appliquée à aller voir quasiment chacune d’entre elles. J’ai particulièrement aimé le palais des fêtes avec ses ferronneries et décors floraux si typiques de l’art nouveau. La maison égyptienne m’a également beaucoup étonnée, elle surprend par sa fresque polychrome chatoyante.

Des couleurs, on en retrouve aussi sur le travail de mosaïques déposées par petites touches, comme c’est le cas sur un immeuble au 14 rue du général gouraud.

Ici, deux portraits de femmes entourées de fleurs trônent désormais au dessus d’un fleuriste (heureux hasard). Quant à l’école des arts décoratifs, elle est recouverte de nombreuses céramiques polychromes aux lumineuses couleurs provençales.

Aujourd’hui, l’ensemble du quartier de la Neustadt est classé au patrimoine mondial de l’Unesco, un argument supplémentaire pour aller y faire un tour.

Visiter le quartier de la Neustadt à Strasbourg

La Neustadt est située au nord du quartier de la grande île. On y accède facilement à pied ou en bus. Pour découvrir le quartier, je vous conseille de télécharger le parcours Art Nouveau en ligne ou d’aller chercher la brochure papier au 5ème lieu.

Visiter Strasbourg à vélo, du Parc naturel urbain à la forêt de Robertsau

Vous commencez à nous connaître, on ne résiste jamais à l’idée de visiter une ville en mode nature. Pour cela, le vélo reste sans doute le meilleur moyen pour faire le tour des plus beaux jardins et espaces naturels et s’arrêter au gré de ses envies.

Nous avons récupéré nos vélos à One city tours et par chance nous avons réussi à trouver un vélo porteur. Hélio adore ce genre de vélo. Même s’il sait faire du vélo tout seul, nous ne sommes pas hyper à l’aise à l’idée de le laisser autonome pour circuler en ville. Le vélo porteur est donc amusant pour les enfants et rassurant pour les parents.

Découvrir la démarche du Parc naturel urbain

Nous suivons les quais en direction du parc naturel urbain (PNU) de Strasbourg dont nous avons beaucoup entendu parler. L’appellation même nous intrigue beaucoup. La démarche s’inspire des parcs naturels régionaux que nous affectionnons particulièrement. Des Pyrénées catalanes au marais de Brière, nous en avons exploré de nombreux (et ce n’est pas près de s’arrêter).

Ce projet de développement local vise à trouver un équilibre durable entre le patrimoine bâti, culturel et naturel. Le développement urbain est pensé de manière à se fondre et à respecter les trames vertes et bleues préexistantes. A la fois pour répondre à des enjeux écologiques mais également dans un souci de préserver un cadre de vie agréable.

Les habitants sont au cœur du processus et sont invités à s’impliquer et à faire vivre ce parc naturel urbain. C’est la ville qui est pensée dans la nature et non pas la nature qui est pensée en ville.

Toute la richesse et la complexité du dispositif ne se perçoivent pas nécessairement en un coup d’œil. C’est pourquoi, un parcours a été pensé pour que les visiteurs puissent découvrir les lieux emblématiques du PNU, leur histoire, et l’état d’esprit de la démarche.

C’est ainsi que nous pédalons entre les prairies fleuries et jardins partagés, le couvent des capucins et le cimetière juif et bien d’autres lieux étonnants qui s’entremêlent avec harmonie.

Pour se saisir du dynamisme du projet, nous posons un instant nos vélos à la tour merveilleuse du Schloessel. Autrefois tour de guet, cette construction datant du 14e siècle est aujourd’hui la maison du parc naturel urbain. En bas, vous y trouverez un café où bat le cœur du PNU. Aux étages, ce sont des associations et acteurs divers qui s’activent pour élaborer des projets locaux qui ont du sens.

Cette tour est aussi un lieu de rendez-vous et de lien social où l’on partage des moments. Lors de notre passage, nous avons pu assister à un concert de musique africaine en plein air et saisir un peu l’ambiance convivial qui règne ici. Un joli moment de partage.

