Visiter les Hautes Alpes, c’est parcourir une terre radicale. Radicale dans ses extrêmes entre l’été et l’hiver, entre la rudesse des paysages et la chaleur de son accueil. A toutes les saisons, c’est un havre pour les amateurs de nature, de randonnée, de sports outdoor. Mais ce sont aussi des villages de caractère, des vallées aux charmes insoupçonnés et un patrimoine historique riche. Bref, la montagne dans toute sa splendeur.

Si nous connaissons quelques coins des Hautes Alpes, nous sommes loin d’avoir tout visité, alors nous vous proposons ce guide collaboratif sur les plus beaux lieux d’intérêt des Hautes Alpes, créé avec des amis voyageurs / blogueurs.

En route pour un road trip en 13 étapes pour vous aider à préparer votre visite des Hautes Alpes, découvrir que faire et que voir d’un week end à 15 jours, ou simplement vous inspirer.

Visiter les Hautes Alpes, nos incontournables

La montagne, c’est tout de même ce qui attire en premier le regard dans le département. Il faut dire que les Alpes sont splendides dans le département et pour beaucoup encore sauvages, avec une très belle variété de massifs. Si cela reste totalement subjectif, voici nos incontournables dans les Hautes Alpes.

Le Queyras – par les globe blogueurs

visite et randonnée dans le Queyras vacances à la montagne en été

Le Queyras, c’est un condensé de ce que j’aime dans les Hautes Alpes. Un territoire préservé, avec un bel équilibre entre les activités humaines et la nature, notamment grace au parc naturel régional.

Il y a tout dans le Queyras, la nature sauvage avec la réserve du mont Viso, de superbes villages, un artisanat bien développé, une culture locale bien ancrée et des paysages a tomber par terre, été comme hiver.

Si toutes les Hautes Alpes sont un havre pour la randonnée, nous avons passé un moment délicieux dans le Queyras en faisant découvrir la montagne à notre fils, agé alors de 4 ans. Une petite randonnée abordable depuis le charmant village de

Seb, les globe blogueurs – retrouvez notre récit et infos pratiques sur le Queyras

Lac de Serre Ponçon – par le monde de Tikal

Lieux d'intérêt hautes alpes - lac de serre ponçon

Nous ne connaissions le lac de Serre-Ponçon que de nom, mais l’idée de combiner sur quelques jours randonnées, activités nautiques, logements insolites et bonne gastronomie suffisait largement pour nous encourager à faire les quelques heures de route et rejoindre les Hautes-Alpes.

En ce début d’été, le lac promettait de belles aventures et nous permettait aussi de nous remettre en jambe après un confinement un peu statique ! Les paysages qui entourent cette énorme étendue d’eau sont grandioses : des forêts, des montagnes et quelques grands pics qui dominent une eau bleue bien rafraîchissante. Entre le wake surf, le paddle, les randonnées aux aiguilles de Chabrière ou encore au pic de Morgon, ces 4 jours nous ont bien donné un avant-goût de cette belle région.

Côté logement, nous avons passé notre première nuit dans une bulle avec vue sur les arbres et le coucher de soleil à tomber, un joli moment dans un petit espace hors du temps. Nous avons également passé une nuit dans un camping écoresponsable qui était plus central et facile d’accès pour entamer la journée non loin du lac. Bref, il nous tarde simplement d’y retourner et continuer à explorer le coin !

Dana, le monde de Tikal – retrouvez le récit de leur week-end autour du lac de Serre Ponçon

Tourisme dans les Hautes Alpes : n’oubliez pas les vallées !

Souvent boudées, en particulier en hiver, les vallées des Hautes Alpes sont pourtant une source d’explorations passionnantes, aussi bien d’un point de vue naturel, historique, culturel et gastronomique. Sans oublier qu’elles constituent souvent une base idéale pour rayonner dans le département, bien plus pratique qu’en altitude. Si vous avez la bougeotte, cette sélection est faite pour vous.

