Stone Town, coeur historique de Zanzibar 2


Stone town, le quartier historique de la capitale de Zanzibar, c’est un concentré d’histoire.
Stone Town, c’est un mélange d’influences : britannique, indienne portugaise, omanaise et swahili.
C’est un OVNI dans l’océan indien qui prouve que les cultures peuvent s’interpénétrer de manière harmonieuse, même si le chemin fut long pour parvenir à cet équilibre.

Résultat, le cœur de Zanzibar est une ville à l’architecture inédite et magnifique, aux marchés colorés et odorants, aux ruelles étroites parsemées de surprises, à la population métissée et accueillante.

Stone town, la ville de pierre est classée depuis 2000 au patrimoine mondial de l’UNESCO. Nous avons compris pourquoi en nous perdant dans ses ruelles…

stone town ruelle enfant

L’âme de Stone Town, le marché de Darajani

Comme un rituel, nous commençons par visiter le marché lorsque nous arrivons dans une nouvelle ville. Ces lieux populaires sont pour nous des révélateurs d’une culture, de l’âme d’une ville. La composition des étals, le dynamisme d’un marché, nous semblent dire beaucoup sur le mode de vie des habitants.

Le marché de Darajani fait partie des marchés qui nous ont fait chavirer. Chavirer par ses couleurs, ses odeurs (en positif comme en négatif !), ses sourires.

Bien plus qu’un marché alimentaire, c’est un véritable bazar qui s’étend sur de multiples échoppes, des habits, aux ampoules électriques en passant par les ventilateurs. Mais ce qui a retenu d’avantage notre attention, ce sont les vendeurs d’épices. On ne surnomme pas Zanzibar l’île aux épices pour rien ! Même si cette activité est aujourd’hui bien plus réduite qu’auparavant, il reste aujourd’hui des traces de ce commerce autrefois prospère, notamment les clous de girofle qui ont fait la fortune de certains négociants.

stone town marche epice

Le sourire timide d’un vendeur d’épices à Stone town

La partie poisson nous a également marqué. Espadons, thons et autres poissons aux dimensions impressionnantes sont transportés à dos d’homme, entiers, vendus à la criée dans une ambiance chaotique.

Preuve du dynamisme de ce marché, sur creek road (emplacement de l’ancien marché aux esclaves) les stands de fruits et légumes étaient encore ouverts après 22h, des zanzibaris encore affairés à faire leurs courses.

Une histoire riche, mais troublée à Zanzibar
Zanzibar, ou Ungunja en swahili, est le fruit de multiples influences qui se sont succédées et mélangées au fil des siècles. Sa position géographique, au large de la Tanzanie attire les convoitises depuis des siècles.

Les premiers habitants de l’île, des bantoues, sont arrivés à Zanzibar il y a environ deux milles ans. Au 8e siècle, les perses installent des comptoirs de commerce sur l’archipel, puis des colonies, débutant l’age d’or de Zanzibar (commerce d’or, d’épices, mais aussi d’esclaves) qui durera jusqu’au 16e siècle, interrompu brusquement par l’arrivée des portugais.

Mais les britanniques qui considéraient cette île comme une escale bien pratique sur la route vers l’Inde aidèrent les Omanais à chasser les portugais quelques années plus tard.

La domination d’Oman fit prospérer de nouveau le commerce d’esclaves, d’ivoire et de clous de girofle jusqu’au milieu du 19 siècle, où l’implantation grandissante des européens sur le continent affaiblit le commerce et l’influence des sultans d’Oman. L’archipel de Zanzibar devient officiellement un sultanat indépendant en 1862. Mais en réalité, il s’agissait d’un protectorat britannique qui resta effectif jusqu’à l’indépendance en 1963.

Un mois après la déclaration d’indépendance, les sultans étaient renversés et Zanzibar rejoignait le Tanganyika, qui deviendra plus tard la Tanzanie. Mais cette alliance demeure fragile et des heurts récurrents entre le gouvernement central et Zanzibar font la une des journaux.

 

Les ruelles de stone town et les portes sculptées

La vieille ville est remplie de beaux monuments, parfois luxueux, souvent remplis d’histoire. Des mosquées, des temples hindous, des palais de la période omanaise, des bâtiments coloniaux, chaque détour de ruelle recèle de surprises.

Rien de tel donc que se perdre dans ce dédale de petites rues animées, parfois déglinguées, d’autres fois bien rangées, mais toujours pleines de charme. Les influences sont tellement imbriquées qu’il s’en dégage une identité propre, inédite même si chaque élément pris indépendamment nous rappelle d’autres voyages.

Les portes sculptées de stone town sont mondialement connues. Pour les dénicher, rien de tel que de vaquer au hasard, vous finirez bien par tomber sur celle qui vous accroche le plus. On en dénombre plus de 500 à travers la ville, elles étaient le symbole de la richesse d’une famille, d’où leurs riches décors et leurs tailles imposantes.

Les monuments à visiter à stone town

Beit El-Ajaib : la maison des merveilles

Ce grand palais d’inspiration omanaise abrite le musée national d’histoire et de culture. Ses imposantes portes en bois sculpté seraient les plus grandes d’Afrique de l’est.

