Vous êtes nombreux à vouloir voyager autrement, et cela passe notamment par le choix d’un hôtel éco-responsable ou autre hébergement durable lors de vos séjours. Cependant, ces hôtels, maisons d’hôtes ou autres hébergements écologiques ou engagés ne sont pas toujours faciles à trouver. C’est pourquoi j’ai décidé de répertorier ici tous les outils et les ressources qui vous aideront à les dénicher plus facilement que ce soit en France ou à l’étranger.

Attention, dans cet article / podcast je n’évoquerai pas les solutions alternatives aux hébergements classiques comme l’échange de maison, le couchsurfing, le woofing ou autre. Si cela vous intéresse, ce sera peut être l’occasion de faire un épisode dédié. En attendant, vous pouvez aller jeter un coup d’œil à l’excellent article d’Olivia (la fille de l’Encre), qui donne plein de pistes intéressantes.

« Les coulisses du voyage », le podcast pour voyager avec sens et bon sens

Tous les 15 jours, je vous propose un nouveau format pour répondre à toutes les questions pratiques que vous vous posez sur le voyage.
Qu’est-ce qu’un hôtel écologique ou durable ? Comment les trouver ? Retrouvez aussi toutes les réponses à ces questions en version audio dans cet épisode.
Ce podcast est soutenu par l’assurance de voyage Chapka que nous vous recommandons d’utiliser lors de vos prochaines escapades.

Qu’est ce qu’on entend par hébergement touristique « durable » ou hôtel eco-responsable ?

Il y a de nombreux qualificatifs pour parler des démarches de tourisme durable. On entend des termes comme éco-responsable, écologique, écolo, vert, communautaire, alternatif ou durable…
Je préfère le terme de durable car cette démarche englobe plus de dimensions (écologique, social, économique et gouvernance).

Pour voir de quoi je parle, voici la définition précise du tourisme durable par l’organisme mondiale du tourisme :
 » le tourisme durable est un tourisme qui tient pleinement compte de ses impacts économiques, sociaux et environnementaux actuels et futurs, en répondant aux besoins des visiteurs, des professionnels, de l’environnement et des communautés d’accueil”. Il vise l’équilibre entre les trois piliers du développement durable dans la production et réalisation d’activités touristiques.

Dans cet article (et épisode de podcast), il sera donc question des hôtels et autres types d’hébergements touristiques, qui dans leur démarche, tentent de répondre à cette définition en mettant en place des actions concrètes sur ces 3 volets.

Quels critères à prendre en compte pour choisir un hôtel écologique ou hébergement durable en voyage ?

Une fois que l’on connaît les trois piliers du tourisme durable, il devient déjà plus simple de voir quels critères vont entrer en jeu dans le choix d’un hébergement touristique durable.

Souvent, ce sont les actions écologiques qui sont les plus faciles à observer. Pour vous aider, j’ai donc listé de manière non exhaustive des exemples pour chaque dimension.

Exemples de critères écologiques :

  • Établissement construit de manière écologique, matériaux naturels
  • Bonne intégration de l’établissement dans le paysage – Ne nuit pas à un espace naturel ou au paysage
  • Réduction des déchets et recyclage
  • Réduction de l’utilisation de l’énergie (eau, électricité…)
  • Utilisation de produits locaux et de saison
  • Restauration bio
Hébergement durable en Laponie
Un bel exemple d’hébergement éco-conçu en Laponie

Exemple de critères sociaux :

  • Respect des traditions et cultures locales
  • Contribution à la tolérance et à l’échange interculturel
  • Création d’emploi locaux
  • Conditions de travail respectueuses des salariés
  • Participation financière à des projets de développement locaux
  • Travail en réseau avec la communauté
Dar hi, un hôtel éco responsable en Tunisie
Dar Hi à Nefta – Un établissement touristique impliqué dans le développement local

Exemples de critères économiques :

  • Démarche économique viable sur le long terme
  • Répartition équitable des revenus générés par l’activité
  • Emplois stables et locaux
  • Bénéfices économiques pour le territoire
  • Circuits courts

Le paradoxe actuel, c’est qu’il n’a jamais été aussi facile de trouver un hébergement en ligne grâce aux nombreuses plateformes type booking.com ou airbnb, pourtant les hôtels éco responsables ressortent difficilement. Dans ces plateformes, ils sont noyés dans la masse et il n’y a pas de critères de sélection pertinents pour trier et les rendre plus accessibles.