Le Champsaur Valgaudemar – par Blog Voyages

Visiter les Hautes Alpes, champsaur-valgaudemar

Situé à l’entrée des Hautes-Alpes, le Champsaur Valgaudemar est une vallée peu connue mais d’une richesse incroyable. Aux portes du Parc National des Ecrins, les choses à visiter et à faire sont nombreuses. De plus, elle est traversée par la célèbre Route Napoléon, attirant chaque année de nombreux visiteurs. 

Dans le Champsaur Valgaudemar, vous pourrez visiter des endroits naturels, faire des activités de plein air, ou encore déguster des spécialités à tomber par terre. Faisons un rapide tour des choses à faire dans le Champsaur Valgaudemar.

  • Des lieux naturels uniques

De part son emplacement unique aux portes du Parc National des Ecrans, cette vallée dispose de lieux uniques comme le Cirque de Gioberney et sa magnifique cascade du Voile de la Mariée ; la vallée de Champoléon, un réel coup de cœur peu connu mais sauvage et absolument charmant ; le Col du Noyer, qui permet de rejoindre le Dévoluy, ce col est magnifique et la route pour y accéder vaut le détour. 

  • Des villages et monuments chargés d’histoire

Tout au long de la vallée du Champsaur Valgaudemar, vous trouverez de jolis sites à visiter : les petits villages de Saint-Firmin ou de La-Chapelle-en-Valgaudemar ; les ruines du Château de Lesdiguières ; la petite ville dynamique de Saint-Bonnet-en-Champsaur ; la Chapelle des Roranches ou encore le village de Prapic qui vous emmènent quelques siècles en arrière.

  • Des activités tout au long de l’année

Mais la plus grande richesse de cette vallée est bien son patrimoine naturel et les nombreuses activités qu’il est possible de faire, aussi bien en été qu’en hiver ! Tout d’abord, en hiver, les sports de neige sont très présents : de nombreuses stations de ski vous attendent comme Orcières-Merlette ou Ancelle où vous pourrez faire du ski mais aussi des sorties en raquettes, en ski de fond et même du chien de traîneau ; en été, de magnifiques randonnées, de quelques heure à plusieurs jours, et pour tous niveaux ; des sports à sensations fortes comme la plus grande tyrolienne d’Europe à Orcières-Merlette, un survol en parapente ou encore une descente en rafting du Drac. 

Vous l’aurez compris, cette vallée est très riche en expériences à vivre. Bien entendu, les spécialités gastronomiques locales finiront de vous charmer : tourtons, ravioles, oreilles d’âne, tartes du Champsaur, génépi, … 

Mathieu de Blog Voyages – retrouvez son article sur le Champsaur Valgaudemar

Vallée de la Clarée – par Hautes Alpes Expériences

La vallée de la Clarée, c’est ce petit paradis encore préservé des Hautes-Alpes. Située au nord ouest de Briançon, petite ville de montagne où j’habite, cette vallée d’irréductibles « gaulois haut-alpins » émerveille les amoureux de la nature.

A l’heure où les voies express se développaient de partout en France, Emilie Carle (auteur d’ « Une soupe aux herbes sauvages ») et les agriculteurs de la vallée se rassemblaient et manifestaient pour préserver cette belle vallée en 1973. Bien leur en a pris, car les villages de Névache et Val des Prés ont été préservés, et ce secteur est devenu un des plus beaux endroits des Hautes-Alpes, et labellisé Zone Natura 2000…

En été, ce secteur est propice aux randonnées, que ce soit dans le bas de la vallée vers les hameaux de Plampinet et des Alberts, pour des balades à plat avec de jeunes enfants, ou dans la haute-Vallée de la Clarée pour rejoindre les quelques 70 lacs d’altitude dont les fameux lacs du Serpent, lac Long et lac Rond. La rivière la Clarée vous tend les bras pour un pique-nique au bord de l’eau ou pour une petite baignade très fraîche.

Un patrimoine méconnu, de petites églises et d’anciens forts militaires comme le fort de l’Olive, mérite de petits ou grands détours.

