La cosmovision, ça ne vous parle pas ? La pachamama non plus ? Les différentes religions des civilisations Andines ont cette base commune, cette culture millénaire, cette philosophie de la terre mère nourricière et son centre se trouve sur l’Isla del Sol, au cœur du lac Titicaca.

Au fil de l’eau sur le lac Titicaca, nous sommes à 3812 mètres d’altitude, sur une île entourée par l’immense étendue d’eau turquoise. Le sol est rocailleux et sec, avec des touffes d’herbes parsemées. Il n’y a que 2000 habitants pour une île de 14 km2, occupée depuis au moins 5000 ans par les amérindiens. Pas moins de 80 ruines subsistent, hantant les lieux.

Isla del sol, sur le lac titicaca côté bolivie

Au nord de l’île se dresse la roca sagrada, ou roche sacrée, le point d’origine de la civilisation inca, d’où seraient partis Manco Capac et Mama Ocllo, fils du dieu soleil nés de l’écume du lac Titicaca, pour fonder Cuzco (le nombril du monde).

Autant vous dire que pour les amateurs d’histoire, de mythes et autres branchés « vibrations », c’est un lieu exceptionnel. L’ambiance est très différente de ce que nous avons vécu du côté péruvien, sur la péninsule de Capachica.

Nous avons trouvé la fontaine de jouvence sur le lac Titicaca !

Et oui, elle est sur l’isla del sol (île du soleil), ce mythe alimenté par les Espagnols qui a motivé de nombreuses migrations prend sa source dans le temple de Chinkana dédié au soleil. Ils ont trouvé l’eau si pure qu’ils l’ont cru capable de guérir la maladie et faire vivre bien plus vieux.

On en a bu un peu, on verra bien…

Une fois ce cadre mythologique et historique posé, nous avons été bien plus sensible aux beautés naturelles de l’île. Un sentier de randonnée traverse ce bout de terre de part en part et permet d’apprécier le lac dans toute sa grandeur.

Le chemin n’est pas difficile, mais attention tout de même à l’altitude, ça peut faire mal !

Le côté un peu moins agréable, c’est la manière dont est financé ce chemin. Comme on le comprendra plus tard, en Bolivie, tout est géré au niveau de chaque communauté, ce qui est bien pour la redistribution des sous générés par le tourisme. Par contre, c’est un peu pénible pour le randonneur.

Arrivés, sur l’île par Challapampa, il faut s’acquitter d’un premier billet pour visiter les ruines de cette partie, normal. Ensuite, surprise, il faut payer un deuxième billet pour pouvoir emprunter le chemin qui traverse l’île. Et re-surprise, en cours de chemin, un troisième droit d’entrée vous est demandé… Au final, ce ne sont que de petites sommes, mais cette façon de procéder donne l’impression d’être rançonné. Une entrée unifiée éviterait ce sentiment désagréable…

Parenthèse refermée, le soir nous sommes restés dormir dans le village de Yumani accroché à flanc de colline.

Lama isla del sol lac titicaca bolivie
Faut dire y’a des lamas qui se la coulent douce …

L’endroit est agréable hors saison, mais doit vite se remplir de visiteurs pendant l’été. En attendant nous n’avons pas boudé notre joie en dégustant notre truite dans un restaurant panoramique, après avoir profité du coucher de soleil depuis un petit mirador !

Depuis l’isla del sol, randonnée vers Copacabana à pied !

Le lendemain, chauffés par notre petit trek de la veille, nous nous sommes résolus à rentrer jusque Cabanaconde (le « camp de base » sur le continent) à pied.

Problème, on est sur une île… La plupart des bateaux vont directement vers Copacabana. Nous demandons donc au port si on peut nous emmener jusque Yampupata, première plage sur la rive du lac Titicaca à seulement 2 km de là. Les pilotes présents nous annoncent des prix hallucinants pour la Bolivie (250 bolivianos – 25 €). Du coup, un peu dégoûtés, on traîne dans le coin, puis on va voir un peu plus loin sur les quais, vers des petits bateaux de pêcheurs. Là, à peine nous demandons s’ils peuvent nous emmener de l’autre côté qu’on nous annonce un prix tout à fait raisonnable (50 bolivianos – 5 €) et 10 min plus tard, nous sommes en route avec un pêcheur et son fils de 6 ans conduisant la barque.

Nous arrivons 15-20 minutes plus tard, après avoir eu quelques beaux récits sur les légendes entourant l’isla del sol.

 Une petite carte de l’isla del sol pour mieux vous situer si vous souhaitez faire le trek

 

la carte touristique de l'isla del sol et ses points d'intérêt
la carte touristique de l’isla del sol et ses points d’intérêt

Pour la suite, il faut parcourir une quinzaine de kilomètres pour rejoindre Copacabana. Plusieurs chemins sont possibles, le plus facile longe la côte. L’autre monte dans les terres et passe près de petits villages semblant figés dans le temps. La randonnée traverse des paysages assez divers, passant du très sec à la forêt, avec de beaux points de vues sur le lac.

