Nous n’avons pas atterri à Ilha do mel, « l’île du miel » au Brésil par hasard. Ultime étape de notre voyage d’un an en Amérique latine, nous étions à la recherche du lieu parfait pour conclure cette formidable parenthèse nomade. Un lieu qui rassemble tout ce que nous aimons dans le voyage : proche de la nature, calme, chargé d’histoire, simple et tout simplement beau.

Nous n’avons été déçus sur aucun de ces points, pourtant, il nous aura fallu plus de deux ans après notre retour pour écrire sur cette ultime visite. Peut être un acte manqué, une volonté inconsciente de ne pas mettre de point final sur ce voyage exceptionnel. C’est donc emprunt d’une certaine nostalgie que j’écris ces lignes, habité par le souvenir d’un lieu, symbole l’aboutissement d’une année hors du temps.

 

Une ambiance insulaire sous le signe de la quiétude

L’île du miel, ilha do mel en portugais, de taille modeste, est divisée en deux parties reliées par un isthme étroit, parfois totalement recouvert lors de grandes marées. Cette drôle de configuration lui donne une forme de poumons, le gauche, plus large et vert est une station écologique interdite aux visiteurs. Ce qui fait de cette île un sanctuaire naturel sur plus de deux tiers de sa surface !

Pour l’autre poumon, deux villages touristiques seulement. Brasilia au centre, avec quelques hôtels confortables et Encantadas au sud, plus rustique avec de petites pensions familiales.

Ilha do mel - ile du miel au Brésil - entre Brasilia et encantadas

A la recherche de quiétude, nous avons opté pour le sud de l’île, plus isolé. Nous avons été servis… Hors saison, les voyageurs se faisaient rares et l’absence totale de routes goudronnées et de voiture changent vraiment la donne. Les îles ont toujours ce petit supplément de langueur qui font partie de leur charme. En ajoutant à cela l’absence de l’agitation et du vacarme des véhicules à moteur, cela en devient délicieux !

Après une traversée en ferry d’une demi-heure depuis le continent, nous arrivons donc dans un village au repos, parsemé de petits chemins de sable.

Notre quête d’un logement nous aura permis de goûter l’ambiance nonchalante des lieux, allant de pousada en pousada, accueillis avec de beaux sourires sincères et détendus.

Ilha do Mel côté nature

N’étant pas particulièrement adeptes du farniente, nous avons passé nos quelques jours sur l’île du miel à arpenter ses sentiers sablonneux courants le long les plages ou à flanc de colline, traversant parfois des zones humides.

baie
Une des nombreuses baies de l’île du miel

Le relief de l’île lui offre un attrait supplémentaire, une beauté sauvage annonçant la nécessité de quelques efforts supplémentaires pour traverser ce petit bout de terre. Rien de bien compliqué en fait, mais cette île est une telle incitation à la paresse que le moindre relief nous a semblé plus haut…

Autour d’Encantadas, un petit phare et surtout une grotte à flanc de falaise (Gruta das Encantadas) valent une belle balade au coucher du soleil. Les romantiques y trouveront leur compte !

grotte
Une grotte à l’abri des regards indiscrets

Mais la véritable beauté de l’île se révèle dans le chemin de randonnée entre Encantadas et Brasilia. Si un bateau relie les deux villages de l’ilha do mel, il serait dommage de se priver de la balade. Le sentier offre en permanence une vue sur la mer et sur les reliefs de l’île, à travers un paysage charmant, alternant zones planes et détrempées et petites collines rocheuses offrant de beaux points de vues.

Nous avons eu la très belle surprise de découvrir une famille de chouettes nichant à même le sable, dans les dunes en arrière de la plage. Une rencontre à laquelle on se s’attendait pas après avoir cherché ces oiseaux nocturnes sur tout le continent pendant des mois ! Une dernier cadeau de dame nature avant de rentrer en Europe…

Il est probable qu’un habitué des lieux prendra peu de temps pour relier les deux villages, deux heures tout au plus. Mais les néophytes admiratifs que nous étions n’ont pas mis moins de 4 heures, alternant pauses sur la plage et observation des oiseaux peuplant l’arrière des dunes.

L’île du miel côté histoire

L’ilha do mel, ce n’est pas qu’une nature paisible à arpenter du nord au sud. C’est aussi une île avec une histoire donnant une dimension supplémentaire au lieu.

Les premières traces de présence humaine datent de 6000 ans, mais les informations restent très partielles sur les indigènes ayant habité les lieux. La plupart des vestiges ont été effacés par un niveau de la mer ayant beaucoup fluctué dans ces périodes.

Les colons portugais se sont installés sur l’île du miel au XVIe siècle, faisant d’abord travailler des indigènes, puis amenant des esclaves africains pour travailler dans les champs de canne à sucre. C’est d’ailleurs une des nombreuses hypothèses de l’origine du nom de l’île du miel (la mélasse extraite de la canne à sucre se nomme autrement miel manufacturé, mel en portugais).