En hiver, le ski nordique est roi dans la vallée. 2 téléskis seulement pour les apprentis skieurs sont installés à Névache ! La vallée de la larée a choisi de promouvoir les sports d’hiver autrement : ski nordique, randonnée, raquette, mais aussi les chiens de traîneau vous permettent de découvrir cette vallée paisiblement.

Une vallée pour les amoureux de la nature comme les globe blogueurs !

Sandrine de Voyages et Enfant et Hautes-Alpes Expériences, retrouvez son article pour découvrir la Clarée l’hiver

Vallée de la Durance – par Making The Road

Lors du premier dé-confinement, nous sommes partis, comme beaucoup, visiter notre région et nous avons fait un road trip à la découverte d’une partie de la Vallée de la Durance. La Durance qui prend sa naissance prés de Mongenèvre à 2459 mètres d’altitude, a façonné cinq départements avant d’atteindre le Rhône à Avignon. Cette immense vallée de 320kms est protégée en réserve Natura 2000 tout au long de son parcours. Elle offre des paysages très différents de montagnes et glaciers mais aussi de plaines et forêts, certains connus dans le monde entier comme les champs de lavandes de Valensole, Avignon ou la citadelle de Sisteron.

D’autres restent encore des petits coins paradisiaques peu fréquentés, notamment dans la partie Haute Durance, située dans les Hautes-Alpes. Ici, cette vallée propose de nombreuses randonnées dans les Alpes, des villages préservés et des expériences authentiques.

Une étape de notre road trip dans les Hautes Alpes, nous a mené hors des sentiers battus de la région, à Rochebrune et son lac de baignade tout proche du plus célèbre Lac de Serre-Ponçon. Nous y sommes partis randonner à la découverte des Demoiselles Coiffées. Connues aussi sous le nom des Cheminées des Fées, ce sont des formations rocheuses naturelles intrigantes et magiques de pyramides de pierres. Une autre étapes nous a mené dans le pays de Laragne Montéglin et du village de Serres sur la délicieuse Route des Fruits et des Vins.

Lise de Making The Road, retrouvez son périple complet dans la vallée de la Durance

Visite des Hautes Alpes : haut lieu de randonnée, hiver comme été

Quoi de mieux que les paysages dramatiques de la montagne pour randonner ? Dans les Hautes Alpes, les possibilités sont presque infinies, avec une variété impressionnante des vallées jusqu’aux sommets, été comme hiver. Voici une petite sélection qui pourrait vous donner des fourmis dans les jambes.

Randonnée dans le massif des Cerces – par I-trekkings

randonnée Hautes Alpes, tour des cerces

Le massif des Cerces est un joyau pour la randonnée. Entouré par la Vanoise au nord, l’Italie à l’est, le parc national des Ecrins et le Queyras au sud ainsi que les Arves à l’ouest, les Cerces qu’on nomme aussi le massif du Thabor se situent au nord des Hautes-Alpes et empiètent sur une petite partie de la Savoie.

Il dispose de quatre portes d’entrée principales pour la randonnée : Névache et la vallée de la Clarée, la station de Val Fréjus et celle de Valmenier ainsi que la vallée Etroite en Italie.

Le massif détient un bon réseau de refuges appartenant à la FFCAM, au CAI ainsi que des refuges privés. Le bivouac y est autorisé.

La randonnée phare est l’ascension du mont Thabor, le plus haut sommet du massif avec ses 3178 m, au départ de la vallée Etroite. Mais les possibilités vont bien au-delà de ce chemin de croix. Je ne peux que conseiller d’y randonner plusieurs jours. La première fois, j’ai exploré la vallée de la Clarée, fait l’ascension du mont Thabor puis je suis revenu par la vallée Etroite en 6 jours de marche avec nuit en refuge. Subjugué, j’étais persuadé d’y retourner. La seconde fois, je suis revenu à l’automne avec ma tente pour un tour des Cerces en 3 jours. Une chose est sûre, mes aventures dans le massif des Cerces vont se poursuivre. J’en suis tombé amoureux.