Visiter le parc naturel urbain de Strasbourg

Le parc naturel urbain se découvre à pied ou à vélo. Vous pouvez télécharger les circuits « les pépites du parc naturel urbain Ill Bruche » et « les pépites du parc naturel urbain Ill Rhin« . Chacun vous emmène découvrir les étapes incontournables des lieux urbains et naturels de ce territoire.

Une pause au parc de Pourtalès

Après une phase de test des espaces de jeux du parc naturel urbain, il est temps de reprendre le vélo en direction du nord de Strasbourg. Pour cela, nous allons de nouveau suivre le cours de l’Ill. En chemin, nous longeons le quartier européen et le parlement. Une autre facette de la ville que nous espérons approfondir une autre fois.

Les pistes cyclables et différents aménagements permettent de circuler facilement à vélo et nous n’avons aucun mal à trouver notre prochaine étape, à savoir le parc de Pourtalès.

Il forme un écrin de verdure pour le château du même nom. Cet édifice a accueilli en son temps tout le gratin européen.

Dans les allées du parc, on croise quelques sculptures contemporaines, un pigeonnier et d’autres curiosités. Les immenses prairies et recoins ombragés accueillent les strasbourgeois en quête de verdure et de fraicheur l’été. C’est un endroit idéal pour pique niquer. Si vous n’avez pas ce qu’il faut, le château propose un bar extérieur en été, le « pourtalès plage ». On peut y boire un verre, grignoter des petits plats et assister à des spectacles.

visiter strasbourg en famille

Explorer la forêt de la Robertsau à vélo

Naturellement, nous continuons notre périple à vélo dans la forêt de Robertsau attenante au château de Pourtalès. Quel plaisir de tomber sur une forêt si belle et si proche de la ville. De larges allées bordées d’arbres remarquables facilitent les balades à pied ou à vélo. Les plus étroites forment un réseau qui mène à plusieurs étangs, une cascade et des recoins à la végétation exubérante.

Bien que munis d’un plan, nous choisissons de répondre aux directives d’Hélio. Il choisit selon son instinct le chemin à suivre. Il a du flair car nous trouvons un super spot au bord de l’eau. Les moustiques nous assaillent, mais ne terrassent pas notre envie irrépressible de faire des ricochets dans l’eau. En revanche, la pluie nous fait battre en retraite plus vite que prévu.

Parcourir la forêt de la Robertsau

La forêt de la Robertsau est située au nord est de Strasbourg. En vélo, depuis le centre, il faut compter environ 30 minutes pour y accéder. Si vous venez en voiture, il y a différents parkings pour vous stationner.
Il y a de grandes allées pour circuler facilement à pied (même avec des poussettes) ou à vélo. Ensuite il y a de plus petits sentiers thématiques ou didactiques. Certains longent par exemple les étangs. Vous trouverez toutes les informations sur le plan de la forêt de la Robertsau que vous pouvez télécharger.

S’émerveiller au parc de l’Orangerie

De retour vers le centre, une dernier halte verte s’impose à l’Orangerie. Depuis le pavillon de l’amour, Hélio s’extasie devant le lac artificiel où nagent tortues et canards. Il repère ensuite très vite le bel espace de jeux. Quant à moi, j’emprunte les allées fleuries du parc. Elles font le bonheur des flâneurs depuis le XVIIIe siècle.

Aux lignes géométriques des allées à la française s’ajoutent des jardins à l’anglaise. J’aime ce bazar floral subtilement orchestré. Cette exubérance est complétée par la prestance de nombreux arbres remarquables. Peuplier d’Italie, pin noir d’Autriche, cerisier du japon pleureur m’emmènent en voyage de feuille en feuille.