Les deux traces les plus marquantes de cette histoire restant aujourd’hui sur l’île sont un phare en acier (farol das conchas) qui offre une superbe vue sur l’île et surtout un fort militaire du XVIIIe siècle.

fort
Arrivés au fort, calculez bien votre coup pour la marée

Ce fort, Fortaleza de Nossa Senhora dos Prazeres, est accessible à pied en 1h30 depuis Brasilia. Une belle balade le long d’une plage immense, parsemée de quelques habitations. L’accès au fort sur la fin se fait depuis la plage elle même. Attention à ne pas vous faire surprendre par la marée. A notre retour, nous avions de l’eau jusqu’au bassin et les vagues étaient fortes (pas top pour la sécurité du matos photo…).

Le fort relativement bien conservé possède une petite salle d’expo racontant son histoire et un petit chemin sympathique vers le haut de la colline qu’il ne faut pas manquer. Nous avons trouvé en haut de la colline des canons vestiges de la seconde guerre mondiale ainsi qu’une superbe vue sur l’ensemble de l’île.

C’est sur ce petit bout de terre, qui ne nous aura donné qu’un bref aperçu du Brésil, que s’est conclu notre voyage. Enfin presque, nous avons par la suite rejoint Sao Paulo pour prendre l’avion. Mais c’était déjà un peu fini dans notre esprit en rejoignant l’impressionnante mégalopole.

Je crois que cette île était le lieu parfait pour conclure notre aventure sud américaine, comme une profonde inspiration avant de retourner dans le tumulte de nos vies agitées.

Épingle moi sur Pinterest !

Informations pratiques – visite de l’Ilha do mel (île du miel)

Se rendre sur l’ilha do mel

Nous somme venus à l’île du miel depuis Foz do Iguazu en faisant une étape à Curitiba (10h – 40 €) pour couper ce long trajet.

Ensuite, nous avons rejoint Ponto do sol (2h30 – 7 €), jusqu’à l’embarcadère pour l’ilha do mel (embarque). Il existe un autre point d’embarquement à Paranaguai, mais plus loin et plus cher.

Le ferry dure 45min jusque Brasilia ou Encantadas, avec un départ toutes les heures pour 4€ l’aller retour.

En revenant, il est probable que vous deviez prendre un bus local de l’embarcadère jusqu’à la gare routière de Ponto do sol.

Voyageur loser ?
Arrivés à Curitiba de nuit. Nous devions nous presser pour acheter un billet de bus pour Ponto do sol, sous peine d’attendre plusieurs heures. Notre carte bancaire ne fonctionnant pas dans l’unique guichet automatique, nous avons un peu flippé de ne pouvoir retirer de sous nulle part… Cherchant un autre distributeur hors de la gare, nous demandons à un policier de nous indiquer le chemin. Celui-ci nous emmène au poste, ne comprenant pas bien ce que nous disions. Au final, on nous fait comprendre qu’il est hors de question de sortir de la gare à cette heure là et non accompagné… Nous attendrons le petit matin pour qu’un policier m’accompagne, main sur le flingue, pour aller à quelques centaines de mètres retirer des sous. Excès de prudence ? Je préfère ne pas le savoir !

Où loger sur l’île du miel ?

Brasilia : si vous recherchez du confort ou un peu de vie nocturne, c’est l’endroit idoine. Il y a davantage de monde et l’ambiance est plus agitée que dans le sud. En revanche les tarifs de logement sont plus élevés.

Encantadas : c’est l’endroit rêvé pour les backpackers en recherche de calme. Les tarifs sont abordables la tranquilité de mise. A part peut être en haute saison ou les brésiliens débarquent en nombre.

Fortaleza : des logements plus haut de gamme le long de la plage sont disponibles, mais nous n’avons pas creusé la question !

Farol das conchas : il existe un camping dans ce coin situé juste à côté de Brasilia, surtout fréquenté par les surfeurs (une école de surf en fait).

Aller de Encantadas à Brasilia

Des petits bateaux de 6 places circulent régulièrement entre Encantadas et Brasilia (côté ouest). L’aller coûte environ 2 € pour un trajet de vingt minutes. A pied, il faudra compter minimum deux heures, mais le chemin est de toute beauté !

Carte de l’Ihla do Mel – chemins de randonnée

carte de l'ilha do mel, l'île du miel au au brésl

Que faire sur l’île du miel ?

Plage, randonnée, visite du fort, du phare des conques et la grotte des enchantées (Gruta das Encantadas) sont les principales attractions de l’île. En plus, c’est gratuit !

Mais il est également possible de faire du surf à l’ilha do mel, une école de surf se trouve près du phare das conchas.

Nous avons vu des deltaplanes lors de nos balades dans la partie sud de l’île, mais je ne sais pas s’il s’agissait d’indépendants ou d’une activité accessible à tous…

J’ai également vu qu’il était possible de louer des vélos, mais je ne suis pas sûr que ce soit l’idéal vu que les chemins sont sablonneux.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous avez aimé ? Alors ne gardez pas tout pour vous, partagez ;)


Soyez foudingues, abonnez-vous à notre newsletter !