Entrée payante. Tarif : 3 dollars / adulte 1 dollar / enfant

Beit El-Sahel : palace museum

Cet autre palais omanais  abritait le sultan de Zanzibar. Il était donc le centre du pouvoir de l’archipel de Zanzibar. Le musée retrace l’histoire du sultanat

Entrée payante. Tarif : 3 dollars / adulte 1 dollar / enfant

vue sur la mer depuis le palace du sultan

vue sur la mer depuis le palace du sultan

Old Fort : vieux fort

Cette citadelle imposante fut construite par les omanais en 1700 pour se protéger des portugais. Elle abrite une scène de spectacle en plein air et un centre culturel.

Entrée gratuite.

le vieux fort de stone town à zanzibar et ses canons

Hammamni – bains persans

Construits à la fin du 19e siècle, ils furent les premiers bains publics à Zanzibar. Ils ne sont plus en fonctionnement aujourd’hui, mais valent le coup d’œil.

Entrée payante. Tarif 500 Tsh

Édifices religieux

De nombreuses églises et mosquées valent le détour, on peut notamment cité la cathédrale saint-Joseph, la cathédral anglicane (également lieu de l’ancien marché aux esclaves), les mosquées wa Balnara, Aga Khan et Ljumaa.

 

Manger sur le marché nocturne de Forodhani garden

Stone town est entourée par l’océan indien. Déguster cette ville d’histoire et d’architecture est un régal en soit, mais le fait qu’elle soit bordée par une eau limpide et turquoise, dans un climat délicieusement tropical ajoute au charme.

Pour profiter pleinement de Stone Town, nous ne pouvions passer à côté du marché nocturne de Forodahni garden. Cette promenade de front de mer très agréable et animée en journée, se transforme en restaurant géant le soir.

Pendant que les enfants s’amusent à appâter la galerie en réalisant des plongeons acrobatiques au coucher du soleil, la place de rempli au fur et à mesure de petits stands. Sur les étals, des brochettes de viande, de fruits de mer, de poissons, des naans, du jus de canne pressé.

De petits lampions éclairent les étals où les mets appétissants s’amoncellent. Beaucoup de touristes se retrouvent ici, mais pas seulement. C’est un des rares endroits du genre où nous avons pu voir un mélange entre locaux et touristes si harmonieux.
Une ambiance très particulière se dégageait de ce marché, faiblement éclairé, calme malgré le monde et délicieusement balayé par la brise de l’océan.

En dehors de Stone Town – la nature à Zanzibar

Si la capitale de Stone Town est incontournable lors d’une visite de l’île, c’est loin d’être le seul trésor à explorer.

Plage et farniente

Si certains seront ravis par les opportunités de farniente sur les superbes plages de Kendwa ou Nangwi, nous avons préféré le village de pêcheurs de Jambiani. Plus calme, moins fréquenté par les voyageurs, le contact avec les habitants est facile et la plage vivante. Nous avons adoré observer les femmes récolter les algues et les hommes vendre leurs poissons sur le sable au retour de la pêche.

Observation des dauphins à Kizimkazi

La baie de Chakwa accessible depuis le village de Kizimkazi est le spot privilégié pour l’observation des dauphins. Les agences et pêcheurs locaux vous vendrons du rêve en vous proposant d’aller nager avec eux. Mais attention, cette pratique nous a paru excessive, les dauphins étant littéralement pourchassés pour lancer les touristes sur des animaux bien pressés de déguerpir… Bref, on ne conseille pas, ou alors renseignez vous bien sur une agence qui propose une observation réellement respectueuse des cétacés. Si vous en trouvez une, faites nous signe !

Forêt de Jozani et ses colobes roux

Zanzibar possède des espèces endémiques (qu’on ne trouve pas ailleurs) du fait de son isolement du continent. La plus emblématique était le léopard de Zanzibar qui a malheureusement totalement disparu aujourd’hui.

Mais il existe une espèce de singe extrêmement sympathique et facilement observable, le colobe roux. Vous ne pourrez l’observer que dans le parc national de la forêt de Jozani. Une forêt tropicale qui vaut le déplacement en tant que tel. Nous gardons un très beau souvenir de cette rencontre avec le colobe roux.

Plongée et snorkeling

De belles opportunités de plongée s’offrent à vous à Zanzibar, le spot le plus réputé étant à l’îlot de Mnemba. Nous n’y sommes pas allés (une autre fois ?), mais avons tout de même profité d’une superbe journée sur un dhow (boutre) avec des pêcheurs de Jambiani, avec de belles opportunités de snorkeling.

Pour aller plus loin, retrouvez nos articles sur la Tanzanie, entre les monts Usumbara et le village de Pangani et sa magnifique réserve marine

Épingle moi sur Pinterest !

Épingle moi sur Pinterest !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


A propos Seb

Jeune homme bien sous tous rapports aimant manifestement voyager. Accessoirement, entre deux voyages, je tente de sauver le monde en bossant comme animateur d'un réseau d'éducation à l'environnement. Heureusement, je suis pas tout seul, parce qu'il y a du boulot !


Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 Prévenez moi de tous les nouveaux commentaires siouplé !

 Je veux recevoir les réponses à mon commentaire uniquement

2 commentaires sur “Stone Town, coeur historique de Zanzibar