Les plateformes de recherche et de réservation d’hébergement en ligne posent d’autres questions qui viennent heurter les questions de responsabilité et de durabilité. C’est pourquoi je vais faire un petit aparté avant de vous livrer mes astuces pour dénicher un hébergement durable.

La question des plateformes de réservation d’hôtel ou chambres d’hôtes : incompatible avec l’idée d’hôtel éco-responsable ?

Les plateformes de réservation d’hôtels ou locations de vacances au détriment de l’économie locale ?

Comme nous sommes très nombreux désormais à utiliser internet pour chercher un hébergement et le réserver, je ne pouvais faire abstraction de la question des plateformes de réservation d’hôtels qui fleurissent pour mettre en relation voyageurs et hébergeurs (comme hotelscombined, booking, agoda, airbnb et j’en passe).

Si ces plateformes de réservation hôtelière donnent incontestablement de la visibilité aux établissements, elles ne sont pas sans poser quelques problèmes, surtout si on souhaite voyager durablement. Je le disais en préambule, voyager durable sous entend d’un point de vue économique une juste répartition des revenus générés et aussi un développement local favorisé par ces revenus.

Ce qui est problématique dans ces plateformes de réservation d’hôtels, chambres d’hôtes, auberges de jeunesse et autres B&B, c’est à la fois le montant des commissions, ainsi que leur devenir. Il est tout à fait normal que les intermédiaires demandent des commissions aux hébergeurs car elles leur rendent un service. En revanche, je trouve que les pourcentages sont souvent abusifs et ont tendance à évoluer à la hausse (certains abusant de leur situation de quasi monopole). Les nombreux hébergeurs qui sont présents sur booking.com et avec qui j’ai eu l’occasion d’en parler s’en plaignent (environ 10-15 % de commission selon les pays). C’est d’autant plus problématique que ces plateformes sont devenus incontournables et que s’en retirer revient à se tirer une balle dans le pied.

L’autre problème, c’est que les montants issus de ces commissions ne participent absolument pas à l’économie locale, elles viennent simplement grossir le capital de ces entreprises.

En évoquant cela, je ne vous dit pas de ne pas utiliser ces plateformes de réservation de logements de vacances, mais je pense que c’est intéressant d’avoir cela en tête pour faire ses propres choix.

Vous pouvez aussi être filous et chercher sur ces plateformes puis réserver directement auprès de l’hôtel quand cela est possible ;)

D’ailleurs des hôteliers et hébergeurs ont imaginé une offensive en créant Fairbooking. Il s’agit aussi d’une plateforme qui met en relation voyageurs et hébergeurs mais les réservations se font en direct. C’est un outil qui facilite le lien, mais il n’y a pas d’intermédiaire prélevant une commission dans la relation. La plateforme est financée par une adhésion des hébergeurs. Le classement des hôtels, résidences, camping, gîtes et chambres d’hôtes est donc uniquement liée aux retours des internautes. Autre point positif, la plateforme comporte une section « Green hotels » qui permet de trouver des hôtels avec une démarche éco-responsable.

Airbnb, une belle idée aujourd’hui dévoyée

Parlons maintenant d’une autre plateforme : Airbnb, là encore je ne veux pas diaboliser cette plateforme car je peux y avoir recours, mais il est intéressant d’avoir en tête certains effets délétères qu’elles génèrent pour l’utiliser de manière plus responsable.

AirBnb était au départ une belle idée d’économie du partage qui consistait à pouvoir louer son bien quand on en n’avait pas l’utilité. Cela permettait aux voyageurs de s’héberger à moindre frais et aux propriétaires d’arrondir leurs fins de mois. Cependant, devant l’ampleur du succès, l’idée a très vite été dévoyée. Aujourd’hui, il n’est pas rare de voir des personnes acheter de nombreux biens uniquement dans le but de les louer via cette plateforme ou d’autres du même type.

Le problème, c’est que, notamment dans les grandes villes, cela engendre une spéculation énorme, une saturation du marché immobilier qui fait grimper les prix, ce qui oblige les habitants aux revenus modestes à s’éloigner de plus en plus des centres villes. Sans compter sur la concurrence déloyale vis à vis des autres hébergeurs qui n’ont pas les mêmes contraintes réglementaires. On pourrait aussi ajouter tout comme les plateformes de réservation d’hôtels, le fait que les revenus générés par AirBnb ne sont pas réinjectés dans l’économie locale.