Grégory de i-trekkings, retrouvez son récit complet du Tour des Cerces

Cervières en raquettes – par Novo-monde

randonnee raquettes neige cervieres scaled

Les Hautes Alpes sont à mes yeux synonymes d’air pur et de montagne. Nous avons eu la chance d’y passer un mois en janvier 2020 et si je devais retenir un coup de cœur c’est immédiatement les balades en raquettes qui me viennent à l’esprit. 

Férus de randonnée l’été, les raquettes sont pour nous l’accessoire indispensable de l’hiver pour partir à pied explorer des coins un peu reculés qui, une fois recouverts d’un manteau blanc, sont des lieux de silence presque absolu. 

Notre randonnée favorite aura probablement été celle que nous avons fait au départ du petit village de Cervières, juste sous le col d’Izoard. Depuis le village, nous avons commencé par monter en direction de l’Alp des Guians, un petit hameau de maisons en ruine qui offre un panorama à couper le souffle sur la vallée et les montagnes.

De là, nous avons continué notre ascension jusqu’à atteindre la petite bergerie de Peyre Moute puis nous avons entamé le retour en passant cette fois-ci par le hameau de la Chau. Cet itinéraire est une boucle d’environ 8km avec 550m de dénivelé. En raquettes, et surtout lorsque la neige vient de tomber et qu’il n’y a pas encore de traces, cet itinéraire peut être assez sportif, mais croyez-moi il en vaut largement la peine! Une fois qu’on a quitté le village, on est plongé dans un véritable petit paradis blanc, loin de toute présence humaine ou de remontées mécaniques. Avec un peu de chance, votre unique rencontre de la balade seront quelques oiseaux et chamois. ;)

Fabienne et Benoit de Novo-monde, retrouvez la carte et l’itinéraire détaillé de cette balade ainsi que d’autres itinéraires autour de Briançon

Plateau de Bure – par Je papote

Randonnée hautes alpes - plateau de Bure

Je suis une habituée des Hautes-Alpes, il faut dire que c’est un coin superbe que j’affectionne à toutes les saisons. Si vous aimez la randonnée, je vous conseille de vous rendre au plateau de Bure dans le Massif du Dévoluy pour une rando exceptionnelle ! Je crois que c’est la plus belle randonnée que j’ai pu faire !
Il faut un minimum de préparation pour faire cette rando car il y a environ 1000m de dénivelé. Pas de difficulté particulière mais si vous n’avez pas l’habitude de randonner, vous risquez de fatiguer assez vite et il faut tenir sur la longueur ! Je crois que ça a été pour moi une des randonnées les plus éprouvantes mais l’arrivée m’a complètement fait oublier l’effort intense. Car en haut sur le plateau se trouvent d’énormes radiotélescopes gérés par l’IRAM (Institut de recherches et d’applications des méthodes de développement). C’est vraiment impressionnant et presque irréel de se trouver sur ce lieu. J’ai personnellement réalisé cette randonnée de nuit pour arriver sur le plateau avant le lever du soleil. Cela nous a permis de faire des photos très sympas avec les radiotélescopes puis de voir le soleil se lever sur les grands sommets du Massif des Écrins et plus encore. 

Céline, je papote – retrouvez son article sur cette randonnée sur le plateau de Bure

Glacier blanc – par un pied dans les nuages

Randonnée Hautes Alpes - barre des écrins

Le Glacier blanc est situé dans le Parc National des écrins dans les Hautes-Alpes, c’est le plus grand glacier du Massif des écrins. J’ai découvert cet endroit il y a quelques années, et j’avais adoré le cadre. On démarre la randonnée au glacier blanc au Pré de Madame Carle à côté d’Ailefroide, un endroit très vert. 

