Une région qui a pour dénomination « le paradis tchèque » ou « paradis de Bohême » invite nécessairement à la curiosité. Ce titre est-il mérité ? Cette emphase n’est elle pas exagérée ? Nous avons voulu le vérifier de nos propres moyens.
Cette région au nord de Prague est connue depuis longtemps par les écrivains et artistes du mouvement romantique. Ces paysages vallonnés surmontés de nombreux châteaux, ces cités de pierres sont autant de lieux propices à l’imagination, à la créativité et à l’expression de sentiments et émotions. Tout ce qui caractérise le mouvement littéraire romantique en somme.
Ayant succombé au charme de la cité de pierre de Tiska, nous avions très envie de découvrir celles du paradis tchèque et c’est ce qui motiva le plus notre venue dans la région.

Basés dans la ville de Turnov, nous avions facilement accès aux nombreux sites d’intérêts de la région. Le nombre de cités de grès est tellement important que nous avons eu des difficultés à choisir lesquelles visiter et par lesquelles commencer. Je ne sais plus pour quelles raisons, mais nous avons démarré par le labyrinthe de Besedice.

Le Labyrinthe de Besedice, retour en enfance

Dans l’ensemble de la cité de Mala Skala se situe un labyrinthe de pierre féerique. Le labyrinthe de Besedice est un parcours où s’entrelacent d’énormes blocs de pierre. Il se forme ainsi des petits passages, parfois trop étroits pour laisser les adultes s’y aventurer. L’endroit est idéal pour une partie de cache cache en toute sécurité puisque ici il n’y a pas de falaises (en tout cas sur la première partie de la randonnée). Nous avons parcouru ce drôle de sentier en nous amusant follement. C’est sûrement ce côté espiègle et enfantin qui m’a laissé un doux souvenir. L’ambiance chaleureuse d’une fin de journée, cette ombre enveloppant peu à peu le chemin a contribué au charme du moment.

Je pense qu’une expérience réussie de voyage est l’alchimie entre un lieu, un état d’esprit et le bon moment. C’est ce qui rend chaque expérience unique, c’est ce qui nous empêche d’être catégorique et de ne pas proclamer que tel lieu est génial ou au contraire nul.

A Besedice, nous avons eu cette belle alchimie, j’espère qu’il en sera de même pour vous si vous foulez son sol.

Hruba skala, l’imagination en éveil

Le lendemain, nous partons pour une cité de pierre d’un autre genre. Si la roche reste la même, la forme diffère. Ici, le temps, l’érosion et peut être un peu de magie ont sculpté la pierre pour ériger une forêt. Le site est un des plus populaires, en atteste le parking bondé en ce mois d’aout. Cependant, les sentiers sont assez nombreux pour ne pas se sentir étouffé par le monde. Les chemins passent tantôt aux pieds de ces géants tantôt à leurs sommets. Ici encore, nous pouvons contempler un panorama infini sur la campagne tchèque et sur le magnifique château de Hruba Skala, aujourd’hui reconverti en hôtel. Pour qui a le vertige, il y a de quoi se faire quelques frayeurs. Les bords des falaises sont bien souvent accessibles, alors même s’il est tentant de s’y approcher, je vous conseille tout de même une grande prudence (ce serait bête de mourir pour un selfie, hein ?) . J’avoue qu’avec un petit bout, j’étais un poil stressée sur certains endroits.

Prachovske skaly, la folie des grandeurs

En faisant des recherches sur la région, le nom de prachovske skaly (roches de Prachov) était bien souvent associé à des photos spectaculaires. Cette cité de grès  fait partie des plus populaires… et des plus impressionnantes. Nous aurions pu être blasés de visiter encore une énième cité de pierre mais celle-ci est vraiment grandiose. Les rochers culminent à plus de 60 mètres et les panoramas permettent vraiment de se rendre compte de ce gigantisme. Nous avons tellement été happés par sa beauté que nous avons fait une randonnée beaucoup plus longue qu’à l’accoutumée. Avec Hélio, nous faisons attention aux temps de marche qui sont souvent doublés. Cet endroit lui a sans doute donné des ailes car nous avons pu réaliser une randonnée dans des temps « classiques ». Nous étions arrivés assez tard et c’est bien le coucher du soleil qui nous a délogé progressivement de ce lieu unique.