Cependant tout n’est pas à jeter dans AirBnb. Si l’idée de départ était respectée, cela aurait beaucoup moins d’impacts négatifs.

Récemment, j’ai voyagé en Tunisie et je souhaitais faire un arrêt d’une nuit lors d’un trajet en voiture un peu trop long. La région où je voulais m’arrêter n’était pas du tout touristique. C’était hyper dur de trouver un hôtel. En regardant sur la plateforme, j’ai trouvé une chambre chez un étudiant dans une ville pas touristique du tout. S’en est suivie une belle rencontre avec Ibrahim et toute la famille de la maison. Sans cette plateforme nous n’aurions jamais trouvé cette chambre.

Voici selon moi quelques pistes pour utiliser AirBnb de « la manière la plus responsable possible » (vous avez bien vu les guillemets ;) :

  • Éviter de l’utiliser dans les grandes villes ou lieux hyper touristiques pour des appartements entiers ou si vous voyez que la personne qui propose l’hébergement a de nombreux biens
  • Privilégier les chambres chez l’habitant ou les logements qui n’ont pas la vocation unique d’être loués sur AirBnb (ils se repèrent assez facilement)
  • Opter pour FairBnb qui propose le même type d’offre mais qui a pour objectif de reverser 50% des bénéfices touristiques à la collectivité ou au voisinage pour des projets communautaires ou solidaires. Cette plateforme limite aussi la location de biens à une ou deux par personnes pour éviter la spéculation. Pour l’instant l’offre n’est pas encore beaucoup développée, mais c’est une initiative intéressante.

Comment trouver des alternatives pour trouver un hotel éco-responsable ou autre hébergement durable en voyage ?

Le tourisme durable a le vent en poupe, car de plus en plus de voyageurs s’y intéressent. Il y a aussi beaucoup d’initiatives, mais la diversité des labels peut perdre facilement les voyageurs les plus avertis. Voyageons autrement, un média qui valorise les initiatives et les acteurs du tourisme durable recensait déjà en 201O plus de 30 labels différents qui concernent principalement la France. Pas facile de s’y retrouver quand on ne prend pas le temps de creuser un peu (beaucoup !).

Dénicher un gîte ou hôtel écolo en France pour ses vacances

Pour vous aider, j’ai sélectionné plusieurs ressources utiles pour trouver un hôtel écologique, un gîte éco responsable, une chambre d’hôtes soldiaire, bref, un hébergement durable en France pour ses vacances.

Hébergements de tourisme rural responsables

Voyager local, redécouvrir nos campagnes est une belle occasion de voyager durablement. En France, nous avons la chance d’avoir de belles initiatives pour découvrir les territoires ruraux.

  • Accueil paysan : il s’agit d’un réseau d’agriculteurs et d’acteurs ruraux qui propose de faire découvrir le milieu rural, les activités de la ferme, les métiers etc… par des animations et des propositions d’hébergements. Une belle manière de s’immerger réellement dans les réalités paysannes et de soutenir les agriculteurs ancrés dans cette démarche. Les revenus complémentaires leur permettent de consolider leurs activités agricoles et participent au développement local.
  • Bienvenue à la ferme : c’est également un réseau d’agriculteurs qui propose des animations pour faire découvrir leurs produits, des repas fermiers et aussi des nuits à la ferme dans différents type d’hébergements (gîtes, chambres d’hôtes, camping, hébergements insolites…)
  • Gites de France : cette association regroupe plus de 40 000 propriétaires de chambres d’hôtes et de gites à travers toute la France. C’est le premier réseau européen d’accueil chez l’habitant. Ce que j’aime chez Gites de France, c’est l’accueil des propriétaires et le fait que les hébergements aient chacun leur personnalité. Derrière chaque gîte, il y a souvent une histoire, une relation spécifique au territoire. Les échanges avec les propriétaires sont également très précieux pour découvrir une région différemment. Sur le site de Gites de France vous avez également la possibilité de chercher un écogîte c’est à dire un gîte construit de manière écologique ou bien aussi des gîtes dit Panda (en collaboration avec le WWF). Ces gites Pandas mettent en place une série d’actions pour favoriser la biodiversité.