Il y a environ 300 arbres dans le parc et on dénombre 32 essences remarquables. De quoi revenir maintes fois et parfaire ses connaissances en botanique.

strasbourg que faire

L’allée centrale m’emmène jusqu’au pavillon Joséphine où je trouve ce que je cherchais : les emblématiques cigognes. Elles tournoyaient à l’instant dans les airs. Désormais, elles se reposent sur leur nids gigantesques délicatement installées sur les cheminées. Elles ont l’habitude des promeneurs et restent indifférentes à mon admiration. J’en profite pour examiner chaque détail qui font d’elles des êtres si élégants.

Visiter Strasbourg en famille, que faire, que voir ?

La ville de Strasbourg est idéale pour une visite en famille avec des enfants. Le centre ville se parcourt facilement à pied, les distances entre les points d’intérêts ne sont pas très importantes. Pour les lieux plus excentrés, le réseau de transport en commun est bien développé et hyper pratique. Au-delà des endroits cités auparavant qui sont adaptés avec les enfants il y a aussi des propositions plus spécifiques qui peuvent leur plaire.

Apprendre en s’amusant au Vaisseau

Le premier lieu que je peux vous conseiller est le Vaisseau. Il s’agit d’un centre de vulgarisation et de promotion des sciences. Grâce à des modules et des expositions ludiques, le vaisseau donne envie aux enfants de s’intéresser à la physique, à la biologique ou la mécanique. Dès notre arrivée, Hélio ne sait plus où donner de la tête. Il se dirige vers l’espace sur l’eau où des circuits et expériences en tous genres permettent d’appréhender la physique de l’eau. Les enfants munis de tabliers manipulent et pataugent en rigolant. Il nous a fallu beaucoup de négociation pour convaincre Hélio d’aller aussi découvrir les autres espaces. Il a ainsi troqué son tablier pour un casque de chantier à l’espace construction. Grue, briques, charriots s’activent, mais n’ayez crainte, tout est en mousse.

Ensuite vient le moment de faire fonctionner ses méninges à l’espace Log’hic grâce aux nombreux modules sur les mathématiques. On s’amuse beaucoup avec les différents mécanismes et casses têtes. Le temps file a tout allure, mais il nous reste encore quelques instants pour profiter des jeux sur le corps humain et visiter l’exposition temporaire. Je vous conseille de prévoir du temps, car il y a énormément de propositions à tester. Tout au long de la journée, des animations et séances de cinéma en 2D et 3D sont également proposés.

strasbourg tourisme

Visiter le Vaisseau

Accès : 1 bis rue Philippe Dollinger à Strasbourg. Une station de tram est proche.
Horaires : Ouvert les mercredis, samedis et dimanche (hors vacances scolaires) et du mardi au dimanche (pendant les vacances scolaires).
Tarifs : Tarif unique de 7€ pour les enfants (à partir de 3 ans) et adultes. Pass famille à 25 € (Valable pour 4 personnes). Prévoir un supplément si vous voulez visiter l’exposition temporaire.
Mon astuce : Prévoyez du temps et éventuellement un vêtement de rechange si votre enfant aime beaucoup l’eau !
Plus d’informations sur leur site internet : Le Vaisseau

Si votre enfant aime les sciences, sachez qu’il y a également un planétarium au niveau du jardin botanique.

Quelques idées d’aires de jeux pour se défouler à Strasbourg avec son enfant

Lors d’un city-trip avec un enfant, les pauses au parc sont souvent demandées. Le mien a le don de les repérer. Voici quelques aires de jeux à Strasbourg qui se trouvent près des différents lieux que j’ai cité auparavant.