Trosky, la rencontre de la pierre et des Hommes

Si la visite de châteaux fait rarement partie de nos activités préférées, cela aurait été une hérésie de passer à côté dans le paradis tchèque.  Leur originalité ? Être perchés sur des éperons rocheux visibles à des kilomètres à la ronde. C’est le cas du château de Trosky.
Il faut le voir pour le croire. Ce château fort est complètement imbriqué dans deux pics rocheux. De loin, on peine à distinguer ce qui fait partie du château ou de la colline. Impossible de ne pas se poser la question de la construction de ce château. Combien de sacrifices et de folies pour parvenir à un tel résultat ? Est-ce que le jeu en valait la chandelle ? Une chose est sûre, d’en haut, les assaillants sont vite repérés.

Lors de la visite, vous pourrez monter aux sommets des deux tours et apprécier la vue à 360°. Pour éviter le monde, nous vous conseillons, une fois votre visite terminée, d’aller vous balader au pied du château, à droite du parking. C’est une toute autre perspective sur le château et la foule ne s’y presse pas. Vous pourrez donc avoir cette merveille pour vous seul.

Et avec un peu de chance, vous tomberez peut être, au détour d’une route, sur une vue imprenable de cette forteresse au coucher du soleil.

 

Cette balade minérale vous a t’elle donné envie de faire un petit crochet par le paradis tchèque lors de votre prochain voyage à Prague ?

Informations pratiques – visite du paradis tchèque

 

Épingle moi sur Pinterest !

Comment aller dans le paradis tchèque ?

Si vous avez une voiture, la ville de Turnov ne se situe qu’à environ une heure de Prague. Sinon vous pouvez y aller en train ou en bus au départ de Prague. Ce sera alors un peu plus long (entre 1h30 et 2h30 en fonction des moyens utilisés).

Où se loger dans le paradis de Bohême ?

Nous avons opté pour Turnov qui est assez proche de nombreux points d’intérêt. La ville est agréable et jolie. Il y a toutes les commodités (supermarché, office de tourisme, parcs pour les enfants etc…). La pension où nous étions était agréable mais n’avait rien d’exceptionnelle, alors nous n’avons pas particulièrement d’hôtel à vous recommander.

Manger au restaurant en Tchéquie

Sachez que les restaurants en Tchéquie sont bon marché. Vous trouverez à la fois des restaurants traditionnels mais aussi des pizzerias, des restaurants asiatiques sans aucun problème. Les restaurants sont en général en service continu. En revanche, le soir pensez à venir (très) tôt car même un peu avant 20h on ne vous sert plus.

Quelles sont les différentes cités de grès à visiter dans le paradis tchèque :

Besedice, Prachov et Hruba skala ne représentent qu’un échantillon des forêts de pierre du paradis de Bohême. Sur le site internet de la région du Paradis tchèque, vous retrouverez toutes les cités de pierre, que ce soient les plus importantes ou les moins connues. Un outil de recherche permet également de choisir d’autres centres d’intérêt.

A l’office de tourisme de Turnov (sur la place centrale), nous avons récupéré une brochure intitulée « Rock Tows Bohemian paradise » qui détaille toutes les cités de grès et contient une carte. Je vous conseille d’aller la chercher. Sinon sur le net j’ai trouvé une brochure similaire (la carte en moins).

Randonnée dans le paradis tchèque

La région du paradis de Bohême est idéale pour randonner à pied ou en vélo. A l’entrée de certaines cités de grès, il est possible d’acheter pour quelques euros des cartes détaillant les itinéraires des randonnées et les points de vues à ne pas louper. Les sentiers sont bien balisés, que ce soit pour la randonnée pédestre ou cycliste.

Autres astuces

La plupart des cités de pierre sont gratuites. En revanche, les parkings à proximité sont payants. Le tarif est unique et reste modique. Les personnes vous aidant à vous garer sont celles chargées de vous vendre le ticket de stationnement. Elles ont l’œil et viendront très vite à vous. N’hésitez pas à leur demander votre chemin si vous n’êtes pas sûrs, ce sont de bonnes sources d’info !

De notre côté nous avons particulièrement aimé le labyrinthe de Besedice (sentier Kalich) ainsi que l’ensemble de Prachovske Skaly.

 

Ce voyage s’est déroulé en partenariat avec Czech tourism, dans le cadre de notre projet sur les espaces naturels européens. N’hésitez pas à vous rendre sur leur site pour des infos complémentaires !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous avez aimé ? Alors ne gardez pas tout pour vous, partagez ;)


Soyez foudingues, abonnez-vous à notre newsletter !