Locations de vacances durables

  • Cléavacances : ce site recense beaucoup de possibilités de locations de vacances. Dans le moteur de recherche, on peut choisir des hébergements plus durables avec les critères « partir écolo » ou « bienvenue à la ferme »
  • Gites de France : je cite une nouvelle fois cette pépite d’hébergements car les gîtes peuvent être loués sur la durée. Dans la section thématique, on peut choisir différents critères comme « bienvenue à la ferme », écogestes, gites panda. Il y a aussi des filtres concernant l’accessibilité aux personnes en situation de handicap.
gîte de france - trouver un hôtel écologique
Gîte avec une démarche zéro déchet dans le calvados

Hébergements écologiques (hôtels, chambres d’hôtes…)

Du côté de l’hôtellerie, il existe également des ressources pour trouver des établissements ayant adopté des démarches plus durables.

  • Vaovert : Il s’agit d’une plateforme d’hôtels éco-responsables – Celle-ci évalue les établissements selon des critères répartis en 5 catégories (habitat – énergie – 3 R; réduire; réutiliser; recycler – partage – alimentation). La plateforme décrit les actions qui sont mises en place par l’établissement. En fonction du nombre de critères remplis, Vaovert attribue 3 niveaux d’engagement différents de manière à bien se repérer. A 80% ce sont des hébergements labellisés.
  • Clef verte : ce label environnemental international pour les hébergements et les restaurants a été mis en place par l’association Teragir. Un ensemble de critères est pris en compte pour attribuer le label (gestion de l’énergie, achat responsable, cadre de vie, politique environnementale…). On peut faire une recherche sur toute la France en fonction du type d’établissements (hôtels, camping, gîtes etc…), par région et par type de destination (mer, campagne, montagne, ville).
  • Vacances vertes : ce site permet de trouver des hôtels éco-responsables en France et précise le label de l’établissement (Ecolabel Européen, La clef verte, Hôtels au naturel…)
  • Fairbnb permet aussi de trouver des établissements et hotels éco-responsables en utilisant la section Green Hotels.
  • Tookki est une application qui recense dans certaines grandes villes (Paris, Lyon, Bordeaux, Marseille) les initiatives de tourisme durable dont les hébergements touristiques. Le développement est en cours pour d’autres grandes villes françaises.
tooki application pour trouver un hôtel écolo en France
Application Tookki

Trouver un hôtel éco-responsable ou hébergement durable en voyage à l’étranger

Si vous voyagez à l’étranger, la recherche d’hôtel éco responsable ou autre type de logement durable peut être encore plus complexe. Cela nous arrive fréquemment de devoir beaucoup chercher. Nous avons compilé ici les ressources que nous utilisons pour dénicher de belles pépites.

Les guides tao, une excellente ressource pour voyager durable

Mon premier réflexe quand je cherche un hébergement durable à l’étranger c’est de regarder s’il existe une version du guide Tao pour le pays que je vais visiter. Les guides Tao sont des guides de voyage vraiment différents. A l’intérieur, vous trouverez uniquement des activités, restaurants, prestataires et hôtels ayant une véritable démarche durable. Les auteurs habitent les pays en question et ont donc bien évalué les adresses mentionnées. Ce sont des guides qui recensent des informations qui sont difficiles à trouver autrement.

guide pour trouver un hôtel éco responsable dans le monde
Guide Tao monde – 50 destinations représentées

Il existe à l’heure actuelle 22 guides pays ou région à travers le monde. Chacun de ces guides comporte au moins 180 adresses vérifiées et validées selon des critères précis.

Et la très bonne nouvelle, c’est que depuis 2020 il existe une version monde de ce guide. Celui-ci permet de couvrir davantage de pays puisque 50 destinations y sont représentées. Bien entendu, chaque pays est moins développé que dans un guide pays, mais cela reste très utile. Je l’ai personnellement utilisé récemment pour un voyage en Tunisie et j’ai déniché de très beaux hôtels éco-responsables et prestataires engagés !