  • Square Louise Weiss et square des moulins : ces deux parcs sont à côté des ponts couverts entre les canaux. Il y a des jeux sur les deux. Vous pouvez choisir celui qui correspond le plus à l’âge de votre enfant.
  • Aire de jeux de la Laiterie ( 28 Rue du Ban-de-la-Roche) : à côté du parc naturel urbain, il y a un super toboggan et des balançoires sympas. Pas très loin il y a également le parc lmbs avec différents aires de jeux pour les 3-9 ans.
  • Parc de l’Orangerie : le parc dispose d’un espace de jeux mais aussi d’autres attractions qui peuvent plaire aux enfants (barques sur le lac, mini-voitures…)
  • Parc du contades : situé entre le quartier de la Neustadt et l’Orangerie, ce parc tranquille dispose aussi de jeux pour enfants
visiter strasbourg en 3 jours

Initier ses enfants au street art à Strasbourg

Avec ou sans enfant, je vous propose aussi d’aller à la chasse aux œuvres de street art disséminées un peu partout en ville. Le site internet Street art map propose 4 parcours de street art à Strabourg. Chacun est dédié à un quartier en particulier (Gare, Krutenau, quartier européen, Schiltigheim). On a personnellement testé celui autour de la gare, là où notre hôtel était situé. Hélio était missionné pour trouver les œuvres. Comme j’avais le parcours, je lui donnais quelques indices. C’est aussi une belle occasion d’aller visiter des quartiers moins connus de la ville.

J’espère que ces différentes suggestions vous donnerons envie de visiter Strasbourg en mode slow et durable, entre incontournables et lieux insolites !

Personnellement, j’ai déjà envie d’y retourner car je sais que je suis loin d’avoir tout vu lors de mon premier passage. Mais avant de partir, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil au guide pratique ci-dessous, je vous dévoile mes adresses d’hébergements, restaurants et lieux engagés pour vous aider à organiser un city trip durable.


Guide pratique tourisme durable : nos bonnes adresses lors d’une visite à Strasbourg

Comment se rendre à Strasbourg ?

Strasbourg est très bien desservie en train. Elle est à seulement 1h46 de Paris, 2h10 de Dijon, 3h de Lille, et environ 5h des villes plus à l’ouest comme Rennes, Nantes, Bordeaux.

Visiter Strasbourg sans voiture

Je vous conseille de laisser votre voiture au garage si vous visitez Strasbourg. Les distances pour visiter le centre historique de la ville ne sont pas très importantes donc cela se fait très bien à pied, même avec des enfants.

Sinon, il y a aussi un réseau de transport en commun bien développé, que ce soient les tramways ou les bus.

Vous pouvez également opter pour le vélo pour plus de flexibilité et pour découvrir les environs de la ville comme la forêt de la Robertsau. Nous avons loué un vélo à One city tours qui propose différents types de locations de vélos et aussi des sorties guidées en segway. Ils ont des sièges pour enfants et vélos porteurs. Vous pouvez aussi louer un vélo dans le réseau municipal Vel’hop.
Sur ce site, vous trouverez quelques idées d’itinéraires à vélo.

Où manger local, de saison et/ou bio à Strasbourg ?

Quand je découvre une ville, j’aime bien aller dénicher des adresses de restaurants engagés. Pas toujours facile de les débusquer, mais j’ai mes astuces (à découvrir dans cet épisode de podcast). Voici celles que j’ai pu tester.

  • Les Chauvins : ce restaurant à l’ambiance chaleureuse porte bien son nom, car il ne sert que des produits alsaciens (de préférence bio en plus) ou fabriqués par des alsaciens. On peut y déguster des tapas à la mode alsacienne. Des versions mini des plats emblématiques de la région revisités de manière moderne. On s’est régalé et c’était très sympa de partager les tapas et de picorer au gré de nos envies. Cette adresse est réputée et plébiscitée, donc je vous conseille de réserver à l’avance.
  • Le Botaniste : encore une belle adresse qui met à l’honneur les produits frais, de saison et locaux. Ce restaurant propose une cuisine qui se veut gourmande et responsable. Le jour où nous y sommes allés c’était un menu surprise. Nous avons été agréablement étonnés par la créativité des propositions et l’originalité des saveurs. Leurs menus sont disponibles en version végétarienne. Je vous conseille d’y aller plutôt le midi en semaine car les menus sont plus abordables que le soir et le week-end.
  • La corde à linge : plusieurs personnes nous ont recommandé d’aller à la corde à linge et nous n’avons pas été déçus. Déjà cette brasserie a une superbe terrasse avec vue sur le quartier de la petite France. En plus, elle sert de très bons spatzles (des pâtes alsaciennes). Je vous recommande celles avec du munster !
  • Le café potager : situé dans le quartier de la grande île, ce fast good est un endroit très sympa pour manger sur le pouce sainement. Au menu, des salades, des quiches, soupes, bowls, avec de nombreuses options végétariennes. C’est frais, fait maison et très très bon. Gardez une place pour le dessert, ils sont excellents.