Lors de ma première découverte, j’avais fait une petite partie de la randonnée, mais j’avais déjà aimé cet endroit. La vue sur montagnes, les névés, le glacier noir… L’année suivante, j’y suis retournée et j’ai fait la randonnée du Pré de Madame Carle jusqu’au refuge du Glacier Blanc et encore une fois, j’ai été charmée. La randonnée est physique, mais pas trop, et surtout nous avons pu rencontrer de nombreuses marmottes.
Au refuge, nous avons dégusté un bon hamburger, et j’ai adoré l’ambiance très baroude. J’ai eu envie d’y passer la nuit pour m’imprégner de ce dépaysement… mais nous ne l’avions pas prévu. 

Si vous cherchez une belle randonnée dans les Hautes-Alpes, je recommande vraiment la randonnée du Glacier Blanc. Je rêve d’y retourner personnellement ! 

Mali, un pied dans les nuages – retrouvez le récit complet dans sa randonnée vers le glacier blanc

Quelle station de ski choisir dans les Hautes Alpes ?

Bien que nous ayons vu ensemble que les Hautes Alpes sont très loin de se résumer au ski, cela reste une activité importante en hiver. Alors si vous êtes à la recherche de la meilleure station de ski dans les Hautes Alpes, voici nos suggestions ! D’ailleurs, vous verrez que cela ne se résume pas au ski alpin…

Orcières Merlette – par les globe blogueurs

Scoop : à Orcières Merlette, nous avons aussi fait du ski alpin ! Sans plaisanter, nous avons vécu tellement d’activités que le ski est devenu presque accessoire lors de notre séjour en famille à Orcières. Il faut dire que les possibilités sont vastes, que ce soit sur les pistes, dans la station ou dans les environs.

Nous sommes très loins d’avoir tout testé, mais en une semaine, nous avons fait : du parapente, de l’escalade sur glace, de la tyrolienne (la plus grande d’Europe), du chien de traineau, des bouées à neige, une rando raquette / méditation, un bain nordique en plein air… Sans oublier quelques belles découvertes culinaires, avec la rencontre notamment d’un dingue de plantes sauvages dont il extrait les saveurs pour des confitures délicieuses.

Je ne sais pas pour vous, mais juste à écrire ces lignes, j’en suis encore époustouflé et essouflé…

Seb des globe blogueurs, notre récit et infos pratiques sur Orcières Merlette côté famille, et côté expériences outdoor

Montgenèvre – par la fille de l’encre

quelle station de ski dans les Hautes Alpes ? Montgenèvre

Nous avons découvert la station de Montgenèvre il y a quelques années et depuis, nous y sommes retournés deux foix, en hiver et en été.
Nous avons eu un coup de coeur pour ce coin des Hautes Alpes à quelques kilomètres à peine de l’Italie. Les pistes de ski de Montgenèvre sont d’ailleurs à cheval sur les deux pays et on se retrouve très vite, en raquettes ou en ski chez nos voisins, parfait pour déguster un bon café ou une pâtisserie piémontaise pour se remettre de ses émotions hivernales.


Les paysages côté français sont absolument magnifiques avec notamment une vue sur le Mont Charberton qui culmine à 3131 mètres.
Montgenèvre est l’une des plus anciennes stations de ski de France et possède tout ce qui peut rendre heureux les amateurs de neige : un beau domaine skiable, des sentiers de randonnées variés et offrant des panoramas magnifiques, un village agréable à taille humaine…


Version été, c’est le paradis des randonneurs mais aussi des amateurs d’histoire. Il suffit de franchir la frontière pour rejoindre l’Italie et les premières grandes villes du Piémont avec Cunéo ou la belle Turin. L’histoire militaire de la région reste très présente avec des forts impressionnants que l’on rejoint lors de randonnées ou en voiture.


La vallée de Briançon est juste à côté également et avec elle, on retrouve toute la solidarité des gens de montagne avec le projet de la Maison Bessoulie, un tiers-lieu qui devrait voir le jour dans quelques mois et qui se veut un lieu de rencontre et de tourisme solidaire entre voyageurs et exilés.

