5 idées pour se relaxer sur l’île d’Ometepe


L’île d’Ometepe est la plus grande île sur un lac au monde, elle est constituée de 2 volcans magnifiques, le concepcion et le maderas. Pour les amateurs de marche, il est possible de les gravir (entre 8 et 12h quand même !).

Mais feignasses que nous sommes, nous préférons vous proposer 5 manières de vous y relaxer :

1. Contempler le volcan Concepcion dans toute sa splendeur

Volcan ometepe

Vue de la finca El porvenir

Moins fatiguant que de tenter l’ascension, trouvez un joli point de vue sur le volcan Concepcion (ce n’est pas ça qui manque), posez vous et inclinez vous quelques instants devant cette beauté de la nature. Attention à ce que l’admiration ne vous fasse pas ouvrir la bouche trop longtemps, une coulée de bave c’est moins sexy qu’une coulée de lave.

La finca El Porvenir où nous sommes restés quelques jours à une terrasse avec une vue parfaite sur le volcan, on croirait que les arbres se sont passés le mot pour ne pas croître sur l’angle de vue (photo ci dessus).

2. Faire une cure de rajeunissement à l’Ojo de Agua

ojo agua ometepe

Un p’tit bain, ça vous tente ?

Vous êtes déjà blasé du lac, vous avez envie de fraîcheur, l’île à la réponse. L’ojo de Agua est une source d’eau d’origine volcanique bourrée de minéraux, qui a été aménagée comme une piscine naturelle. L’eau est bien fraîche et le monsieur qui vend les entrées nous certifie qu’on a l’impression de perdre 10 ans lorsqu’on s’y baigne. Il a vu une femme de 70 ans repartir en courant après s’être délectée des vertues de cette eau.

Pour s’y rendre, les bus traversant l’île passent devant. Sinon, c’est à portée de vélo. L’entrée est de 75 cordobas.

3. Observer les singes hurleurs à la réserve chaco verde

Lagune de Chaco verde

Lagune de Chaco verde

Une petite balade tranquille alternant forêt humide, sèche, les abords d’un lac et la plage, permettant de croiser différentes espèces d’oiseaux et des singes hurleurs, c’est tout ça Chaco Verde. Il existe trois sentiers (de 25 min à 1h) qui combinés vous permettent une promenade de 3h très accessible. Un mirador permet d’avoir une vue sympathique sur la fameuse chaco verde, lagune à l’eau verte qui a inspiré de nombreuses légendes. Des roselières accueillent des jacanas, des hérons et une sorte de canard inédite (pour nous) qui a la particularité d’avoir le bec et les pattes d’un rose intense.

Chaco verde

Un autre panorama sur Chaco verde, un paradis pour les oiseaux

Un peu plus haut dans la forêt ou quasiment à l’entrée du parc, il est facile d’observer des singes hurleurs, nous avons croisé 3 groupes différents (toute la petite famille) à seulement quelques mètres. Pour les repérer, deux techniques à croiser, suivez leurs rugissements rauques et levez la tête en direction des arbres pour repérer d’éventuels mouvements et surtout des boules marrons (quand ils dorment les singes hurleurs ne sont pas facile à repérer).

Attention à ne pas vous approcher trop près ou à avoir une attitude menaçante, car une fois fâchés, ces primates pour manifester leur mécontentement vous défèquent dessus et leurs excréments, particulièrement acides, peuvent laisser quelques séquelles…

Pour y aller, le bus entre Moyogalpa et Altagracia (un toutes les heures), passe devant l’entrée, il vous restera 1km à faire à pied.

4. Explorer les sentiers de Concepcion à cheval

Vous avez la flemme de vous taper l’ascension de Concepcion mais vous avez quand même envie de le découvrir, prenez un cheval. De cette manière, vous pourrez voir le volcan de très près, profitez d’une vue magnifique sur l’île et le lac. Le guide vous proposera de grimper un peu plus haut à pied, une fois le chemin devenant inaccessible pour les chevaux. A partir de là, c’est moins relaxant mais des singes capucins nous avaient gratifiés de leur accueil en guise de récompense des efforts fournis, lors de notre première visite de l’île.

Via votre hôtel, il n’y a rien de plus facile que de trouver un guide et des chevaux pour réaliser cette activité.

Boire une bière en terrasse après une bonne baignade

Santo Domingo

Plage noire de Santo Domingo avec vue sur le volcan Maderas

Je garde le meilleur pour la fin ? Ou plutôt le plus évident. L’île comporte bien sûr de nombreuses plages, la longue plage de Santa Cruz, moins fréquentée que celle de Santo Domingo où se succèdent des bars et des hôtels ou celle autour de Chaco verde où vous pouvez trouver un hôtel qui ne vous donnera plus jamais envie de repartir.

Un autre lieu magique pour se baigner, la pointe Jesus Maria, une petite bande de sable noir qui donne assez de recul pour voir les deux volcans en même temps ! Allez y au coucher du soleil, c’est à tomber par terre.

L’avantage de la baignade sur cette île c’est que l’eau est douce, vous pourrez donc boire la tasse sans crainte et vous prélassez sur la plage sans avoir la sensation d’être une morue salée que l’on a mis à sécher.

Pour la bière, on a une préférence pour la victoria plutôt que la Tona. Pour un effet encore plus relaxant, goûtez les deux !

Épingle moi sur Pinterest !

Épingle moi sur Pinterest !

Infos pratiques :

Pour aller à l’île d’Ometepe : à partir de Granada, il y a deux ferrys par semaine, le lundi et le jeudi. Vérifiez les horaires au port de Granada. Traversée de 4h, 104 cordobas. Les touristes n’ont pas le choix, c’est première classe obligatoire…

A partir de San jorge (près de Rivas), il y a plusieurs ferrys par jour, renseignez vous pour les horaires. Ils arrivent quasiment tous à Moyogalpa, sauf le ferry public (le plus confortable).

Pour se déplacer sur l’île, il y a des bus entre Moyogalpa et Altagracia toutes les heures. D’autres bus vont jusque Mérida. D’Altagracia, des bus vont aussi vers Balgue. Demandez les horaires à votre hôtel.

A Altagracia, les bus partent du parc central.

Prix d’un bière : Environ 25 cordobas !

Enregistrer


A propos Laura

Droguée aux voyages depuis maintenant plus de 10 ans, je sillonne la planète avec Seb à la recherche de petites ou de grosses bêtes. Les forêts luxuriantes jusqu'au déserts lunaires m'offrent un terrain de jeu à ma deuxième passion : la photo. Entre deux voyages, je bosse dans le domaine de la prévention santé.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 Prévenez moi de tous les nouveaux commentaires siouplé !

 Je veux recevoir les réponses à mon commentaire uniquement