On peut également observer les fameuses îles flottantes en cours de chemin, mais c’est franchement très décevant. Il s’agit plus ou moins de plate formes flottantes avec trois chaises longues et deux tables dessus… Ça ne vaut pas une excursion spécifique à mon avis.

Ce chemin est assez fatiguant à cause de l’altitude et du soleil, mais ça vaut largement la peine, et vous pourrez toujours trouver un colectivo sur la fin du trajet si besoin.

Une belle entrée en matière pour nos premiers jours en Bolivie !

Un petit mot sur Copacabana, porte d’entrée vers l’ile du soleil et le lac Titicaca

Pour aller sur l’isla del sol, le passage obligé, c’est Copacabana. Si le nom fait rêver, la destination n’est pas un « must see ». La partie basse de la ville ressemble à toutes les villes touristiques sud américaines, avec malgré deux petites originalités : les pédalos « canard » et le musée du poncho. Dans un soucis de professionnalisme pour toi lecteur, nous avons testé les deux et je dois dire que c’était pas mal !

Dans la partie haute, nous retrouvons une ville plus classique, avec un marché sympathique et surtout une église impressionnante abritant la vierge noire, haut lieu de pèlerinage en Bolivie. De nombreuses personnes viennent faire bénir leur auto toute neuve à coup de mousseux par des prêtres spécialisés.

Infos pratiques – conseils pour la visite de l’isla del sol (île du soleil)

 

Hébergement à Copacabana

Malgré une foultitude d’établissements, difficile de trouver un endroit économique mais bien. On finira par trouver un endroit très bien malgré un accueil mitigé à 70 bolivianos (7 €) la chambre double avec salle de bain privée. Si vous voulez du wifi sans dépenser trop, vous n’aurez pas beaucoup d’autres choix. Il s’agit de l’hostal Olas del Titicaca situé Calle 16 de Julio.

Hébergement sur l’Isla del sol

Nous avons logé dans une auberge sans nom, sans pancarte, alors difficile de vous l’indiquer… Je peux juste vous dire que c’était sur le chemin principal sur la crête en haut du village, en allant vers le mirador. Nous avons payé 50 bolivianos (5 €) la chambre double avec le petit déjeuner inclus.

Transports vers Copacabana et bateau jusqu’à l’isla del sol

Venant du Pérou, depuis Puno, il est très simple de se rendre à Copacabana, des bus traversent la frontière, vous emmenant directement à destination. Il est possible de faire le trajet jusque la frontière, puis de la frontière prendre un colectivo, mais ça vous coûtera autant, voire plus cher.

Le passage de la douane est une formalité, c’est un petit poste, fréquenté essentiellement par des touristes. Vous pourrez changer les soles Péruviens qui vous restent en bolivianos très facilement.

isla del sol
Épingle moi sur pinterest s’il te plait !

Bateau jusqu’à l’isla del sol

Si vous souhaitez faire comme nous, il y a un départ le matin et un départ le midi jusqu’au nord de l’île, 25 bolivianos par personne (2,5 €), une heure trente de trajet. Achetez vos billets directement sur les docks pour éviter un surplus pris par les intermédiaires.

Pour le retour par Yampupata, n’allez pas à la capitainerie qui vous proposera des tarifs exagérés à mon avis. Allez un peu plus loin derrière la capitainerie, vers les petites barques de pêche. Là vous pourrez négocier le prix autour de 50 bolivianos (5 €) le passage pour deux.

Randonnée et visite de l’isla del sol (île du soleil)

A votre arrivée au nord de l’île, un guide local vous incitera à l’accompagner pour une visite guidée. A vous de voir si vous voulez le suivre. Vu l’histoire du lieu, ça nous a semblé intéressant. La participation financière est laissée à votre appréciation…

L’entrée pour visiter la pierre sacrée, le labyrinthe et le petit musée est a 15 bolivianos par personne (1,5 €). Le droit d’entrée sur le chemin de randonnée, 10 bol par personnes (1€) pour la première partie et 5 par personne pour la seconde (50 centimes d’€).

Pour visiter le le lac Titicaca loin de la foule côté péruvien, nous vous emmenons sur la péninsule de Capachica à Llachon

Après ces belles émotions, notre chemin en Bolivie se poursuit vers La Paz, ou nous avons eu quelques surprises…

Enregistrer

Enregistrer

Vous avez aimé ? Alors ne gardez pas tout pour vous, partagez ;)


Soyez foudingues, abonnez-vous à notre newsletter !