Olivia, la fille de l’encre – retrouvez son récit complet sur Montgenèvre

Puy-Saint-Vincent – par Voyage Way

Que voir dans les Hautes Alpes - Puy saint Vincent

Dans le département des Hautes-Alpes, au cœur du massif des Ecrins, Puy-Saint-Vincent est un endroit que j’apprécie particulièrement. C’est la station où je suis allé pour ma première fois au ski ! Cela joue peut-être sur l’attirance que j’ai pour cet endroit des Hautes-Alpes.

Puy-Saint-Vincent surplombe la vallée de Vallouise. A l’abri des sommets des Ecrins, la station est surnommée la “protégée des vents”. Et si vous n’êtes pas un expert du ski (ce qui est mon cas), il y a pas mal d’autres choses à faire ici en hiver. Profiter des paysages, faire une randonnée en raquette, … Autre possibilité d’activité sans skier à Puy-Saint-Vincent, le Snake Gliss. A la fermeture des remontées, cette activité permet de descendre une piste avec plusieurs luges attachées.

En résumé, Puy-Saint-Vincent et la vallée de Vallouise sont de magnifiques endroits où aller dans les Hautes-Alpes. Et même si vous ne skiez pas, vous y trouverez de quoi vous occuper. Et vous pourrez profiter d’un cadre magnifique dans cette partie du parc national des Ecrins.

Aurélien, Voyage Way – retrouvez le récit de son week end dans les Hautes Alpes à Puy saint Vincent

Et les Hautes Alpes côté patrimoine alors ?

Si nos choix se sont davantage orientés vers des lieux nature et activités outdoor, les amateurs de patrimoine historique, culturel et culinaires ne devraient pas être en reste lors d’une visite des Hautes Alpes. Tourtons, ravioles et oreilles d’anes devraient vous régaler, tandis que les anciennes fortifications impressionnent encore aujourd’hui.

Mont Dauphin et le guillestrois – par les globe blogueurs

Visiter les Hautes Alpes - mont dauphin
Vue depuis Mont Dauphin

S’il y a bien un lieu qui nous a semblé emblématique du patrimoine historique des Hautes Alpes, c’est Mont Dauphin et son fort. Classé au patrimoine de l’UNESCO, ce fort Vauban perché sur son promontoire rocheux impressionne. Rien que la topographie du lieu est exceptionnelle. Cette excroissance sortie du sol, formant une sorte de petit plateau était un lieu tout trouvé, logique pour y placer un fort.

D’ailleurs, celui-ci n’a jamais été pris d’assaut. Il faut dire qu’a peine sa construction terminée, le traité d’Utrecht en 1713 a vu la frontière du royaume s’éloigner et donc diminuer très fortement l’intérêt du fort, son emplacement n’étant plus stratégique…

Il n’en est pas moins resté actif jusqu’au 20e siècle, abritant par moments jusqu’à 1000 soldats, en faisant une veritable petite ville qui lui donne son cachet si particulier.

En plus de la visite du fort, je vous conseille une petite rando, ou plutôt une grande promenade (1h environ) partant du pied du Mont Dauphin, par le sentier des marmottes (l’occasion d’en apprendre plus sur ces mammifères et de les observer à loisirs en liberté). Ensuite vous pourrez poursuivre par un autre sentier sillonnant jusqu’à la place forte. Un très beau sentier accessible en famille, offrant de beaux points de vues sur le guillestrois, mêlant nature et histoire.

Visiter les Hautes Alpes - Guillestrois

Seb, les globe blogueurs – retrouver notre article complet sur Mont Dauphin et le Guillestrois


Nos idées d’itinéraires de road trip dans les Hautes Alpes

Un week end dans les Hautes Alpes, 2 ou 3 jours

Difficile de faire un choix pour un week end dans les Hautes Alpes, cela dépend beaucoup de vos centres d’intérêt ! Et surtout, c’est très court pour imaginer faire de l’itinérance. A notre avis, mieux vaut rester dans un coin et rayonner pour un week end.