En savoir plus et se procurer le guide Tao monde

L’Ecolabel, un repère intéressant pour trouver des hôtels écolo à l’échelle européenne

Il existe un Ecolabel européen qui est attribué à des établissements selon une vingtaine de critères réunis en 4 catégories :

  • la réduction des énergies, de l’eau et des déchets ;
  • le dialogue social participatif avec les employés ;
  • le choix de fournisseurs éco-responsables et en circuits courts ;
  • la promotion par la communication et l’éducation en matière d’environnement.

Vous pouvez chercher les établissements labellisés ici.

Clé verte / green key, un label durable décliné à l’international

Je parlais précédemment de la clé verte. Sa déclinaison à l’international est appelée Green Key. Ce label recense des hôtels et des restaurateurs durables à travers le monde. Cependant l’outil qui permet de chercher les établissements Green Key en fonction des pays disponibles n’est pas très pratique. Il y a aussi un gros déséquilibre en fonction des pays. Pour savoir si vous avez des chances de trouver votre bonheur, vous pouvez regarder le tableau récapitulatif qui mentionne le nombre de sites par pays.

caravia hotel kos - hôtel éco responsable en Grèce
Hôtel ayant développé une démarche écologique en Grèce

Vaolo, une plateforme engagée pour le tourisme durable

Vaolo est une plateforme mise en place par l’ONG Village Monde. Elle recense des hébergements chez l’habitant ou auprès de villageois. Il s’agit de petites structures locales où l’on vit au plus près les réalités locales. Les conditions d’accueil favorisent l’environnement et un réel échange interculturel. De plus, les revenus générés participent directement à l’économie locale. La plateforme recense plus de 600 offres réparties sur 50 destinations. C’est aussi un bel outil pour voyager « hors des sentiers battus ». La plateforme ne touche aucune commission ! 

trouver un hôtel éco responsable en France ou à l'étranger en voyage
Village troglodyte à Chenini – Chez Kenza, une adresse dénichée sur Vaolo

Retrouvez toutes les propositions de Vaolo

Green globe

Green globe recense des hôtels avec une démarche écologique, mais ce sont souvent de grandes chaines d’après ce que j’ai vu. Il faut que je creuse un peu plus cet outil pour de futurs voyages.

La débrouille

Il reste aussi la débrouille ! En faisant vos recherches sur internet, vous pouvez chercher en anglais sustainable hotel, eco hotel, green hotel etc… et ensuite regarder plus en détail sur les sites des hébergeurs pour voir si leurs pratiques environnementales et sociales sont décrites. Les groupes facebook et les forums de voyageurs peuvent aussi être utiles.

Si vous êtes du genre à choisir votre hébergement directement sur place, je vous conseille d’aller jeter un coup d’oeil à notre guide pratique pour trouver un hébergement bien et pas cher.

Hôtel éco responsable au Sri Lanka déniché sur Internet

J’espère que ces ressources vous seront utiles pour trouver plus facilement des hotels éco-responsables ou autres hébergements durables lors de vos prochains voyages en France et à l’étranger.

Si vous souhaitez davantage vous informer sur le tourisme durable en général, je vous conseille d’aller surfer sur les trois sites suivants :

  • Voyageons Autrement : il s’agit d’un média sur le tourisme durable qui recense de nombreuses initiatives, actualités, réflexions et dossiers de fond sur le sujet. Vous avez aussi un annuaire très pratiques des acteurs du tourisme durable.
  • Acteurs tourisme durable (ATD) : ATD est un réseau d’acteurs français du tourisme durbale. Cette association a pour mission de promouvoir le tourisme durable, d’informer, de fédérer autour de ce sujet.
  • Acteurs du tourisme équitable et solidaire (ATES) : L’ATES est un réseau qui regroupe des acteurs du tourisme équitable et solidaire. Ce réseau voit le voyage comme un levier au développement et à la solidarité internationale. C’est une ressource intéressante si vous cherchez des organismes de voyages solidaires sérieux.
podcast les coulisses du voyage
Cliquez sur l’image pour vous abonner au podcast

N’hésitez pas à me soumettre des sujets et me faire des retours en commentaires de cet article qui reprend les notes de l’épisode.
Et si le cœur vous en dit, mettez moi plein d’étoiles sur votre appli de podcast préférée pour faire connaitre « les coulisses du voyage » !

 

Soyez sympas, ne gardez pas tout pour vous ! Partagez ;)


Soyez foudingues, abonnez-vous à notre newsletter !


    En vous abonnant à notre newsletter, vous acceptez notre politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.