J’avais aussi repéré d’autres adresses que je n’ai pas pu tester faute de temps. Il y avait par exemple Terroir & Co pour le côté produits locaux, Pur etc réputé pour ses plats vegans, le pont aux chats qui a une démarche locavore ou bien encore la brasserie Wow pour son décor street art. Si vous les testez, n’hésitez pas à me faire un retour.

Où dormir eco-friendly à Strasbourg ?

Hôtel Tandem

hotel tandem strasbourg

Nous avons adoré séjourner à l’hôtel Tandem. Nous l’avions repéré pour sa démarche écoresponsable, qui est importante pour nous. L’établissement met tout en place pour tendre au zéro déchet. Pour cela, il n’y a pas de produits à emballage unique, que ce soit dans les chambres ou au petit déjeuner.

Celui-ci est d’ailleurs remarquable. J’ai rarement vu un buffet aussi diversifié et appétissant. Les pâtisseries sont faites maisons et une attention est portée à ce que les produits soient locaux. Si vous n’avez pas le temps, l’hôtel propose d’emporter votre petit déjeuner dans des contenants réutilisables.

L’établissement met aussi des vélos à disposition pour privilégier les transports doux. Nous avons aussi aimé le confort et le design de l’hôtel à la fois élégant, coloré et très moderne. C’était un plaisir de le retrouver chaque soir après une longue journée de visite à Strasbourg. Quant à l’équipe, elle a été super accueillante et a pu répondre à nos différentes questions. Un sans faute !

Information et réservation : Hôtel Tandem


Que faire à Strasbourg en un week-end ou plus ?

Voici quelques idées (non exhaustives) pour savoir que faire à Strasbourg lors de votre week-end dans la jolie capitale alsacienne.

  • Flâner dans le quartier de la petite France (Barrage Vauban, ponts couverts, maison des tanneurs, pont tournant et toutes les ruelles)
  • Découvrir la grande île et ses monuments emblématiques (église Saint-Paul, cathédrale de Strasbourg, maison Kammerzell…)
  • Visiter le quartier européen
  • Tester le parcours art nouveau dans le quartier de la Neustadt
  • Se balader sur les berges de l’Ill
  • Se cultiver dans l’un des nombreux musées (musée art contemporain, musée historique, musée alsacien, palais Rohan, château Vodou…)
  • Débusquer les œuvres de street art
  • Prendre l’air dans les plus beaux jardins de la ville (l’Orangerie, jardin Botanique, Pourtalès, parc de la Citadelle)
  • Explorer les pépites du parc naturel urbain
  • Voguer sur l’Ill en bateau
  • Expérimenter d’autres moyens de transport (train touristique, gyropode…)
city trip strasbourg

Pour accompagner vos visites, vous pouvez vous procurer les guides audio d’Izi travel. Vous pouvez les télécharger directement sur votre téléphone grâce à un QR code.

Si vous aimez les jeux de pistes et autres parcours ludiques, rendez-vous sur cette page de l’office de tourisme. J’aurai beaucoup aimé tester l’échappée bière.

Envie de faire d’autres city trip en mode slow et durable ?

Nous vous emmenons Nantes, Amiens, Caen et le Mans.

Ce séjour est le fruit d’une belle collaboration avec l’office de tourisme de Strasbourg. Nous les remercions pour leur confiance.