Les options les plus évidentes selon nous seraient probablement :

  • Autour du lac de Serre Ponçon
  • Le Queyras

Deux grands classiques pour une visite de 2-3 jours dans les Hautes Alpes, à vivre de préférence hors saison, même si ce ne sont pas des lieu ultra fréquentés. Bien sûr, rien ne vous empêche de mixer ces classiques avec des lieux moins connus.

Visiter les Hautes Alpes en 5 jours

A partir de 5 jours dans les Hautes Alpes, on peut commencer à envisager l’itinérance et visiter deux territoires différents des Hautes Alpes.

Le grand classique (orienté nature) :

  • Lac de Serre Ponçon – 2/3 j
  • Queyras – 2/3 j

Est des Hautes Alpes nature / patrimoine :

  • Queyras – 3 j
  • Guillestrois – 2 j

Le grand mix des Hautes Alpes :

  • Devoluy – 2 j
  • Lac de Serre Ponçon – 3 j

Ou

  • Ecrins – 2/3 j
  • Lac de Serre Ponçon – 2/3 j

Itinéraire en road trip d’une semaine dans les Hautes Alpes

Une semaine dans les Hautes Alpes permet d’envisager un troisième camp de base, mais uniquement si vous avez la bougeotte ! Nous conseillerions de rester sur deux territoires pour avoir un peu plus de temps et ne pas rester en surface. Mais cela reste faisable de pousser un peu plus loin.

En version classique :

  • Ecrins et vallée de la Clarée – 3 j
  • Queyras – 2 j
  • Lac de Serre Ponçon – 2 j

Ou plus alternative :

  • Champsaur Valgaudemar – 2/3 j
  • Guillestrois – 2/3 j
  • Devoluy – 2/3 j

A noter que la vallée de la Durance pourrait très bien s’intercaler dans un de ces itinéraires, mais nous connaissons moins ce coin…

Itinéraire de 15 jours dans les Hautes Alpes

En deux semaines dans les Hautes Alpes, vous commencerez à être légèrement moins frustré de n’avoir fait qu’effleurer les merveilles du département :

  • Ecrins et vallée de la Clarée – 3 j
  • Queyras – 3 j
  • Lac de Serre Ponçon – 3 j
  • Champsaur Valgaudemar – 2 j
  • Guillestrois – 2 j
  • Devoluy – 2 j

Bien sûr, à vous d’adapter ces suggestions de visite dans les Hautes Alpes, évidemment subjectifs ! Aussi, attention aux durées proposées, il s’agit d’un minimum de temps à accorder à chaque étape ! Je vous conseille vivement de réduire la voilure, afin de prendre le temps d’explorer plus en profondeur chaque lieu et découvrir un peu plus son âme.


En résumé : que voir, que faire dans les Hautes Alpes ? Notre guide tourisme

Récapitulons ! voici les 13 lieux d’intérêt conseillés par les auteurs de cet article, une bonne base pour savoir que voir, que faire dans les Hautes Alpes :

  • Le parc naturel régional du Queyras
  • Le lac de Serre Ponçon
  • Le Champsaur Valgaudemar
  • Le tour des Cerces en randonnée à pieds en été
  • La vallée de la Clarée
  • La vallée de la Durance
  • Randonnée vers le glacier blanc
  • Randonnée au plateau de Burre
  • Cervières en raquettes en hiver
  • Fort de Mont Dauphin
  • Côté stations de ski (aussi intéressantes en été)
    • Orcières Merlette
    • Montgenèvre
    • Puy-saint-Vincent

En espérant que ces quelques lieux d’intérêt vous donnerons de bonne idées pour préparer votre visite des Hautes Alpes !

Soyez sympas, ne gardez pas tout pour vous ! Partagez ;)


Soyez foudingues, abonnez-vous à notre newsletter !


    [honeypot email-756 move-inline-css:true]

    En vous abonnant à notre newsletter, vous acceptez notre politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.